Jour 5 Assurer votre succĂšs 5:
"Regards Spéciaux Sur La Restauration"

mais d'abord un Témoignage de Mariage Restauré

 

Deux Ans d'AdultÚre Maintenant Restaurés!

Quelques semaines aprÚs que mon mari et moi ayons partagé notre témoignage à l'église, j'ai vu une femme traßner une autre femme par le bras vers moi. "Voilà", m'a-t-elle dit, "tu dois lui parler."

Bien que ce tĂ©moignage puisse sembler assez similaire Ă  un autre tĂ©moignage que vous avez lu rĂ©cemment et Ă  une fraction d'un autre tĂ©moignage que vous lirez dans la leçon d'aujourd'hui, je vous assure qu'il s'agit d'une nouveautĂ© et qu'il s'agit dans tous les cas de mariages restaurĂ©s diffĂ©rents. La raison pour laquelle ils semblent familiers est que nous avons eu tant d'activitĂ©s dans notre Ă©glise d'origine pendant une pĂ©riode oĂč chacun d'entre eux a Ă©tĂ© soumis, l'un aprĂšs l'autre!

Mais avant que vous ne lisiez ce témoignage, je voudrais d'abord vous faire part de la plus grande bénédiction que m'ont apportée les graines que j'ai commencé à semer dans notre propre église. Des graines qui ont conduit notre pasteur à commencer à m'envoyer des femmes en crise de mariage, plutÎt qu'à son équipe de conseillers rémunérés.

Un dimanche matin, aprĂšs le service, une jolie jeune femme s'est approchĂ©e de moi et m'a demandĂ© si j'Ă©tais Erin Thiele. Elle s'est prĂ©sentĂ©e, son nom Ă©tait Ă©galement Erin, et elle m'a dit qu'elle avait cherchĂ© de l'aide en ligne pour sa mĂšre qui n'avait pas Internet. Elle m'a dit qu'elle avait trouvĂ© notre site et qu'elle m'avait reconnue tout de suite aprĂšs ma photo, me voyant tous les dimanches en train de prier devant avec mon mari. Elle m'a dit que pour ĂȘtre sĂ»re que ce soit moi, elle avait vĂ©rifiĂ© deux fois pour voir oĂč nous Ă©tions basĂ©s, c'est-Ă -dire dans la mĂȘme ville que l'Ă©glise.

Erin m'a parlĂ© de sa mĂšre et de son dĂ©sir de restauration. Je l'ai Ă©coutĂ©e, puis je lui ai proposĂ© de lui apporter un livre le dimanche suivant pour l'envoyer Ă  sa mĂšre (qui vivait dans un autre État). Erin m'a proposĂ© de l'acheter en ligne, mais je lui ai assurĂ© que cela faisait partie de ce que nous faisions pour notre propre Ă©glise. La semaine suivante, nous nous sommes retrouvĂ©s pour que je puisse lui donner les livres.

Au cours des semaines suivantes, elle est souvent venue me voir aprÚs le culte pour me poser des questions sur différentes choses spirituelles, pas vraiment en ce qui concerne sa mÚre, mais pour elle personnellement. J'étais en admiration devant cette jeune rousse et devant l'ampleur de la sincérité avec laquelle elle cherchait le Seigneur et voulait la sagesse d'une femme plus ùgée.

Un jour, aprÚs avoir parlé un moment avec Erin, je me suis approché de mon fils aßné et lui ai fait signe en lui disant : "Hé, et elle ?" et sa réponse a été rapide : "Elle est trop petite". Oui, elle fait 30 cm de moins que mon fils (elle mesure 1,63 m et lui 1,93 m), mais ils forment un joli couple!

Oui, Dallas et Erin se sont mariés à Hawaii (un mariage de destination) en 2007 et ils m'ont donné ma premiÚre petite-fille, Imogen, en 2009. J'ai eu la chance d'avoir deux autres petites-filles en 2010 et un autre petit-fils - en 2010, nous avons presque doublé nos effectifs. J'ai maintenant 7 petits-enfants. N'est-ce pas une énorme bénédiction ! On ne sait jamais ce que Dieu a prévu quand on commence à exercer son ministÚre auprÚs d'autres femmes ! Je suis tellement bénie d'avoir 3 nouvelles filles extraordinaires qui ont épousé mes fils et un nouveau fils extraordinaire qui aime et prend soin de ma fille mariée à lui!

Revenons maintenant au témoignage de mariage restauré d'aujourd'hui qui s'est passé dans notre église.

Comme je l'ai dit, c'est un tĂ©moignage similaire, mais pas le mĂȘme que celui de l'autre femme dont vous avez entendu parler dans une leçon prĂ©cĂ©dente. Cette fois, j'ai vu les deux femmes se diriger vers moi (quelques semaines aprĂšs que mon mari et moi ayons Ă©tĂ© invitĂ©s par notre pasteur Ă  partager notre tĂ©moignage un dimanche matin Ă  notre Ă©glise).

Lorsqu'elles se sont rapprochées, j'ai vu que j'avais en quelque sorte reconnue une femme, mais que je ne la connaissais pas vraiment, et qu'elle traßnait presque l'autre femme par le bras vers moi. "Voilà", m'a-t-elle dit en me regardant, "tu dois lui parler". La femme qui se tenait devant moi n'a rien dit sur sa situation, mais je savais pourquoi elle était là. J'ai commencé à lui parler alors que l'esprit me touchait et que des larmes coulaient sur son visage.

Quand j'ai eu fini, j'ai demandĂ© si elle avait une de nos cartes d'espoir et elle a secouĂ© la tĂȘte non. Lorsque je suis allĂ©e dans mon sac Ă  main, il ne me restait plus de cartes (aprĂšs notre conversation, des dizaines de personnes sont venues les demander), mais j'ai remarquĂ© le livre "Comment Dieu Peut et Va Restaurer Votre Mariage" que j'avais apportĂ© pour une autre femme ce soir-lĂ  pour le service du soir (j'ai commencĂ© Ă  en porter une dans mon sac Ă  main chaque dimanche matin et plus tard, j'ai commencĂ© Ă  en garder une boĂźte pleine dans notre coffre). Je lui ai dit (comme je l'ai dit Ă  l'autre femme) que Dieu avait manifestement voulu qu'elle ait le livre puisque l'autre femme ne s'Ă©tait pas prĂ©sentĂ©e, ce qui Ă©tait Ă©galement courant pour eux de ne pas se montrer (mais plus tard je me suis souvenu que c'Ă©tait pour le culte du soir), mais que Dieu l'avait utilisĂ© pour lui faire sentir que Dieu avait entendu ses priĂšres d'aide. Le fait de lui remettre le livre n'a fait qu'augmenter ses larmes, qui ont coulĂ© le long de ses joues et sur le sol.

