Chapitre 9 « Une aide semblable »

« L’Eternel Dieu dit:
Il n’est pas bon que l’homme soit seul;
je lui ferai une aide semblable à lui. »
— Genèse 2:18

French WW

Dieu a créé la femme pour qu’elle soit «… os de mes os et chair de ma chair » pour son mari (Gen.2:23). Alors pourquoi nous, en tant que chrétiennes, avons adhéré à la philosophie féministe, permettant ainsi que notre rôle de femme au foyer nous soit volé? Parce que nous ne sommes pas sûres de la raison pour laquelle la femme a été créée et conçue. Dans le monde actuel, les hommes ne sont plus des hommes et les femmes ne sont plus des femmes. C’était le programme du mouvement féministe: mélanger les rôles. A présent, la confusion et la tristesse règnent dans les deux sexes. De plus, l’homosexualité est foisonnante dans notre société!

Si nous ne comprenons pas notre rôle comme celui « d’aide semblable », nous renverserons nos maisons, nos époux et nos familles de nos propres mains. Nous croirons les mensonges et commencerons à accepter l’idée que le monde se fait du rôle de la femme. Jusqu’à ce que je comprenne la manière particulière dont j’ai été créée, j’ai essayé de voler le rôle de mon mari. J’enviais son rôle, et regrettait même d’avoir été faite femme.

Voyez donc avec moi comment Dieu dans Son amour parfait et son incroyable nous a conçues et créées pour être des femmes.

Créées de manière unique

Créée pour l’homme. Nous devons chercher la connaissance dans la Parole de Dieu pour déterminer comment et pourquoi nous avons été créées. « En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été créée à cause de l’homme. » 1Cor.11:8-9. Quand nous commençons à intégrer le plan de Dieu pour nos vies, nous pouvons alors expérimenter la vie abondante que Dieu promet dans Sa Parole. Nos vies reflèteront la Parole de Dieu, au lieu de la renier. D’autres seront attirés au Christ à travers le témoignage de nos vies.

Une aide semblable à lui. « Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs; mais, pour l’homme, il ne trouva point d’aide semblable à lui. » Gen.2:20. Cette affirmation énerve franchement les féministes. Est-ce également le cas pour vous? En tant que chrétiennes, nous devons renouveler notre pensée afin qu’elle soit conforme à la Parole de Dieu. La Parole de Dieu est Vérité! vivre la vérité ne sera certainement pas facile et ça semblera presque fou au début. Ҫa aura l’air totalement bizarre pour les autres qui vous verront et observeront les changements dans votre vie. Mais à travers l’obéissance à Sa Parole, nous comprendrons bientôt et nous moissonnerons les récompenses de notre compréhension et de notre obéissance.

En tant que chrétiennes, nous obéissons et croyons même à ce que nous ne voyons pas. Nous avons toutes expérimentées comment le fonctionnement du monde nous a épuisé. Nous sommes épuisées parce que nous avons essayé de faire des choses pour lesquelles nous n’avons pas été créées et nous avons essayé d’être des personnes que nous ne sommes pas.

Nous devons commencer à voir que Dieu a voulu que le rôle de la femme et celui de l’homme soient spéciaux et uniques. Nous devons demander le conseil et le discernement au Seigneur pour chaque tache que nous effectuons actuellement. A présent, voyons en premier comment et pourquoi nous avons été créées au commencement.

L’homme et la Femme

Créés HOMME et FEMME. « Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. » Gen.1:27. « Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme, lorsqu’ils furent créés. » Gen.5:2. « Mais au commencement de la création, DIEU FIT L’HOMME ET LA FEMME. » Marc 10:6. « Il répondit: n’avez-vous pas lu que le créateur, au commencement FIT L’HOMME ET LA FEMME …» Matt.19:4. Quand les femmes portent des vêtements d’hommes, se coiffent ou ont des emplois qui ne sont pas féminins ou carrément masculins, elles rejettent le fait que Dieu ait créé les femmes spéciales et uniques. Nous ne devons pas avoir honte de la manière dont nous avons été créées, mais trouver notre joie en étant la création parfaite de Dieu en tant que femmes.

Viril. Les hommes ont été créés pour être des hommes. Nous, en tant qu’épouses, devons encourager et montrer notre approbation à la virilité de nos époux. Il doit savoir que vous êtes contente qu’il soit un homme. Dans notre société, la virilité de nos maris est menacée. A cause de cette tendance sociale, nous avons essayé de féminiser nos maris. Cependant, il y a une différence entre un efféminé et un gentleman. Le terme gentleman a été enlevé de notre vocabulaire pour exécuter les objectifs du programme féministe. Un vrai gentleman est maintenant appelé un phallocrate. Au lieu de gentlemen, notre société ne cesse de se remplir d’efféminés! « Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, … n’hériteront le royaume de Dieu. » 1Cor.6:9. Si vous essayez de changer votre mari pour qu’il se comporte comme vous, quel modèle vos fils auront-ils? La force est une bonne qualité pour un homme.

