Sharing is caring!

« Voici, les premières choses se sont accomplies, 

Et je vous en annonce de nouvelles; 

Avant qu'elles arrivent, je vous les prédis. »

—Esaie 42:8–9

 

« C'est afin que l'on sache, du soleil levant au soleil couchant, que hors Moi il n'y a point de Dieu: Je suis L'ÉTERNEL, et il n’y en a point d'autre. Je forme la lumière, et je crée les ténèbres, Je donne la prospérité, et je crée l'adversité; Moi L’ÉTERNEL je fais toutes ces choses » (Esa. 45 :6-7).

« Vous ne serez ni honteux ni confus Jusque dans l'éternité » (Esa. 45 :17).

C’est après le retour de mon mari d’un voyage qu’il m’a dit, à ma grande surprise, qu’il se rendait à un rendez-vous avec un avocat pour un divorce. Il a dit qu’il m’aimait toujours, mais qu’il voulait trouver quelqu’un de plus compatible avec lui. (Plus tard, il a été révélé qu’il avait déjà une femme, sa petite amie du lycée qu’il voyait et qu’il avait prévu, ou espérait, épouser.)

Cependant, Dieu m’a dit plusieurs mois plus tôt que mon mari « n’allait pas être ici » (comme je l’ai dit plus tôt). Je n’avais aucune idée qu’il avait pris la décision de partir, et certainement pas qu’il était secrètement impliqué avec quelqu’un !

C’est arrivé en janvier, avant que je ne lâche mon église, lors d’une réunion de prière du mercredi. Notre pasteur nous a dit que le Seigneur voulait nous parler de ce qu’il avait pour nous cette année-là, et j’étais excitée de le découvrir ! Alors j’ai baissé la tête et le Seigneur a commencé à me parler. Il m’a dit que 2005 serait l’année la plus difficile de ma vie, mais qu’en 2006, toutes les promesses qu’Il m’avait faites se réaliseraient. Oui, j’ai tremblé un peu, et j’ai beaucoup pleuré cette nuit-là. Mais, quand on nous a demandé de nous lever et de chanter, le Seigneur m’a dit de chanter et de le louer comme si 2006 et toutes ces promesses avaient été accomplies—je l’ai fait, et la joie a débordé de mon cœur.

Cependant, pendant que j’attendais « ce qui allait arriver, » J’avais toutes sortes d’ « imaginations vaines » de ce que « ça » pourrait être. J’ai commencé à penser que mon mari pourrait être tué (puisque j’avais été appelée à servir avec tant de veuves tout d’un coup), puis que cela pourrait signifier qu’il allait être incarcéré (puisque MIR a commencé à avoir beaucoup de membres dont les maris allaient en prison). Puis, quelques semaines avant que « ça » ne frappe, le Seigneur m’a réveillé au milieu de la nuit. Il m’a dit que toutes ces pensées n’étaient que de « vaines imaginations » et que je devais « prendre mes pensées en captivité ».

Quand « C’est » arrivé, je savais que je devais contacter le ministère pour informer tout le monde de la tournure des événements de mon mariage puisque j’avais un mariage restauré et que j’étais ministre MIR. Heureusement, tout le monde a été plus que solidaire lorsqu’Il l’a partagé avec eux et m’a encouragé à l’utiliser pour le bien de tous !

Ceux qui avaient des difficultés avec ce qui s’était passé étaient surtout préoccupés par ce que cela signifiait dans leur propre vie et leur mariage. Certaines femmes, à juste titre, pensaient que cela devait signifier que, d’une manière ou d’une autre, j’avais échoué en tant qu’épouse ou que mon mari n’aurait pas choisi de partir. Je savais que je ne pouvais et ne devais pas me défendre et j’ai laissé au Seigneur le droit de le faire pour moi.  

Plus tard beaucoup de ceux qui m’ont accusé m’ont contacté quand le Seigneur leur a rappelé les amis de Job qui étaient sûrs que ses épreuves étaient dues au péché dans sa vie. 

Au début, quand mon mari en a parlé à mes enfants et à sa famille, il m’a blâmé pour l’échec du mariage et pour avoir dû divorcer de moi. Les rumeurs ont alors commencé à se répandre dans mon église où nous étions tous les deux dirigeants. Encore une fois, je suis restée silencieux et j’ai fait confiance au Seigneur pour ma réputation. Dieu s’est présenté, comme Il le fait habituellement, au milieu d’une énorme crise, lorsque notre pasteur principal est venu contre moi (et a menacé de mettre fin à mon ministère auprès des femmes au sein de son église). Cela m’a laissée en larmes quand mon mari est entré de manière inattendue... le résultat ?