Puis, quelques jours plus tard, une femme s'est approchĂ©e de moi et m'a dit : "Excusez-moi Erin, vous vous souvenez de moi?’’ Puis elle m'a dit qu'elle Ă©tait la dame dont je viens de vous parler, Ă  qui j'avais donnĂ© un livre. Elle m'a dit que son mari Ă©tait dans l'adultĂšre depuis plus de deux ans (qu'elle connaissait, mais c'Ă©tait probablement plus long et avec plus d'une femme ; heureusement, elle n'a pas demandĂ© ou fouinĂ© aprĂšs avoir lu le livre). Elle m'a dit que le jour oĂč nous nous sommes rencontrĂ©s, elle avait perdu tout espoir de se marier et avait prĂ©vu de mettre fin Ă  sa vie, lorsque "de nulle part" cette autre femme (qu'elle ne connaissait mĂȘme pas) a attrapĂ© son bras et l'a amenĂ©e Ă  ma rencontre.

Elle m'a dit qu'elle Ă©tait rentrĂ©e chez elle et avait lu le livre tellement de fois qu'elle en avait perdu le compte, mĂȘme en le lisant toute la nuit. Elle a finalement retrouvĂ© l'espoir et a voulu vivre Ă  nouveau. Elle a dit qu'Ă  chaque fois qu'elle lisait le livre, Dieu commençait Ă  la changer. Elle a dit qu'elle n'avait pas vraiment "fait" quoi que ce soit, sauf le lire et le relire, et que c'Ă©tait Dieu qui avait fait tout le changement en elle. C'est tellement gĂ©nial!

Puis elle a dit que quelques mois plus tard, son mari Ă©tait rentrĂ© Ă  la maison pour une visite "imprĂ©vue et inattendue" et qu'elle n'arrivait pas Ă  croire Ă  quel point elle avait l'air diffĂ©rente, avait agi et rĂ©agi diffĂ©remment. Il Ă©tait tellement attirĂ© par elle qu'il ne voulait pas la quitter. Pour faire court, il est rentrĂ© chez lui!!! Mais ce n'est pas tout. Elle a dit que son mari lui avait demandĂ© s'il pouvait venir Ă  l'Ă©glise avec eux. Quand elle lui a dit qu'elle n'allait plus Ă  l'Ă©glise, il lui a demandĂ© si elle voulait bien venir AVEC lui, puisque le dimanche suivant Ă©tait la FĂȘte des PĂšres (qui Ă©tait une rĂ©ponse aux priĂšres de ses enfants)!

Ce matin-lĂ , notre pasteur a prĂȘchĂ© un sermon puissant et convaincant sur le fait d'ĂȘtre un homme pieux pour votre famille et lorsque notre pasteur a demandĂ© aux hommes qui n'avaient pas Ă©tĂ© ce genre de mari et de pĂšre de descendre, son mari est allĂ© Ă  l'autel pour se repentir! Son mari a continuĂ© Ă  frĂ©quenter l'Ă©glise et quelques semaines plus tard, il s'est mĂȘme portĂ© volontaire pour travailler Ă  notre cĂ©lĂ©bration du 4 juillet! Elle a dit que cela ne lui ressemble pas du tout!

(Je n'ai pas vu cette femme et son mari ce 4 juillet, mais j'avais vu une autre femme qui avait aussi reçu un livre que j'avais apporté pour quelqu'un d'autre ; une femme qui m'a trempé les mains et les pieds de ses larmes!)

Elle m'a ensuite dit que, bien que son mari en ait dĂ©finitivement fini avec l'autre femme, mais qu’elle continuĂ© d'appeler frĂ©quemment pour essayer de rĂ©cupĂ©rer son mari. Elle m'a dit que lorsqu'elle commence Ă  avoir peur, elle retourne "au livre" et trouve la paix que "ce que Dieu a commencĂ©, IL le finira ! Et qu'elle doit se concentrer davantage sur ce qu'est vraiment son mari, ce qui a donnĂ© envie Ă  son mari de rentrer Ă  la maison.

À un moment donnĂ©, environ un an aprĂšs que nous ayons partagĂ© notre tĂ©moignage, j'ai perdu de vue le nombre de Cartes d'Espoir et de livres que j'avais distribuĂ©s, mais j'ai rĂ©alisĂ© une fois de plus l'impact que cela avait eu. Un matin, le Seigneur m'a fait faire demi-tour au milieu d'un sermon et m'a demandĂ© de scanner la congrĂ©gation. Notre famille s'asseyait toujours au premier rang (ce qui est Ă©tonnant, car mon mari n'a jamais Ă©tĂ© du genre Ă  se trouver au premier rang. Je m'asseyais toujours au premier rang Ă  l'Ă©cole, mais c'est lĂ  qu'il a choisi de s'asseoir).

Lorsque je me retournais dans presque toutes les sections, je pouvais voir des couples RESTAURÉS! Cette Ă©glise est une mĂ©ga Ă©glise de 10 000 personnes Ă  l'Ă©poque, donc c'est assez significatif! Ces femmes ont choisi d'arrĂȘter d'aller Ă  l'Ă©glise, puis d'ĂȘtre ramenĂ©es Ă  l'Ă©glise par leurs maris qui Ă©taient rentrĂ©s Ă  la maison!

Mon ministĂšre a vraiment commencĂ© avec une seule femme qui m'a rencontrĂ©e dans un fast-food, puis dans deux salles fournies par l'Ă©glise, alors que je n'allais mĂȘme pas dans ces Ă©glises (aprĂšs ma conviction d'attendre et de laisser de la place Ă  mon mari). Nous sommes allĂ©s Ă  l'Ă©glise avec mon mari en tĂȘte, puis nous avons trouvĂ© cette Ă©tonnante Ă©glise lorsque nous avons dĂ©mĂ©nagĂ© de Floride au Missouri. C'est lĂ  qu'on nous a demandĂ© de faire partie de l'Ă©quipe de priĂšre des dirigeants, en tant que couple, et oĂč j'ai commencĂ© Ă  semer plus de Cartes d'Espoir, puis de livres, et Ă  regarder une rĂ©colte devenir mĂ»re environ un an plus tard.

"AprĂšs cela, le Seigneur en dĂ©signa soixante-dix autres, et les envoya par deux devant Lui dans chaque ville et lieu oĂč Il allait venir Lui-mĂȘme. Il leur disait : "La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux ; priez donc le MaĂźtre de la moisson d'envoyer des ouvriers dans Sa moisson. Allez ; voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups" -Luc 10:1-3.

Je veux remercier le Seigneur de m'avoir permis de m'asseoir au premier rang de Ses miracles de restauration. Pas seulement dans mon église, mais surtout parce que j'ai été appelé à aider simplement les femmes en leur remettant une carte d'espoir, un livre, en leur parlant avec amour, surtout lorsqu'elles pleurent, et en laissant le reste au Seigneur!

Je veux aussi encourager chacun de vous à chercher Dieu et à demander s'Il vous envoie pour répandre l'espoir.

J'entendis alors la voix du Seigneur qui disait : "Qui enverrai-je et qui ira pour nous ? J'ai dit : "Me voici, envoie-moi !" - EsaĂŻe 6:8

Cher Jésus, je ne suis rien et Toi, loué soit Jésus, Tu es TOUT!!! Comment Tu as pu prendre un pécheur comme moi, comment Tu as pu prendre une tragédie comme le divorce, comment Tu as pu prendre tout cela et ensuite me donner le privilÚge de m'utiliser, un récipient de bois pour Ton bon usage prouve juste combien Tu es vraiment génial!