Exemple: Julie était incontestablement celle qui portait la culotte dans sa famille, cependant elle était constamment dégoutée par l’homme faible qu’était son mari. Dieu lui accordé un fils, mais, quand son mari essayait de l’aider à devenir viril, elle a refusé le type de sport ou de jouets pour garçons qui selon elle, pouvaient le blesser. Il y avait une infime différence entre son fils et ses filles, sinon que les filles étaient plus agressives et seraient aussi la tête de leurs foyers un jour.

Féminines. Certaines dénominations enseignent aux femmes qu’elles doivent se couvrir la tête, avoir de longs cheveux, et/ou porter des robes. Le Ministère de Restauration ne veut pas causer de division sur de tels sujets. « Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines, et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur Jésus-Christ et à la doctrine qui est selon la piété, il est enflé d’orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons …» 1Tim.6:3-4. Notre Ministère existe pour réunir les familles et rendre les mariages solides. Nous, femmes, savons que quand nous prions le Seigneur de nous conduise à travers nos maris, de nous mouler et de diriger nos cœurs, Il est fidèle. Priez pour demander la direction du Seigneur. Ayons la volonté de suivre le Seigneur quand Il vous dirige à travers votre mari. Certaines femmes ont tendance à aller d’un extrême à l’autre. Allez y lentement et faites attention à ne pas être trop légalistes. L’habillement et la coiffure peuvent changer; cependant, s’il n’y a pas de changement de l’intérieur, qui trompons-nous? Quand nous commençons à accepter les rôles voulus pour nous par Dieu avec obéissance et conviction, notre apparence extérieure suivra si nécessaire.  

Exemple: Léa* était le genre de femme que toutes les autres semblaient envier. Après chaque naissance, elle pouvait quitter l’hôpital dans le même pantalon jeans qu’elle portait avant de tomber enceinte. Ses cheveux étaient coupés court et toujours coiffés à la mode. Elle n’aurait jamais permis à ses enfants de se mettre en travers de ses loisirs externes ou de ses objectifs. Même si son mari le lui demandait, elle ne ferait pas l’école à domicile à ses enfants parce qu’elle voulait sa liberté. En outre, la relation avec son mari semblait bizarre. Il s’agissait plus d’une amitié que d’un mariage (cela ne veut pas dire que nous ne devrions pas être amis avec nos maris). Vous la verrez s’amuser à donner un coup au bras de son mari, ou le frapper au dos. On la prise plusieurs fois pour le fils de son mari avec ses cheveux courts et son style vestimentaire.

Ses cheveux coupés. Votre mari vous a-t-il demandé de laisser pousser vos cheveux ou de les avoir encore plus longs? Ou vous a-t-il dit que vous serez encore plus mignonne avec la dernière coiffure à la mode? S’il vous a dit quelque chose à propos de vos cheveux, soumettez-vous. Vous devez placer votre mari sur le siège de l’autorité au-dessus de vous.  

Nous sommes constamment bombardées par des amies qui nous disent le contraire de ce que nos maris demandent. Quand certaines parmi nous essayent de se soumettre en laissant poussant pousser nos cheveux par exemple, nous passons par l’étape difficile de les faire pousser. Ensuite, nous nous plaignons, nos époux cèdent et nous les coupons à nouveau. Si nos maris demandent des cheveux plus longs, en voici les références dans les Ecritures: « Car si une femme n’est pas voilée, qu’elle se coupe les cheveux. Or, s’il est honteux pour une femme d’avoir les cheveux coupés ou d’être rasée, qu’elle se voile. » 1Cor.11:6. Aussi, 1Cor.11:15: «… mais que c’est une gloire pour la femme d’en [de longs cheveux] porter, parce que la chevelure lui a été donné comme voile. » Femmes, le problème ce n’est pas la longueur de nos cheveux, mais la soumission à l’autorité de nos maris, ainsi que notre protection.  Nos maris ne seront jamais des leaders si personne ne suit! Et si vous ne le suivez pas, ne vous attendez pas à ce que vos enfants vous suivent!!

Exemple: J’ai une amie qui aime ce livre; cependant il y a en elle un domaine de rébellion qui perdure jusqu’aujourd’hui. C’est pourquoi les Ecritures dans Jacques 1:25 parlent de ne pas être «… un auditeur oublieux, mais [une personne] se mettant à l’œuvre. » Son mari est le genre d’homme qui aime les longs cheveux relâchés, pas de maquillage et un habillement ordinaire. En présence de son mari, c’est exactement ce à quoi elle ressemble; cependant, je sais toujours quand son mari est hors de la ville. Ses cheveux sont relevés, elle se maquille et son style vestimentaire est différent. Quand les autres lui disent qu’elle est ravissante, ils ignorent probablement les préférences de son mari. Elle a la bénédiction d’avoir une grande famille, mais la rébellion y sévit. J’espère que je n’ai pas besoin d’expliquer pourquoi.