Mon mari a téléphoné à notre pasteur et m’a défendue !! Il a dit que tout était « de sa faute », que j’avais été « la femme parfaite » et qu’il (mon pasteur) devrait savoir quel genre de personne j’étais !!! Oui, c’est Dieu quand nous choisissons de ne pas nous défendre. Après ce jour, mon mari n’a jamais changé ce qu’il a dit— me défendant et s’en tenant au fait que j’étais une épouse parfaite, la meilleure, et que le divorce était son fait seul.

Travailler ensemble pour le bien 

C’est un endroit génial quand nous regardons le Seigneur à l’œuvre dans nos vies. Honnêtement, je peux dire que cette fois-ci je suis excitée de le revivre, parce que cette fois-ci, je ne vais pas seulement en tirer le « meilleur parti » —je vais profiter de chaque moment que j’ai seul avec le Seigneur, en tant que mon Mari et le Père de mes enfants ! 

La première fois que j’ai fait face au divorce, je ne savais vraiment pas quel était mon avenir, alors la peur a rendu mon temps seul avec Lui doux-amer. Cette fois j’ai dépassé la peur et j’ai choisi de profiter de chaque jour comme d’un don spécial du Seigneur.

Mes enfants et moi nous en sommes si merveilleusement bien tirés parce que nous cherchons le « bon » dans tout ! Et nous avons vu que tout est vraiment mieux que lorsque j’étais mariée, et que les enfants avaient un père à la maison. Non, cela ne veut pas dire que nous aurions choisi cette voie, ou que les enfants n’ont pas manqué leur père. Cela signifie simplement qu’il est vrai que Dieu fait en sorte que toutes choses travaillent ensemble pour le bien, comme Il le promet dans Romains 8 :28.

Mes enfants se sont tous rapprochés du Seigneur, les uns des autres, et surtout plus près de moi. Ma joie les a aidés à s’adapter à leur nouvelle vie qui avait le potentiel de les détruire—mais au lieu de cela, elle a fait d’eux de meilleurs enfants et jeunes adultes.

Êtes-vous appelé au ministère ?

Il y a de nombreuses raisons pour lesquelles tout cela est arrivé à vous et à moi. Mais une chose que je crois, je crois que Dieu nous appelle tous (vous, moi, mes enfants et MIR) à de plus grandes choses, trop grandes pour nous dans notre état actuel. Il a donc jugé bon de nous amener tous à travers le feu raffinant pour purifier nos cœurs—c’est la même chose avec vous, n’est-ce pas ? 

N’avez-vous pas remarqué le changement dans votre cœur, dans votre vie et dans votre attitude ? Le divorce ou l’adultère commis contre nous sont les situations qui nous font et nous façonnent, nous donnant une nouvelle orientation sur la vie, un changement d’attitude bien nécessaire et, par conséquent, un tout nouveau départ. 

Un domaine dont j’avais besoin d’être libéré était l’inquiétude au sujet de ma réputation—je peux dire avec joie, par la grâce de Dieu et grâce à beaucoup de raffinement, que je suis enfin là où j’avais espéré être. Il a fallu beaucoup de scandales, de mensonges et de rumeurs, mais Dieu était déterminé à ce que je ne permette jamais que les opinions des gens (bonnes ou mauvaises) m’affectent ou affectent les décisions que je prends. 

Si vous croyez que le Seigneur veut vous utiliser dans le ministère, il faudra passer par un certain type d’affinement afin que vous ne manquiez jamais d’obéir à Dieu « quoi qu’il arrive » et que vous ne permettiez pas à la louange ou à la flatterie des gens de vous faire tomber parce qu’ils ont investi dans votre orgueil—ce qui commence par permettre à la critique de ne plus vous affecter. Si vous ne vous tournez pas vers le Seigneur et Son opinion, flatter ou critiquer influencera toujours votre décision et vous empêchera de faire ce que Dieu vous appelle à faire.

Ne soyez pas choqué ou même le moins du monde surpris lorsque des rumeurs ou même des mensonges sont répandus à votre sujet—tout cela fait partie des feux nécessaires pour être prêt à l’usage du Seigneur.

 « Dans une grande maison il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d'honneur, et les autres sont d'un usage vil. Si donc quelqu'un se conserve pur, en s'abstenant de ces choses, il sera un vase d'honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre » (2 Tim. 2:20–21).

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n'ait été humaine; et Dieu qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d'en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1 Cor. 10:13).

« Il est vrai que tout châtiment semble d'abord un sujet de tristesse, et non de joie; mais il produit plus tard pour ceux qui ont été ainsi exercés un fruit paisible de justice » (Heb. 12:11).

Nous devons tous être libérés de toute attention si nous voulons voyager tout au long de notre voyage de restauration. Cela inclut le fardeau de se soucier de ce que les autres pensent de nous, bon ou mauvais. Si nous voulons être utilisés par le Seigneur et aider à faire avancer le royaume de Dieu de quelque manière que ce soit, nous devons être disposés à porter notre croix (que notre croix soit dans notre mariage, notre réputation ou dans toute autre crise que Dieu apporte dans nos vies). Nous devons nous rappeler que la croix n’était pas seulement douloureuse, elle était aussi humiliante. Il est dit dans Hébreux 12 :2 que Jésus « méprisait la honte », mais il permettait toujours aux gens de se moquer de lui, et il était toujours suspendu nu sur une croix. Est-ce que l’un d’entre nous peut faire moins quand c’est ce qu’Il a fait pour nous libérer ? 