~Trish en Missouri, RESTAURÉ, soumis par Erin en Missouri

 

Garantir Votre RĂ©ussite 5

 

Notre dernier message, intitulĂ© "Garantir Votre SuccĂšs", est un message personnel d'Erin Ă  notre Équipe de Ministres en Formation.

Les leçons ci-dessous ont en fait été rédigées pour aider à former nos Ministres : Des femmes qui ont répondu à l'appel pour aider UNE seule autre femme - une femme comme VOUS.

 

SALUT et Bonjour Les Ministres,

Lorsque les premiers Questionnaires d'Évaluation du mariage ont commencĂ© Ă  arriver, nous avions de profondes inquiĂ©tudes concernant certaines femmes qui ne s'amĂ©lioraient pas dans leur restauration, j'ai donc commencĂ© Ă  en discuter avec certains de nos partenaires de longue date qui avaient vĂ©cu un mariage restaurĂ©, en leur demandant leur avis.

Comme toujours, notre équipe a commencé à "chercher Dieu" pour la sagesse en se basant sur ce verset,

"Mais si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous avec générosité et sans reproche, et elle lui sera donnée" -Jacques 1:5

Puisque notre SEUL but et objectif est de nous assurer que nous sommes aussi efficaces que possible dans notre ministÚre auprÚs des femmes, j'ai décidé de partager quelques éléments dont le Seigneur m'a parlé.

Vous trouverez ci-dessous une liste de prĂ©occupations que notre Équipe d'Évaluation Des Mariages recherche lorsqu'elle relit les questionnaires soumis. Je crois que la vĂ©ritĂ© vous rendra libres et ces femmes libres. Utilisez-les comme un moyen de vous regarder, d'abord, et utilisez les nombreuses vĂ©ritĂ©s pour vous libĂ©rer. Ensuite, demandez Ă  Dieu de savoir comment vous pouvez aider les femmes que vous allez servir un jour.

"Ne jugez pas pour ne pas ĂȘtre jugĂ©. Car c'est par la maniĂšre dont vous jugez que vous serez jugĂ©s ; et c'est par votre norme de mesure qu'elle vous sera mesurĂ©e. Pourquoi regardez-vous la tache qui est dans l'Ɠil de votre frĂšre, mais ne remarquez-vous pas la bĂ»che qui est dans votre propre Ɠil ? Ou comment pouvez-vous dire Ă  votre frĂšre : "Laisse-moi enlever la paille de ton Ɠil" et voir que la bĂ»che est dans ton propre Ɠil ? Hypocrite, enlĂšve d'abord la bĂ»che de ton oeil, et alors tu verras clair pour enlever la paille de l'oeil de ton frĂšre" - Matthieu 7:1-5

 

UN MANQUE de BRISEMENT

Lorsque j'ai commencé à chercher Dieu pour qu'il me donne plus de discernement et de sagesse sur les raisons pour lesquelles certaines femmes sont restaurées et d'autres non, ce que le Seigneur m'a montré était la vision de deux femmes que j'ai rencontrées à quelques semaines d'intervalle dans ma propre église il y a des années.

Une femme est venue me voir et ne pouvait mĂȘme pas PARLER, elle Ă©tait tellement brisĂ©e. Elle pleurait lorsque je lui tenais les deux mains : ses larmes couvraient mes mains, dĂ©goulinaient et me trempaient les pieds ! A la fin de mon murmure Ă  l'oreille sur ce que Dieu voulait faire pour elle, je lui ai remis un livre de RYM. Je ne l'ai revue que des mois plus tard. Elle est passĂ©e devant moi lors d'une fĂȘte du 4 juillet en tenant la main d'un homme, dont j'ai dĂ©couvert plus tard qu'il Ă©tait son mari!! Ils sont toujours heureusement restaurĂ©s dix ans plus tard. Il a donnĂ© sa vie au Seigneur et ils servent ensemble dans leur Ă©glise.

Pourtant, tout comme Dieu l'a fait dans le livre des Proverbes, Il m'a soigneusement montré le contraire de cette femme brisée. Environ une semaine plus tard, notre pasteur principal m'a appelé à l'avant de l'église aprÚs le service, un dimanche matin, pour me demander de parler à une femme dont le mari venait de demander le divorce ce vendredi-là.

Lorsque nous nous sommes assis au fond de l'Ă©glise, elle ne voulait pas Ă©couter les encouragements que j'essayais de lui donner, et elle n'Ă©tait certainement pas brisĂ©e! Cette femme Ă©tait en colĂšre et n'avait donc pas besoin que je la rĂ©conforte. Au lieu de cela, elle a commencĂ© Ă  me crier dessus Ă  propos de son mari! Je l'ai arrĂȘtĂ©e au moins trois fois, peut-ĂȘtre plus, en levant ma main (comme un signal d'arrĂȘt). AprĂšs une autre tentative de lui parler, je me suis finalement levĂ©e et je lui ai dit d'oublier de prendre mon livre (que j'avais essayĂ© de lui dire plus tĂŽt Ă©tait Ă  la librairie de l'Ă©glise que notre pasteur avait dit qu'ils lui donneraient gratuitement, puisqu'elle avait 6 petits garçons et avait clairement besoin d'aide). Et, fait intĂ©ressant, je n'avais PAS de livre dans mon sac ce matin-lĂ !

Elle a Ă©tĂ© choquĂ©e lorsque je me suis levĂ©e et que je lui ai dit de ne pas aller chercher mon livre. Je lui ai dit, en toute honnĂȘtetĂ©, que cela ne servirait Ă  rien. Au cours des deux annĂ©es suivantes, le Seigneur a fait en sorte que je la voie pĂ©riodiquement. C'Ă©tait une "mĂšre incontrĂŽlable et controversĂ©e" avec des "enfants sauvages". Elle a fait BEAUCOUP de bĂ©nĂ©volat Ă  l'Ă©glise, mais son esprit Ă©tait empreint de colĂšre et de pharisaĂŻsme. Aujourd'hui encore, je sais qu'elle n'est pas rĂ©tablie et qu'elle ne s'est pas non plus remariĂ©e (qui voudrait d'elle et de ses garçons sauvages?). Cependant, elle continue d'aller Ă  l'Ă©glise comme si la frĂ©quentation de l'Ă©glise pouvait la sauver.

*Dans chaque demande que nous recevons, nous recherchons des femmes qui ne sont pas brisées, qui n'ont pas besoin de réconfort et qui, en gros, crient ou se plaignent (sur le papier) de leur mari ou de leur situation. Nous savons par expérience, et par la recherche de la sagesse de Dieu, que "si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous généreusement et sans reproche, et elle lui sera donnée" -Jacques 1:5, qu'il est non seulement inutile d'essayer d'aider, mais dangereux pour eux et pour nos ministres en formation. Nous ne pouvons pas permettre à des femmes en colÚre d'entrer ou de continuer dans nos programmes.

Nous offrons des livres parce que lequel d'entre nous n’étaient pas querelleur Ă  son arrivĂ©e. En gĂ©nĂ©ral, c'est une fois que nous avons lu les livres que nous nous voyons telles que nous sommes et que les erreurs que nous avons commises ont conduit Ă  l'effondrement de notre mariage. Mais une fois qu'une femme arrive Ă  l'endroit oĂč elle devrait ĂȘtre brisĂ©e (par ce que Dieu a permis dans sa vie), et qu'il n'a pas pu attirer son attention, comment pouvons-nous ?