Mon mari, Dan, par contre, aime beaucoup de maquillage, mes ongles soignés, mes cheveux courts et coiffés à la mode. Avant de rencontrer mon mari, j’étais une sorte de Jane des plaines. Pendant des années, j’ai eu les cheveux très longs, jusqu’à ce que mon frère soit atteint de leucémie. Je venais juste d’accoucher de mon troisième fils et mon frère avait besoin que je donne juste un peu de sang pour la recherche de donneurs compatibles en vue de sa transplantation de moelle osseuse. En l’espace de quelques jours, mes cheveux commencèrent à tomber par poignées! Les médecins présumèrent que donner mon sang après mon accouchement était trop pour mon organisme, et ils me recommandèrent de me couper les cheveux. Ils me dirent que leur poids pourrait les faire tomber tous à la fois. Quand je les ai coupés à la hauteur de mes épaules, mon mari a adoré!

Je les ai gardés ainsi pendant plusieurs années, et ensuite j’ai lu les Ecritures qui parlaient de la chevelure de la femme qui était sa couronne, et je les ai laissés encore pousser. Ce n’est que plus tard, quand j’ai pris conscience de ma « vertu des cheveux longs » (pour comprendre le terme vertu des cheveux longs voir le paragraphe « Nettoyez d’abord l’intérieur » plus bas) que je les ai coupés à nouveau. Mais avant de le faire, j’ai demandé à mon mari. Il m’a dit qu’il me préférait avec les cheveux courts, mais il ne l’avait jamais manifesté et ne me l’avait jamais dit. En y réfléchissant, je pense qu’il y avait peut-être fait allusion, mais je n’avais pas l’air de saisir le message. Il semble qu’il me faut plus de temps que les autres pour me réveiller!

Maintenant, je fais attention à m’habiller et à me coiffer pour lui. Aujourd’hui que j’ai la quarantaine, je commence à avoir des cheveux gris et j’aime bien les colorer. Cependant, il m’a dit qu’il les aime tels qu’ils sont. Eh bien, adieu Miss Clairol! Mise à jour: Depuis que j’écris cette partie, Dan veut que je me colore les cheveux en roux. Mesdames ne soyez jamais trop rigides ou fixes quand il est de notre devoir de bouger et de suivre nos maris!

Note: Mesdames, non seulement j’avais la « vertu des cheveux longs », mais j’avais aussi « la vertu de l’école à la maison », la «vertu de l’accouchement à la maison » et la « vertu de porter uniquement des jupes »; mais, gloire au Seigneur, Il m’a confronté à propos de chacun de ces domaines d’« autojustification ». Mesdames, cherchez dans vos cœurs et confessez-vous au Seigneur s’il y a une quelconque trace d’ « autojustification » dans vos vies. Quand nous pensons que nous sommes en quelque sorte meilleure que quelqu’un d’autre, alors nous nous justifions nous-mêmes. L’autojustification est une forme sérieuse d’orgueil que les Pharisiens exhibaient. Quand je regarde en arrière, je me demande comment est-ce que je pouvais me sentir orgueilleuse. C’est mon Seigneur qui m’a montré la Vérité et Il m’a donné la grâce de vivre cette Vérité dans ma vie.  Ceci montre juste que quand j’exhibais un esprit et une attitude d’ « autojustification », je n’étais rien d’autre qu’une idiote!

Le cœur caché. Une note de plus sur les cheveux. Plusieurs fois j’ai pu me rendre compte de l’esprit de rébellion qui semble apparaitre chez les femmes en colère ou frustrées quand elles déclarent: « J’ai juste envie de les (les cheveux) couper! » Ce qui compte pour Dieu, ce n’est pas ce que nous disons ou faisons, car c’est notre apparence extérieure. Dieu s’intéresse à nos cœurs. Comment est votre cœur? Votre cœur est-il dur envers votre mari ou s’est-il endurci par le fait que vous soyez une femme? Chacune de nous a besoin de faire un examen de son cœur. «… mais la parure intérieure et cachée dans le cœur…» 1Pi.3:4.

Nettoyez premièrement l’intérieur. Le cœur d’un Pharisien est rempli d’orgueil. Les Pharisiens cachaient de mauvaises pensées et des cœurs mauvais derrière leurs vêtements. J’ai rencontré des femmes qui portaient des vêtements très spirituels, qui parfois couvraient leurs têtes. Cependant, elles n’étaient pas ce qu’elles paraissaient. « Pharisien aveugle! Nettoie premièrement l’intérieur de la coupe et du plat, afin que l’extérieur aussi devienne net.n» Matt.23:26. J’étais surprise par l’arrogance que ces femmes montraient envers celles qui avaient des vêtements autres que ceux qu’elles jugeaient acceptables, qui ne couvraient pas leurs têtes ou portaient des pantalons.  Quand vous méprisez celles qui ne s’habillent pas aussi spirituellement que vous, alors vous êtes une pharisienne comme je l’étais.   