« …ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l'ignominie, et s'est assis à la droite du trône de Dieu » (Heb. 12:2).

Nous avons besoin du bon homme dans nos vies

Il ne fait aucun doute que le Seigneur aspire à être miséricordieux envers nous et qu’Il fera en sorte que toutes choses travaillent ensemble pour le bien. Beaucoup estiment qu’il est injuste quand ils n’ont pas choisi le divorce, puisque c’est leur conjoint qui a fait le choix. Pourquoi doivent-ils à la fois lutter et travailler à la restauration ou du moins, pourquoi ne devraient-ils pas être libres de se remarier ? Ayant fait dans les deux groupes, je peux dire que ce que les hommes et les femmes recherchent, c’est d’être heureux et en sécurité, et ils croient, comme je l’ai fait, que cela signifie être marié à quelqu’un.

S’il vous plaît comprendre que je ne suis pas féministe dans tous les sens du terme, cependant, je peux vous dire que si nous sommes honnêtes, nous devons admettre qu’avoir un homme dans notre vie n’a jamais apporté le bonheur dont nous rêvions et ce que nous avons cherché toute notre vie. Je suis sûr que c’est aussi vrai pour vous les hommes qui lisez ceci : le mariage n’a tout simplement jamais apporté le bonheur que nous pensions qu’il serait.

La vérité est qu’à peu près tous ceux que nous connaissons qui sont actuellement dans un mariage ou une relation ont été laissés « en désir ». Femmes, le mariage ne comblera jamais notre désir d’amour véritable ou ne répondra jamais aux besoins des femmes en matière de sécurité et d’être chéries. Seule une relation profonde et intime avec le Seigneur, en tant que notre Mari, nous étant son épouse, répondra à nos besoins et à nos désirs les plus profonds jusqu’à ce que nos cœurs débordent. Et une fois que ce besoin en nous est satisfait, alors nous ne sommes plus vulnérables aux pièges de notre besoin, qui afflige même les jeunes filles de notre société d’aujourd’hui. Il est de notre responsabilité, en tant que femmes âgées, de nous libérer de ce cercle vicieux, qui est avancé par notre attitude et nos actions lorsque nous poursuivons un homme

Hommes, les besoins que vous avez ne seront jamais satisfaits par une femme ou toute autre chose que vous trouverez dans le monde. 

Dieu m’a montré qu’il y a plus de paix, de joie, et d’accomplissement qui peuvent être les vôtres (et les miens), pas seulement quand vous avez un conjoint, ou quand vous êtes rétabli, mais maintenant, à cause de qui Dieu est et qui L’ÉTERNEL veut être pour vous dans votre vie.

La plupart des hommes et des femmes de notre ministère ou qui lisent nos livres cherchent quelqu’un pour soulager leur douleur et trouver de la joie dans une relation avec quelqu’un—quand la joie et l’épanouissement sont à la portée de tous ! Quand mon mari m’a quittée la première fois, je croyais honnêtement que seule la restauration (quand mon mari rentrerait à la maison) éliminerait la douleur et quand je pourrais enfin être heureuse à nouveau. Cependant, bien que la douleur, due à la peur, ait été soulagée une fois qu’il est rentré à la maison, elle a été remplacée par la même douleur et le même vide que la plupart des gens éprouvent dans leur mariage.

Honnêtement, je me sentais coupable de me sentir ainsi puisque Dieu avait répondu à mes prières et m’avait donné les désirs de mon cœur en restaurant mon mariage. Certes, je devrais être reconnaissante ou au moins satisfaite une fois mon mariage rétabli. Mais ce que j’ai découvert, c’est que j’étais continuellement attirée à penser aux deux années où mon mari était parti comme les plus heureux de ma vie (même si elles étaient remplies de peur, de doute et de honte) —à cause de l’intimité que j’avais avec le Seigneur et du sentiment d’amour qu’Il avait pour moi. 

L’intimité avec le Seigneur est la clé

Ce que chaque femme doit faire, mariée ou non, c’est trouver son bonheur non pas en elle-même (comme le monde ou les féministes ont essayé de la convaincre), non pas dans un homme, mais dans une intimité profonde avec le Seigneur qui ne vient pas d’aller à l’église, mais dans le temps passé seule avec le Seigneur.

Ce que chaque homme doit faire, marié ou non, c’est trouver son bonheur non pas en lui-même ou dans les choses de ce monde, ou dans une autre femme, mais dans une intimité profonde avec le Seigneur qui ne vient pas de la fréquentation de l’église, mais du temps passé seul avec le Seigneur.