Ce qui mÚne à la prochaine chose à laquelle le Seigneur m'a montré à faire attention...

 

LA COLÈRE

En cherchant Dieu pour les femmes dont on voit qu'elles sont en colĂšre, le Seigneur m'a ramenĂ©e Ă  une femme qui, au dĂ©but de mon ministĂšre, Ă©tait aussi extrĂȘmement en colĂšre. AprĂšs qu'elle ait perturbĂ© notre rencontre lors de sa premiĂšre visite, nous l'avons envoyĂ©e au loin pour que le Seigneur la "brise". Nous savions chacune que si nous n'Ă©tions pas personnellement arrivĂ©es Ă  l'endroit de la rupture, nous n'aurions jamais Ă©tĂ© assez ouvertes et dĂ©sespĂ©rĂ©es pour permettre Ă  Dieu de nous changer.

Cette femme est revenue, brisĂ©e, et son mariage a Ă©tĂ© restaurĂ©. Cependant, environ un an plus tard, nous avons appris que sa querelle Ă©tait revenue. La mĂȘme annĂ©e, nous avons entendu aux actualitĂ©s que son mari avait tuĂ© quelqu'un! Et puis, incrĂ©dules, nous avons aussi vu cette femme Ă  la tĂ©lĂ©vision! Elle criait et provoquait une Ă©norme scĂšne pour les camĂ©ras. AprĂšs le procĂšs de son mari, il a Ă©tĂ© condamnĂ© et il purge maintenant une peine Ă  vie. Nous avons entendu de la part de tous, de ceux qui la connaissaient, que nous pensions tous qu'elle l'avait poussĂ© Ă  le faire.

Deux ans ont passé depuis qu'il a purgé sa peine, et un jour, elle est venue chez moi avec une autre femme de notre premier groupe de la "Fraternité de Restauration". Elles sont venues me faire savoir que Dieu l'avait enfin brisée. Peu de temps aprÚs l'incarcération de son mari, elle a divorcé - comme tant de gens lui avaient dit qu'elle devait le faire. Mais ce jour-là, elle est venue me dire qu'une fois qu'elle avait divorcé, elle savait que c'était ELLE qui était en tort dans leur mariage. Elle s'est mise à pleurer amÚrement (je ne l'avais jamais vue pleurer). Elle a commencé à se repentir de tout ce qu'elle avait fait et qui avait conduit à la situation actuelle de son mari, puis elle m'a dit qu'elle et son mari avaient accepté de se remarier (maintenant qu'il est encore en prison). Elle m'a dit qu'elle allait attendre qu'il soit libéré, pour vivre ensemble comme un couple marié devrait le faire, ce qui pourrait arriver, je crois, lorsqu'il se présentera pour sa libération conditionnelle en 2018.

Cette femme est retournĂ©e Ă©tudier "Un Femme Sage" avec son ePartner, et tous les deux faisaient Ă©galement une Ă©tude avec leurs filles (qui peuvent maintenant ĂȘtre mariĂ©es puisqu'elles ont l'Ăąge de mes enfants plus ĂągĂ©s).

Le fait est qu'il n'y avait RIEN que je puisse faire ou que nous puissions faire en tant que groupe pour changer l'une de ces femmes (de mon Ă©glise ou de mon groupe de fraternitĂ©), seul Dieu le pouvait. Seul DIEU le peut. "Car j'ai confiance en cette chose mĂȘme, que celui qui a commencĂ© en vous une bonne Ɠuvre la perfectionnera jusqu'au jour de JĂ©sus-Christ"-Philippiens 1:6.

C'est pourquoi nous n'acceptons pas les femmes dont nous pouvons voir qu'elles n'ont pas été brisées par leur crise actuelle. Nous renvoyons au contraire les femmes qui ne sont pas brisées et/ou qui sont en colÚre, afin que Dieu soit libre de faire entrer avec amour de plus en plus de crises jusqu'à ce que la femme ne soit plus en colÚre, mais brisée.

C'est Ă  ce moment-lĂ , en voulant que LUI prenne le relais pendant qu'elle se repose dans Ses bras aimants, qu'elle trouvera la paix.

*Dans chaque demande que nous recevons, nous cherchons des femmes qui sont en colÚre. Nous savons par expérience, et par la recherche de la sagesse de Dieu, que "si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous avec générosité et sans reproche, et elle lui sera donnée" -Jacques 1:5 que ce n'est pas seulement sans valeur, mais dangereux pour nos ministres en formation, de fréquenter des femmes qui sont en colÚre, car vous ne pouvez pas les contrÎler et cela pourrait amener n'importe lequel d'entre nous à retomber dans ses propres disputes - Dieu nous en garde!

"Laissez la présence d'un insensé, ou vous ne discernerez pas les paroles de la connaissance" - Proverbes 14:7

NE VOULANT PAS VRAIMENT DE NOTRE AIDE


Enfin, le Seigneur m'a rappelĂ© le rĂȘve qu'il m'a fait lorsque j'ai essayĂ© d'aider une femme qui ne voulait pas ĂȘtre aidĂ©e.

Dans mon rĂȘve, j'Ă©tais Ă  Ocean Gate, dans le New Jersey, dans l'eau du long quai oĂč j'avais sauvĂ© un adolescent alors que je n'avais que 9 ans. Ses copains l'avaient mis au dĂ©fi de sauter dans l'eau, sachant qu'il ne savait pas nager, et quand il n'est pas remontĂ©, ils ont couru.

J'Ă©tais le seul prĂ©sent et j'Ă©tais beaucoup plus petit et peu entraĂźnĂ© Ă  sauver une victime de noyade. Des annĂ©es plus tard, Ă  l'adolescence, je suis devenu gardien de la vie. Comme il n'y avait personne d'autre autour de moi, je l'ai attrapĂ© sous l'eau et je l'ai poussĂ© vers le haut pour prendre une respiration, le poussant de plus en plus prĂšs de l'Ă©chelle. Finalement, il s'est agrippĂ© Ă  l'Ă©chelle au moment oĂč le sauveteur arrivait jusqu'Ă  lui qui l'a sorti et m'a sorti aussi parce que dans l'acte de le sauver, j'ai failli me noyer.

Dans mon rĂȘve, j'Ă©tais de nouveau lĂ , et en regardant autour de moi, j'ai vu une mer de femmes qui criaient pour que je les sauve. J'ai nagĂ© jusqu'Ă  la femme la plus proche, je l'ai attrapĂ©e et je l'ai poussĂ©e vers l'Ă©chelle. Puis j'ai nagĂ© aussi vite que j'ai pu jusqu'Ă  la deuxiĂšme femme. Mais cette femme m'a combattu avec acharnement, agitant les bras et me criant dessus. AprĂšs un long combat, elle s'est dĂ©tachĂ©e et a coulĂ© dans les eaux sombres. Une fois qu'elle Ă©tait partie, je pouvais sentir mon Ă©puisement. Mais ce qui m'a le plus horrifiĂ©, c'est que lorsque j'ai regardĂ© autour de moi, je n'ai vu que la MOITIÉ des femmes qui avaient criĂ© au secours - l'autre moitiĂ© s'Ă©tait noyĂ©e alors que j'essayais de sauver la femme qui m'avait combattue.

