Read Ariana's RESTORED Marriage Testimony,
"He Wants Us to Have it All"

This testimony was taken from one of our many
Word of Their Testimonies books
to help YOU
overcome any doubts or fears in
God's Ability and Desire to
Restore YOUR Marriage!

Traduire »

Chapitre 12 "Chercher Dieu"

J'aime ceux qui m'aiment,
Et ceux qui me cherchent me trouvent

—Proverbes 8:17

Quand une femme cherche la restauration il y a toujours beaucoup de questions qui sont soulevĂ©es au cours de sa restauration. Laissez-moi vous dire que tout au long des deux annĂ©es de ma restauration et pendant les nombreuses annĂ©es que j'ai exercĂ© le ministĂšre, je me suis rendue compte que seul Dieu connait les rĂ©ponses dont vous avez besoin. Personne d’autre. Pas moi, personne dans notre groupe de camaraderie, aucun conseiller, ni votre pasteur, ni n'importe qu’elle autre personne. Seul Dieu a vos rĂ©ponses.

Ce livre, nos autres ressources, et ce chapitre ne vous donneront pas toutes les rĂ©ponses parce que Dieu veut et aspire Ă  ce que vous le cherchiez ! En lisant les diffĂ©rentes questions et les rĂ©ponses bibliques, vous verrez que chaque situation est diffĂ©rente. Les choses deviennent extrĂȘmement compliquĂ©es; plus il y a de pĂ©chĂ©s dans nos vies et plus nous nous sommes Ă©loignĂ©es de plan parfait que Dieu a rĂ©servĂ© pour ses enfants.

Revenir sur la voie afin de réaliser son plan parfait est impossible pour vous, mais il n'est pas impossible pour Dieu !

Durant tout ce chapitre beaucoup de questions vous viendront Ă  l’esprit; quand cela arrive, demander simplement Ă  Dieu de vous montrer la rĂ©ponse. Dieu vous guidera et vous montrera la rĂ©ponse dont vous avez besoin pour chaque question que vous vous poserez. Il est votre promesse:

"Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il l'a demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée" (Jaques 1:5).

Demande Ă  Dieu

Quand est-il lorsque mon mari est infidùle et commet l’adultùre, est-ce que je peux le divorcer ?

Non. Comme nous venons de l'apprendre dans le chapitre 11, "Je Hais le Divorce" la parole de Dieu nous dit qu'un mari pouvait divorcer pour cause de fornicationseulement (des rapports avant le mariage) si la femme était souillĂ©e, peu importe ce que votre version biblique semble indiquer. Cette exception se rĂ©fĂšre uniquement Ă  la pĂ©riode des fiançailles. La fornication et l'adultĂšre ne sont pas le mĂȘme pĂ©chĂ©. Si elles l’étaient, ces pĂ©chĂ©s ne seraient pas mentionnĂ©s deux fois dans le mĂȘme verset: "... ni les impudiques, ni les idolĂątres, ni les adultĂšres..." (1 Cor. 6:9).

Divorcez-la en secret. Le divorce pour cause de fornication Ă©tait permis durant la pĂ©riode de fiançailles, comme dans le cas de Marie et de Josef. Les termes "fiancĂ©" et "engagement" n'Ă©taient pas utilisĂ©s pendant cette pĂ©riode de l'histoire. Le terme "mari" Ă©tait utilisĂ© parce que Josef s’était dĂ©jĂ  engagĂ© Ă  ĂȘtre le mari de Marie. "Joseph, son Ă©poux
se proposa de rompre secrĂštement avec elle" (Matt. 1:19). Ceci Ă©tait avant leur mariage parce que le divorce Ă©tait permis pour cause de fornication seulement.

FiancĂ©e. Le verset prĂ©cĂ©dent explique que le "divorce" devait avoir lieu avant le mariage ! "... Marie, sa mĂšre, ayant Ă©tĂ© fiancĂ©e Ă  Joseph, se trouva enceinte
 avant qu'ils eussent habitĂ© ensemble...." (Matt. 1:18). Le plus tard qu’un divorce pouvait avoir lieu c’était juste aprĂšs la nuit de mariage, si la femme (pas l'homme) s'avĂ©rait ne pas ĂȘtre vierge.

