Jour 12
Les Maris vs La dîme vs Les offrandes

mais d'abord quelques Témoignages de mariage restaurés !!

 

Restauration— Les parents restaurés après que leur père ait été réduit à un morceau de pain

Rose était une femme qui participait à nos premières réunions du groupe de restauration. Elle a déménagé dans une autre ville, mais elle m'a contactée quelques mois plus tard pour me donner des nouvelles de ses parents. Elle a commencé par me dire que ses parents avaient divorcés après que son père ait commis un adultère avec une collègue de travail et a ensuite décidé de quitter sa famille pour elle.

Après avoir fait partie de notre groupe et étudié Comment Dieu restaurera votre mariage ainsi que le manuel des femmes pour son propre mariage, Rose a commencé à avoir foi en la capacité de Dieu à restaurer n’importe quel mariage. En lisant le livre encore et encore, elle a dit qu'elle n'arrêtait pas de penser à quel point ce serait merveilleux si ses parents «se remettaient ensemble ».

Un jour, après avoir lu le livre plusieurs fois en une seule journée, Rose a déclaré : "J'ai soudain ressenti une énorme envie de prier : "Seigneur, quoi qu'il en coûte, ramène mon père à la maison, auprès de ma mère ! Il a fallu que son père perde tout ! D'abord sa santé a commencé à décliner, puis il a perdu tout son argent, sa petite amie l'a quitté après cela, et finalement sa caravane a brûlé - il est sorti de la caravane en feu en ne portant que son pyjama et son peignoir ! Il a perdu tout ce qu'il possédait dans la caravane !

Rose a dit : "Mon père n'a pas été réduit à une simple tranche pain, mais à un morceau de pain !!" en référence à Proverbes 6:26 où il est dit : " Car pour la femme prostituée on se réduit à un morceau de pain, Et la femme mariée tend un piège à la vie précieuse. "

Lorsque son père a appelé sa mère (son ex-femme) du poste de police, Rose était là dans la cuisine avec sa mère. Son père a commencé la conversation en demandant ENFIN pardon ! C'est alors qu'il lui a raconté ce qui s'était passé et lui a demandé s'il pouvait rester là (dans leur maison familiale). Sa mère n'était pas sûre que c'était ce qu'elle devait faire, alors à la place, Rose est allée le chercher et il est resté avec elle temporairement.

Rose a expliqué que depuis qu'ils n'étaient plus mariés, sa mère ne se sentait pas bien. Mais la principale raison de son hésitation (qu'elle n'a pas dit mais que Rose soupçonnait) était que sa mère était très petite et frêle. Son père, en revanche, était un homme très grand ; il mesurait une trentaine de centimètre de plus et pesait trois fois plus que sa mère. Et sa santé fragile signifiait qu'elle devait pouvoir l'aider à le soulever.

Un matin, Rose a dit qu'elle avait reçu un appel de sa mère l'informant qu'elle allait venir. Alors qu'elle était chez elle, elle a commencé à s'occuper de son ex-mari, puis elle a dit deux jours plus tard qu'elle avait eu sa réponse.

La cérémonie de mariage a été célébrée par leur ancien pasteur chez eux (leur maison familiale) en présence des quatre filles (et des petits-enfants) !

Plus tard, sa mère a expliqué qu'elle avait demandé à Dieu un signe que c'était SON plan. Elle a dit qu'elle avait besoin de Dieu pour lui donner la force de pouvoir soulever son ancien mari où sinon, il aurait besoin d'aller en maison de retraite.

Un an plus tard, Rose m'a dit que sa mère avait plus de force et d'endurance que n'importe laquelle de ses filles ! Rose a dit : "Elle pouvait en faire beaucoup plus que moi et ne jamais se fatiguer !"

Rose m'a envoyé une photo et j'ai eu la chance de voir les visages de l'heureux couple lors de leur mariage entouré de leurs cinq filles adultes et mariées ! Un an plus tard, j'ai appris que Rose s'était remariée avec son ancien mari.

~Rose dans le Kentucky, RESTAURÉE après que ses parents aient été RESTAURÉS !

L’épouse revient à la maison après le cinquième mari !

Jessica est venue à l'une de nos réunions de groupe de restauration et nous a ensuite dit qu'elle était là pour me poser des questions sur le mariage de ses parents. Elle a dit que sa mère lui avait dit que son mariage avec son père n'avait jamais été ce qu'elle avait espéré. Peu de temps après son deuxième enfant (le frère de Jessica), elle a commencé à s’intéresser à d'autres hommes. Cela l'a amenée à penser à l'adultère, mais elle n’est jamais passé à l’acte. Mais une fois que ses deux enfants ont grandi (Jessica et son frère étaient partis à l'université), elle a dit que toutes les inhibitions de sa mère s’étaient réduites.