Pendant des annĂ©es, j'ai fait des cauchemars, j'ai criĂ©, j'ai revĂ©cu ce rĂȘve. Cette fois, le Seigneur s'est servi de ce rĂȘve pour me montrer un principe qui fait vivre notre ministĂšre, Ă  savoir m'empĂȘcher de contacter bĂȘtement une femme sur la recommandation de quelqu'un d'autre qui aurait besoin d'aide. Nous avons adoptĂ© une politique que nous avons suivie depuis lors, qui consiste simplement Ă  ne jamais contacter qui que ce soit - il faut qu'il nous contacte s'il veut de l'aide. Lorsqu'elles choisissent de venir, elles arrivent gĂ©nĂ©ralement dans un Ă©tat de rupture.

*C'est vrai pour tous ceux d'entre vous qui veulent distribuer des Cartes d'Espoir. Ce n'est pas parce qu'une femme est en crise qu'elle est brisée ou qu'elle cherche la vérité. Et si vous essayez d'aider, non seulement il vous est possible de vous noyer, mais pendant que vous vous disputez avec une femme, tout autour de vous, il y a des priÚres silencieuses de femmes qui crient à Dieu pour obtenir de l'aide.

IMPLIQUÉS DANS D'AUTRES MINISTÈRES ou CONSEILS

Un jour ou deux aprĂšs que le Seigneur m'ait montrĂ© le message de mon rĂȘve de femmes se noyant, le Seigneur l'a pris et a Ă©largi sa signification. Dans ma vision, j'ai vu deux sauveteurs, chacun appelant de deux cĂŽtĂ©s d'une immense piscine, avec les victimes ne sachant pas oĂč nager - qui Ă©couter.

Dans le rĂȘve, il m'a dit de ne rien dire, mais plutĂŽt de nager aprĂšs les victimes "passives", des femmes qui ont cessĂ© de se dĂ©battre, et aussi des femmes qui ont coulĂ© au fond de la piscine. Chaque femme que je tirais sur le cĂŽtĂ© de la piscine - IL les ranimait pendant que je nageais Ă  la recherche d'autres victimes de noyade.

L'interprĂ©tation de cette vision, dit Dieu, est que les femmes qui reçoivent un soutien de tout autre ministĂšre, nous devrions les ignorer. Nous devons les laisser partir et leur permettre d'aller de l'avant et de nager dans cette direction. En quelques coups, chaque femme trouverait que l'eau est assez peu profonde pour se tenir DEBOUT. Si, Ă  un moment donnĂ©, une femme renonce Ă  essayer de se sauver, alors notre ministĂšre et nos Ministres en Formation doivent ĂȘtre lĂ  pour la tirer sur le cĂŽtĂ© - pour permettre Ă  DIEU de la rĂ©animer.

Et comme j'ai enseignĂ© aux sauveteurs et Ă  la rĂ©animation, je sais combien il est horriblement dangereux d'essayer de rĂ©animer quelqu'un qui respire dĂ©jĂ , et encore plus dangereux pour les sauveteurs d'essayer de sauver quelqu'un qui se noie et qui se bat encore. On apprend aux sauveteurs Ă  garder leurs distances, sinon ils se noieront eux aussi. Seules les victimes passives, celles qui sont allongĂ©es face contre terre ou qui ont coulĂ©, peuvent ĂȘtre approchĂ©es sans danger. Si elles s'agitent, nous gardons quelque chose, comme une bouĂ©e de sauvetage, entre nous et elles. Je considĂšre nos livres ou nos Cartes d'Espoir comme nos bouĂ©es (ce n'est pas une rĂ©vĂ©lation de Dieu, c'est juste ce que j'en pense).

 

MinistĂšres STANDERS

Bien que j'aie été témoin de centaines de restaurations, il y a trÚs peu de restaurateurs qui se considÚrent comme des "standers" et qui ont adopté les théologies du "covenant" que les femmes ont été endoctrinées à croire. Avec ces femmes, cela devient comme une dépendance qu'il semble impossible de briser.

Cette dépendance conduit souvent à un comportement agressif qui s'infiltre dans les ùmes, et trÚs peu viennent à nous dans un esprit de rupture, ce qui est nécessaire pour que Dieu rétablisse un mariage.

Ce que les Standers promeuvent nourrit la chair. Cela encourage également les femmes à poursuivre leur mari et leur mariage - et non pas à poursuivre le Seigneur comme nous vous encourageons à le faire qui guérit chaque partie de vous.

Pour expliquer combien il est difficile de se dĂ©faire de cette dĂ©pendance, nous avons eu deux anciens ministres qui n'ont pas pu le faire. Tous deux ont grandi spirituellement, mais leurs "maris terrestres" MT ont toujours Ă©tĂ© les premiers dans leur cƓur. Ce n'est pas seulement triste, mais cela peut aussi ĂȘtre dangereux.

RĂ©cemment, nous avons entendu une ancienne ministre qui suivait Ă©galement la mentalitĂ© des Standers, elle Ă©tait/est, comme tant d'autres, obsĂ©dĂ©e par l'idĂ©e de s'accrocher Ă  un homme, mĂȘme s'il veut partir ou ĂȘtre avec une autre femme. Pour comprendre Ă  quel point c'est dangereux, voici un courriel que nous avons Ă©crit peu aprĂšs qu'elle ait soumis son Questionnaire d'Évaluation du Mariage et rĂ©alisĂ© que le mari d'Heather avait tentĂ© de la tuer.

ChĂšre Heather,

Nous vous Ă©crivons avec ce qui nous semble URGENT. Sur la base de ce que nous avons lu, ce que vous avez Ă©crit dans votre forme, a conduit notre Ă©quipe Ă  s'arrĂȘter et Ă  prier pour vous.

Ce que vous avez partagĂ© est en effet choquant et tout ce que nous pouvons dire, c'est que vous allez devoir choisir entre faire des choses avec Dieu ou faire des choses par vous-mĂȘme. En vous impliquant dans ce que votre mari et l'autre femme font, vous vous ĂȘtes mise en grave danger, comme vous le savez dĂ©jĂ . Pour le bien de vos enfants, n'impliquez pas plus de gens, mais si vous pensez que c'est ce que le Seigneur veut que vous fassiez, allez Ă  la police, faites-le. Ne faites pas quelque chose de partiel, mais faites ce qu'Il vous conduit Ă  faire - jusqu'au bout.

Lorsque les chrĂ©tiens essaient de faire des choses "chrĂ©tiennes" (comme le fait que vous ayez pardonnĂ© Ă  votre mari et essayĂ© de parler Ă  l'autre femme), mais font ensuite la mĂȘme chose que le monde ferait (contacter un ami dĂ©tective et confronter votre mari Ă  son pĂ©chĂ©), alors c'est lĂ  que les choses peuvent devenir trĂšs dangereuses. Rappelez-vous comment Dieu a parlĂ© de tiĂ©deur, qui est un peu chaude et un peu froide mĂ©langĂ©es, et c'est lĂ  qu'Il crache le morceau.