Il y a bien trop d'Ă©glises et de pasteurs qui disent que le divorce est permis dans certaines situations, mais la parole de Dieu indique clairement que, "Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes Ă  faire de mĂȘme, sera appelĂ© le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera Ă  les observer, celui-lĂ  sera appelĂ© grand dans le royaume des cieux" (Matt. 5:9). Par consĂ©quent, nous, en tant qu’enseignants de la Parole, n'annulerons pas (en d'autres termes, ne diront pas) que les versets au sujet du divorce ne sont plus valables.

Comment pouvez-vous ĂȘtre sĂ»r que ce que ce livre dĂ©crit est vrai et ce que tellement d’églises disent est faux ? Les Ecritures nous avertissent "Gardez-vous des faux prophĂštes. Ils viennent Ă  vous en vĂȘtement de brebis, mais au dedans ce sont des loups ravisseurs. Vous les reconnaĂźtrez Ă  leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des Ă©pines, ou des figues sur des chardons ? Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits. Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupĂ© et jetĂ© au feu. C'est donc Ă  leurs fruits que vous les reconnaĂźtrez. Ceux qui me disent: Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-lĂ  seul qui fait la volontĂ© de mon PĂšre qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-lĂ : Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophĂ©tisĂ© par ton nom ? N’avons-nous pas chassĂ© des dĂ©mons par ton nom ? Et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement: Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l'iniquitĂ©" (Matt. 7:15-23). N’y a-t-il pas beaucoup de mariages qui s’écroulent et des familles qui se dissolvent dans votre Ă©glise ? Ca c’est les mauvais fruits.

En parlant Ă  certains pasteurs sur le sujet du divorce et du remariage, j’ai rĂ©alisĂ© que bon nombre d'entre eux personnellement ont "une conviction au fond d’eux" au sujet du mariage mais ne veulent pas "offenser" qui que se soit, particuliĂšrement tous ces "membres de l'Ă©glise" qui sont dans leurs deuxiĂšmes et troisiĂšme mariages. Tristement, un d’entre eux qui s’est finalement fermement tenue sur ses convictions a vu son Ă©glise se diviser entre ceux qui se trouvaient dans leur deuxiĂšme ou mariage suivant et les autres. Ils n'ont pas apprĂ©ciĂ© que leur pasteur prenne cette position ferme concernant le divorce et le remariage ! Cependant, une fois que nous sommes confrontĂ©s Ă  prendre une dĂ©cision, nous devons nous souvenir de ça: "AdultĂšres que vous ĂȘtes ! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitiĂ© contre Dieu ? Celui donc qui veut ĂȘtre ami du monde se rend ennemi de Dieu" (Jaques 4:4).

Garder une position ferme n'est pas fait pour condamner ceux qui sont divorcĂ©s ou remariĂ© mais au contraire c’est pour empĂȘcher les autres de faire la mĂȘme erreur. De la mĂȘme maniĂšre, je ne voudrais pas rendre une femme inconfortable parce qu'elle s’est fait avorter, pourtant je ne manquerais pas de partager les consĂ©quences et la volontĂ© de Dieu aux autres qui pourrait faire la mĂȘme erreur.

Les oreilles chatouillées. Si un pasteur ou une église prend position contre le divorce et le remariage, ils sont catalogués comme des juristes ou des personnes qui jugent. Et celles qui veulent "faire selon leur propre volonté" vont dans une autre église pour entendre ce qu'elles veulent entendre (pour se faire chatouiller leurs oreilles).

“Car il viendra un temps oĂč les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la dĂ©mangeaison d'entendre des choses agrĂ©ables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres dĂ©sires, dĂ©tourneront l'oreille de la vĂ©ritĂ©, et se tourneront vers les fables” (2 Tim. 4:3–4).

Puisque je suis dĂ©jĂ  divorcĂ©e ou redevenue cĂ©libataire, est-ce que je ne pourrais pas me remarier ou au moins sortir avec quelqu’un et ensuite demander Ă  Dieu de me pardonner ?

Tout d'abord, vous n'ĂȘtes pas vraiment cĂ©libataire. Seulement quelqu'un qui n'a jamais Ă©tĂ© mariĂ© (ou une veuve ou un veuf) est cĂ©libataire, car vous le dĂ©couvrirez si vous lisez les Ecritures honnĂȘtement sans essayer de les interprĂ©ter Ă  votre maniĂšre. "Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelĂ©e adultĂšre; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultĂšre en devenant la femme d'un autre" (Rom. 7:3).

DeuxiÚmement, vous récolterez ce que vous avez semé. "Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas de Dieu. Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi" (Gal. 6:7). Vous commettrez volontairement un péché.

"Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché" (Jaques 4:17).

