Donnez, et il vous sera donné:

 on versera dans votre sein une bonne mesure,

 serrée, secouée et qui déborde;

 car on vous mesurera

 avec la mesure dont vous vous serez servis.

 —Luc 6 :38

 

Ce matin, comme tous les matins depuis que je vis ma vie abondante, j'étais excitée de découvrir ce que le Seigneur allait me révéler de nouveau. Donc, avec ma Bible et mon café en main, l'anticipation était telle que j’étais plus qu’impatiente qu'Il me partage un nouveau secret, tel que promis dans Ésaïe 48: 6: « Maintenant, je t'annonce des choses nouvelles, Cachées, inconnues de toi. »

J’ouvris ma Bible avec le cœur battant la chamade, et demandai au Seigneur quel verset Il voulait que je lise. Il commença à me guider à travers une série de versets qui ne m’étaient pas adressés à moi seule, mais également à chacune d'entre vous qui aspirent et veulent connaître le secret de l'abondance. Sans surprise, le secret est de donner.

« Voici, les jours viennent, dit L'ÉTERNEL, Où le laboureur suivra de près le moissonneur, Et celui qui foule le raisin celui qui répand la semence, Où le moût ruissellera des montagnes Et coulera de toutes les collines. Je ramènerai les captifs de mon peuple d'Israël; Ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, Ils planteront des vignes et en boiront le vin, Ils établiront des jardins et en mangeront les fruits. Je les planterai dans leur pays, Et ils ne seront plus arrachés du pays que je leur ai donné, Dit L'ÉTERNEL, ton Dieu. » (Amos 9 : 13-15).

Habacuc 2:2-3 Louis Segond (LSG)

Ensuite, Il me conduisit à ce verset : « L'ÉTERNEL m'adressa la parole, et il dit: Écris la prophétie: Grave-la sur des tables, Afin qu'on la lise couramment. Car c'est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde, attends-la, Car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement » (Habacuc 2 : 2-3). J’ouvris donc mon ordinateur et je commençai à inscrire et à enregistrer ces vérités, tout en sachant que ce qu’Il a planifié et m’a dit s’accomplira certainement. Puis, je continuai ma lecture…

« Jetez les yeux parmi les nations, regardez, Et soyez saisis d'étonnement, d'épouvante! Car je vais faire en vos jours une œuvre, Que vous ne croiriez pas si on la racontait » (Habacuc 1 :5).

Il me fit sauter quelques versets pour lire cet extrait : « Car le figuier ne fleurira pas, La vigne ne produira rien, Le fruit de l'olivier manquera, Les champs ne donneront pas de nourriture; Les brebis disparaîtront du pâturage, Et il n'y aura plus de bœufs dans les étables. Toutefois, je veux me réjouir en L'ÉTERNEL, Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut. L'Éternel, le SEIGNEUR, est ma force; Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me fait marcher sur mes lieux élevés » (Habacuc 3:17-19)

Ce que le Seigneur dit dans ce verset, à celles d'entre vous qui se sont montrées généreuses, et à moi également, c'est que nous sommes au seuil de certaines choses incroyables qui vont arriver dans nos vies ! Comme Il l'a dit ce matin-là, « Que vous ne croiriez pas si on la racontait » ! Et Il termine en disant que même si en ce moment nous ne voyons rien, par la foi, nous devons continuer à Le louer.

Donc, maintenant que j'ai enregistré la vision, il est temps pour nous d'explorer encore plus cette merveilleuse révélation, afin de saisir pleinement cette vérité et de rester dans un état de louange permanent !

Il est si facile pour moi de croire à ces promesses que le Seigneur m'a dévoilées ce matin ; en comparant la vie que j’ai à présent par rapport à celle que je menais il y a un an, je ne peux que croire aux miracles. Par exemple, avant que je trouve la vie abondante, je ne m’étais jamais beaucoup aventuré hors de ma maison, mais la plupart du temps, j’étais dans ma propre chambre où je travaillais, et je ne restais même jamais au rez-de-chaussée où se trouve notre pièce familiale, les chambres des garçons et l’ancien bureau de mon mari. C'était il y a tout juste un an.