Une nuit, la mère de Jessica a fait ce à quoi elle pensait depuis des années : elle a commis un adultère. Très vite, elle et son père se sont séparés, puis la même année, ils ont divorcé.

La mère de Jessica a emménagé avec un homme qu'elle a rencontré, mais cela s'est vite terminé. Elle a regardé à nouveau autour d'elle, a commencé à coucher avec un autre homme, a emménagé avec lui mais ce fut vite fini. Elle a rencontré un quatrième homme ; cette fois, elle a fini par se rendre devant l'autel. Elle avait espéré que le fait d'être mariée aiderait ses enfants à accepter ce nouvel homme, puisque Jessica et son frère avaient refusé de reconnaître les trois autres.

Cependant, Jessica et son frère (tous deux mariés) ont refusé à leur mère d'amener son nouveau mari dans l'une ou l'autre de leurs maisons. Jessica a dit à leur mère qu'ils seraient heureux de la voir seule, mais pas avec l'autre homme, et malgré tout, ils ont fait très attention à lui faire savoir tout l’amour qu’ils avaient pour elle. Ils lui ont expliqué avec amour que cet homme n'était ni leur père, ni le grand-père de leurs enfants, il en était de même pour tous les autres hommes avec lesquels elle avait été impliquée.

Jessica est venue me demander si je pensais que le mariage de ses parents pouvait être restauré, et comment elle devrait s’y prendre. Bien que ma toute première expérience avec le rétablissement de mariage n'ait pas été la mienne, mais celle de mes parents, on pourrait penser que j'avais toutes les réponses - mais ce n'était pas le cas. Je n'étais pas sûr que ce que Jessica faisait était juste. Mes parents, Dieu soit loué, n'ont jamais eu de relations avec d'autres personnes. Cependant, je pouvais lui dire OUI, Dieu pouvait certainement le faire. Jessica a pris les livres que j'avais et est partie. Tant de gens conseillent aux autres ce qu'ils pensent qu’ils doivent faire.

À moins que le Seigneur ne m'ait personnellement amené à faire quelque chose MOI-MÊME ou à chercher Dieu avec quelqu'un d'autre pour obtenir la sagesse, je REFUSE de dire à qui que ce soit ce qu'il faut faire. Je ne subirai pas les conséquences si je me trompe, c'est l'autre personne qui le fera ! Et comme j'ai souffert après avoir tant dit des choses qui n’étaient pas justes, si bien que mes enfants et moi avons souffert, j'ai fait le vœu à Dieu de ne jamais faire la même chose à quelqu'un d'autre. Nous faisons en sorte que nos ministres respectent ce même engagement]

Il a fallu plus de deux ans avant que je n'entende à nouveau parler de Jessica. Elle était impatiente de me raconter ce qui s'était passé, et j'avais très hâte de l'entendre ! Jessica et son frère ont continué à refuser de rencontrer ce nouvel homme et de lui permettre d'être près de leurs petits-enfants. Ils se réunissaient souvent pour lui montrer combien ils l'aiment, mais ils n'acceptaient pas le péché dans lequel elle vivait. Cela a fini par mettre à rude épreuve le nouveau mariage de sa mère, qui s'est rapidement soldé par un divorce. Mais très vite, sa mère s'est impliquée et a épousé deux autres hommes. C'est alors que cela s'est produit : son cinquième mari a commencé à la battre violemment, et elle s'est retrouvée aux urgences !

Lorsque Jessica et son frère se sont précipités à l'hôpital, ils ont parlé à leur mère, les larmes coulant sur leurs joues en disant : « Maman, quand vas-tu demander à papa de te pardonner et retourner auprès de lui ? Combien de temps faudra-t-il encore ? »

Le père de Jessica (qui était le premier mari de leur mère) a répondu au téléphone quand Jessica a appelé et a dit "Maman a besoin de te parler papa". Son père a dit plus tard : "Je vivais pour entendre les mots dont rêvais d’entendre !" Jessica a découvert que son père était resté célibataire en espérant que sa femme (leur mère) revienne un jour à la maison!

Les parents de Jessica se sont remariés un mois plus tard, et maintenant TOUTE cette famille se réunit pour les vacances et les anniversaires - les trois générations - comme une famille complète, aimante et guérie !

~Jessica (dont les parents vivent également) en Floride, RESTAURÉE

Gardez à l'esprit que ces témoignages ne concernent pas seulement les PARENTS qui peuvent être rétablis, mais tout membre de la famille !

Restauration de mes propres parents

Comme je le mentionne dans le deuxième témoignage, il est vrai que la première restauration de mariage à laquelle j'ai eu la chance d’être témoin, était celle de mes PROPRES parents dont le mariage a été restauré en 1982 après une séparation qui datait de 1973 !