Une chose terrifiante. Vous provoquerez la vengeance de Dieu. "Car, si nous péchons volontairement aprÚs avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles. Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; de quel pire chùtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grùce ? Car nous connaissons celui qui a dit: A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore: Le Seigneur jugera son peuple. C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant"(Héb. 10:26-31).

On ne se moque pas de Dieu; vous ne pouvez jamais tirer de bénéfice en ignorant la Parole de Dieu, ni en échangeant l'obéissance contre un "meilleur mariage" (ou une meilleure relation) avec quelqu'un de nouveau; vous récolterez ce que vous avez semé. Oui, Dieu peut vous pardonner, mais cela n'effacera pas les conséquences qui seront pire que ce que vous vivez en ce moment.

Durant toutes ces annĂ©es de ministĂšre, le seigneur m'a continuellement rĂ©vĂ©lĂ© des informations sur ceux qui ont rejetĂ© notre croyance et la vĂ©ritĂ© dans la Parole de Dieu. Certains des tĂ©moignages les plus horribles, les plus abominables, et les plus dĂ©chirants que j'ai jamais entendus sont venus de femmes qui "connaissaient la vĂ©ritĂ©" mais qui l’ont ignorĂ© pour faire "selon leur dĂ©sir".

Peut-on jamais se remarier ?

"Une femme est liĂ©e aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier Ă  qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur" (1 Cor. 7:39). Pour ces femmes qui sont veuves, il est important de savoir que quand le vĂ©ritable "M. Le Bon" arrive, lui aussi sera veuf ou n'aura jamais Ă©tĂ© mariĂ©. Rappelez-vous, Satan apporte habituellement toujours son meilleur en premier, mais le Seigneur vous fait toujours attendre et ensuite vous apporte Son meilleur ! "EspĂšre en l'Éternel, garde sa voie" (Ps. 37:34).

Quand est-il alors si je suis déjà dans un second (ou troisiÚme) mariage ?

Tout d’abord, commencez par demander pardon Ă  Dieu, que vous Ă©tiez sauvĂ©e ou non avant votre mariage. Vous ne pouvez pas ĂȘtre efficace dans votre vie chrĂ©tienne si vous ne pouvez pas admettre vos pĂ©chĂ©s antĂ©rieurs. "Celui qui cache ses transgressions ne prospĂšre point, Mais celui qui les avoue et les dĂ©laisse obtient misĂ©ricorde"(Prov. 28:13). "Si nous disons que nous n'avons pas de pĂ©chĂ©, nous nous sĂ©duisons nous-mĂȘmes, et la vĂ©ritĂ© n'est point en nous. Si nous confessons nos pĂ©chĂ©s, il est fidĂšle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquitĂ©" (1 Jean 1:8-9).

L’heure de se repentir. "Je connais tes oeuvres, ton travail, et ta persĂ©vĂ©rance. Je sais que tu ne peux supporter les mĂ©chants; que tu as Ă©prouvĂ© ceux qui se disent apĂŽtres et qui ne le sont pas, et que tu les as trouvĂ©s menteurs" (Apoc. 2:2). "Confessez donc vos pĂ©chĂ©s les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guĂ©ris. La priĂšre fervente du juste a une grande efficace" (Jaques 5:16).

Ensuite, cherchez Dieu pour savoir s'Il dĂ©sir reconstituer votre mariage. Il est trĂšs important de chercher Dieu et connaĂźtre sa volontĂ© peu importe le mariage que vous voulez restaurer (le premier, second, ou suivant). Nous avons vu que "entendre de Dieu" dans votre coeur (s’Il veut vraiment reconstituer votre mariage) vous aidera "Ă  finir la course" et "Ă  endurer jusqu’au bout" pour ne pas mentionner vous mettre sur le droit chemin.

Si vous ne pouvez pas discerner la volontĂ© de Dieu sur quel mariage ou quel mari reconstituer (comme cela est le cas pour beaucoup de femmes), alors Dieu est entrain de vous dire que, pour l’instant, Il vous veut Ă  Lui tout seul. Il veut que vous sentiez son amour parfait, que vous ne pouvez jamais gagner—mais vous n’avez pas Ă  le faire car Il le donne gratuitement, mĂȘme lorsque vous vous sentez indigne. Il veut vous guĂ©rir de toutes vos blessures passĂ©es. Et il veut que vous soyez tellement rempli de Lui de telle sorte que vous ne ressentez pas le besoin d'un mari terrestre. Voila oĂč toutes les femmes doivent ĂȘtre. Quand nous sommes dans le besoin nous sommes vulnĂ©rables aux blessures et nous repoussons souvent le mari. Laissez Dieu ĂȘtre votre mari et voyez ce qu'est le vrai amour ! (Voir Esaie 54:4-6.)