Le Seigneur m’a convaincue de ma « vertu des cheveux longsn». J’étais devenue en quelque sorte arrogante. Je considérais les femmes avec de longs cheveux comme plus spirituelles. A cause de mes préjugés, je voyais celles qui avaient les cheveux courts comme peu spirituelles ou carrément mauvaises. Pourtant, je me suis rendue compte avec mes relations et avec mes expériences en assistance que certaines femmes avec de longs cheveux, de longues robes, et tout le reste, étaient très mauvaises en dessous.

Chaque fois que nous jugeons les autres sur la base de leur apparence extérieure, nous nous trompons. Le dicton qui dit « L’habit ne fait pas le moine » est vrai. «… Ne prends point garde à son apparence …car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’ETERNEL regarde au cœur. » 1Sam.16:7. La plupart des cœurs les plus adorables que j’ai rencontrés étaient des chrétiens nés de nouveau qui parfois ne s’habillaient pas modestement; cependant leurs cœurs débordaient de l’amour du Seigneur. Ces personnes étaient les amis de Jésus, à moins que nous oubliions Marie-Madeleine.

Une marque flétrissante, au lieu de beauté. « En ce jour, le Seigneur ôtera les boucles qui servent d’ornement à leurs pieds … Au lieu de parfum, il y aura de l’infection; au lieu de ceinture, une corde; au lieu de cheveux bouclés, une tête chauve; au lieu de large manteau, un sac étroit; une marque flétrissante, au lieu de beauté. » Ésaïe 3:18, 24. Ce qui me vient à l’esprit quand j’entends le mot  marque sont les tatouages. Ҫa me surprend toujours à quel point ils sont populaires chez les adolescents et les jeunes adultes. Aujourd’hui, nous voyons également des jeunes se faire des piercings « partout ». Avez-vous en tant que mère donné à votre fils ou à votre fille la permission de se faire un tatouage ou un piercing?

Si vous dites qu’ils ne vous auraient pas écouté pas si vous aviez essayé de les en empêcher, alors vous feriez mieux de tomber sur votre visage devant le Seigneur, et Lui demander de vous aider à retrouver le respect et l’autorité que vous avez jetés. Vos enfants ont évidemment de mauvaises fréquentations ou ils ne voudraient pas faire quelque chose de si barbare ou permanent. Sont-ils dans des écoles publiques? Y a-t-il la télévision a la maison? (ou devrais-je demander MTV? Dieu vous en garde!) Vos enfants passent ils leur temps dans la maison de leurs amis – avons-nous besoin de continuer? Lisez s’il te plait la leçon 14, « Les enseignements de votre mère » pour acquérir la connaissance dont vous avez besoin pour sauver votre famille de cette société immorale.

Si c’est le mode de pensée libéral de votre mari qui pollue votre maison, alors vous devez cesser de le harceler à ce propos, et permettre à Dieu de le changer. Lisez la leçon 5, « Gagnés sans un mot ». Si vous continuez à lui mettre la pression, vous n’êtes pas entrain de le gagner sans un mot et votre attitude est irrespectueuse.   

Habillement d’homme ou habillement de femme? « Une femme ne portera point un habillement d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’ETERNEL, ton Dieu.» Deut.22:5. Nous savons tous que la manière dont nous nous habillons nous pousse à agir différemment. Mesdames, que portez-vous quand vous faites vos travaux ménagers, un jeans et un T-shirt ou une robe avec un tablier?  

Maintenant qui parmi nous n’a jamais supplié son mari de l’emmener à un évènement formel pour qu’elle ait l’occasion se mettre sur son trente et un? La féminité d’une petite fille resplendit quand elle tournoie dans une robe. Quand nous portons un tablier, nous sommes plus d’humeur à rester dans notre cuisine pour faire des cookies. Les vêtements “font vraiment la personne”.

Mesdames, avez-vous remarqué les nombreuses dames âgées qui s’habillent manifestement pour leur confort? Plusieurs parmi elles avec leurs cheveux courts, leurs jeans et leurs baskets ressemblent exactement à leurs maris. Vous les verrez ainsi même dans les restaurants chics. Nos manies affectent habituellement notre manière de nous habiller.

Il y a ces femmes dont l’uniforme de travail, complétée par la cravate, est carrément masculin. N’est-ce pas intéressant qu’on fasse porter des vêtements d’hommes aux femmes et pas l’inverse? Pourquoi? Parce que les hommes ne l’accepteraient pas!