Heureusement, comme je l'ai déjà dit, aucun des deux n'était impliqué dans une relation avec qui que ce soit, et ce qui était très intéressant, c'est que je semblais être le seul de mes six frères et sœurs à être préoccupé par leur séparation. De plus, Dieu merci, ils n'aient jamais divorcé, non pas que si cela avait été le cas, la restauration aurait été impossible pour Dieu (comme nous l'avons lu dans le témoignage plus haut) mais je suis juste contente que le divorce n'ait pas eu lieu.

La séparation était due à un malentendu et à une insensibilité du côté de mon père et aux hormones et aux douleurs du côté de ma mère.

Ma mère était en ménopause, je ne savais même pas ce que c'était à l'époque. Elle voulait "bénir" mon père en prenant un emploi de gérante d'un motel sur la plage de Laguna Beach, en Californie. L'immobilier là-bas coûtait (même à l'époque) des millions pour y vivre et encore plus sur l'eau !

Il y a des années, durant notre jeunesse, nous avions une maison sur la plage à Balboa (non loin de là), mais à cause du travail de mon père (il travaillait comme caméraman à la télévision et au cinéma), il n’avait pas temps de profiter de la maison. Au lieu de cela, nous y passions les étés et mon père ne venait que certains week-ends. Quand il était là, il adorait faire du surf, c’est pourquoi ma mère pensait que ce poste serait parfait !

Malheureusement, mon père a fait une remarque insensible à ma mère sans réaliser POURQUOI elle avait accepté le poste. Ils étaient dans une impasse ce qui poussa ma mère a quand même accepté le poste (en emmenant avec elle ma plus jeune sœur), et moi j'ai fini par retourner vivre chez mon père pendant un an. (Je vivais en dehors du foyer familial pendant mes études, mais mon père a dit qu'il avait besoin de moi).

Je sais que vivre avec mon père l'a aidé à réduire sa consommation de tabac pour finalement qu’il arrête de fumer, et ça l’a aussi aidé à apprendre à s'occuper des choses dont il avait l’habitude que ma mère prenne Et bien que je les détestais séparés, je n'ai jamais vraiment pensé à eux de nouveau ensemble jusqu'à la naissance de mon premier fils en 1989.

Visiter l'un et puis l'autre m'a rendu si triste. J'enviais mes grands frères et sœurs (dont les enfants étaient grands ; j'étais tante à 9 ans), qui avaient connu la maison "familiale" et les grands-parents réunis pour partager leur joie de la naissance de chacun de leurs enfants.

Un jour, je me souviens d'avoir demandé au Seigneur ce qu'il en était. Comme j'avais rencontré le Seigneur à 7 ans (et que j'avais dit à tout le monde que je voulais être "mariée à Dieu") à ce moment-là il est naturellement devenu mon meilleur ami (jusqu'à ce que, comme la plupart d'entre vous le savent, mon propre mariage tombe en morceaux et qu'il devienne mon Seigneur par obéissance, puis mon mari lorsque j'ai été rejetée 🙂

C'est le jour où j'ai demandé au Seigneur s’il pouvait m'aider à ce que mes parents se remettent ensemble - parce que j'avais l'impression d'avoir été trompé. Peu de temps après, je me suis retrouvé à dire naturellement à l'un de mes parents, ce que l'autre avait dit à chaque fois que je me rendais compte que c’était quelque chose de sympa ou de gentil. Honnêtement, il n’a pas fallu longtemps avant que chacun d’eux semble « intéressé » par l'autre, néanmoins ils ne s'étaient pas vus depuis de nombreuses ANNÉES!

[Il est intéressant de noter que depuis la scission du RMI en 2005 avec Encouraging Women, puis plus tard avec Encouraging Men, j'ai pu constater que dans TOUTES les restaurations quand c'est l'HOMME qui veut la restauration, cela se passe toujours de la même manière ! La femme est en crise (et c'est presque toujours une question de finances), et le mari est là pour la sauver comme un "chevalier en armure brillante, c’est ainsi que la restauration se fait. Tout est décrit dans le livre d'Osée dans la Bible, et c'est ce qui s'est passé qui a finalement réuni mes parents, parce que c'est mon père qui voulait la restauration, pas ma mère. MAIS c'est seulement après avoir posé une base solide de paroles bienveillantes chez chacun de mes parents que Dieu m'a permis de prendre soin de l'un et l'autre].

Leur restauration a finalement eu lieu peu de temps après que ma mère se sois blessée au dos au travail. Parce qu'elle était incapable de travailler, elle est venue vivre avec nous. Je savais que cela venait de Dieu pour que l’on ait beaucoup plus de contacts avec elle (même si c'était difficile avec mes deux petits de prendre soin d’elle et de garder un environnement calme pour que ma mère puisse se reposer).