Est-ce que Dieu peut pardonner mon adultĂšre d’ĂȘtre dans un second (ou mĂȘme troisiĂšme)   mariage ?

Oui. Dans Jean 8:11 JĂ©sus a demandĂ© Ă  la femme qui a Ă©tĂ© surprise en pleine adultĂšre si quelqu’un l'avait condamnĂ©e, "et elle a dit, `personne, Seigneur.' Et JĂ©sus a dit, `Je ne te condamne pas non plus; va et ne pĂšche plus."

Certaines personnes croit lire dans ce verset que "va et ne pĂšche plus" signifie que si on est dans un mariage adultĂšre, on doit d’abord divorcer de son mari afin d’ĂȘtre propre aux yeux du Seigneur. Il n’y a rien de plus Ă©loignĂ© de la vĂ©ritĂ© que cela !

Ignorer ou minimiser la puissance du sang de JĂ©sus Christ. Quand une personne croit que Dieu ne pardonnera pas un deuxiĂšme mariage ou un mariage consĂ©cutif mais qu’Il le voit seulement comme un adultĂšre sans fin, cette personne dit en fait que le sang de JĂ©sus est incapable de couvrir le pĂ©chĂ© de l'adultĂšre provoquĂ© par le divorce et le remariage.

Ce verset dans 1 Corinthiens 6:9 nous montre la vĂ©ritĂ©: "Ne savez-vous pas que les injustes n'hĂ©riteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolĂątres, ni les adultĂšres, ni les effĂ©minĂ©s, ni les infĂąmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hĂ©riteront le royaume de Dieu. Et c'est lĂ  ce que vous Ă©tiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez Ă©tĂ© lavĂ©s, mais vous avez Ă©tĂ© sanctifiĂ©s, mais vous avez Ă©tĂ© justifiĂ©s au nom du Seigneur JĂ©sus Christ, et par l'Esprit de notre Dieu." AllĂ©luia! Dieu peut et pardonne l’adultĂšre—chaque et tout adultĂšre ! "Et JĂ©sus a dit, ‘Je ne te condamne pas non plus: va, et ne pĂšche plus’" (Jean 8:11). Impossible, vous dites ?

Quand JĂ©sus a expliquĂ© qu’il Ă©tait "plus facile pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille, qu'Ă  un riche d’entrer dans le royaume de Dieu,"—chose qui est absolument impossible—ses disciples lui ont demandĂ©: "Alors qui donc peut ĂȘtre sauvĂ© ? ‘JĂ©sus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais Ă  Dieu tout est possible’" (Matt. 19:24-26).

Mais on m’a dit que dĂšs lors que mon mari avait Ă©tĂ© mariĂ© auparavant (ou moi) que j’étais continuellement dans le pĂ©chĂ© de l’adultĂšre.

Si nous devons aller au delĂ  de Son sang versé  et de Sa rĂ©mission en ressentant le "besoin" "de remettre les choses Ă  leur places" en renonçant Ă  un deuxiĂšme mariage (qui, d'ailleurs, constituerait un divorce que Dieu dit qu’Il dĂ©teste), puis une personne qui a volĂ© quelque chose aurait besoin de "restituer" ce qu'il a volĂ©. Ce serait parfait si la personne avait toujours ce qu'il a pris, et s'il n'avait plus les marchandises ou l'argent, il pourrait certainement travailler pour le rembourser. Cependant, si quelqu'un a assassinĂ© et a besoin de "restituer" comment le ferait-il ? La personne qu'il a assassinĂ©e est morte. Par consĂ©quent la "solution" de "remettre les choses Ă  leurs places" ne fonctionne pas puisqu'elle n'est pas applicable Ă  tous les pĂ©chĂ©s.

En outre, cela rajoute des "oeuvres" Ă  l'Ă©quation de la rĂ©mission quand dans Tite 3:5 la Parole nous dit clairement qu' "Il nous a sauvĂ©s, non Ă  cause des oeuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa misĂ©ricorde, par le baptĂȘme de la rĂ©gĂ©nĂ©ration et le renouvellement du Saint Esprit..."