Ne risquez pas votre vie en faisant un peu des deux, non seulement pour votre bien, mais aussi pour celui de vos enfants. Oui, il dĂ©teste le divorce, mais il dĂ©teste tout autant le meurtre. Et en essayant de vous accrocher et d'arrĂȘter votre mari et l'autre femme, vous vous mettez en danger. Faites confiance Ă  Dieu et faites tout ce qu'il vous demande.

Nous continuerons Ă  prier.

Beaucoup d'amour!

Équipe d'Évaluation Des Mariages

Ne pas laisser aller avait poussĂ© le pĂ©chĂ© dans lequel son mari terrestre Ă©tait dĂ©jĂ , et qui avec l'autre femme, avait dĂ©cidĂ© que c'Ă©tait leur seule voie ! Les statistiques sont que sur le TROISiĂšme de toutes les femmes assassinĂ©es (aux États-Unis) sont tuĂ©es par leur mari "partenaire intime masculin"!

Il est Ă©galement intĂ©ressant de noter que, bien que les Standers et les Covenant Ministries aient Ă©tĂ© populaires pendant trĂšs longtemps, ce n'est que rĂ©cemment que cette mentalitĂ© de poursuivre les hommes aprĂšs leur dĂ©part est devenue courante pour les femmes dans le monde. MĂȘme les femmes qui ne sont pas mariĂ©es, et tant d'autres qui ont Ă©tĂ© utilisĂ©es, abusĂ©es et trompĂ©es. Lisez ce qui est dit dans la Bible d'ÉsaĂŻe 4:1:

"Sept femmes s'empareront d'un homme Ă  ce moment-lĂ . Elles diront : "Nous fournirons notre propre nourriture, nous fournirons nos propres vĂȘtements ; mais laissez-nous vous appartenir - ĂŽtez notre honte!’’ Lorsque j'ai commencĂ© ce ministĂšre en 1991, la mentalitĂ© des femmes Ă©tait que personne ne pardonnerait mĂȘme Ă  un mari qu'elles surprenaient Ă  tromper. Et si un homme les quittait, elles disaient : "Ne laissez pas la porte vous frapper en sortant" bon dĂ©barras. Pour moi, le simple fait de vouloir que mon mariage soit restaurĂ© Ă©tait rĂ©pugnant et Ă©coeurant pour les femmes. Plus de vingt ans plus tard, et tant de choses ont changĂ©, je n'aurais jamais imaginĂ© que ce verset d'EsaĂŻe serait exactement comme il le dit!

Bien qu'il soit populaire, c'est déchirant de voir des femmes qui sont si désespérées d'avoir un homme qu'elles vont non seulement subvenir à leurs besoins, mais aussi fournir et payer les dettes de l'homme, tout en se donnant physiquement (mariées ou non). C'est comme une prostituée qui paie ses clients pour qu'ils l'utilisent et l'abusent.

Pourtant, revenons sur le fait que non seulement c'est un danger Ă©motionnel et financier, mais que ne pas lĂącher prise peut ĂȘtre extrĂȘmement dangereux. Et comme nous l'avons mentionnĂ© plus haut, c'est un bastion dans la vie des femmes qu'il est presque impossible de briser, comme toute dĂ©pendance. RĂ©cemment, nous avons reçu une rĂ©ponse de l'un des plus doux ministres que nous n’ayons jamais eu avec nous. Elle nous a Ă©crit pour nous informer de la tournure des Ă©vĂ©nements aprĂšs son dĂ©part en congĂ© sabbatique. Avant qu'elle ne quitte son mari (avec les encouragements de l'autre femme) qui avait avouĂ© avoir tentĂ© de la tuer Ă  nouveau, voici une partie de ce qu'elle a Ă©crit.

Cher RMI,

Cela fait un moment que je n'ai pas eu de contact avec le RMI et je me suis sentie conduite à prendre contact. Je l'ai cherché et j'ai grandi de plus en plus avec lui. Cette fois-ci avec Lui a été incroyable!!

Lorsque j'ai pris un congé sabbatique l'année derniÚre, je pensais que je me préparais à la Restauration. Tous les "signes" étaient là. Chaque demande de priÚre que j'avais faite était satisfaite. Le mariage de mon ex-mari avec l'autre femme a été annulé par elle, il avait fait faillite et la derniÚre chose qu'il m'avait demandée, c'était une aide financiÚre. Je pensais vraiment que la restauration était pour bientÎt :).

Nous devions tous nous rendre Ă  un mariage en septembre et il a dit aux enfants qu'il Ă©tait heureux d'apprendre que j'y allais. Je ne peux pas expliquer les louanges que je faisais, juste le remercier pour toutes les choses merveilleuses qu'il faisait et continue de faire.

Lors du mariage, ils avaient demandĂ© que toute personne mariĂ©e depuis moins d'un an rejoigne les mariĂ©s sur la piste de danse............ Mon ex-mari et l’autre femme sont montĂ©s sur la piste de danse et ont choquĂ© toute la famille. Ils s'Ă©taient mariĂ©s dans leur jardin quelques semaines auparavant, seulement eux.

Par Sa seule grùce, j'ai passé tout le week-end à traßner avec mon ex-mari et l'autre femme, à faire tout ensemble, comme nous l'avons tous célébré. A l'intérieur, j'avais la paix mais je voulais aussi pleurer. J'ai fait 18 heures de route avec Lui pour rentrer à la maison quand j'ai tout laissé sortir, 4 jours plus tard. J'ai crié vers Lui, sans lui demander pourquoi, mais en le remerciant pour tout ce qu'Il me réservait. Sa voix était si réconfortante ???? Je sais que vous tous, les ministres, vous le savez.

Au fur et Ă  mesure que les mois passaient et que de plus en plus de gens apprenaient que mon ex-mari se mariait, mon collĂšgue a commencĂ© Ă  me parler de ces hommes qui voulaient sortir avec moi. Au fil du temps, de plus en plus d'hommes ont essayĂ© de m'amener Ă  sortir avec eux. Pendant tout ce temps, je les ai remerciĂ©s poliment MAIS je leur ai dit Ă  tous comment je suis dans la meilleure relation de tous les temps et que je suis dĂ©solĂ©e mais ils n'ont jamais pu se comparer Ă  Lui ???? parlant de mon Mari CĂ©lest. J'ai cependant commencĂ© Ă  prendre du poids pour plusieurs raisons, l'une d'entre elles Ă©tant que je ne voulais ĂȘtre attirante pour personne ; je ne voulais pas qu'on me regarde comme seul un mari devrait le faire.

Je comprends maintenant que s'Il m'avait rĂ©tablie l'annĂ©e derniĂšre, je ne pourrais pas aider librement les membres de ma famille. Je ne pourrais pas voyager librement (il m'a emmenĂ©e une douzaine de fois aux Bermudes, en Caroline, dans l'État de New York, dans le Rhode Island et, alors que je tape, on m'a demandĂ© d'aller Ă  Boston).

Mon ex-mari continue de me demander une aide financiÚre et je dois dire que toutes les leçons que j'ai apprises grùce au RMI m'ont tellement bénie qu'il me permet de les utiliser. Si je n'avais jamais fait partie du RMI, je lui aurais répondu en chair et en os MAIS il possÚde tout ce que j'ai et je suis capable d'accepter et de bénire.

