Chapitre 10 « Diverses épreuves »

« Mes frères, regardez comme un sujet
de joie complète les diverses épreuves
auxquelles vous pouvez être exposés,
sachant que l’épreuve de votre
foi produit la patience. »
— Jacques 1:2-3.

French WW

Quel est l’objectif visé par Dieu à travers nos épreuves et nos tribulations? Beaucoup de chrétiens n'ont aucune idée des raisons pour lesquelles Dieu permet notre souffrance. A cause de notre ignorance dans ce domaine, il n’est pas étonnant aujourd’hui que les chrétiens soient si facilement vaincus. Nous verrons qu'il y a beaucoup d'avantages que nous tirons de nos épreuves et tests, en particulier la construction de notre foi et de l'endurance nécessaire pour terminer le parcours qui nous est proposé.

La chose la plus importante que nous devons comprendre durant nos épreuves, tribulations, tests et tentations, est que Dieu est au contrôle!  C’est Sa main qui permet que ces épreuves nous atteignent ou non. Et quand il permet une épreuve, Il envoie Sa grâce et Sa miséricorde qui nous rendent capables de l’endurer.

Les tentations. Les Ecritures nous disent que les tentations dont nous faisons l’expérience sont humaines, mais que Dieu nous offre un moyen de nous en libérer. « Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter.» 1Cor.10:13.

Les tentations proviennent de nos propres convoitises. Dieu ne peut pas nous tenter à faire le mal, mais ce sont nos convoitises qui nous tentent. « Que personne, quand il est tenté, ne dise: C’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal, et il ne tente lui-même personne. Mais chacun est tenté quand il amorcé par sa propre convoitise. » Jacques 1:13-14. D’habitude, la convoitise nous fait penser à quelque chose de sexuel. Cependant, la convoitise dont il est question dans la Bible se réfère à l’avidité pour toutes les choses qui satisfont notre chair ; ceci inclut le fait de de vouloir que les choses se passent tel que nous le souhaitons.

Nous sommes dans sa main. « Oui, j’ai appliqué mon cœur à tout cela, j’ai fait de tout cela l’objet de mon examen, et j’ai vu que les justes et les sages, et leurs travaux, sont dans la main de Dieu…» Eccl.9:1. Bien que nous essayions d’obtenir des choses des autres et particulièrement de nos maris, tout ce que nous recevons vient de Dieu. 

« Beaucoup de gens recherchent la faveur de celui qui domine, mais c’est l’Eternel qui fait droit à chacun. » Prov.29:26.

« Le cheval est équipé pour le jour de la bataille, mais la délivrance appartient à l’Eternel. » Prov.21:31.

« On jette le sort dans le pan de la robe, mais toute décision vient de l’Eternel. » Prov.16:33.

« Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l’Eternel; Il l’incline partout où il veut. » Prov.21:1.

La permission à l’adversité. La chose la plus rassurante à savoir est que Satan ne peut nous toucher sans la permission de Dieu. « L’Eternel dit a Satan: Voici, tout ce qui lui appartient, je te le livre; seulement, ne porte pas la main sur lui …» Job 1:12. Non seulement Satan avait besoin d’une permission pour cribler Job, mais en plus, il a reçu des instructions sur la manière dont il pouvait l’attaquer. Satan a également demandé la permission de cribler Pierre: «… Simon, Simon, Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. » Luc 22:31.

La repentance et le salut. « Je me réjouis à cette heure, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a portés a la repentance ; car vous avez été attristés selon Dieu, afin de ne recevoir de notre part aucun dommage. En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. » 2Cor.7:9-10. Dieu permet que nous soyons attristées pour nous amener à la repentance. Quand nous essayons de faire que nos maris (ou les autres) se sentent coupables pour ce qu’ils ont fait, cela ne conduit pas à la véritable repentance.

Nous avons besoin de la grâce. « Et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C’est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort.» 2Cor.12:9-10. Comment obtenons-nous la grâce dont nous avons besoin? A travers l’humilité.

« Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles. » Jacques 4:6.

« … car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé. » Luc 18:14.

« Heureux les débonnaires, car ils hériteront la terre! » Matt.5:5.

« L’orgueil d’un homme l’abaisse, mais celui qui est humble d’esprit obtient la gloire. » Prov.29 :23. Nous réjouir de nos faiblesses, confesser nos fautes et être humbles permettra au Saint-Esprit de demeurer en nous. C’est de cette manière que nous apprendrons le contentement, peu importe les circonstances.

Apprendre le contentement. Nous voyons que nous devons apprendre le contentement à travers les circonstances difficiles que Dieu permet. « Ce n’est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j’ai appris à être content de l’état ou je me trouve. Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette.» Phil.4:11-12.