Au bon moment, lorsque ma mère était le plus brisée et qu’elle avait baissé sa garde (parce que comme toutes les femmes qui ont été blessées, elles construisent un mur pour ne plus l'être), je lui ai dit que "papa pourrait l'aider". Elle ne s'y est pas opposée catégoriquement, ce qui pour moi était un feu vert brillant ! J'ai ensuite parlé à mon père de sa situation et sans rien lui demander, il m'a dit : "Eh bien, c'est horrible, mais elle n'accepterait pas mon aide". C'est alors que j'ai pu combler encore plus le fossé en lui disant : "J'en ai en fait discuté avec elle et elle semblait assez ouverte".

La victoire finale a eu lieu et j'ai su qu'il était "temps" lorsque j’ai découvert un tout nouveau complexe pour adultes qui était construit juste sur le coin de la rue de notre maison ! Je me suis arrêté pour voir les appartements et ils étaient tellement magnifiques et bien moins cher que ce que mon père payait pour lui seul (il vivait dans une région très riche). J'en ai donc parlé à mon père et il m'a tendu son chéquier en me disant : "Si ta mère est d'accord, alors paie ce qu’ils demandent". C'est ce que j'ai fait ! Et juste deux semaines plus tard, le premier du mois, mes parents ont emménagé ensemble !

Mes parents étaient séparés depuis plus de 9 ANS et lorsque Dieu l'a fait, il m'a doublement béni en les déplaçant à deux pas de notre maison !!!! Et bien que mon père ne m'en ait jamais parlé, je savais juste qu'il aimait toujours beaucoup ma mère et qu'au fond, il voulait qu'ils soient ensemble autant que moi. Et je dois dire que je le voulais autant pour eux que pour mes enfants !

Mes parents ont vécu le reste de leur vie ensemble, plus de 14 ans pour un total de 59 ans de mariage avant la mort de mon père ! La plupart du temps, nous vivions très proches d'eux, ce qui fait que mes enfants en gardent un souvenir merveilleux et spécial. Mes ainés en particulier, en parlent si souvent et gardent un souvenir vivant en célébrant (ce qui serait) leur anniversaire et d'autres évènements du genre. Avant que mes deux parents ne décèdent, ils avaient 21 petits-enfants et bien que ma plus jeune n'ait jamais rencontré son grand-père, elle était la plus proche de ma mère !

Toute la restauration s'est faite UNIQUEMENT parce que je la voulais pour mes enfants et que j'ai demandé à Dieu de le faire ! Puis, agissant sur ma foi, j'étais prête à accepter le ministère de la réconciliation au nom de ma famille. La restauration n'a pas été la seule bénédiction qui s'est produite. Mon père est également devenu croyant peu avant sa mort et ma mère est devenue elle aussi une puissante combattante de la prière pour ses enfants et petits-enfants ! Mon père est décédé, à la maison, alors que le matin même ma mère priait avec lui. Il n’était plus dans la capacité de parler, c'est alors que ma mère est devenue son aide et a prononcé les mots que mon père ne pouvait pas prononcer.

« Nous faisons donc les fonctions d'ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ: Soyez réconciliés avec Dieu! » 2 Corinthiens 5 :20

« Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n'imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation.» 2 Corinthiens 5 :17-19

La restauration n'a pas été instantanée, il a fallu un peu plus de deux ans à mes parents pour se remettre sur pied, depuis la première fois que j'en ai parlé à Dieu jusqu'à ce qu'ils emménagent dans leur nouvel appartement au coin de la rue. Si Dieu peut le faire pour mes enfants et moi, pourquoi pas vous ?

Je veux briser la malédiction du divorce dans ma famille pour qu'elle ne se propage pas à mes enfants et à leurs mariages ! Chaque mariage dans lequel j'investis, comme le vôtre, je demande à Dieu de mettre toutes les bénédictions sur le compte spirituel de mes enfants, et non sur le mien. Je sais que j'ai tout juste en étant aussi proche de Lui que je le suis. Et vous ?

« Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. » Matthieu 6:19-22

 

Les maris et la dîme

Mon mari est opposé à la dime.

Ce sujet est peut-être l'un des plus intéressants que nous traitons au sein de notre ministère. Peu après que les femmes ont appris le principe de la dîme, presque immédiatement la première raison ou excuse qu'elles trouvent pour ne plus payer la dîme est que selon elles, leurs maris ne veulent pas qu'elles la payent.

Ce qui est intéressant, c'est que ce sont ces mêmes femmes qui n'obéissent à peu près à rien de ce que leurs maris leur demandent de faire, et pourtant elles font très attention à leurs parler de la dîme, puis les obéissent en ne la payant PAS, juste parce qu'ils leurs ont dit de ne pas le faire.

Vous ne courez pas vers votre mari pour lui demander si vous pouvez prier pour lui, ou lui parler de ce cours que vous suivez ou de bien d'autres choses encore - parce que vous savez ce qu'il dirait. Il vous dirait de ne PAS prier pour lui et de ne pas essayer de restaurer votre mariage, mais de passer à autre chose !