Ce matin, je descendrai à mon nouveau bureau, pour commencer à planifier mon deuxième voyage autour du monde – qui consistera à visiter des endroits que j'avais découverts dans des livres, mais que je ne pouvais même pas situer sur une carte, et également des pays dont j’ignorais l’existence. L'année dernière, si le Seigneur me disait que tout cela se produirait en l’espace d’une seule année, je «ne l’aurais pas cru »!

Tout ce qui va se passer cette année va également apporter des changements; non seulement dans ma vie, mais aussi dans les vies de mes enfants, l’avenir de mon ministère, chacune des vies des femmes que ma vie impacte, et ta vie aussi (c’est pourquoi Il t’a amenée à lire ce livre). Par conséquent, ce qui est sur le point de se produire dans ta vie touchera également chaque personne de ton entourage. Tu vois, c'est l’objectif: Dieu touche nos vies afin que nous touchions d'autres vies et que cette dynamique propage Son amour, Ses vérités à d'innombrables âmes blessées qui ont désespérément besoin de Lui. Ceci, chère amie, est une révélation que tu dois saisir et cacher au fond de ton cœur: Dieu nous donne pour que nous donnions aux autres - c'est le secret pour vivre en abondance.

De la même manière et dans la même mesure qu'Il nous a donné Son Fils, qui est maintenant notre Époux bien-aimé, qui nous a aimés de manière à guérir nos cœurs et à nous faire sentir nettoyées, chéries et n'ayant besoin de personne et rien d'autre que Lui, d'autres ont désespérément besoin de Lui aussi. Cela signifie donc que nous ne pouvons garder ni Lui, ni Son amour pour nous uniquement, mais nous devons partager ce don de Son Fils avec les autres. Il veut être pour chaque femme que nous rencontrons, le même Amoureux, Guérisseur, Pourvoyeur et Protecteur ; cela arrivera une fois que nos vies resplendiront à tel point que tous ceux qui nous verrons, nous interrogeront sur le brillant espoir qui est en nous!

C'est pourquoi il est important de te préparer à la façon dont tu répondras quand les autres t’interrogeront, comme il est dit dans 1 Pierre 3:15 LSG « Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous, » Dans la version Bible du Semeur, il est dit : « soyez toujours prêts à la [votre espérance] défendre, avec humilité et respect, et veillez à garder votre conscience pure. » Tu dois accepter le fait que tout le monde n'est pas prêt à Le connaître, donc ton objectif est de simplement partager ton espoir et ce qui t’a changé, en t’assurant d'attendre jusqu'à ce qu'on te le demande. De plus, pense à ne pas essayer de mettre de pression sur qui que ce soit, les femmes en particulier témoigneront de ton amour brillant pour elles et pour les autres au point que chacune sera naturellement attirée par le désir d’avoir ce que tu as, c’est-à-dire Lui. 

Chère amie, chaque fois que Dieu nous révèle des mystères, comme nous révéler que nous avons un Mari qui nous aime autant que Lui c'est pour que nous révélions à notre tour ces mystères et la vérité aux autres, en vivant de telle manière que notre vie en dise long et leur donne la vérité quand ils nous interrogent. « C'est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes » (2 Corinthiens 3:2). C'est la manière la plus authentique et appropriée de « témoigner » - ce sont les autres qui voient le témoignage que nos vies rendent, et pas nous qui allons pour leur en parler. Notre Mari nous comble de bénédictions et d'amour afin que nous puissions à notre tour irradier de son amour et arroser les autres de Ses bénédictions et Son amour. C'est le secret - donner ce qu'Il nous a donné.

Des Bénédictions te suivront

Pour en revenir au premier verset où le Seigneur m'a dit : « Voici, les jours viennent, dit L'ÉTERNEL, Où le laboureur suivra de près le moissonneur, Et celui qui foule le raisin celui qui répand la semence… » c'est aussi quelque chose qui se produit presque tous les jours de ma vie et qui se produira dans la tienne - si tu as appris le secret, qui est de partager ce qu'Il t’a donné.

A présent, je comprends ce verset d’une manière tout à fait différente. Le mot « suivre » dans cette course de la vie signifie que la bénédiction arrive à la ligne d'arrivée avant nous. « Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d'une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu. Considérez, en effet, celui qui a supporté contre sa personne une telle opposition de la part des pécheurs, afin que vous ne vous lassiez point, l'âme découragée » (Hébreux 12:1-3). 