Apprendre l’obéissance. Même Jésus a appris l’obéissance par ses souffrances. «… a appris bien qu’il soit Fils, l’obéissance par les choses qu’il a souffertes. » Heb.5:8.

Il nous perfectionnera. « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne œuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. » Phil.1:6. Une fois qu’il a commencé une bonne œuvre en vous, votre mari ou ceux que vous aimez, il l’achèvera.

Nous devons être un soutien pour les autres. Nous ne devons pas simplement accepter le réconfort de Dieu; Il nous est demandé de de consoler à notre tour les autres, quelle que soit leur affection! «… le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction!» 2Cor.1:3-4.

La discipline de notre Père. Très souvent notre souffrance est la discipline de notre Père Céleste pour avoir désobéi aux commandements de Dieu. « Mon fils, ne méprise pas le châtiment du Seigneur, et ne perds pas courage lorsqu’il te reprend; Car le Seigneur châtie celui qu’il aime, et il frappe de la verge tous ceux qu’il reconnait pour ses fils. Supportez le châtiment: c’est comme des fils que Dieu vous traite … mais Dieu nous châtie, afin que participions à sa sainteté. » Heb.12:5-10.

La discipline est une bénédiction. Suivre l’exemple des prophètes dans la Bible nous aidera à supporter l’adversité. « Prenez, mes frères, pour modèles de souffrance et de patience les prophètes qui ont parlé au nom du Seigneur. Voici nous disons bienheureux ceux qui ont souffert patiemment. Vous avez entendu parler de la patience de Job, et vous avez vu la fin que le Seigneur lui accorda, car le Seigneur est plein de miséricorde et de compassion. » Jacques 5:10-11.

Pour recevoir une bénédiction. Quand on nous fait du mal ou que des insultes nous sont proférées, nous devons les supporter sans nous venger, pour recevoir notre bénédiction. Nous devons nous rappeler que ces insultes et ces torts sont apportés dans nos vies pour nous donner une « opportunité » de recevoir une bénédiction. « Ne rendez point mal pour mal, ou injure pour injure; bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction. » 1Pi.3:9. « D’ailleurs, quand vous souffririez pour la justice, vous seriez heureux. N’ayez donc aucune crainte, et ne soyez pas troublés. » 1Pi.3:14.

La discipline peut être douloureuse. La discipline n’est jamais plaisante quand on est en plein dedans. Cependant, ceux qui ont été formés par Sa discipline connaissent les récompenses de la justice: elle apporte la paix. « Il est vrai que tout châtiment semble d’abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice. » Heb.12:11.

Ça commence par les Chrétiens. Pourquoi est-ce que les souffrances doivent commencer d’abord par les Chrétiens? Parce que des Chrétiens pécheurs et désobéissants n’attireront jamais les autres vers le Seigneur. Encore une fois, c’est « la volonté de Dieu » qui nous fait passer à travers les épreuves. Nous devons accepter de souffrir (habituellement de la main de quelqu’un d’autre) en faisant confiance à Dieu. « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile de Dieu?… Ainsi, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien.» 1Pi.4:17,19.

La puissance de notre foi. C’est la foi qui ouvre la porte aux miracles. Mais vous devez croire qu’Il est capable de faire des miracles, et ne pas douter dans votre cœur. « Jésus prit la parole, et leur dit: Ayez foi en Dieu. Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et s’il ne doute point en son cœur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.» Marc 11:22-24.

Dieu nous a dit dans Sa Parole que nous souffrirons. « Et lorsque nous étions auprès de vous, nous vous annoncions d’avance que nous serions exposés à des tribulations, comme cela est arrivé, et comme vous le savez. Ainsi, dans mon impatience, j’envoyai m’informer de votre foi, dans la crainte que le tentateur ne vous eût tentés, et que nous n’eussions travaillé en vain. » 1Thes.3:4-5. N’abandonnez pas! Ne laissez pas Satan voler le miracle que Dieu réserve quand vous aurez enduré et  triomphé!

Avec Dieu. « Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. » Matt.19:26. « Jésus les regarda, et dit: Cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: Car tout est possible à Dieu. » Marc 10:27. Rien (pas une seule chose) n’est impossible à Dieu. Travaillez avec Dieu. Et puisqu’Il ne fait pas de différences entre les personnes, ce qu’Il a fait pour les autres, Il le fera pour vous également!

