Comme le corps sans âme est mort,

de même la foi sans les œuvres est morte.

—Jacques 2 :26.

 

Quand j’organisais des déjeuners chez moi pour la restauration des mariages (et chaque fois que j’ai eu le plaisir d’œuvrer auprès des femmes de mon église), j’ai constaté que vraiment très peu de femmes avaient réellement le genre de relation que j’ai aujourd’hui avec le Seigneur. Des femmes que je considérais comme très spirituelles étaient souvent au bord des larmes en parlant de leurs maris ou ex-maris (EM), ceci à cause de leur désir pour eux. Ou bien, elles étaient presque étourdies rien qu’en pensant à la restauration de leur mariage. Cela me montrait que leur cœur n’était pas pour le Seigneur, mais encore très attaché à leur mari ou EM.

Dieu également, voit votre cœur qui se languit de quelqu'un d'autre que Son Fils, et cela L’attriste sûrement encore plus que cela ne m'afflige. Je désire tellement faire comprendre cette vérité à toutes les femmes du monde – oh, très chère; Il n'y a AUCUNE RAISON pour vous de souffrir, aucune. Il n'y a pas de raison de vouloir un homme qui aspire au monde et aux choses de ce monde. Il y a Quelqu'un de spécial qui vous chérira, vous aimera, et qui comblera tous les désirs de votre cœur et si vous L’avez, vous n'éprouverez plus jamais cette douleur du rejet ou de la nostalgie.

Celui dont je parle est présentement à genoux devant vous avec une proposition sur Ses lèvres! Il ne veut pas que vous soyez sa femme, Il désire que vous soyez Sa Fiancée pour toujours !! Il y a une très grande différence entre une épouse et une fiancée. La fiancée est chérie, nouvelle, et c’est une personne très amoureuse! L’épouse est plus considérée comme une aide et un «renfort». Quand nous nous marions, on nous demande de soutenir et d'aider nos maris. La Bible nous le dit, et vous l'avez aussi appris aussi dans La Femme Sage; mais Dieu a quelque chose de plus pour vous. Il désire ardemment que vous soyez la Fiancée du SEIGNEUR.

Récemment, j'ai pu parler de ma relation avec le Seigneur à mon EM quand il m'a une fois de plus demandé de l'épouser. Ça ne fait même pas deux mois que notre divorce a été prononcé, mais il a déjà parlé plusieurs fois de remariage. J’avoue que cela m’attriste parce que je sais qu'il ne peut tout simplement pas comprendre ce qui m'est arrivé. Ce que je ne peux pas expliquer à mon EM, c'est que même si je dois être agréable avec lui, il y a une raison pour laquelle le Seigneur ne veut pas que je me remarie. Et je crois que cette raison est que je Lui appartiens à présent (du moins pour cette période de ma vie).

Au cours de ces conversations intenses, mon EM a continué à faire pression sur moi pour que je l'aide à être de nouveau heureux, que je le reprenne et que je lui pardonne. Je lui ai dit que bien évidemment je lui avais pardonné, et que j’étais ravie de que nous soyons de bons amis, mais que même s'il DISAIT m'aimer, il ne m’aimait pas véritablement. Je lui ai dit que son amour était égoïste, pas parce qu'il est forcément égoïste, car nous le sommes tous ; car chacun de nous se soucie seulement de ce qui le rend heureux, et pas de ce qui rendrait les autres heureux.

Mon EM veut que je renonce au bonheur que j'ai maintenant avec le Seigneur pour le rendre heureux et c'est ce qu'il appelle l'amour. Mais ce n'est pas le véritable amour, pas le genre que je reçois du Seigneur, ni ce qu'il pourrait expérimenter avec le Seigneur s'il en avait l'opportunité. Ce n’est pas le genre d'amour que j'ai maintenant est ce que j'ai pu donner à mon EM lors de toutes les étapes de la procédure de notre divorce.