Commençons par convenir qu'il est assez ridicule de courir DEMANDER à un mari qui vit dans le péché les principes de Dieu concernant tout ce à quoi vous savez qu'il s'opposera, ce qui inclut la dîme. Pour la plupart des maris, ils ne sont pas en mesure de vous conseiller sur des choses qui sont si importantes pour votre avenir et celui de vos enfants. C'est comparable à essayer de s'asseoir et de discuter avec votre mari des "dangers de vivre avec une prostituée" (bien que je doive dire que beaucoup de femmes le font aussi et que cela se retourne horriblement contre elles).

Si vous êtes actuellement séparé ou divorcé, c'est l'une des bénédictions que vous pouvez ajouter à votre liste de "Pire scénario" que vous avez fait mardi dernier.

Si votre mari n’est plus là, cela signifie que vous êtes absolument LIBRE et obligée de payer la dîme en son nom, et de claquer la porte qui a été ouverte permettant à l'ennemi de vous voler—tout comme le Seigneur m'a montré comment le faire quand j'étais séparée.

Même avant notre divorce, j'avais de l'argent qu'il me donnait et un petit revenu, je n'en ai jamais parlé à mon mari, jamais. Je ne lui ai pas non plus dit que je priais pour qu'il rentre à la maison ou que je priais pour son salut.

Si je lui avais parlé de l'une de ces choses, je sais ce qu'il aurait dit à ce moment-là : "NON, absolument pas ! Ne prie pas pour moi, et ne donne pas d'argent, vous en avez besoin, l'église en a assez !

Ce n'était pas avant qu'il ne revienne à la maison et me demande comment j'ai pu avoir autant d’argents 🙂 au point que j'ai commencé à l'aider (ainsi que l'autre femme) financièrement, avec de la nourriture et en leur donnant mon van (quand leurs deux voitures sont tombées en panne). Et c'est parce qu'il a vu ce qui se passait, et non pas parce que je lui ai dit quoi que ce soit, qu'il était très ouvert à faire ce qu'il AVAIT VU fonctionner une fois rentré chez lui !

Pour couronner le tout, le Seigneur a orchestré le fait que mon mari assiste avec moi à un séminaire chrétien avancé (celui dont j'ai parlé, où tous les pasteurs étaient là pour voir ce que le Seigneur avait fait), et croyez-le ou non mais la "protection de la dîme" était l'un des sujets !! A partir de ce moment, il a fidèlement donné la dîme ! Si je n'avais pas fait ce que je savais être juste, et suivi ce que mon MARI m'avait dit pour empêcher l'ennemi de me voler, de voler mes enfants et notre avenir—je sais que je n'aurais rien que je puisse maintenant transmettre à d'autres personnes comme vous.

Et devinez ce que le séminaire a également enseigné ? Ils ont enseigné l'autre "désir de mon cœur" qui était d'avoir plus d'enfants et de ne plus jamais utiliser la contraception (pas même le "planning familial naturel" qui, oui, est un choix plus sain à la contraception mais ce n’est clairement PAS mettre la confiance en Dieu pour planifier la famille qu'IL a prévu pour vous). Les résultats ? Environ un an plus tard, Tara est née, puis deux autres enfants ont suivi - une grande famille, le nombre exact que j'avais demandé - sept enfants !

En quoi le fait d'avoir plus d'enfants est-il lié à la dîme ???

Croyez-le ou non, avoir Tara était aussi le résultat de la dîme. " Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées." Malachie 3:11. Après mon quatrième enfant, Tyler, j'ai perdu deux petites filles qui sont mortes avant leur naissance. Ce séminaire a permis d'apprendre comment les couples qui ont fait de multiples fausses couches ou des mort-nés, une fois qu'ils ont commencé à toucher la dîme, ont pu plus tard porter des bébés à terme. Nous avons donné la dîme et j'ai pu donner naissance à une petite fille en bonne santé, puis à un fils, et à une autre petite fille, le tout dans les 4 ans qui ont suivi ma restauration !

Lorsque j'espérais avoir d'autres enfants (après avoir perdu notre deuxième petite fille), je n'en ai pas parlé à mon mari. Non seulement il était parti vivre avec une autre femme, et avait juré de ne jamais revenir, mais je savais que si j'en parlais au Seigneur, IL pourrait faire tourner le cœur de mon mari. Lorsque j'ai commencé à verser la dîme, même si c'était une petite somme, Dieu m'a donné TOUS ce que mon cœur désirait !