Ce que vous dites.  «… demeurons fermes dans la foi que nous professons. » Heb.4:14. Nous devons proclamer ce que Dieu dit dans Sa Parole, sans hésitations, avec de l’espoir sur nos lèvres. « Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon…» Dan.3:17. Mais attendez jusqu’à ce qu’on vous demande de rendre compte. On vous le demandera, si vous êtes remplie de la joie du Seigneur au milieu de votre adversité! « Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous. » 1Pi.3:15. Quand on vous posera la question, assurez-vous que vous répondrez à la personne avec respect et douceur. Ne discutez jamais des Ecritures!

Ceignez les reins de votre entendement et ayez une entière espérance. « C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Jésus-Christ apparaitra. » 1Pi.1:13. Le mot sobre signifie penser de manière claire; soyez claires sur votre position dans votre esprit pour éviter les conséquences de la dualité d’esprit.

Soyez joyeuses. Nous devons être joyeuses dans nos épreuves, parce que nous savons qu’elles produiront l’endurance qui nous permettra d’achever la course préparée devant nous. « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu’il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. » Jac.1:2-6. Nous savons que notre foi sera mise à l’épreuve. Les craintes et les doutes viennent à l’esprit de tout le monde ; mais ne les alimentez pas! Au lieu de cela, pensez seulement aux bonnes choses. Si vous doutez, le trouble s’installera et les épreuves seront plus difficiles. Et souvenez-vous, nous aurons diverses épreuves, certaines seront importantes et d’autres seront juste des irritations. Nous devons « Lui rendre grâces » pour toutes nos épreuves, comme Job l’a fait.

Réjouissez-vous. « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaitre vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ. Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce que qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. » Phil.4:4-9. En clair, plusieurs batailles sont gagnées ou perdues dans l’esprit. Suivez les consignes du Seigneur pour avoir la paix au milieu des épreuves. Réjouissez-vous dans ce qu’Il est entrain de faire. Pensez à ces choses, parlez de ces choses et écoutez uniquement ces choses. (Des amis proches vous appelleront plusieurs fois pour vous dire ce que votre mari fait; Ce ne sont pas de « bons rapports » et, la plupart du temps ils ne seront ni agréables, ni bien intentionnés, ni vrais: alors, ne les écoutez pas!)

La foi est invisible. Les autres veulent savoir comment les choses évoluent quand ils savent que vous traversez des épreuves dans votre vie. Ils cherchent des signes d’amélioration. Nous devons nous rappeler que les Ecritures sont très claires: la foi est invisible. Répondez à leur question par: « Dieu est à l’œuvre!». « C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.» 2Cor.4:16-18.

Invisible! Même quand nous vivons ce que Paul appelle de « légères afflictions », cela peut briser nos cœurs. Rappelons-nous la vérité la plus importante: ces afflictions sont seulement temporaires. Et non seulement elles sont temporaires, mais en plus elles produisent quelque chose de merveilleux pour nous dans la gloire. Souvenez-vous la souffrance est temporaire et les bénéfices dureront pour l’éternité! « Or la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas. » Heb.11:1.

Non par la vue. Plusieurs personnes commencent à croire quand elles voient quelque chose se passer. Ce n’est pas cela la foi! « Car nous marchons par la foi et non par la vue. » 2Cor.5:7.

Regarder aux circonstances. Quand Pierre a regardé à ses circonstances, il s’est noyé et vous vous noierez aussi. « Et il dit: viens! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus. Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur; et comme il commençait à enfoncer, il s’écria: Seigneur, sauve moi! Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit: Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté?» Matt: 28-31.

Pour notre test. Ceci est probablement la leçon la plus importante dans notre bataille pour sauver nos familles et nos mariages: être à mesure de réussir notre test. Le test de notre foi est de croire en Sa Parole et de ne pas être agitée par les émotions ou les fausses directions. « Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de notre foi produit la patience. Mais il que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis sans faillir en rien.» Jacques 1:2-4.

Eprouvées par le feu. « C’est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu’il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaitra.» 1Pi.1:6-7. Beaucoup ont échoué leur épreuve et ont continué à errer dans le désert comme le peuple d’Israël. La preuve de votre foi est plus précieuse que l’or.

Garder la foi. Ne vous tournez pas vers un autre plan quand les choses deviennent dures. Ne gâchez pas ce que vous avez commencé à faire. Satan est connu pour apporter de nouvelles (et mauvaises) solutions à nos épreuves; c’est notre test. « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; …» 2Tim.4:7-8.