Votre mari a-t-il essaye de vous protéger en vous empêchant de ressembler à une idiote, mais vous avez rejeté sa protection? Une autre femme vous a-t-elle dit que votre mari était un sale phallocrate parce qu’il se mêlait de vos affaires, alors que c’était vraiment Dieu qui essayait de vous protéger? Mesdames, il est temps que nous chrétiennes, nous approprions le concept de la soumission pour notre protection; ce sont des principes de Dieu! Nous devons suivre Ses principes et ensuite les enseigner à nos enfants et ne pas avoir honte de dire la Vérité à nos amis et à notre famille. Si ces principes de Dieu n’ont pas été suivis par ignorance ou par rébellion, il est temps désormais de nous présenter comme éprouvées. « Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir, qui dispense droitement la parole de la vérité. » 2Tim.2:15. Allons-nous édifier ceux qui périssent par manque de connaissance? « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance…» Osée 4:6. Si votre mari est celui qui vous demande de porter des vêtements inappropriés, alors s’il vous plait relisez la leçon 7 « Votre attitude chaste et réservée ».

Un large manteau ou un sac étroit. « En ce jour, le Seigneur ôtera les boucles qui servent d’ornement à leurs pieds … Au lieu de parfum, il y aura de l’infection; Au lieu de ceinture, une corde; Au lieu de cheveux bouclés, une tête chauve; Au lieu de large manteau, un sac étroit; Une marque flétrissante, au lieu de beauté. » Ésaïe 3:18, 24. Ce verset d’Ésaïe, correspond incontestablement à ce que l’industrie de l’habillement produit et que nous sommes censées porter. Vous êtes-vous déjà demandées pourquoi le style vestimentaire des hommes ne changeait jamais beaucoup? Parce qu’ils ne l’achèteraient pas! Ils permettent aux stylistes de jouer avec la largeur des cravates et les revers de leurs costumes en changeant parfois les tissus, mais s’ils essaient de les faire paraitre trop ridicules, ils ne les porteront simplement pas. Oui, « les porter » contrairement à les acheter; les vêtements ridicules conçus pour les hommes et qui ne sont jamais portés, sont achetés par des épouses pour leurs maris. Parfois ils « cèdent » et les portent, ensuite ces vêtements restent parqués et entassés pendant des années!

Incliner son cœur. Et si votre mari désire que vous ayez les cheveux vraiment très courts et que vous vous habilliez de manière indécente? Vous devez prier le Seigneur pour qu’il tourne son cœur. « Le cœur du roi est un courant d’eau dans la main de l’ETERNEL; Il l’incline partout où Il veut. » Prov.21:1. Restez sous son autorité et regardez le Seigneur agir en votre faveur.

Pour nous résumer:

Laissez un homme être un homme. Vous n’êtes pas sa mère, vous n’êtes pas sa bonne conscience, vous n’êtes pas son enseignante et vous n’êtes pas son saint-esprit! Il est important que vous compreniez que:

  1. Un homme se comporte et agit différemment.
  2. Un homme est plus physique qu’une femme.
  3. Un homme est généralement plus agressif.

Efforçons nous d’être plus féminines. Commencez par vous « débarrassez » de celle que vous étiez et « revêtez » les nouvelles attitudes que Dieu vous instruit dans ces domaines:

  1. Votre esprit – doux et paisible.
  2. Votre attitude – respectueuse et humble.
  3. Votre langage – sage et aimable.
  4. Votre habillement – féminin.
  5. Votre coiffure – féminine et vos cheveux longs si possible(l’élégance est toujours à la mode!).
  6. Vos activités à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Voir la liste des activités présentées dans Tite 2 et  dans Proverbes 31.

Nous sommes une seule chair

Quitter son père et sa mère. « C’EST POURQUOI L’HOMME QUITTERA SON PERE ET SA MERE, ET S’ATTACHERA A SA FEMME, ET LES DEUX DEVIENDRONT UNE SEULE CHAIR…» Matt.19:5 « Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. » Matt.19:6. La séparation physique n’est pas exactement ce dont il est question dans ces versets, puisque nous savons que dans l’Ancien Testament, les familles vivaient toutes ensemble. Les écritures parlent de séparation émotionnelle et psychologique. C’est un transfert de loyauté des parents de l’homme à sa femme. Avez-vous l’impression qu’il vous manque l’intimité que Dieu désire pour votre mariage? Vous semble-t-il que les décisions de votre mari se basent sur les opinions de ses parents et non les votre? C’est peut-être parce que votre mari n’a pas été libéré de ses parents. Un homme doit quitter ses parents avant de pouvoir s’attacher à sa femme.

S’attacher à sa femme. « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. » Gen.2:24. «… C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair…» Matt.19:5. S’attacher est défini comme « éprouver un sentiment durable pour quelqu’un». Ce n’est clairement pas ce qui se passe aujourd’hui, vu que plusieurs hommes quittent leurs épouses. Que faire si votre mari essaye toujours de plaire ou de chercher l’approbation de la famille qu’il aurait dû quitter? Assurez-vous premièrement d’enlever la poutre de votre œil. Essayez-vous toujours de recevoir l’approbation de la famille que vous avez quittée? Mais qu’en est-il de l’honneur que nous devons à nos parents? Nous devons honorer nos parents, même quand nous sommes adultes et que nos parents sont plus vieux. Mais les Ecritures disent clairement que nous devons nous soumettre à nos maris et que nos maris doivent nous honorer en tant que leurs femmes.   