« Plusieurs Me diront en ce jour-là, « Seigneur, Seigneur, n'avons-nous pas prophétisé par Ton nom n'avons-nous pas chassé des démons par ton nom? et n'avons-nous pas fait beaucoup de miracles par Ton nom? » Alors Je leur dirai ouvertement, « Je ne vous ai jamais connus; retirez-vous de Moi, vous qui commettez l'iniquité » » (Matt. 7:22–23).

Plusieurs fois, j’ai essayé de relier ces sentiments à des hommes et à des femmes qui cherchent sincèrement le rétablissement, mais ils croient toujours que s’ils cherchaient le Seigneur comme je l’ai cherché, cela les rendrait également célibataires pour toujours. Ce n’est pas le cas !

Dieu a un plan pour chacune de nos vies, et quand nous abandonnons ce que nous voulons, ce que nous avons tant essayé de faire se réaliser, alors Dieu peut prendre le relais et nous donner la vie abondante—la vie pour laquelle nous avons été créés. C’est vivre Sa vie abondante où nous trouverons la vraie joie et l’accomplissement que chaque être humain recherche. Pour moi, c’est de vivre ma vie en tant que Son épouse et de partager ma vie en tant que Son épouse avec des femmes du monde entier exerçant leur ministère par l’intermédiaire de MIR. Pour vous, le Seigneur a aussi un plan unique et spécial qui fera vibrer votre cœur et vous bénira au-delà de ce que vous auriez pu imaginer.

« Mais comme il est écrit ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment » (1 Cor. 2:9).

Trouver cette intimité et cette vie abondante a commencé pour moi quand j’ai commencé à dire au Seigneur qu’Il est tout ce dont j’avais besoin et que je voulais, comme je l’ai dit dans un chapitre précédent. Quand j’ai commencé à Lui dire cela, je n’y ai pensé que dans ma tête, mais très vite, j’ai senti que cela commençait à remplir mon cœur. La restauration peut apporter la gloire de Dieu, et certainement la relation mari/femme est quelque chose qui est le fondement de notre société. Cependant, en tant que croyant, nous devons nous réconcilier avec le fait que c’est notre relation avec le Seigneur qui doit être primordiale dans notre vie si nous sommes un vrai croyant et pas seulement un autre individu religieux.

L’apôtre Paul était d’accord avec le principe de la merveilleuse « opportunité » de rester célibataire ou célibataire lorsqu’il écrivait dans Premier Corinthiens 7 :32-40 : 

« Or je voudrais que vous fussiez sans inquiétude…  Il y a de même une différence entre la femme et la vierge, celle qui n'est pas mariée s'inquiète des choses du Seigneur, afin d'être sainte de corps et d'esprit; et celle qui est mariée s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari.

 Je dis cela dans votre intérêt; ce n'est pas pour vous prendre au piège, c'est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction.

 Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur. Elle est plus heureuse, néanmoins, si elle demeure comme elle est, suivant mon avis. Et moi aussi, je crois avoir l'Esprit de Dieu. »

Néanmoins, ce qui est le plus important, c’est Son plan, Sa volonté pour nos vies. Il se peut que Son plan pour vous soit d’avoir un mariage restauré, même pour un temps, comme Il l’avait fait pour moi. Ne craignez jamais Son plan parce que seul SON plan aboutira au bonheur qui vous a échappé. 

Ce témoignage de mariage RESTAURÉ vous aidera à comprendre qu’une fois que vous lâchez prise, devenez Son épouse, afin qu’Il puisse choisir de vous restaurer aussi. Assurez-vous donc de prier pour Sa volonté, pas ce que vous voulez ou ce que vous craignez que cela puisse arriver si votre mari commence à vous séduire.

« Dieu nous a permis de boucler la boucle »

Alors que j’étais assise à l’église récemment avec mon mari et mes enfants, écoutant le prédicateur, Dieu m’a rappelé que nous étions au même endroit deux ans auparavant, mais avec un mariage brisé. Dieu a vraiment tout fait boucler la boucle. Alors que le prédicateur poursuivait son sermon, je me suis souvenue d’avoir été au même autel il y a deux ans en demandant au Seigneur de bien vouloir me donner la paix et de me montrer ce que je devais faire. Je n’avais aucune idée que tout ce qui se passerait par la suite serait pour mon propre bien, car j’étais loin du genre de femme pieuse que le Seigneur avait besoin que je sois. 