Il y a quelques années, je croyais que quelque chose de bon allait sortir un jour (dans un an ou une décennie) de chaque épreuve qui frappait ma vie. Pourtant, au cours de l’année dernière, j'ai commencé à chercher cette bénédiction non pas un an ou une décennie plus tard, mais à la chercher immédiatement; immédiatement après la fin de l’épreuve. C’est exactement ce qui a commencé à se produire. Le jour est arrivé où tout ce que j'avais semé a commencé à me suivre et se présentait souvent avant même que l’épreuve ne touche ma vie. L'argent est apparu dans ma main, mon portefeuille ou mon compte bancaire avant que j’en ai besoin. Les plans de ce que je devais faire se sont révélés avant que quiconque ne m'ait même posé la question.

Puis, comme je l'ai déjà dit, chaque fois que Dieu me révèle une nouvelle vérité, me donnant ainsi un principe de vie merveilleux, je l’applique à ma vie et le partage aux autres. Et comme mes enfants sont ceux qui sont les plus proches de moi, et qu’ils sont aussi mon héritage qui continuera à donner aux autres quand je serai partie, je suis souvent l’habitude de partager ces vérités à mes enfants en premier. Le principe des bénédictions qui nous suivent est l'un de ces principes.

J’ai eu l’occasion de partager ce principe avec eux le jour où ma nièce rentrait chez elle. Nous devions nous rendre à un aéroport à plus de trois heures de route, alors mon frère nous a proposé de payer pour passer la nuit dans un hôtel près de l'aéroport. Oh la faveur de Dieu. Nous étions en voiture à travers une petite ville au milieu de nulle part quand ma fille s’est penchée et a murmuré: « Maman, je suis tellement désolée mais je me souviens juste que j'ai oublié de prendre mon maillot de bain. Je suis vraiment désolée !! » et je pourrais dire qu'elle était presque en larmes puisque nous avions choisi notre hôtel en fonction de leur incroyable piscine et de leurs jacuzzis. Je l’ai rassurée immédiatement, en lui disant qu'il n'y avait aucune raison de s'inquiéter ou de se sentir mal, mais qu’elle devait plutôt être excitée parce que Ses bénédictions nous suivraient! Et je le dis sans exagérer, j'ai tourné la tête à ce moment-là pour me regarder à ma droite et j’ai vu un petit Walmart; immédiatement, j'ai pris un virage rapide à droite en expliquant qu'il voulait évidemment la bénir avec un nouveau maillot de bain! J’ai paraphrasé Ésaïe 40:2 « Parlez au cœur … et criez-lui Que sa servitude est finie, Que son iniquité est expiée, Qu'elle a reçu de la main de L'ÉTERNEL Au DOUBLE de tous ses péchés [ou erreurs] ». Même si la saison des maillots de bain était passée, ma fille trouva juste devant le magasin, l'un des maillots de bain les plus mignons que j'aie jamais vus ET par-dessus-tout il était vraiment une bénédiction. Ce maillot de bain a duré plusieurs étés et était même en assez bon état pour qu’elle le donne à sa sœur, à qui il allait tout aussi parfaitement. Seul Dieu pouvait le faire!

Non seulement mes filles sont sorties de cette expérience avec une compréhension de la façon dont les bénédictions nous suivent, mais aussi elles ont appris à les chercher immédiatement, quelque chose qu'Il m'a d'abord enseigné. Mais rappelez-vous, ma nièce était également avec nous, alors elle est repartie avec cette vérité et l'a partagée, en la vivant avec sa sœur et ses parents !! Cette manifestation de Son amour pour nous s'est propagée à l'autre bout du monde !!

Accepter l’Attente

Avançons maintenant et discutons de ce fameux principe de l'attente. Waouh, le Seigneur m'a également permis de voir ce principe d’une nouvelle manière !

Si tu ressembles un tout petit peu à celle que j'étais, alors peut-être que tu détestes purement et simplement d’être obligée d'attendre. Maintenant, je suis ravie quand on me demande d'attendre, car je sais maintenant que l'attente est une partie passionnante de Son plan. Pourquoi? Qu'est ce qui a changé? La révélation qui a toujours été présente dans l'Écriture mais que je n'ai jamais vraiment voulu accepter : « Mais ceux qui se confient en L'ÉTERNEL renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point » (Ésaïe 40:31).