L’amour que je lui ai donné (parce que je l’avais reçu du Seigneur) n’était pas égoïste, mais totalement désintéressé. Cet amour m’a rendu capable de lui accorder « joyeusement » le divorce qu’il demandait (car Dieu aime celui qui donne avec joie), parce que c’est de cette manière qu’Il nous accorde Ses grâces. L’amour du Seigneur m’a rendu capable de laisser aller mon mari quand il a dit qu’il voulait une autre femme. Et en ce qui concerne nos finances, parce qu’Il m’en a accordé les moyens, j’ai pu accepter avec enthousiasme l’entière responsabilité de notre dette familiale (des centaines de milliers de dollars qui m’avaient été cachées). Je ne savais absolument pas comment j’allais la payer, mais je Lui faisais simplement confiance pour m’accorder ce dont j’avais besoin.

L'amour dont le Seigneur me comble m'a permis d’assumer volontairement la charge de nos cinq enfants qui vivent encore tous à la maison, de lui accorder la garde conjointe pour qu'il puisse les prendre quand il veut, et de signer des papiers de divorce qui m'obligeront à le consulter pour toute décision les concernant (et sans aucun doute la plupart des décisions que je prendrai affecteront nos enfants).

Ce genre d'amour va au-delà de ce qui est demandé et donne par conséquent plus que ce qui est requis. Cela signifie donner mes enfants à l'autre femme (pour qu’ils passent du temps et se lient d’amitié avec elle) et encourager cette relation parce que c'est ce que mon EM voulait que je fasse. Et cette liste de besoins augmente chaque jour.

Encore une fois cette semaine, mon EM m'a dit qu'à présent il était si désemparé au point de ne plus savoir quoi faire. Il a dit qu'il serait prêt à faire l'école à domicile à nos enfants et qu'il serait un «homme au foyer» pour cuisiner et s’occuper de la maison si seulement je le reprenais. Seulement, je lui ai répondu que je ne pouvais pas accepter le genre de mariage qu'il proposait, mais je l'ai remercié d'avoir été si gentil et humble.

Quand mon EM m'a dit combien il m'aimait encore et m’a suppliée de lui pardonner afin que nous puissions nous remarier, je lui ai dit que je lui pardonnais certainement pour tout et qu'il n'y avait rien qu'il avait fait ou ferait qui changerait mes sentiments favorables à son égard ; Mais que son amour n’avait rien à voir avec celui que je reçois maintenant et qu’il ne pouvait connaitre cet amour qu’avec Celui qui nous aimait tous de la même façon. Que l'amour qu'il a dit avoir pour moi était un amour égoïste propre à tout être humain. Je lui expliqué que l'amour que j’avais pour lui en ce moment et que j’ai été capable de lui manifester depuis qu’il m’a annoncée son intention de me quitter est le genre d’amour que seul le Seigneur peut donner.

Je lui ai rappelé que quand il m’a demandé le divorce parce qu'il disait que ça le rendrait heureux, je le lui ai gentiment accordé. Quand il a voulu que j’assume toute la dette familiale et la charge des enfants, je l'ai accepté volontiers. Quand il m'a dit que l’AF était celle qui le rendrait heureux, je l'ai offert à elle et l'ai aidé à avoir une meilleure relation avec elle. Puis quand il voulait créer une bonne relation entre mes enfants et l'AF qui serait leur belle-mère, je l'ai encouragé et ai fait ce que j'ai pu pour les aider à l'aimer.

*AF: Au cours de mon premier parcours de restauration, j’ai énormément souffert en apprenant l’existence d’une autre femme. Cette fois-ci cependant, je n’ai pas eu mal du tout grâce à Son amour dont j’étais submergée.

Je lui ai dit que c'est de cette manière que Dieu m'avait aimé. Qu'Il m'avait donné sans mesure tout ce que je voulais et dont j'avais besoin. Et que c'est parce que Son amour coulait en moi que j'ai été capable de l’aimer de manière désintéressée et généreuse.

L'amour égoïste des humains les pousse à vouloir leur propre bonheur sans se préoccuper de celui des autres, et c’est ce qu'il ne comprenait pas en faisant pression sur moi pour que j’abandonne ce que j’ai maintenant dans ma vie. Ce que j'ai maintenant, c'est de la joie pure et le bonheur d'être avec le Seigneur - Il est tout ce que je veux et tout ce dont j'ai besoin, et je l'ai dit à mon EM.