Il y a des ministĂšres de mariage qui croient que seulement ceux dans les premiers mariages sont bĂ©nis et approuvĂ©s par Dieu (puisqu'elles mĂȘmes sont dans leurs premiers mariages). Cependant, ils nĂ©gligent la puissance de Son sang qui couvre tout les pĂ©chĂ©s. La vĂ©ritĂ© se trouve dans la bontĂ© de Dieu; Il est un Dieu d'espoir pour tous ceux qui viennent Ă  Lui, peut importe les dĂ©gĂąts dans leurs vies.

En outre, Dieu a confirmĂ© Sa volontĂ© Ă  travers les nombreux mariages reconstituĂ©s de ceux qui Ă©taient dans les deuxiĂšmes ou mariages suivants. Dieu n'est pas partial: Il pardonne, et son sang couvre tous les pĂ©chĂ©s sans que nous ayons besoin de rajouter des Ɠuvres Ă  l'Ă©quation.

Nous ne sommes plus soumis Ă  la loi, mais nous vivons sous la grĂące. "Car quiconque observe toute la loi, mais pĂšche contre un seul commandement, devient coupable de tous" (Jaques 2:10). "Mais Dieu, qui est riche en misĂ©ricorde, Ă  cause du grand amour dont il nous a aimĂ©s, nous qui Ă©tions morts par nos offenses, nous a rendus Ă  la vie avec Christ (c'est par grĂące que vous ĂȘtes sauvĂ©s);... Car c'est par la grĂące que vous ĂȘtes sauvĂ©s, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu
" (Eph. 2:4-5, 8).

Un cadeau n'est pas quelque chose que vous pouvez ou devez gagner; il est librement et affectueusement donné ! Essayer de vivre sous la loi était une malédiction, mais "Christ nous a rachetés de la malédiction de la Loi" (Gal. 3:13). Alléluia !

La plupart des gens qui veulent croire qu'un mariage adultĂšre est "un pĂ©chĂ© impardonnable" sont ceux qui regardent l’épine dans l’oeil des autres mais oublis de voir la planche dans leur propre oeil. Si vous jugez quelqu'un de cette façon, rappelez-vous juste que Dieu vous jugera de la mĂȘme maniĂšre. "Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l'on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez" (Matt. 7:2).

Alors le remariage est permis quand les circonstances sont bonnes ?

Quand une personne voit la misĂ©ricorde que Dieu a accordĂ© Ă  ceux qui Ă©taient dans le pĂ©chĂ© d’adultĂšre dĂ» Ă  un second mariage ou un mariage suivant, elle est tentĂ©e de plutĂŽt se remarier que de rechercher Ă  restaurer son mariage, particuliĂšrement quand c’est tellement douloureux.

Mais si vous continuez à chercher ce que vous désirez plutÎt que la volonté de Dieu pour votre vie, vous ne jouirez jamais de la vie abondante qu'Il a préparée pour vous.

Dois-je restaurer ce mariage ou dois-je retourner avec mon premier mari ?

Sa VolontĂ©. AprĂšs que vous ayez confessĂ© votre pĂ©chĂ© d'ĂȘtre allĂ© au devant de Dieu en vous remariant ou en Ă©pousant quelqu'un qui avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© mariĂ©, vous devez maintenant mettre votre volonté de cĂŽtĂ© et demandez à votre PĂšre CĂ©leste Sa volonté concernant votre mariage. Le seigneur veut-il que continuiez-vous Ă  chercher la restauration pour ce mariage qui s’écroule ? Beaucoup de femmes ont fait face Ă  ce dilemme difficile, mais Dieu est toujours fidĂšle et vous guidera si vous le cherchez Priez pour la direction de Dieu. "Le voleur ne vient que pour dĂ©rober, Ă©gorger et dĂ©truire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu'elles soient dans l'abondance"(Jean 10:10).

Une fondation basĂ©e sur l’adultĂšre. Votre mariage actuel est-il le rĂ©sultat d'une relation adultĂšre ? Étiez-vous ou votre mari Ă©tait-il mariĂ© Ă  quelqu'un d'autre ? L’ancien conjoint est-il actuellement cĂ©libataire ? Si vous rĂ©pondez "oui" à chacune des trois questions, il est possible que le Seigneur veuille reconstituer votre mariage prĂ©cĂ©dent.