Il y a des moments dans mon placard Ă  priĂšre oĂč je lui dis que je me sens abusĂ©e ou utilisĂ©e mais il me rĂ©conforte et me montre comment il me bĂ©nit encore plus.

Il m'a rappelĂ© que lorsque j'ai cru que j'allais perdre la maison, il ne me l'a pas seulement donnĂ©e, mais aussi pour le montant que j'avais demandĂ©. Il m'a Ă©galement rappelĂ© que lorsque ma famille m'a retirĂ© la pension alimentaire, je pensais que je ne pourrais pas survivre MAIS que j'ai non seulement survĂ©cu, mais que j'ai PROSPÉRÉ. Il m'a rappelĂ© tous les endroits oĂč il m'a emmenĂ© et c'est ce que je glane chaque fois que mon ex-mari me donne moins que ce qu'il a dit qu'il donnait et qu'en plus il me demande de l'aider financiĂšrement et quand j'entends qu'il part en croisiĂšre ou Ă  Rome.

Comme c'est gĂ©nial de l'avoir comme mari. Mon ex-mari fait tous les voyages qu'il a dit que nous ferions une fois que nos enfants auront terminĂ© le lycĂ©e. MAIS Son amour pour moi me permet de sourire et de ne pas ĂȘtre blessĂ©e car je suis Ă  Lui et Il est Ă  moi !

Je pleure des larmes de joie de voir comment Il m'a permis de m'Ă©panouir. Je sais qu'Il contrĂŽle tout et qu'Il a un plan pour moi, sans Lui je ne peux pas dire oĂč je serais mais avec Lui je suis si bĂ©nie.

Je prends vraiment ce temps et je suis avec Lui, je mets en pratique tout ce que j'ai appris. Je bénis ceux qui m'entourent. J'ai le sentiment qu'Il utilise ma situation actuelle pour me préparer à ma restauration, mais que je m'amuse tellement avec Lui.

MĂȘme si ce prĂ©cieux ministre "s'amuse avec Lui" et qu'Il pourvoit Ă  ses besoins, la rĂ©conforte, lui permet de voyager, dans son coeur, elle aspire toujours Ă  la restauration de son ex-mari. Le seul remĂšde Ă  cette dĂ©pendance, Ă  toute dĂ©pendance, pour guĂ©rir les blessures et pour nous donner Ă  TOUS un avenir rempli de joie, sans dĂ©sirs (malsains ou vĂ©ritables dĂ©sirs qu'une femme devrait avoir, comme avoir des enfants), est d'avoir un vrai Mari CĂ©leste.

MĂȘme si de nombreuses femmes attendent plus tard dans leur Chemin de Restauration pour suivre notre cours "Trouver La Vie Abondante", pourquoi attendre pour trouver rĂ©ellement l'amour qui guĂ©rira, rĂ©confortera et vous fournira tout ce dont vous avez besoin?

 

CONCLUSION

Comme le montre cette photo Ă  gauche, mĂȘme si vous ĂȘtes venu au RMI parce que vous vouliez que votre mariage soit restaurĂ©, vous pouvez trouver une JOIE immense et incommensurable en ce moment, avant mĂȘme que votre mariage ne soit restaurĂ©. Pensez Ă  suivre notre cours "Trouver La Vie Abondante" et Ă  faire l'expĂ©rience de l'AMOUR que vous avez cherchĂ© toute votre vie.

HonnĂȘtement, Les Principes de Cette Leçon Sont-Ils Vraiment Efficaces?
"Tes témoignages font mes délices, ils sont mes conseillers" - Psaume 119:24 

 

Restauré au Seigneur Témoignage de Mariage -

 

Un Mari Qui Amùne Ses Affaires À La Maison!!!

J'Ă©tais sĂ©parĂ© depuis aoĂ»t 2004, qui aurait Ă©tĂ© le mois de notre 24e anniversaire. Lorsque mon mari a annoncĂ© pour la premiĂšre fois qu'il ne m'aimait plus et qu'il voulait dĂ©finitivement divorcer, ce fut le choc de ma vie et de tous ceux qui nous connaissaient aussi. Oui, cela semblait sans espoir, comme s'il avait perdu l'esprit et ne le retrouverait jamais. Mais je suis ici aujourd'hui en train d'assister aux Ɠuvres les plus impressionnantes de la misĂ©ricorde du Seigneur que j'aurais pu imaginer ! Il y a quelques mois, j'ai Ă©crit que mon mari avait commencĂ© Ă  montrer des signes de retour de son cƓur vers le Seigneur et vers moi peu aprĂšs que j'ai laissĂ© aller. Mais maintenant, wow, c'Ă©tait assez excitant... mais maintenant les choses se sont tellement amĂ©liorĂ©es mĂȘme depuis lors, en si peu de temps que je ne pouvais pas attendre pour Ă©crire !

Lorsque mon mari a pris la dĂ©cision de venir me voir le week-end, de regarder des films et de traĂźner, j'Ă©tais excitĂ©e mais je sentais que son cƓur Ă©tait encore Ă  des millions de kilomĂštres. Je n'Ă©tais plus en colĂšre, j'Ă©tais clairement brisĂ©e, et j'ai commencĂ© Ă  poursuivre le Seigneur et c'est alors que mon mari a commencĂ© Ă  traĂźner. Il me traitait plus comme un ami que comme quelqu'un avec qui il dĂ©sirait ardemment ĂȘtre et mĂȘme si j'Ă©tais si heureuse d'ĂȘtre prĂšs de lui, cela m'a quand mĂȘme blessĂ©e au plus profond de moi de savoir que son cƓur Ă©tait dĂ©connectĂ©, ce qui Ă©tait comme si une ampoule avait explosĂ© dans ma tĂȘte, mon mari a commencĂ© Ă  prendre la place qui revenait de droit au Seigneur!

J'ai commencĂ© Ă  jeĂ»ner et Ă  prier Ă  nouveau pour qu'Il soit le premier dans ma vie. Jusqu'Ă  ce que je sois dĂ©sespĂ©rĂ©e, je ne faisais que des jeĂ»nes de trois jours, en adressant mes supplications et mes requĂȘtes au Seigneur, mais je tombais sans cesse sur des gens qui me disaient ou lisaient que le chiffre sept est le chiffre Ă  atteindre. Je n'ai jamais pu me rĂ©soudre Ă  tenter un jeĂ»ne de sept jours parce que j'avais peur de ne pas pouvoir l'endurer et je me suis souvenu des Ă©critures qui disaient qu'il vaut mieux ne pas faire de vƓu que d'en faire un et de le rompre. La semaine derniĂšre, je suis arrivĂ© Ă  la fin de ma capacitĂ© Ă  rester dans la "condition bloquĂ©e" dans laquelle je semblais ĂȘtre. Je voulais le Seigneur d'abord et j'Ă©tais prĂȘt Ă  faire n'importe quoi pour y parvenir. Nous Ă©tions proches, mais plus comme des amis, mais je restais assis sur la barriĂšre sans faire de progrĂšs comme je le voulais. Il me semblait juste que ma relation avec le Seigneur aurait pu rester dans cette position heureusement pour toujours, et cela me faisait trop mal de ne pas l'avoir tout entier.