Maintenant, j'ai acquis suffisamment d'expérience pour savoir que lorsque je suis obligée d'attendre quelque chose, n'importe quoi, c'est parce que Dieu a orchestré cette période d'attente pour que cela me donne le temps dont j'ai besoin pour « gagner de la force », afin que je ne me sente pas « fatiguée ou épuisée » lorsque la nouvelle bénédiction apparaît dans ma vie. L'attente me signale aussi que ce qui arrive nécessitera que j’ai plus de force (physiquement, mentalement, émotionnellement et / ou spirituellement) que ce que j'ai actuellement. Par conséquent, je suis plus qu'heureuse d'attendre et d'utiliser ce temps pour développer ma force avec une pure excitation - la force qui me portera à travers la vague sur laquelle je vais surfer. C'est une bonne métaphore ou une image de la façon de bénéficier de l'adversité, car c'est ainsi que Dieu a créé notre monde et comment nous, en tant qu'épouse, pouvons vivre en abondance.

Les Vagues de l’Adversité

Une autre révélation a été que pendant des années, j'ai nagé dans les vagues de ma vie pour me retrouver fatiguée et vaincue. Pourtant, au cours d'une seule année, j'ai appris le secret pour surmonter ces vagues d'adversité différemment, en ne résistant plus au mal et chaque fois que quelque chose ou quelqu'un vient contre moi, je dois plutôt me retourner et surfer sur l'adversité parce que Dieu veut m'élever plus haut, à une vie encore plus abondante. Souviens-toi: « Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me fait marcher sur mes lieux élevés » (Habacuc 3:19) Il m'est arrivé de vivre les Béatitudes qui sont dans l’Evangile de Matthieu et qui sont souvent négligées. La plupart arrêtent de lire après avoir énuméré tous les « bénis êtes-vous », mais au lieu de cela, continue à lire et saisis une vérité encore plus grande, quand Jésus dira plus tard…

« Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi. Vous avez appris qu'il a été dit: TU AIMERAS TON PROCHAIN, et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent, afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes » (Matthieu 5:39-45). 

Surfer sur la vague de l'adversité signifie suivre le courant sans jamais t’y opposer. Jésus a expliqué comment nous devons réagir lorsque les gens nous disent de faire quelque chose, mais c'est loin de ce que l'église nous dit. Pourtant, Jésus a mis un point d'honneur à préciser quelle était Sa volonté : « Mais je vous le dis. . . » Donc, comme tout le monde ignorant la vérité, j'ai résisté au mal et je me suis assurée que je ne me tenais jamais assez près de quelqu'un qui m'avait giflé une fois. J'évitais de les voir et si j'étais obligée de les voir, je prenais mes distances émotionnellement. Et je n'ai certainement pas fait plus, ni donné plus que ce que quelqu'un m'a demandé; par conséquent, j'ai continué à manquer les bénédictions de Son message et le secret de vivre abondamment et puissamment - en donnant - surtout à ceux qui nous blessent ou nous utilisent.

Ce qui a changé, c'est qu'après avoir trouvé ma vie abondante, j'ai commencé à obtenir ce dont j'avais besoin directement de Dieu comme la sagesse, et directement du Seigneur, comme l'amour dont j'avais désespérément besoin. Donc, une fois que j'ai obtenu ce qu'ils m'ont chacun donné, j'ai finalement pu donner ce qui m'a été prodigué aux autres. Une fois que j'ai reçu tant d'amour et d'acceptation de la part du Seigneur (quand je suis devenue véritablement son épouse), alors toute personne perverse qui voulait me gifler (émotionnellement par ses paroles ou par ses actions) ne me faisait plus du tout mal. Au bout d'un moment, chaque gifle était juste un réveil m'alertant que j'étais sur le point de monter encore plus haut, et cela signifiait que le Seigneur allait me demander de donner plus que ce qui était demandé - donner à ceux qui souffraient et voulaient m'utiliser, c'est à ce moment-là que les énormes bénédictions arrivent - quand la personne à qui vous donnez ne le mérite pas!