Mon EM était très calme et très sombre quand j'ai fini de parler. Puis il s'est excusé de demander à nouveau la vie qu'il voulait au détriment de la mienne, et il a dit qu'il me comprenait. Je ne suis pas sûre qu’il ait vraiment compris, mais son ton a changé après que nous ayons parlé. Mon espoir est que cela le pousse à vouloir vraiment ce que j'ai: une relation avec le Seigneur qui le changera de l'intérieur afin que rien ne l'ébranle.

La vérité est que mon EM pensait que le fait de me quitter pour son amour de lycée le rendrait heureux. Vu que je ne lui ai rien refusé, mais que j'ai gracieusement tout donné (à la manière du Seigneur), il a immédiatement obtenu ce qu'il pensait vouloir et s’est rendu compte une fois de plus qu’il s’était trompé. Il est encore plus misérable et maintenant il s'est détourné de l'autre femme. À présent, il veut être de nouveau avec moi parce qu’il voit ma joie pure au milieu de tout ce qu'il m'a fait subir, ainsi que les bénédictions que j'ai maintenant sur ma vie.

Je sais que je ne suis pas ce dont il a besoin, pas plus que l'autre femme. Comme lui, tous les hommes ont besoin de Jésus autant que toutes les femmes, mais ils se tournent vers les femmes, le sport, l'argent, la célébrité, etc. Résultat : ils restent vides, aussi vides que les femmes qui espèrent que leur maris (ou les hommes en général) et toutes les choses de ce monde les rendent heureuses!

Le Seigneur me montre que, CHAQUE femme, mariée ou célibataire, a besoin de le désirer ardemment. C'est le message que je continue à partager avec mes filles et les jeunes femmes que j’aide dans mon église. J'espère planter une graine et le désir de gagner cette intimité très spéciale et permanente avec le Seigneur maintenant afin qu'elles ne tournent pas leurs yeux et leurs cœurs vers leurs maris (pour satisfaire leurs besoins et leurs désirs), mais pour qu’elles partagent chaque "secret de leurs cœurs "avec le Seigneur non seulement maintenant, mais pour toujours.

En restant fidèles au Seigneur et en courant uniquement après Lui, elles resplendiront comme une nouvelle fiancée durant toute leur vie conjugale! Et que tant qu'elles poursuivent le Seigneur, et non leurs maris, ce sont leurs maris les poursuivront (mais ne les rattraperont jamais) car leurs cœurs appartiendront à Jésus! Et si jamais elles tournent leurs cœurs vers leurs maris, leurs maris se mettront de nouveau à la poursuite d'autres choses (le monde, une AF, des passe-temps, des amitiés extérieures ou du travail).

C'est mon message à toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, et le message que je vais passer le reste de ma vie à partager avec toutes celles qui vont écouter! Mon Dieu pourvoira à tous nos besoins! Et l'un de nos plus grands besoins en tant que femme est d'avoir de l'intimité avec quelqu'un qui nous aimera inconditionnellement et cette personne est Jésus, notre Époux Céleste.

Alors qu'arrivera-t-il à tous les hommes du monde si les femmes commencent à avoir ce genre de relation avec Celui qui nous a créés? Je crois que cela va certainement attirer leur attention! Je crois qu'une fois que les femmes CESSERONT de poursuivre les hommes, ils seront mal à l'aise. Je crois que le monde et les autres choses qu'ils poursuivent n'auront plus le même attrait qu'autrefois.

Je crois aussi que quand notre précieux Bien-aimé verra que nos cœurs sont à Lui, Il retournera avec plaisir le cœur de nos hommes vers nous, et qu'ils se lanceront à notre poursuite! J'ai vu cela se produire dans ma propre vie, et dans la vie des femmes de notre église qui commencent à saisir ce concept puissant et à l’appliquer dans leurs vies!!

Et en appliquant ce principe, nous serons éclatantes d'une lueur céleste parce que toute la peur et la douleur seront enlevées de nos visages, et nous rayonnerons de l'amour du Seigneur !! Cela attirera toutes les femmes à aimer le Seigneur comme nous le faisons, et ensuite orienter les hommes, qui voudront que leurs femmes reviennent, vers Dieu et une relation avec Son Fils!