Permettez-moi de le dire à certaines d'entre vous d'une autre manière, puisque tant de femmes nous écrivent pour nous faire savoir quand quelque chose ne "s'applique" pas à elles, alors qu'en fait, chaque principe et chaque promesse de la Bible s'applique à nous TOUTES et de façon infinie dans notre vie. Si vous cherchez à être exemptée de ce principe ou de tout autre principe, vous le serez. Si toutefois vous demandez à Dieu de vous montrer comment appliquer chaque promesse à votre vie, alors IL le fera pour vous !

Revenons maintenant à la question de savoir si vous pouvez ou devez payer la dîme...

Si c'est votre mari qui paie encore vos factures ET que vous ne percevez aucun revenu, alors détendez-vous et confiez cette tâche au Seigneur. C'est l'AVANTAGE de la soumission - il y a d'ÉNORME avantages, et ne pas avoir à se soucier de ce genre de choses en fait partie.

Oui, c'est bien d'apprendre à propos de la dîme, mais il faut l'enseigner à d'autres FEMMES, jamais à votre mari. Ce n'est pas votre rôle en tant qu'épouse, ni votre problème à résoudre la situation concernant le fait qu'il la donne ou pas. Laissez cela à Dieu. Et si vous vous en inquiétez, cela signifie que vous n'avez pas lâché prise.

Maintenant, pour celles d'entre vous qui n'ont PAS de mari pour payer leurs factures, même si vous êtes mariées et que votre mari vit avec vous. Si vous avez des revenus, c'est-à-dire de l'argent ou de la nourriture ou quelque chose qui arrive dans votre foyer, demandez à Dieu comment en prélever la dîme. Assurez-vous simplement que vous lui donnez 10%, et bien sûr, que vous les donnez à votre "entrepôt". A ce stade, le RMIEW devrait être votre magasin, donc la dîme de 10%, claquez la porte au dévoreur et faites confiance à Dieu quand il dit et "'Apportez toute la dîme dans le magasin, afin qu'il y ait de la nourriture [spirituelle] dans ma maison, et mettez-moi de sorte à l'épreuve," dit l'Éternel des armées, " Si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l'Éternel des armées. Malachie 3:10-12

Si vous êtes comme moi, pendant un certain temps, je n'avais que des bons d'alimentation pour payer la dîme, mais comme je payais la dîme, les revenus ont commencé à rentrer peu après. Si c'est votre situation, n'oubliez pas d'en informer votre ministre, afin que vous puissiez, tous les deux, chercher la sagesse auprès de Dieu. Vous n'êtes plus sous le coup de la loi, alors ne stressez pas. Cependant, si votre cœur est de vouloir donner, de donner la dîme et de donner la dîme à votre magasin, IL vous montrera le chemin et nous pouvons vous aider si vous en avez besoin.

Encore une fois, soyons clairs sur ce point, tout comme vous n'avez probablement pas couru vers votre mari pour lui demander s'il était d'accord pour remplir notre questionnaire d'évaluation du mariage, ou s'il était d'accord pour que vous demandiez de l'aide pour votre mariage, il serait insensé de courir vers lui pour lui demander la "permission" de commencer à verser la dîme à votre nouvel entrepôt, car il n'y a aucun doute sur ce qu'il dira.

Cela signifie que si vous avez un emploi, vous êtes libre de percevoir la dîme sur vos propres revenus, et une fois de plus, S'IL VOUS PLAÎT, ne faites pas l’erreur que d’aller courir demander à votre mari sa PERMISSION, qui est un piège dans lequel tant de femmes tombent. Car une fois que vous avez demandé, vous devez obéir. Si votre mari vous donne une allocation ou une pension alimentaire, alors verser la dîme de 10 % sur cette somme.

N'oubliez pas que ce que vous essayez de faire, c'est de combler ou de boucher l'espace dans le mur où l'ennemi peut entrer !

Encore plus difficile à comprendre lorsque les femmes écrivent dans leurs formulaires qu'elles ne se sentent pas "à l’aise" de donner la dîme parce qu’elles ne travaillent pas, mais que par contre leurs maris leur demandent de s'occuper des finances. Elles en concluent toutes seules qu'elles ne devraient donc PAS payer la dîme.

La raison pour laquelle cette façon de penser ne tient pas la route, c'est que les maris attendent de leurs femmes qu'elles paient fidèlement TOUS leurs engagements financiers. Alors pourquoi, en tant qu'épouse, vous ne paieriez pas le plus important, cela aura pour résultat (et non pour risque) de ne pas pouvoir payer les factures ou de ne pas empêcher que le désastre ne frappe votre famille !

N'omettez pas ou ne vous sentez pas coupable de l'engagement financier le plus important - c'est Dieu qui LE dit (NOUS le disons pas) et qui vous assurera que vous en aurez assez ! Le seul engagement qui est meilleur que tout paiement d'assurance, car c'est le paiement d'assurance du Seigneur, comme nous l'avons appris hier !