Je ne servais pas le Seigneur comme j’étais censée Le servir. Je n’avais ni chaud ni froid, mais tiède. J’étais à l’aise d’aller à l’église et de faire confiance à Dieu pour les choses. Cependant, je n’étais pas en feu pour Lui. Je n’ai pas pris plaisir à nourrir le ministère que le Seigneur m’a donné (à ma famille) par la cuisine, le nettoyage et d’autres tâches ménagères. Je n’ai pas permis à mon mari d’être le chef de notre famille. Je ne l’ai pas écouté et je ne l’ai pas respecté. J’étais propre à l’extérieur, mais sale à l’intérieur, et je ne le savais même pas. Je démolissais progressivement ma maison jusqu’à ce que ma vie et mon mariage finissent par sombrer dans le sable.

Au fond du sable, je me suis humiliée, j’ai prié le Seigneur et je me suis repentie de mes péchés. J’ai demandé au Seigneur de faire de moi une meilleure épouse pour mon mari. Dans mes cris au Seigneur, Il a demandé à un de mes amis de m’envoyer le lien vers Comment Dieu peut et va restaurer ton mariage, et mes yeux ont commencé à s’ouvrir grand vers le genre de femme que j’étais vraiment et comment je devais être. J’ai désobéi à la Parole de Dieu – rebelle, controversée et pharisienne. Bien que j’aie demandé à mon mari de me pardonner, il a déjà décidé qu’il voulait divorcer et prévoyait de quitter la maison dès qu’il le pourrait. Pourtant, je savais que Dieu rétablirait mon mariage, malgré la façon dont les choses sont apparues, et j’ai continué à tenir Ses promesses. Bien que je voulais que mon mari arrête ses pensées et ses actions de divorce et me retourne son cœur, j’ai commencé à prier et à chercher la volonté de Dieu dans ma vie.

Comme je faisais de plus en plus confiance à Dieu pour que Sa volonté soit faite, Il m’a donné une cure de jouvence complète. Il a enlevé le manteau de la victime et m’a montré que j’étais en fait l’agresseur : j’étais contentieuse, haineuse, amère, impitoyable, trompeuse et bruyante. Je détestais être à la maison. Le Seigneur avait beaucoup de travail à faire en moi. C’était douloureux de se regarder dans le miroir et de voir que je n’étais pas la personne que je pensais être, pas la personne que les autres pensaient que j’étais. Chaste et respectueuse, une des leçons que j’ai étudiées en lisant une femme sage, je ne l’étais pas. Le Seigneur a eu la grâce de me montrer que je n’avais incarné aucune de ces qualités divines et que j’étais une prostituée dans tous les sens du terme. Le Seigneur a enlevé tous mes traits laids et mondains couche par couche, et les a remplacés par des fruits de l’esprit ; l’amour, la joie, la paix, la tolérance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. 

Tous les principes bibliques discutés dans les ressources MIR que je ne connaissais pas au départ, alors j’ai dû les réétudier plusieurs fois pour m’y enfoncer. Les tests que j’ai subis après avoir appris et étudié Sa Parole étaient beaucoup plus difficiles et douloureux que ceux de mes années d’école, mais ils sont aussi plus gratifiants. J’ai lutté avec plusieurs choses - apprendre à ne pas rembourser le mal pour le mal, garder la bouche fermée et ne pas me défendre.  Bien que difficile, la meilleure partie est que le Seigneur a toujours été avec moi. Il m’a sauvé du feu, et bien qu’Il ne m’ait pas toujours parlé au milieu de mes épreuves et de mes épreuves, Il ne m’a jamais quitté. Ces tests ont étiré ma foi (surtout quand je ne pouvais pas l’entendre) et m’ont donné l’endurance dont j’avais besoin pour terminer cette partie de ma course.

L’obstacle le plus difficile à surmonter pour moi était la peur. Le Seigneur s’adresse à la peur plusieurs fois dans sa Parole. Dans Ésaïe 41 :10 NVI, il est dit : « Ne crains rien, car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, Je viens à ton secours, Je te soutiens de Ma droite triomphante. »  Je me suis accrochée à mes peurs - peur du rejet, peur d’être blessée à nouveau. Après que le Seigneur a permis que le divorce passe et qu’Il a commencé à abattre le mur entre moi et mon mari et a commencé à amener mon mari, ma peur a encore grandi en moi et j’ai repoussé mon ancien mari. Je l’ai repoussé plusieurs fois avant que le Seigneur ne me montre ce qui se passait. Il m’a révélé que mon voyage de restauration était presque un an plus long qu’il n’aurait dû l’être parce que je continuais à intervenir, m’appuyant sur ma propre compréhension plutôt que sur la sienne. Dieu remettait les choses en place, mais je les séparais. Dieu amenait mon mari et permettait à mon mari de m’attirer, mais je le repoussais. Une fois que je m’en suis rendue compte, j’ai demandé au Seigneur de m’aider à vaincre ma peur et à rétablir mon mariage si c’était vraiment Sa volonté.