Encore une fois, c’est en cherchant le seigneur pour connaĂźtre sa volonté que vous connaĂźtrez la paix qui dĂ©passe tout entendement. Vous soumettre complĂštement Ă  sa volontĂ©, vous repentir de vos pĂ©chĂ©s et ĂȘtre pardonnĂ©, ĂȘtre disposĂ© Ă  pardonner, et puis mettre votre confiance en Dieu, qui a un futur merveilleux, plein d’espoir, et une vie abondante pour ceux dont les coeurs sont complĂštement Sien—voilĂ  ce qu'Il vous demande de faire.

Ne permettez pas à l'ennemi de vous condamner. Vous saurez que c'est l'ennemi si vous sentez un "désespoir" dans votre esprit. Dieu ne nous condamne pas mais au contraire nous convint et "avec douceur" nous équipe pour accomplir son désir avec l'aide de son esprit saint et par sa grùce merveilleuse.

Quand est-il si mon mari se remarie ?

Quand les femmes qui ont Ă©tĂ© divorcĂ©es ont commencĂ© Ă  vivre l’expĂ©rience de leurs maris Ă©pousant l’AF, Je "pensais" connaĂźtre la rĂ©ponse basĂ©e sur le plan que j'avais quand Dan m'a appris qu'il allait Ă©pouser l'AF. Mais Dieu m'a rappelĂ© dans EsaĂŻe 55:8-9: "Car mes pensĂ©es ne sont pas vos pensĂ©es, Et vos voies ne sont pas mes voies, Dit l'Éternel. Autant les cieux sont Ă©levĂ©s au-dessus de la terre, Autant mes voies sont Ă©levĂ©es au-dessus de vos voies, Et mes pensĂ©es au-dessus de vos pensĂ©es".

J'avais pris ma dĂ©cision (au temps oĂč Dan Ă©tait parti) qui s'il Ă©pousait l'autre femme, alors je croyais sincĂšrement que Dieu me disait de me consacrer Ă  Lui, Ă  mes enfants, et Ă  faire le ministĂšre aux jeunes femmes—et ne plus chercher la restauration. La premiĂšre partie Ă©tait vraie: Je devais me consacrer au seigneur, Ă  mes enfants, et Ă  aider les jeunes femmes, mais la deuxiĂšme partie "ne plus chercher la restauration" m'aurait fait faire dĂ©faut Ă  Son Plan parfait.

Dieu est bon, tout le temps ! C’est son dĂ©sir de donner de l'espoir à chacun qui le cherche ! ! Dieu a loyalement rĂ©vĂ©lĂ© son plan pour les femmes dont les maris sont remariĂ©s Ă  travers deux tĂ©moignages de mariages reconstituĂ©s qu'il m'a apportĂ©s quand j'ai fait appel Ă  Lui avec ferveur pour qu’Il m’aide Ă  faire le ministĂšre plus efficacement Ă  ce groupe de femmes dans notre camaraderie. Dans le premier tĂ©moignage, Dieu a donnĂ© Ă  une femme (dont le mari s’est remariĂ©) la foi pour croire et supporter jusqu’au bout, et elle a reçu son mari et sa famille de retour !

Cette femme a continuĂ© Ă  prier et Ă  croire mĂȘme aprĂšs que son mari soit remariĂ© avec l'AF mais c’est bientĂŽt rendu compte qu'elle Ă©tait folle de continuer Ă  croire puisque personne n’était d'accord avec elle (ce qui est exactement ce que j’ai ressentie Ă  mi-chemin de ma restauration). ArrivĂ© Ă  son point le plus bas, elle a crié à Dieu, qui l'a menĂ© Ă  Ezra 9 et 10. C'Ă©tait lĂ  qu'elle a trouvĂ© l'espoir de continuer Ă  croire et Ă  supporter l'Ă©preuve finale quand le seigneur l'a amené à donner Ă  son ancien mari sa maison et ses deux filles. Deux semaines plus tard, son mari "s'est brisĂ©." Il a donnĂ© sa vie au seigneur, a divorcĂ© de son Ă©pouse, et s’est remariĂ© avec cette Ă©pouse croyante. En outre, il est devenu un ministre de la Parole de Dieu bien qu’il ait Ă©tĂ© un criminel professionnel !