Honorez-les. « Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu’il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières. » 1Pi.3:7. Quand un homme est partagé entre ce que sa femme pense et ressent et ce que ses parents pensent et ressentent, que doit-il faire? Qui doit-il honorer? Jésus nous donne la réponse en citant le livre de la Genèse, «… C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. » Matt.19:5. Il a aussi dit: « Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint. » Matt.19:6. Par conséquent, ce n’est pas une faute de désirer que votre mari vous honore et s’attache à vous.

La raison pour laquelle les hommes ne sont pas attachés comme ils le devraient à leurs femmes, c’est qu’on ne leur a pas permis de « quitter » leurs pères et leurs mères. Ils sont partis physiquement, mais ils sont toujours liés parce que leurs parents ne les ont pas relâchés. Est-ce que les parents des deux côtés étaient d’accord quand vous et votre mari vous êtes mariés? Sinon, peut-être y a-t-il encore un lien qui sévit.

Quand Dan est parti (juste avant qu’il divorce de moi), je me suis sentie poussée à contacter mes deux beaux-parents (ils sont divorcés). Je me suis repentie de n’avoir pas demandé leur bénédiction avant que nous nous marions. Je leur ai demandé pardon de n’avoir pas été une bonne épouse pour leur fils et d’avoir été une médiocre belle-fille. Ensuite je leur ai demandé s’ils m’accorderaient leur bénédiction si jamais je devais me marier à nouveau avec Dan. Les deux ont répondu oui et ont même dit qu’ils m’aimaient (c’était une première!) [cependant, les deux m’ont dit qu’ils doutaient que nous nous remettrions un jour ensemble! oh, ne sous-estimez jamais la puissance de Dieu!]

Si vous êtes séparée ou divorcée, alors sentez-vous libre de suivre mon exemple. Cependant si vous avez la bénédiction d’avoir un mari vivant avec vous, permettez lui de faire ce geste envers ses parents ou demandez-lui la permission de le faire. S’il ne le fait ou ne vous laisse pas faire, alors priez le Seigneur d’agir à ce sujet.

Si l’un des parents est décédé, priez pour que Dieu coupe ce lien et demandez la bénédiction de notre Père Céleste sur votre mariage.

Si vos parents, et spécialement vos beaux-parents montrent toujours leur désaccord malgré votre repentir de ne les avoir pas honorés en vous mariant contre leur volonté ou plus tôt qu’ils ne le souhaitaient, il serait nécessaire que votre mari prenne des mesures drastiques.  

Témoignage: le mari de Monica* l’a quittée pour une autre femme; mais gloire au Seigneur, deux ans plus tard, il est revenu à la maison. Cependant, il y avait encore des problèmes majeurs et tous semblaient provenir de sa famille à lui. Ses parents refusaient d’accepter la manière qu’ils avaient d’élever leurs enfants. Sa mère envoyait des bonbons d’halloween, des lapins de Paques, des cadeaux à l’effigie du père noël et d’autres cadeaux qui s’opposaient à leurs valeurs familiales. Le mari de Monica a essayé pendant des années d’expliquer ses fermes convictions religieuses à ses parents non-croyants, mais il était impossible de les raisonner. De plus, bien qu’ils vivaient dans des états différents, son mari recevait hebdomadairement un appel de chacun de ses parents; ces appels le déprimaient. Ses parents, et même son frère aîné, continuaient de le contrôler, le manipuler et l’intimider bien qu’il fut marié depuis des années.

Monica fut surprise et inquiète quand son mari lui annonça qu’il allait rompre tout contact avec ses parents. Elle se sentait coupable, mais son mari lui a assuré que c’était sa décision à lui et qu’il préférait agir de cette manière afin de se concentrer sur sa relation avec elle.

Sept mois plus tard, Monica annonça que sa relation avec son mari était plus proche de l’union d’une-seule-chair qu’elle ne l’avait été auparavant. Elle n’a pas questionné son mari et ne lui a pas mis la pression pour qu’il contacte ses parents, elle n’a pas non plus permis à une fausse culpabilité de lui voler la bénédiction de son mari s’attachant à elle, et l’honorant comme son épouse.

Une seule chair. « Alors l’ETERNEL Dieu fit tomber un profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; il prit une de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’ETERNEL Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise de l’homme, et il l’amena vers l’homme. Et l’homme dit: Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair! On l’appellera femme parce qu’elle a été prise de l’homme. » Gen.2:21-23. « ET LES DEUX DEVIENDRONT UNE SEULE CHAIR. Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. » Marc 10:8. « Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l’homme donc ne sépare pas ce Dieu a joint. » Matt. 19:6. Une seule chair est certainement une illustration de quand nous sommes avec nos maris pendant nos moments d'intimité. Mais en plus de l'unité physique, nous devons former un avec nos maris émotionnellement, spirituellement et mentalement.

