Sharing is caring!

« Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique,

laisse-lui encore ton manteau. »

—Matthieu 5:40

 

Lors de mon premier divorce le Seigneur m’a aidé à apprendre à « être d’accord avec mon adversaire » (Matthieu 5 :25 VRJ), mais cette fois, il a choisi de m’amener (et vous) plus haut. Aller plus haut avec Dieu signifie une plus grande intimité, de plus grandes bénédictions, et y arriver—de plus grandes épreuves et des épreuves plus profondes.

Le principe que j’ai appris à utiliser cette fois dit, « Mais moi je vous dis, de ne pas résister au méchant ; Si quelqu'un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l'autre. Si quelqu'un veut plaider contre toi, et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi » (Matthieu 5:39–42).

Ce seul principe a toujours donné d’énormes bénédictions dans ma vie, mais pas autant que lorsque je faisais face au divorce cette fois-ci. Ce principe d’aller au-delà de ce qui nous est demandé, associé à le faire avec « enthousiasme », vous donnera des bénédictions dont vous n’avez jamais rêvé—tout comme il l’a fait pour moi !

Bien que ce soit Dieu qui ait commencé à me conduire à faire cela, une fois que j’ai pu consciemment chercher des opportunités, j’ai pris un moment un jour pour aller dans mon placard de prière pour m’assurer que je comprenais totalement et complètement quand appliquer ce principe de donner au-delà de ce qui était demandé : aller le deuxième kilomètre, de donner le manteau quand on ne lui demande que la chemise, de se tourner vers l’autre joue.

La réponse du Seigneur était si simple ; Il a dit que c’est quand ils demandent ! Eh bien, il dit ça, n’est-ce pas ??!! Mais parfois, les choses les plus simples échappent à notre capacité à les comprendre.

C’était chaque fois que mon mari « demandait » quelque chose alors que j’étais censée lui donner plus que ce qu’il demandait. Et ce qui est génial c’est que lorsque vous et moi marchons dans l’Esprit du Seigneur, que nous sommes cédés à Sa volonté et que nous sommes sensibles à Lui parce que nous avons passé beaucoup de temps avec Lui, nous n’avons même pas besoin de nous arrêter et de penser à ce qu’il faut donner au-delà de ce qui est demandé, cela roule juste sur notre langue !!

Au lieu de cela, la plupart des chrétiens résistent à ce qu’on leur demande, ou le donnent finalement dans un marché, avec des conditions attachées ! Faut-il s’étonner que les mariages chrétiens s’effondrent à un rythme plus élevé que les incroyants ? Il est temps pour les croyants de vivre selon l’exemple que le Seigneur nous a laissé suivre, et de prendre la puissance du Saint-Esprit, et de suivre ce qu’Il a dit que nous sommes censés faire !

Dans le processus de révision de ce livre mon mari m’a dit qu’il allait déménager et m’a demandé s’il pouvait emmener nos plus jeunes enfants avec lui (ou les y emmener) périodiquement pendant une semaine ou deux puisqu’ils sont scolarisés à la maison. J’ai répondu avec enthousiasme « bien sûr ! » puis j’ai continué en disant sans avoir à y penser, « J’ai un ami là-haut que j’aimerais rencontrer, donc quand vous le souhaitez, je peux les conduire moi-même et ensuite les ramener, vous faisant économiser du temps et de l’argent ! »

Mon mari était tellement reconnaissant, puis tendre envers moi pendant de nombreux jours plus tard. Je n’essayais pas d’attirer mon mari, parce que je ne cherche pas la restauration (cette fois, je ne m’intéresse qu’à la poursuite du Seigneur) ; néanmoins, je peux voir que bien que cela ne m’intéresse pas, suivre ces principes agit comme un aimant puisque c’est de l’humilité ! Personne ne peut résister à la gentillesse qui leur est montrée, surtout quand ils en sont « indignes » et quand il n’y a pas de conditions attachées. Bien qu’ils puissent essayer de résister, l’humilité commence à pénétrer un cœur endurci et amène un conjoint à commencer à voir la différence entre qui il / elle pourrait poursuivre et celui qu’il / elle choisit de laisser derrière. Écoutez-vous ?

[Note de côté : depuis que j’ai écrit ceci cela fait trois ans et on ne m’a jamais demandé de conduire mes enfants dix heures vers le nord ! Au lieu de cela, parce que j’ai suivi ces principes, avec enthousiasme, ne permettant pas à la peur ou à la raison de m’empêcher de suivre les principes que je partage avec vous maintenant, le Seigneur m’a en fait béni ! Parce que dans les papiers de divorce, il est clairement indiqué que chacun de nous est responsable de partager l’accompagnement ou la récupération des enfants et cela ne m’a jamais été demandé ! Ceci, cher lecteur, est Dieu à l’œuvre !]

De plus, ne pas s’intéresser à votre conjoint qui vous a quitté, ou qui a demandé le divorce est extrêmement séduisant (surtout lorsque vous ne le voulez pas, car c’est si sincère). Tant d’hommes / femmes refusent de lâcher leur conjoint et, par conséquent, sont pris dans un cycle sans fin de douleur. Si vous faites de Jésus tout ce que vous voulez et tout ce dont vous avez besoin, alors votre cœur reposera en toute sécurité entre Ses mains et le désir de récupérer votre conjoint s’estompera dans votre attitude. Cela aura pour résultat que votre conjoint vous séduira/ vous poursuivra ! Comment cela se passe-t-il pour une tournure des événements ?

Cela ne fonctionnera pas, cependant, mais se retournera contre vous, si vous jouez à des jeux. Beaucoup de gens vous diront de faire semblant d’être impliqué avec quelqu’un d’autre ou quelque chose de stupide comme ça. Jouer à des jeux est également trompeur, et Dieu ne sera pas moqué.

Lorsque vous serez impliquées avec Jésus, je vous garantis que vous aurez l’air d’avoir un Amant et que vous brillerez. Couple qui lâchera prise avec enthousiasme, et les tables tourneront plus rapidement que les semaines, les mois ou les années qu’il a fallu à votre conjoint pour ne rien vouloir avoir à faire avec vous !! Garanti!! 

« Si vous êtes prêtes à vous engager envers DIEU et de terminer le cours, en CLIQUANT ICI vous acceptées et vous êtes disposées à décrire cette nouvelle étape de votre voyage de restauration dans votre formulaire « Mon journal quotidien ». Prenez votre temps, asseyez-vous, prenez votre café ou votre thé, et versez votre cœur dans votre journal.

De plus « Qu’il en soit de même des femmes âgées...Qu’elles s’attachent plutôt à enseigner le bien, qu’elles APPRENNENT aux jeunes femmes... » (Tite 2:3) vous aurez l'occasion de parler aux jeunes femmes qui sont encore célibataires dans le cadre de votre ministère. »