Au dĂ©part j’étais sceptique, mais lorsque j'ai commencĂ© Ă  Ă©tudier les Ecritures dans Ezra (que Dieu a donnĂ© Ă  la femme dont le mari s’était remariĂ©), j'ai acquis la foi et les vĂ©ritĂ©s bibliques pour croire que si Dieu a reconstituĂ© son mariage, alors Il pouvait le faire pour toutes ces femmes dont l’époux s’était remariĂ© ! Voici ce que j'ai trouvĂ©: Esdras 10:10-11 dit, "Esdras, le sacrificateur, se leva et leur dit: Vous avez pĂ©chĂ© en vous alliant Ă  des femmes Ă©trangĂšres, et vous avez rendu IsraĂ«l encore plus coupable. Confessez maintenant votre faute Ă  l'Éternel, le Dieu de vos pĂšres, et faites sa volontĂ© ! SĂ©parez-vous des peuples du pays et des femmes Ă©trangĂšres."

Puis dans Esdras 10:14 nous lisons, "Que nos chefs restent donc pour toute l'assemblée; et tous ceux qui dans nos villes se sont alliés à des femmes étrangÚres viendront à des époques fixes, avec les anciens et les juges de chaque ville, jusqu'à ce que l'ardente colÚre de notre Dieu se soit détournée de nous au sujet de cette affaire."

J'ai regardĂ© dans le livre d’Esdras et j’ai recherchĂ© le mot "Ă©tranger" ou les Ă©pouses "Ă©tranges", que les hommes devaient mettre "loin" ou "se sĂ©parer de", dans la traduction originale de la langue Grec. Ce que j'ai vu Ă©tait que les mots "Ă©trangers" et "Ă©tranges" dans la version de Louis Segond Ă©taient traduits par "adultĂšre." Quand j'ai recherchĂ© les mots "sĂ©parer" et "Ă©loigner" dans la version KJV, ils l’ont traduit par "casser". Ceci signifie que Dieu dit que si un homme est dans un mariage adultĂšre, qu’Il peut le conduire Ă  y mettre un terme (ou se sĂ©parer) de ce mariage. "Cela veut dire que si un homme est mariĂ©, mais que c’est un mariage adultĂšre, par la directive de Dieu, il peut ĂȘtre amenĂ© à le casser (ou se sĂ©parer) de ce mariage." Si ça marche pour vous, alors "acceptez" et supprimez alors le reste de mes notes.)

Chapitre 10 d'Esdras conclut en disant: "Tous ceux-lĂ  avaient pris des femmes Ă©trangĂšres, et plusieurs en avaient eu des enfants" (Esdras 10:44). Si ce verset vous concerne, rappelez-vous que quand Sarah a demandĂ© Ă  Abraham de renvoyer Agar et son fils, Dieu lui a demandĂ© d’écouter et d’obĂ©ir sa femme !

"Mais Dieu dit à Abraham: Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l'enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu'elle te demandera..." (GenÚse 21:12).

Dieu Ă©tait celui qui a pourvu aux besoins d’Agar et de son fils IsmaĂ«l aprĂšs qu’Abraham les ait renvoyĂ©. "Abraham se leva de bon matin; il prit du pain et une outre d'eau, qu'il donna Ă  Agar et plaça sur son Ă©paule; il lui remit aussi l'enfant, et la renvoya. Elle s'en alla, et s'Ă©gara dans le dĂ©sert de Beer SchĂ©ba" (GenĂšse 21:14). Plus tard, quand ils Ă©taient sur le point de pĂ©rir, Dieu dit Ă  Agar, "LĂšve-toi, prends l'enfant, saisis-le de ta main; car je ferai de lui une grande nation" (GenĂšse 21:18).

AprĂšs avoir lu le premier tĂ©moignage et Ă©tudiĂ© les versets dans les livres d’Esdras et de GenĂšse (parlant du tĂ©moignage d'Abraham), j'ai encore diligemment cherchĂ© Dieu dans la priĂšre pour m'assurer que ce Ă  quoi je croyais Ă©tait correct. Une semaine ou deux plus tard, Dieu m’a donnĂ© la confirmation en amenant un homme Ă  nous soumettre le tĂ©moignage de son mariage qui avait Ă©tĂ© reconstituĂ© aprĂšs qu'il ait Ă©tĂ© remariĂ© et Ă©tait amenĂ© Ă  divorcer ou Ă  "renvoyer" son Ă©pouse du mariage adultĂšre. Il Ă©tait complĂštement brisĂ© quand il s'est trouvĂ© en prison dĂ» son mariage avec l'AF. (Vous pouvez lire les deux tĂ©moignages dans le livre "Par la parole de leur tĂ©moignage").