Et devinez quoi ? La culpabilité n'est PAS celle de Dieu. Je pensais que la culpabilité était bonne, mais après l'avoir connu aussi intimement que je le connais maintenant, je sais que TOUS les sentiments négatifs ne viennent PAS de Dieu. Dieu apporte la "conviction", qui n'est rien de semblable à la culpabilité, de la honte ou de la condamnation. Ces émotions font qu'une personne se sent désespérée et indigne. La conviction est comme un rappel du "désir de faire ce qui est juste" et une urgence d'excitation d’un espoir renouvelée - et avec elle un avenir qui semble brillant !

Permettez-moi de vous poser une question : si votre mari vous demandait de payer les factures, en omettriez-vous une qui coupe l'électricité de sorte que vous ne puissiez plus cuisiner, garder les aliments au chaud ou au frais, et/ou peut-être travailler de chez vous sur votre ordinateur ?

Disons-le autrement : Que se passerait-il si votre mari vous demandait de payer les factures, mais que vous décidiez de ne pas payer votre assurance automobile, votre assurance habitation ou votre assurance maladie ? Que se passerait-il si vos enfants tombaient malades, si la maison prenait feu ou si vous ou votre mari avez un accident de voiture ? Pensez-vous que votre mari serait heureux que vous ayez économisé de l'argent ou que vous lui ayez dit que vous n'aviez pas assez pour payer une de vos assurances ?

Pourtant, voici le point le plus important : le Seigneur DOIT être le premier dans votre vie, celui à qui vous voulez le plus plaire, et il doit être celui vers qui vous devez toujours vous tourner pour obtenir de la sagesse - Il nous donne une ASSURANCE, qui est bien meilleure que toute autre assurance.

Et n'oublions pas que c'est le SEUL principe ou la seule promesse sur lequel Dieu nous demande de Le TESTER !

Lisez-le encore une fois :

« Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu'il y ait de la nourriture dans ma maison ; METTEZ-MOI de la sorte à l'épreuve, Dit l'Éternel des armées. Et vous verrez si je n'ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Malachie 3:10

En raison des avantages de la dîme, et aussi de la gravité de ce qui va tenter de s'opposer à vous pour vous empêcher de donner la dîme, permettez-moi de le répéter. La plupart d'entre nous ne songeraient jamais à négliger de payer leur prime mensuelle sur leur assurance automobile ou leur assurance vie, et jamais, au grand jamais, sur leur assurance maladie. Et pourtant, Celui à qui nous faisons confiance pour notre Éternité, nous ne lui faisons pas confiance pour être honnête quand IL nous dit combien la dîme est importante !

En fait, nous ne lui donnons pas ce qui fera que LUI réprimande le dévoreur en notre nom. Sinon, l'ennemi continuera à avoir la "permission" de voler ce qui est encore plus précieux pour nous - nos familles ! Nos mariages sont détruits, nos maris et pères sont volés de nos maisons, et nous ne comprenons bêtement pas pourquoi et comment cela s'est produit !

Comme nous l'avons dit dès le début, il s'agit d'une bataille spirituelle ! Ephésiens 6:12 « Car nous n'avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes »

Commencez MAINTENANT

Commencez à donner à Dieu sa dîme, semez-la dans votre entrepôt et regardez ce que Dieu fait ! Testez-le et voyez si ce qu'IL DIT est vrai. Si vous ne pouvez pas Lui faire confiance avec vos revenus, comment pouvez-vous Lui faire confiance avec votre éternité ?

Comprendre la

différence entre une

dîme et une offrande

Bien que certaines personnes pensent que si la dîme et l'offrande sont la MÊME chose, elles sont au contraire très différentes. Ce sont deux actes distincts que nous voyons ici dans les quatre références : Dieu parle de la dîme ET de l'offrande en un seul verset, ce qui prouve qu'il ne s'agit pas du même acte.

« C'est là que vous présenterez vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, vos offrandes en accomplissement d'un vœu, vos offrandes volontaires, et les premiers-nés de votre gros et de votre menu bétail » Deutéronome 12 :6

« Alors il y aura un lieu que l'Éternel, votre Dieu, choisira pour y faire résider son nom. C'est là que vous présenterez tout ce que je vous ordonne, vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, et les offrandes choisies que vous ferez à l'Éternel pour accomplir vos vœux. » Deutéronome 12 :11

« Ils avait disposé pour lui une grande chambre où l'on mettait auparavant les offrandes, l'encens, les ustensiles, la dîme du blé, du moût et de l'huile, ce qui était ordonné pour les Lévites, les chantres et les portiers, et ce qui était prélevé pour les sacrificateurs » Néhémie 13:5

« Un homme trompe-t-il Dieu ? Car vous me trompez, Et vous dites: En quoi t'avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes ». Malachie 3:8

Le dernier verset de Malachie est celui que nous partageons habituellement avec nos partenaires qui sont fidèles à la dîme, afin de les amener au niveau supérieur des bénédictions.