Votre mari et vous partagez-vous les mêmes objectifs et orientations? Plusieurs femmes se sont engagées pour la restauration de leur mariage, parce que leur mari leur ont dit en les quittant pour une autre femme que leurs aspirations étaient différentes des siennes. Etes-vous entrain de permettre ou d’encourager la division dans votre famille? Êtes-vous allée à l’encontre de votre mari, l’avez-vous poussé ou manipulé pour qu’il vous permette de mener une carrière ou de poursuivre des études qui amèneront éventuellement la division dans votre mariage? Ou était ce simplement votre insatisfaction au sujet de son salaire? Dieu a créé la femme pour qu’elle aide et complète l’homme. Une fois qu’il y a mariage, « ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. » Cela signifie qu’ils mènent leur vie ensemble, et non comme des « colocataires » qui ont chacun une vie distincte.  Si votre mari est celui qui incite à la division, priez. Satan est entrain de rôder cherchant des mariages à dévorer. Une fois qu’un couple est divisé, il ne tiendra pas. (Matt.12:25, Marc 3:25, Luc 11:17).

C’est une abomination. Etre « une seule chair physiquement » n’est possible uniquement qu’entre un homme et une femme. Il y a un espace vide dans la femme destiné à être rempli par le mari. Dieu nous a créé mâle et femelle pour produire des fruits de notre union, que nous savons, sont nos enfants. L’homosexualité est un péché. C’est une abomination à l’Eternel. Nous devons renouveler nos pensées et nous conformer à ce que disent les Ecritures. « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination. » Lev.18:22. Nous en tant que chrétiennes, devons nous prendre position face à ce problème, afin de tenir fermes dans la Vérité. Nous devons vivre nos vies de manière inflexible, afin de n’être pas indécises. « Je hais les hommes indécis, et j’aime ta loi. » Ps. 119:113. «… c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. » Jac.1:8. « Approchez-vous de Dieu, et il s’approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. » Jac.4:8. Nous ne pouvons pas être tièdes à propos de quelque chose qui est en abomination à Dieu. (Voir la leçon 12, « Le fruit de ses entrailles », car « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance …» Osée 4:6)

L’homme indépendant de la femme. L’union de la chair produit des enfants comme fruits. Nous devons aussi récolter les fruits de notre union émotionnelle et mentale : voir nos cœurs et nos désirs former une seule chair. Dieu a créé les femmes avec des besoins particuliers et les hommes avec les leurs. Les vides dans nos vies et dans celles de nos maris créent une sorte de mécanisme au cours de notre vie quotidienne. Si nous comblons nos vides avec une personne autre que notre mari, le mécanisme dérape. Plus nous comblons nos vides loin l’un de l’autre, plus notre relation va de travers. Bientôt nous nous rendons compte que nous n’avons plus rien à quoi nous raccrocher. Les féministes nous ont incitées en tant qu’épouses, à subvenir à nos propres besoins et à laisser nos maris se débrouiller pour les leurs. Nous avons cru le mensonge selon lequel, il n’était pas bien d’être dépendants l’un de l’autre. Etre dépendante est moqué et présenté comme la maladie de la « Co dépendance » dont nous devons absolument être guéries. « Toutefois, dans le Seigneur, la femme n’est point sans l’homme, ni l’homme sans la femme. Car, de même que la femme a été tirée de l’homme …» 1Cor.11:11-12. Dieu a créé un vide en chacun de nous que seul l’époux ou l’épouse peut (ou devrait) remplir. Quand nous violons les voies de Dieu, nous en récoltons les conséquences. Les hommes doivent subvenir à nos besoins et être nos protecteurs. Ils sont nos leaders spirituels et les pères de nos enfants. Notre rôle d’épouse, tel que voulu par le Seigneur, est d’être l’aide de notre mari en portant, nourrissant et éduquant nos enfants. Nous devons veiller au confort de notre mari et de nos enfants. Nous devons préparer les repas et garder notre maison propre et bien entretenue pour notre famille.  