Encore une fois, cela nous dĂ©montre que peu importe notre situation—mariĂ©, sĂ©parĂ©, divorcĂ©, mari remariĂ©, premier, seconde, ou troisiĂšme mariage—vous devez chercher le seigneur au sujet de la restauration et Lui permettre de vous guider ! Si votre mari s’est remariĂ©, vous avez de l'espoir! BasĂ© sur les statistiques sur le divorce, il y a seulement 15% de chance pour que son mariage survive. Mais quand vous ajoutez vos priĂšres et votre foi Ă  ce calcul, vous pouvez facilement "espĂ©rer contre tout espoir" et croire ! (Voir Rom. 4:18.)

Pendant que vous continuez à chercher la face de Dieu et à suivre ses principes concernant la restauration, Dieu sera occupé à faire en sorte que le mariage de votre mari se finisse en divorce.

GrĂące, GrĂące et encore plus de GrĂące

Pour clĂŽturer le deuxiĂšme chapitre traitant sur le divorce et les questions sur remariage, il peut sembler que ce chapitre contredise le chapitre prĂ©cĂ©dent "Je Hais le Divorce"—mais ce n’est plus le cas. Pas plus que le vieux testament contredise le nouveau testament. Le vieux testament est la loi que le peuple de Dieu n’arrivait pas Ă  obĂ©ir; puis, dans le nouveau testament, JĂ©sus apparaĂźt, son sang versĂ© couvre tous les pĂ©chĂ©s, et la grĂące abonde !

Pourquoi enseignez de cette façon et ne pas restez avec "les Ă©critures de la loi" ? "Il nous a aussi rendus capables d'ĂȘtre ministres d'une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l'esprit; car la lettre tue, mais l'esprit vivifie" (2 Cor. 3:6).

Ce chapitre nous rappelle la grĂące abondante de Dieu ! Il est le Dieu d’une deuxiĂšme, troisiĂšme, et de beaucoup de chances ! JĂ©sus nous a dit de pardonner soixante-dix fois sept—comment plus Dieu voudrait nous pardonner et Ă  tous ceux qui pĂšche et qui sont hors de la gloire de Dieu ?

Le secret de la comprĂ©hension de ces chapitres se trouve dans la recherche de Dieu. Je n'ai pas toutes les rĂ©ponses, ni aucune autre personne, exceptĂ© Dieu ! MĂȘme JĂ©sus, quand les SadducĂ©ens ont demandĂ© Ă  quel mari appartenait l'Ă©pouse qui a Ă©pousĂ© sept frĂšres (ce qui Ă©tait leur coutume quand un homme mourait en laissant une veuve et aucun enfant), il ne leur a pas donnĂ© une rĂ©ponse directe mais Il les a corrigĂ©s, vue leur incomprĂ©hension des Ecritures et de la puissance de Dieu ! (Matt. 22:23-33).

Cela signifie qu'il vous appartient de chercher Dieu vous-mĂȘme pour votre restauration et pour toutes les questions que vous avez, et aussi sur Sa Puissance ! Ne laissez pas n'importe qui vous voler votre relation intime avec le seigneur ou de vous priver du privilĂšge d'avoir des rĂ©ponses directement du Seigneur. Dieu a permis cette Ă©preuve dans votre vie pour que vous vous rapprochiez de Lui de sorte Ă  expĂ©rimenter la joie au milieu de cette Ă©preuve et pour toute autre Ă©preuve que vous traverserez dans votre vie !

Prenons cet engagement de:

Cherche Le Seigneur

Personellement

Et encourageons les autres Ă  faire de mĂȘme !

Engagement personnel: de chercher le Seigneur pour savoir si je dois restaurer mon mariage actuel (ou le prĂ©cĂ©dent) maintenant ou dans le future. "BasĂ© sur ce que j’ai appris dans la Parole de Dieu, je m’engage Ă  demander Ă  Dieu si je dois oui ou non restaurer ce mariage. Je mettrais ma volontĂ© de cĂŽtĂ©, ne dĂ©sirant que Sa VolontĂ©, car Il est mon Seigneur. Je promets d’attendre qu’Il me guide, et entre temps je rechercherais une plus grande intimitĂ© avec Lui. En plus, je ne jugerais personne qui se trouve dans un second ou mariage suivant, mais reconnaĂźtrai que le sang de JĂ©sus est capable de couvrir le pĂ©chĂ© de toute adultĂšre."

Si tu es prĂȘte à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es dÂŽaccord et prĂȘte à documenter cette Ă©tape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: "ce que jÂŽai appris“, cliquez ICI