Eh bien, deux jours avant la fin de mon jeĂ»ne de sept jours, j'ai fait une percĂ©e. Mon mari est passĂ© et sans aucun avertissement, il a commencĂ© Ă  me tapoter la jambe et Ă  me donner ces petits regards comme pour dire qu'il se souciait vraiment de moi, mĂȘme s'il n'est pas sorti pour le dire avec des mots. Le Seigneur me montrait que ma poursuite de Lui, causait la poursuite de mon mari!

Puis, sorti de nulle part, il m'a acheté une télévision pour ma chambre. Il a passé la nuit avec moi et nous nous sommes endormis en regardant la télévision ensemble. Il avait l'habitude d'initier une intimité avec moi, mais maintenant il semblait me respecter davantage. Il vivait avec l'autre femme, et sans qu'il vive avec moi et qu'il soit engagé envers moi, il savait qu'il se servait de moi. C'est comme si plus j'étais convaincue de ma relation avec le Seigneur, plus mon mari était convaincu de sa relation avec moi et l'autre femme.

Lorsqu'il a fait ses valises pour partir le dimanche et revenir Ă  son appartement pour prĂ©parer le travail du lundi, il m'a pris les deux mains et m'a regardĂ© avec tant d'amour en disant : "Christine, j'ai vraiment, vraiment passĂ© un bon week-end. Je veux prĂ©voir de prendre une demi-journĂ©e de congĂ© vendredi prochain pour venir t'aider Ă  t'occuper de la piscine et du jardin ! C'Ă©tait tellement Ă©mouvant et c'Ă©tait exactement ce que j'avais demandĂ© au Seigneur ! Il est devenu mon Mari, alors j'attendais qu'Il s'occupe de mes besoins. J'ai cessĂ© de demander ou mĂȘme de vouloir que mon mari fasse quoi que ce soit pour moi, mais c'est Lui qui a choisi de s'occuper d'eux!

J'avais envie d'entendre mon mari dire qu'il m'aimait Ă  nouveau, et c'Ă©tait si difficile pour moi de comprendre, comme Erin l'a dit dans son livre. Mais dĂšs que je suis arrivĂ©e Ă  l'endroit oĂč je ne voulais pas entendre ces mots, il les a prononcĂ©s ! Et ce qui est drĂŽle, c'est que lorsque j'ai voulu le retrouver, j'aurais probablement sautĂ© dans ses bras s'il m'avait dit ces mots. Lorsqu'il l'a finalement fait, je n'ai mĂȘme pas pu les lui rendre. Je l'aime, ne vous mĂ©prenez pas, mais nulle part comme avant. Et ce qui est encore plus fou, c'est que parce que je ne les ai pas et ne les ai toujours pas dites, mon mari ne peut pas s'empĂȘcher de me les dire.

Heureusement, je peux voir certaines des mĂȘmes Ă©tapes qu'Erin a dit que son mari devait suivre, comme un processus et un ordre ou quelque chose comme ça, et bien que ce ne soit certainement pas dans mon timing, le Seigneur a Son timing pour que tout se mette en place. Heureusement, je ne suis pas pressĂ©e. Les Ecritures disent que le Seigneur n'est pas lent, comme certains d'entre nous pourraient le considĂ©rer comme lent. Ses intentions sont trĂšs prĂ©cises et ont un but plus grand que ce que nos petits esprits peuvent imaginer!

Mon Seigneur, mon Mari, fait un grand travail en nous deux et nous prĂ©pare Ă  Son travail une fois de plus (nous Ă©tions autrefois des ministres Ă  plein temps) ! Mesdames, s'il vous plaĂźt, ne vous dĂ©couragez pas et ne vous dĂ©pĂȘchez pas. Mon mariage est passĂ© de co-pasteur Ă  meilleur ami, et nous ne pouvions pas supporter d'ĂȘtre sĂ©parĂ©s ne serait-ce qu'un seul jour. Ceux qui nous connaissaient pouvaient imaginer que quelqu'un d'autre que nous se sĂ©parions, mais cela m'a conduit Ă  me battre et Ă  me pencher sur des choses spirituellement adultĂšres comme le conseil, ce qui m'a rendu encore plus querelleur. Ensuite, la sĂ©paration a durĂ© neuf mois, jusqu'Ă  ce que je comprenne pourquoi cela s'est produit!

Maintenant, chaque jour, je prends plaisir Ă  voir des miracles et la promesse de Dieu se rĂ©aliser, dont le moindre n'est pas un mariage restaurĂ©! Et cela, non seulement pour le tĂ©moignage, mais aussi pour que nous puissions exercer notre ministĂšre ensemble Ă  nouveau et, cette fois, pour aider lĂ  oĂč se trouve le vrai combat, l'adultĂšre spirituel, qui conduit Ă  l'adultĂšre physique et Ă  la rupture des mariages. Le Seigneur a changĂ© mon cƓur Ă  la fois par la conviction de Son esprit et par les instructions et les idĂ©es incroyablement utiles du ministĂšre d'Erin!

Il ne reste que deux mois avant que le bail de l'appartement de mon mari ne soit terminé et qu'il vive ici à plein temps ! Je n'ai donc pas de temps à perdre avec mon Mari bien-aimé. Mon mari terrestre a déjà ramené quelques-uns de ses biens de valeur à la maison pour les laisser ici et je les utilise comme un rappel constant que je ne veux pas que ma lune de miel avec le Seigneur soit terminée. J'ai tellement envie de sortir et de lui demander s'il partage ma passion pour le Seigneur et le ministÚre auprÚs des couples (puisque nous en avons parlé), mais je suis tellement reconnaissante qu'Erin ait pris le temps de nous apprendre aussi comment gagner nos maris à faire ce qui est juste sans un mot.

Mon mari m'a dit à plusieurs reprises qu'il n'arrive toujours pas à croire à quel point je suis devenue calme et tranquille ! Il remarque que je ne pose plus un million de questions quand on regarde des films et il adore ça ! C'est drÎle, je pensais qu'il fallait que je pose des questions pour le suivre. La vérité, c'est que maintenant je me rends compte que quand je suis assise tranquillement, je finis par poser ces millions de questions au Seigneur parce que c'est mon Mari, qui est plus proche de moi, qui est assis de l'autre cÎté.

J'adore quand mon mari me dit qu'il semble tellement plus facile, non stressant et relaxant d'ĂȘtre prĂšs de moi parce que je sais que c'est le Seigneur qui m'assure que mon attention est tournĂ©e vers Lui. Maintenant, il dit que "quelque chose" a vraiment changĂ© Ă  l'intĂ©rieur de moi et il le veut aussi. J'ai hĂąte au mois prochain, je suis sĂ»re que je lui Ă©crirai Ă  son retour et que nous exercerons notre ministĂšre ensemble !

~Christine au Texas

Set_free.

"...et vous connaĂźtrez la vĂ©ritĂ©, et la vĂ©ritĂ© vous affranchira." —Jean 8:32

Maintenant il est temps de CLIQUER ICI et de déverser votre coeur sur le Seigneur et le Journal "Ce que j'ai appris".