Dans Sa volonté pour mon voyage, j’ai fini par traverser les saisons avec le Seigneur comme mon Mari deux fois, à cause de mes peurs. La deuxième fois, j’ai appris à me rapporter à chaque situation et à tout le monde à un niveau différent qu’auparavant. Chaque saison m’a donné une appréciation plus profonde pour le Seigneur en tant que mon Mari. Pendant que je traversais les saisons avec mon Amour, je traversais aussi la saison avec mon ancien mari de l’époque. J’étais et je suis tellement amoureuse du Seigneur que j’avais tout lâché, mais Il n’arrêtait pas de me dire qu’une vie de célibataire (telle que définie par le monde) n’était pas Sa volonté pour moi et mes enfants.

Le tournant de mon voyage s’est produit lorsque mon ancien mari a continué à me séduire, et cette fois je savais ce que c’était - la volonté de Dieu. Nous étions dans la vallée de Canaan, ironiquement, quand le Seigneur m’a dit que malgré mes erreurs et mes craintes, il allait rétablir mon mariage. Wow ! Il y avait des indices cachés dans différentes choses que le Seigneur me montrait. Après la révélation du Seigneur, mon ancien mari et moi avons parlé encore plus, mais tout semblait rester les mêmes. Puis mon amie est décédée. J’étais dévastée ! J’ai vu son mariage être rétabli pas même un mois avant sa mort. Pendant ce temps, mon ancien mari était là pour nous réconforter, ma fille et moi. Le Seigneur a utilisé ce moment douloureux de ma vie pour nous rapprocher encore plus et rendre notre relation nouvelle.

L’idée de me remarier avec mon ancien mari ne m’a jamais traversé l’esprit. J’étais heureuse avec le Seigneur en tant que mon Mari et très heureuse de vivre comme nous étions. Cependant, le Seigneur avait d’autres plans. Mon mari a décidé qu’il voulait que nous nous remariions le plus tôt possible, puis le Seigneur a pris le relais à partir de là. Ce fut l’une de mes plus grandes épreuves dans mon voyage : surmonter mes craintes de me remarier et de faire confiance au Seigneur. Le matin de notre cérémonie de mariage, j’étais tellement envahie par la peur que lorsque le juge a commenté le fait de ne jamais épouser une mariée aux pieds froids, j’ai failli m’évanouir. Je priais le Seigneur pendant toute la cérémonie pour m’aider à vaincre ma peur et à rester obéissante à Sa volonté ; Je voulais courir. Il m’a rappelé 1 Jean 4 :18 (NSBA) qui dit « La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour ». Le Seigneur m’a aidé tout au long de la cérémonie qui a duré deux minutes mais qui m’a semblé être une éternité. 

Il y a eu un tourbillon de changements que le Seigneur a fait en moi. Des changements que je n’aurais pas pu faire par moi-même. Dieu m’utilise pour aider les autres dans leurs voyages de restauration depuis le tout début du mien. J’ai toujours aimé aider les autres dans les moments où ils en avaient besoin, c’est pourquoi je suis pompier volontaire, et aider les autres dans leur cheminement est une extension et une nouvelle partie du service aux autres par et pour le Seigneur.  J’aime aussi être à la maison et servir ma famille maintenant. J’apprends tellement de choses sur le fait d’être à la maison, de cuisiner et de nettoyer. Je suis encore assez courageuse pour apprendre à coudre, et crocheter, comme j’aime apprendre. Bien que je sois un travail en cours, je me contente d’être à la maison et de m’occuper de mon premier champ de mission, ma famille. C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire, mais je ne savais pas comment jusqu’à ce que je sois conduite à ce ministère. 

Maintenant je commence une nouvelle partie de ce voyage avec de nouveaux tests et essais. Je suis tellement heureuse d’avoir eu MIR et toutes leurs ressources pour m’aider à être prête pour cette partie du voyage. Je sais que c’est un voyage de toute une vie et la chose que je veux que tout le monde sache, c’est que j’aime le Seigneur de tout mon cœur. 

Je recommande toutes les ressources que MIR a à offrir. Elles sont remplies de la vérité dont chaque femme qui vient à ce ministère a besoin. Je les ai tous lues au moins deux fois et je les garde pour référence future. Je suggère également d’écrire les versets bibliques qui parlent à votre cœur sur des cartes 3X5. Les ressources sont si merveilleuses et vous donnent la vérité brute pendant que vous êtes brisée pour vous aider à construire une relation avec le Seigneur en tant que votre mari. 

Quand j’ai trouvé MIR, j’étais brisée et je cherchais la vérité. J’ai trouvé ce ministère juste au moment où j’en avais besoin, ce qui confirme que le moment choisi par le Seigneur est parfait. Je ne pouvais pas suivre les cours MIR tout de suite, alors j’ai relu ce que j’avais du ministère, puis je suis passée à d’autres livres comme Travilleurs@Maison sur le suivi de ma maison – une autre partie de Son plan. 