Demandez à Dieu qu’Il vous fasse rencontrer une autre femme qui se battra avec vous. Trouvez quelqu’un d’autre qui vous aidera à vous battre et à ne pas fléchir dans votre engagement. « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever! De même, si deux couchent ensemble, ils auront chaud; mais celui qui est seul, comment aura-t-il chaud? Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement. » Eccl.4:9-12. Puisqu’une corde à trois fils ne se rompt pas facilement, essayez de trouver deux autres femmes qui se battront avec vous, vous encourageront et vous aideront à rester fermes dans la direction de votre foi. Voici quelques exemples trouvés dans les Ecritures:

Moïse, Aaron et Hur. « Les mains de Moïse étant fatiguées, ils prirent une pierre qu’ils placèrent sous lui, et il s’assit dessus. Aaron et Hur soutenaient ses mains, l’un d’un côté, l’autre de l’autre; et ses mains restèrent fermes jusqu’au coucher du soleil. » Ex.17:12. Voyez aussi Schadrac, Meschac et Abed-Négo dans le livre de Daniel au chapitre 3.

Paul, Luc et Timothée. Quand Paul était en prison, il y avait deux hommes qui l’aidaient à garder courage. Quand Démas est parti, Paul a envoyé chercher Timothée. Nous apprenons que Démas est parti parce que l’amour du monde a étouffé Parole en lui. Le verset suivant nous dit pourquoi: « Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. » Matt.13:22. Les Ecritures disent clairement que c’était à cause des « soucis » et aussi à cause des « richesses ». Faisons donc attention à ne pas nous inquiéter de nos circonstances, ou de nous faire prendre par l’argent et les possessions matérielles. Nous devons avoir confiance dans le fait que « Dieu subviendra à nos besoins » quand nos maris ne travaillent pas ou quand il « semble » qu’il n’y aura assez d’argent. Plusieurs ont échoué dans leur foi parce que la Parole a été étouffée en eux.

Demandez à Dieu de vous guider à travers vos épreuves. « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse; Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. » Prov.3:5-6. Invoquons Le pour obtenir la force, rapprochons-nous de Lui quand nous sommes dans le besoin. Permettons Lui de nous discipliner, de nous tester, de nous éprouver. Réjouissons-nous toujours en toutes choses, pas seulement dans les bonnes, mais également dans les problèmes qui nous arrivent. Gardons notre espoir sur les lèvres, et restons inébranlables dans nos esprits. Rappelons-nous toujours que c’est Sa volonté que nous fassions face à ces moments difficiles, et que c’est pour notre bien!

Rejouissons-nous qu’Il nous juge dignes
de souffrir pour Son nom!
Actes 5:41

 Elle (la femme des Proverbes) se rit de l’avenir.
Proverbes 31:25

 Nous savons, du reste, que toutes choses
concourent au bien de ceux qui aiment Dieu,
de ceux qui sont appelés selon son dessein.
Romains 8:28

 Engagement personnel: de regarder comme un sujet de joie les diverses épreuves que je rencontre. «Sur la base de ce que j'ai appris de la Parole de Dieu, je m'engage à permettre que l'épreuve de ma foi aide à produire mon endurance. Et je laisserai l'endurance avoir son résultat parfait, afin que je sois parfaite et complète, sans faillir en rien. »


Voici des versets des Ecritures vers lesquels courir pendant les épreuves:

Dieu est au contrôle, pas l'homme, ni Satan.

  1. La justice vient du Seigneur. (Prov. 29:26)
  2. La réponse vient du Seigneur. (Prov. 16:1)
  3. Le Seigneurincline le cœur. (Prov. 21:1)
  4. Leurs actions sont dans la main de Dieu. (Eccl. 9:1)
  5. Tu (Dieu) l'a fait. (Ps. 44:9-15)
  6. Il (Dieu) a soulevé la tempête. (Ps. 107:1-32)
  7. Il (Dieu) enlevé amant et ami. (Ps. 88:8, 18)

Que produisent nos épreuves pour nous?

  1. La puissance de Christ demeurera en nous. (2Cor 12:9-10)
  2. Nous apprendrons à être satisfaits. (Phil 4:9)
  3. Nous recevrons une récompense. (2Tim 4:7-8)
  4. Nous ne manquerons de rien. (Jacques 1:2-4)
  5. Nous permet de réconforter les autres. (2Cor 1:3-4)
  6. Rendre parfait ce qu'il a commencé en nous. (Phil 1:6-13)
  7. Afin que notre bien-aimé revienne. (Philémon 1:15-16)
  8. Recevoir la miséricorde. (Héb. 4:15)
  9. Apprendre l'obéissance. (Héb. 5:7-8)
  10. Produire de l'endurance. (Jacques 1:2-4)
  11. Recevoir la couronne de vie. (Jacques 1:12)
  12. Éprouver notre foi. (1Pi. 1:6-7)
  13. Suivre ses pas. (1Pi. 2:21)
  14. Partager ses souffrances. (1Pi. 3:13)
  15. Nous rend parfait, affermi, fortifié et établi. (1Pi. 5:10)

Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire similaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin verser ton coeur à chaque leçon.