Toutefois, même s'ils nous veulent, ils ne devraient jamais nous avoir (du moins, ils ne m'auront pas!). Chaque chanson d'amour que j'entends maintenant, je la chante au Seigneur (et je la chante à haute voix quand je suis seule dans la voiture!). J'aime parler des choses douces chaque fois que je pense à Lui, toute la journée, surtout quand je me prépare à aller au lit, quand je me glisse dans mon lit et quand je me réveille le matin.

Chaque matin, je suis impatiente de pouvoir m’installer à un endroit tranquille avec Lui et déguster mon café en écoutant mon Bien-aimé me parler. Ensuite, je m'assieds pour écrire à mes amis les plus proches par le biais de courriels pour leur dire à quel point mon Amoureux est merveilleux (tout comme je le fais maintenant avec vous)! Ma vie doit être enviée, même si dans notre monde j'ai perdu à peu près tout. Mon espoir en écrivant ce livre est de créer un désir et une envie irrésistibles dans chacun de vos cœurs d'avoir la même chose!

J'adorerais savoir que vous avez une conversation similaire avec Lui toute la journée, tous les jours, parce que vous avez enfin réalisé qu'Il est juste là à côté de vous. Plutôt que de penser aux choses que vous devez faire, demandez-Lui plutôt de prendre soin de tout parce qu'Il EST votre Époux! Et devinez quoi? Il le fera! Je suis encore en train d'apprendre tout ce que cette relation a à offrir, car après tout, je suis une jeune fiancée.

Juste l’autre jour, j’expliquais à une jeune femme célibataire (jamais mariée), qu’avec ce genre de « liaison » avec le Seigneur dans un mariage (relation qui doit être développée avant le mariage), aucune femme n’aurait à souffrir !

Imaginez-le, si vous le voulez, comme un énorme banquet disposé face à vous. Allez-vous avoir faim si le sandwich au beurre de cacahuète que vous mangez habituellement n'est pas sur le buffet? Et si votre compte bancaire se chiffrait en millions, seriez-vous en manque d’un chèque de dix dollars que quelqu'un ne vous aurait pas donné? C'est comme ça quand vous obtenez tout de Jésus! Vous n'aurez jamais besoin ou ne voudrez rien de quelqu'un d'autre. Au lieu de cela, vous pouvez partager votre nourriture (qui ne s'écoule jamais comme les pains et les poissons) avec tous ceux qui ont faim. Vous pouvez partager vos richesses avec tous ceux qui sont pauvres. Vous pouvez donner votre amour à vos enfants ou votre mari sans attendre leur amour en retour. C'est ainsi que Dieu a voulu que nous vivions, et c’est la raison pour laquelle Il a envoyé Son Fils pour être notre Époux: afin de vivre, mourir et détenir les clés de la mort, des larmes, de la douleur et de la honte.

 

Conclusion

Il ne fait aucun doute que notre monde est aujourd'hui appauvri et que c'est à nous de le nourrir de la vérité. Cependant, nous ne pouvons donner ce dont nous manquons nous-mêmes, quand nous vivons dans la pauvreté et dans le besoin! Nous devons d'abord pleinement profiter de l'intimité qui nous est offerte en prenant le temps de la développer. On ne la développe pas par la réflexion – il s'agit d’accorder de l’importance à nos vies en donnant la priorité à nos cœurs!

Dieu est sur le point de secouer les femmes du monde et je veux être la première à Le suivre. En imaginant le paradis (je chantais une chanson sur la vie dans la maison du Père où il y a beaucoup de pièces), j'ai dit au Seigneur que je voulais la chambre la plus proche de la sienne. Je Lui ai dit de ne pas être surpris si je dormais juste à sa porte, parce que je ne pouvais pas supporter d'être trop loin. Et que s'Il me le permettait, je préférerais dormir au pied de Son lit, comme un petit chiot qui adore son maître, plutôt que dans le lit le plus confortable du paradis.

La vérité est, je n’ai pas vraiment envie de jeter ma couronne à Ses pieds (bien qu'Il le mérite) ou d’entendre « Bien fait, ma bonne et fidèle servante». Tout ce que je veux c’est cette longue étreinte avec Lui qui j'espère durera pour toute l'éternité.

CE QUE J’AI APPRIS