Au cours de ce voyage, qui durera toute une vie, j’ai trouvé quelque chose que je n’avais jamais eu auparavant, une vraie relation avec le Seigneur. Quand Il m’a prise comme Son épouse, ma vie a complètement changé. Les choses qui comptaient pour moi n’avaient plus d’importance. Je voulais et je veux vivre pour Lui plaire et faire les choses qu’Il m’a appelé à faire.  

Honnêtement, je ne changerais pas une seule minute du temps que j’ai passé à apprendre à connaître mon nouveau Mari. Il était temps que j’en avais besoin avec Lui. Il est toujours mon tout et maintenant que je Lui obéis et que j’ai un mariage restauré en conséquence. Il m’a tellement béni que je ne peux même pas commencer à vous le dire dans un simple témoignage ou un rapport de louange.  Il m’a rendu tout ce que j’ai perdu au cours des deux dernières années—et bien plus encore. Tout ce que j’ai permis à l’ennemi de me voler puisque je n’ai jamais donné la dîme et que j’ignorais la vérité.  

J’espère que chacune de vous Le trouvera tous d’une manière plus intime plus profonde, une relation avec Lui vaut chaque larme, chagrin d’amour et perte que vous allez endurer.

Le plan de Dieu est de boucler la boucle alors que nous Le suivons tout au long de notre chemin de restauration.

~ Casey en Virginie-Occidentale

Si je ne suis pas restaurée,
est-ce que se remarier avec quelqu’un de nouveau est une option ? 

Peu importe ce que votre pasteur ou votre conseiller chrétien vous dit, la Bible ne dit nulle part que vous êtes libre de vous remarier. Bien que Dieu les tienne responsables, vous et vos enfants (et petits-enfants) serez ceux qui subiront les conséquences de votre décision de vous remarier et de devoir vivre avec un beau-parent.

« Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux » (Matt. 5:19-20).

La Bible est claire quand vous la lisez que le remariage n’est pas une option, mais nous met clairement dans la position d’être un adultère ou une adultère. 

« Si donc, du vivant de son mari, elle devient la femme d'un autre homme, elle sera appelée adultère; mais si le mari meurt, elle est affranchie de la loi, de sorte qu'elle n'est point adultère en devenant la femme d'un autre » (Rom. 7 :3).

« Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier à qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur. Elle est plus heureuse, néanmoins, si elle demeure comme elle est, suivant mon avis. Et moi aussi, je crois avoir l'Esprit de Dieu » (1 Cor. 7: 39–40).

Mon désir de rester célibataire était pour de nombreuses raisons, mais en fin de compte, le remariage n’est pas un choix puisque la Bible (pas moi, mais Dieu dit) que le remariage conduit à devenir une adultère. Bien que la société et même les gens de l’église vous diront que le remariage est acceptable dans certaines circonstances (le vôtre étant l’un d’entre eux), ce n’est pas la vérité. Il suffit de lire les versets. Personne n’a besoin d’interpréter ce qu’il dit. Un enfant peut le comprendre.

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires » (2 Tim 4:2-3).

Et comme je l’ai dit plus tôt, si la restauration du mariage est Son plan pour votre vie, alors le principe de lâcher prise, surtout quand cela se fait « avec enthousiasme », et de poursuivre Dieu s’est avéré être le principe le plus puissant dans le processus de restauration. Plus vous mettez le Seigneur à la première place dans notre vie et dans vos activités, plus grande est la puissance et la gloire dans votre vie qui est magnétique !! 

Comme je l’ai dit, plus je lâche prise et même autant pour encourager mon mari, plus il ME voulait ! Je faisais juste un effort supplémentaire et cela a fonctionné en ma faveur. Bientôt, la femme qu’il poursuivait au départ ne semblait plus attirante, je l’ai fait.

Et quand vous avez le Seigneur comme centre d’intérêt, cher lecteur, cela apporte un cœur abandonné qui se traduit par une joie instantanée et constante ! Et à cause de ma joie, mon mari ne voulait pas partir car l’AF l’a traîné, et mes enfants sont tout aussi bien faits—la grâce a commencé à couler comme une rivière dans notre maison et cela ne s’est jamais arrêté !! Bien que le divorce soit connu pour détruire les enfants et les familles, la destruction n’est pas nécessaire. Une fois que le Seigneur sera vraiment votre Mari, alors Lui aussi deviendra le Père de vos enfants, ce qui se traduira par la paix et la protection que toutes les femmes aspirent à avoir pour leur famille.

Et en tant qu’homme, vous constaterez qu’ayant Dieu comme chef de votre foyer, il y aura la paix là où il y avait autrefois des troubles.

Comment le divorce affectera-t-il mes enfants ?

L’une des premières choses que j’ai apprises est que la façon dont vous vous sentez à propos de ce qui vous arrive, à vous et à votre famille, est la clé de la façon dont vos enfants se sentiront bien. Depuis ce temps, j’avais de la joie (au lieu de la peur, de l’inquiétude et de la douleur), mes enfants avaient aussi de la joie. Comme j’ai continué à montrer du respect pour leur père, ils ont continué à me montrer (et à leur père) le même respect.