Avant de pouvoir comprendre la signification d'une offrande et la bénédiction qui découle de ce principe, il est important que d’abord vous compreniez et vous commenciez à donner la dîme.

« Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, » 1 Pierre 2:2

Avant qu'un nouveau croyant ne soit prêt à manger des aliments solides, il doit, comme un nouveau-né, commencer par le lait pur de la Parole de Dieu. Nous commençons par enseigner la vérité aux nouvelles femmes, puis nous les encourageons à faire leurs premiers pas de bébé dans la foi, en tendant les bras vers Lui, tandis que Lui, leur Père céleste, tend la main pour les aider à marcher. De cette façon, elles commencent aussi à comprendre l'amour et la protection de leur Père.

De là, nous enseignons aux jeunes croyants comme aux jeunes enfants comment partager avec les autres. Nous encourageons les femmes à commencer à rendre seulement 10 % (un dixième) de ce que Dieu leur a donné. Et une fois qu'elles se sentent à l'aise pour apprendre à quel point il est bon de partager et de donner, nous voyons alors qu'elles sont prêtes à en apprendre davantage, alors nous continuons à leur enseigner davantage.

Au fur et à mesure de notre croissance et de notre maturité, nous passons d'une alimentation uniquement à base de lait à une alimentation spirituelle solide—en passant à la vraie viande—qui nous aidera en fin de compte à devenir un croyant fort qui aura un impact sur notre monde !

Si vous êtes un nouveau croyant, alors le verset (CI-DESSOUS) ne s'applique PAS à vous. Il est réservé à ceux qui ont été dans l'église, ont commencé à être nourris spirituellement avec du lait spirituel, mais qui devraient manger de la nourriture solide et de la viande spirituelle maintenant.

« Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide.

Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. » Hébreux 5 :12-14

La version de La Bible MSG le dit ainsi :

Hébreux 5:12-14 "Crucifixion de Jésus"

« Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu'on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d'une nourriture solide. Or, quiconque en est au lait n'a pas l'expérience de la parole de justice; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l'usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal. »

Voici le cœur de quelqu'un qui veut s'assurer qu'elle reste sous sa protection ! Isis est notre ministre au sein de notre ministère portugais et m'a écrit la semaine dernière :

"J'ai oublié de vous dire qu'en raison de mon séjour au Venezuela, mon argent est en Bolivar, je n'ai donc pas de dollars américains pour verser la dîme et, en raison du contrôle des changes, je n’aurai pas accès aux dollars avant une semaine environ. Je suis sûr que le Seigneur sait tout cela, mais j'avais une question concernant une toute petite église qui se trouve derrière ma maison. Ils désintoxiquent des hommes de leur addictions et je me demandais si je devais leur verser la dîme pour l'instant. Le pasteur a prié pour que je puisse vendre toute ma ligne de vêtements, et en fait jusqu'à présent tout est presque parti... il ne reste que quelques parfums et des sacs à main. Je me demandais donc si ça ne serait pas une bonne idée de leur donner la dîme de l'argent que je reçois en Bolivar et de vous donner à vous les dollars. Qu'est-ce que vous en pensez ???????

Beaucoup d'amour,

Isis

J'ai répondu à Isis en disant : Merci de m'avoir me l’avoir fait savoir Isis. Par soucis de responsabilité spirituelle, c'est une très bonne chose que vous me l'ayez dit, mais vous avez raison, le Seigneur sait et c'est tout ce qui compte 🙂

Bon, pour répondre à votre question, rappelez-vous que votre DÎME doit aller à votre entrepôt. L'ennemi est malin et vous fera croire qu'une autre organisation caritative est là où votre "dîme" peut aller. Mais faites un œil au beurre noir à l'ennemi et faites-lui savoir que vous ne pouvez pas renoncer à donner à Dieu, puis donnez à cette formidable œuvre de bienfaisance, mais n'appelez pas cela une "dîme" parce que cela s'appelle une OFFRANDE, et cela aussi récolte de multiples bénédictions !

Malachie 3:8 parle des DEUX, dîmes ET des offrandes lorsqu'il dit : "Un homme volera-t-il Dieu ? Et pourtant, vous me volez ! Mais vous dites : "Comment t'avons-nous volé ?" avec des dîmes et des offrandes. Donc, quand vous recevez vos dollars pour la dîme, le montant total, ayez confiance en Dieu pour pouvoir donner une offrande à ce programme qui fait tant de bien ! Je crois que c'est parce qu'Il veut augmenter vos revenus !

Merci Isis!

Erin

Set_free.

"...et vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." —Jean 8:32

Maintenant il est temps de CLIQUER ICI et de déverser votre coeur sur le Seigneur et le Journal "Ce que j'ai appris".