Donner est incroyablement puissant lorsque c’est exigé, volé ou demandé méchamment. L'adversité, je le comprends maintenant, est en fait comme le carburant dont nous avons besoin ; ou comme l’eau qui arrose la semence qui entraînera une récolte abondante qu'Il nous a promise. Donc, avec cette vérité comprise, il est maintenant très facile d'embrasser l'adversité plutôt que de la fuir ou de me frayer un chemin à travers elle. Et garde cela à l'esprit lorsque tes cultures, tes champs ne produisent pas de fruits. Si tu ne les arroses pas, ou si tu ne mets pas de carburant dans ton moteur spirituel, est-il étonnant que tu n'ailles pas de l'avant? Lis ce verset:

« C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort » (2 Corinthiens 12:10).

 « Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve » (Philippiens 4:11). Pour être honnête, je ne m’étais jamais contentée de quoi que ce soit qui ressemblait à des difficultés ou des persécutions, uniquement parce que je n’étais pas disposée ou ne savais que je devais recevoir à bras ouverts ce que Dieu et mon Mari voulaient me donner. Et qu’ensuite, une fois que je l'ai pris, absorbé, vécu et ensuite partagé, ce n'est qu'alors que je pouvais être « satisfaite dans toutes les circonstances » dans lesquelles j'étais.

La Racine du Mal: L’Amour de l’Argent

L’un des domaines que j'ai appris à appliquer ce principe de partage est celui des finances. Nous avons tous tellement peur de ne pas en avoir assez que nous retenons bêtement ce que nous avons, en raison de l'amour de l'argent, seulement pour constater que nos peurs se réalisent et se produiront ensuite. Ce que nous craignons se produit réellement parce qu'il se manifeste ou est créé à cause de nos peurs. Combien ce verset est vrai pour moi maintenant que j'ai appris le secret du don, surtout en donnant et en bénissant mes ennemis: « Tel, qui donne libéralement, devient plus riche; Et tel, qui épargne à l'excès, ne fait que s'appauvrir » (Proverbes 11:24). Job 3:25 « Ce que je crains, c'est ce qui m'arrive; Ce que je redoute, c'est ce qui m'atteint. » La Bible du Semeur dit : « Tout ce que je redoute, |c’est cela qui m’arrive, les maux que je craignais ont tous fondu sur moi. »

Lorsque nous avons peur de ne pas en avoir assez, nous retenons ce dont nous avons besoin à juste titre pour prospérer (et cela nous l’obtenant en donnant à nos ennemis plus qu'ils ne demandent ou ne l’exigent de nous). Cette retenue a pour résultat « le besoin » - à tel point que la peur de ne pas en avoir assez et de manquer de fonds nous frappent! Tel est le cycle horriblement vicieux et sans fin que vivent tant de chrétiens et c’est ce que le monde « voit ». Et la vérité est que cette futilité ne peut être brisée qu'en recevant tout l'amour que le Seigneur a pour chacune de nous alors que nous devenons Son épouse, afin que nous puissions Lui faire suffisamment confiance pour sortir ce qu'Il nous a dit: « Mais moi, je vous dis . . . » « Donnez, et il vous sera donné: … une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ». Qui d'entre nous ne veut pas recevoir de bénédictions débordantes ?!? Nous le voulons toutes, mais il faut donner quand c'est difficile à faire, et donner même à ceux qui selon nous, ne le méritent pas.

Si donner est une chose que tu trouves difficile à faire, le problème est que tu n'as toujours pas assez de Lui. Ce dont tu as besoin n'est pas plus d'argent, mais plus de Celui qui t’aime de telle manière que tu te sentes vraiment comme Son épouse! Lorsque nous cherchons de tout cœur le Seigneur et Son amour et que nous voulons, aspirons à Lui et nous concentrons uniquement sur Lui, Il promet que « toutes ces choses nous seront données par-dessus » (Matthieu 6:33). Les choses ou les autres personnes n'auront plus d'importance dans ta vie. C'est la pure vérité. Une fois que tu en auras assez, tu voudras de plus en plus de Lui - pas des choses, ni de l'argent ou d'autres personnes. Tu ne voudras pas d'attention, tu n’auras pas besoin de compagnie. Et c'est alors que tu seras enfin libre de donner parce que l'amour qui a sauvé ce monde débordera dans ta vie! Tu n'auras alors plus besoin, ni ne voudras plus de choses, d'argent ou de personnes - alors toutes ces bénédictions seront « serrées et débordantes » au point que quiconque se rapprochera de toi, sera également trempé par Ses bénédictions. « Et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6:33). 

C'est le secret de la vie - Il a donné.

« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle » (Jean 3 :16).