Honnêtement, la façon dont mes plus jeunes enfants ont géré le divorce (et même l’exposition à l’autre femme qu’il a épousée) a été la plus grande révélation. Mères, vous seul détenez la clé du cœur de vos enfants. Voulez-vous vraiment le faire casser ? C’est dans la façon dont vous agissez et réagissez à cette situation difficile qui aidera vos enfants à traverser ce changement sans effort et presque sans douleur, ou à lutter à travers lui—ce qui lui permettra de les détruire !

Bien que mes enfants plus âgés (quand ils avaient à peu près le même âge) n’aient pas été informés de ce que leur père avait fait la première fois qu’il est parti et a divorcé de moi (parce que j’ai fait de mon mieux pour tout leur cacher), plus tard, quand ils ont grandi, ils ont dit qu’ils n’avaient aucune idée de ce qui se passait, mais il y avait un esprit de peur dans l’air, et c’est pourquoi nous avons tous eu du mal à l’époque à nous en sortir.

Avance rapide jusqu’à cette deuxième fois où j’ai découvert que les principes pour faire face au divorce peuvent être si puissants, le faisant avec enthousiasme et sans peur, que j’étais déterminée à ce que mes enfants et moi prospérions de ce qui nous arrivait, pas simplement le supporter !! 

Par exemple, ces principes fonctionnent si bien que la première fois que mon mari est allé voir l’avocat, j’ai pu répondre à ses demandes avec un tel accord et un tel enthousiasme (qui sont décrits dans ce livre) qu’il a changé d’avis en une journée et m’a dit à quel point j’étais merveilleuse, s’excusant abondamment de m’avoir blessé, et m’a dit qu’il voulait régler les choses et rester ! Je sais que vous avez lu cela une fois auparavant, mais laissez cela s’enfoncer ! Avez-vous déjà entendu parler de ce qui se passe avec quelqu’un d’autre ? Et ce n’est pas à cause de moi, mais parce que Ses principes ont été conçus pour fonctionner de cette façon !

Cela prouve, aussi, que vous ne pouvez pas faire votre propre témoignage. Si Dieu a un plan pour votre vie qui comprend un divorce, alors vous ne pouvez pas l’arrêter en appliquant ces principes, ou en priant plus longtemps ou plus fort. Cette fois, mon mari a annoncé le divorce (quand j’ai appliqué les principes avec enthousiasme, il a changé d’avis un jour plus tard). Mais MIR avait de puissantes intercesseuses (à Genève, en Suisse) qui criaient à Dieu d’empêcher mon mari d’aller voir l’avocat, je ne leur ai pas dit de prier de cette façon). Leurs prières ont fonctionné, et cela a été arrêté (avec la façon dont j’ai répondu). Cependant, il n’a pas fallu longtemps pour réaliser que le divorce, le scandale et même l’AF faisaient tous partie du plan de Dieu pour ma vie.

Le divorce fait-il partie du plan de Dieu pour votre vie ?

Quand Jésus était face à la croix, il a pu prier, « Père, non pas ma volonté, mais Ta volonté soit faite. » Et toi ? Êtes-vous capable de faire suffisamment confiance à Dieu pour traverser quoi que ce soit afin d’être utilisé par Lui pour une plus grande gloire ?

Où serions-nous si Jésus avait refusé Sa croix ? Où serions-nous tous si Erin n’avait pas choisi de passer par l’adultère de son mari et de faire confiance à Dieu pour rétablir son mariage ? Où serez-vous, vos enfants ou d’autres hommes/femmes (ceux que votre vie aurait pu vous aider) si vous refusez de prendre ce chemin de la foi ? 

Dieu ne forcera personne à entrer dans l’étroite porte. Bien que cette large route bien parcourue vers la destruction semble facile, sa fin est beaucoup plus de douleur et de troubles continus. Jetez un coup d’œil autour de vous. 

C’est ma prière pour que vous choisissiez plutôt la porte étroite qui n’est pas si dure quand nous Lui tenons la main— Croyez-moi, je sais.

« Si vous êtes prêtes à vous engager envers DIEU et de terminer le cours, en CLIQUANT ICI vous acceptées et vous êtes disposées à décrire cette nouvelle étape de votre voyage de restauration dans votre formulaire « Mon journal quotidien ». Prenez votre temps, asseyez-vous, prenez votre café ou votre thé, et versez votre cœur dans votre journal.

De plus « Qu’il en soit de même des femmes âgées...Qu’elles s’attachent plutôt à enseigner le bien, qu’elles APPRENNENT aux jeunes femmes... » (Tite 2:3) vous aurez l'occasion de parler aux jeunes femmes qui sont encore célibataires dans le cadre de votre ministère. »