A force de peine. « Il dit à l’homme: Puisque tu as écouté la voix de ta femme, et que tu as mangé de l’arbre au sujet duquel je t’avais donné cet ordre: Tu n’en mangeras point ! Le sol sera maudit à cause de toi. C’est à force de peine que tu en tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, » Gen.3:17. Apres le péché originel, l’homme et la femme ont reçu chacun un châtiment. A la femme, il a été donné d’enfanter avec peine, et l’homme a été condamné à peiner avec la terre ou a travailler. Alors, pourquoi la punition de l’homme est à présent partagée par l’homme et la femme? C’est parce que plusieurs parmi nous vivons au-dessus de nos moyens. Quand la femme a un travail autre que celui de s’occuper de son foyer et de ses enfants, cela divise les intérêts du couple et les rend indépendants l’un de l’autre. «… Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté, et toute ville ou maison divisée contre elle-même ne peut subsister. » Matt.12:25 (Voir leçon 13 « La bonne marche de son foyer » « Car mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance…» Osée 4:6)

Protecteur. Quand nous les femmes nous protégeons nous-mêmes parce que nous sentons que nous devons « mener nos propres batailles », pourquoi aurions-nous besoin d’un mari? Est-ce vous qui rabrouez ce vendeur ou qui vous débarrassez de ce type à la porte - probablement avec plus de fermeté que votre mari? Votre mari a-t-il oublié comment être un homme depuis votre mariage? Qui porte vraiment la culotte dans la famille? Qui est le plus fort? Si votre mari vous demande de vous calmer ou de vous reposer, lui demandez-vous de s’occuper de ses affaires ou pire? Mais ce sont ses affaires. Le mari est le chef de son épouse, afin de la protéger elle, ainsi que leurs enfants. Alors que font nos maris quand nous continuons à nous charger de tout et à prendre les commandes? Ils battent en retraite, parce qu’ils veulent éviter un énième conflit! Ils vivent avec la réalité d’une femme querelleuse. « Une gouttière continue dans un jour de pluie et une femme querelleuse sont choses semblables. Celui qui la retient retient le vent, et sa main saisit de l’huile. » Prov.27:15-16. (Relisez la leçon 6, « une femme querelleuse » si vous luttez contre ce problème).

Répandez-vous sur la terre. Qui est ce qui contrôle quand et combien d’enfants votre famille va avoir? Est-ce vous, vos parents, ou vos beaux-parents? Combien d’hommes vous ont déclaré que leurs épouses ont dit qu’elles n’auraient plus d’enfants? C’était une raison assez suffisante pour un homme de divorcer de son épouse comme récemment à l’époque de la guerre civile. Mais une fois de plus, le mouvement féministe a changé tout cela. Nous pouvons à présent tuer notre « erreur » si notre moyen de contraception connait une défaillance. Adam pouvait tout faire seul, mais pour accomplir le commandement divin qui lui a été donné d’être fécond et de se multiplier, il avait besoin d’une épouse. « Et vous, soyez féconds et multipliez, répandez-vous sur la terre et multipliez sur elle. » Gen.9:7. (Voir leçon 12, « Le fruit des entrailles », « Car mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance…» Osée 4:6)

Interroger leurs maris à la maison. Mesdames, êtes-vous les leaders de votre famille dans le domaine spirituel? Consultez-vous votre mari en tant que leader spirituel ou vous dites-vous: « Pourquoi je m’adresserais à lui? Qu’est-ce qu’il en sait de toute manière. Ne suis-je pas celle qui assiste à toutes les études bibliques et à tous les séminaires? Et je suis celle qui siège à tous les comités de l’église. » « Son mari est considéré aux portes, lorsqu’il siège avec les anciens du pays. » Prov.31:23. Maintenant, nous les femmes siégeons avec les anciens du pays. Plusieurs parmi nous siègent dans des comités pour choisir un  nouveau pasteur favorable aux idées féministes.  

« Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison  d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables. » 2Tim.4:3-4. Nous, les femmes, sommes à l’extérieur, discutant avec les anciens et les leaders, pendant que notre mari est à la maison à apprêter le diner pour lui et les enfants. Ou peut-être, il est hors de la ville, loin de sa femme querelleuse et dans une relation adultère. Puisque nous nous occupons des choses sans importance, nous avons donné le temps à notre mari de faire des choses plus importantes telles que pratiquer une activité sportive ou rencontrer les « copains ». Les enfants et nous obtenons des réponses à nos questions spirituelles par un professionnel comme le pasteur ou l’enseignant de l’école du dimanche. Cependant, « si elles veulent s’instruire sur quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison; car il est malséant à une femme de parler dans l’Eglise. » 1Cor.14:35. Avons-nous encouragé nos maris à s’occuper d’autre chose que de conduire spirituellement nos familles?   

Père. Nos maris ont été poussés de leur rôle de père, ou rendus conformes au modèle féminin de la parentalité. Nous critiquons si souvent la manière dont ils traitent les enfants, qu’ils finissent par arrêter « d’interférer ». Nous essayons de mouler nos maris en pères efféminés. C’est l’objectif des féministes. Leur but était qu’il n’y ait aucune différence entre le rôle de la mère et celui du père; donc, que tout se résume à la « parentalité ». Ainsi, il n’y aurait plus aucune raison empêchant un couple homosexuel de devenir parent. On a juste besoin de deux « parents » pour adopter un enfant, n’est-ce pas?

Dieu a donné aux enfants un père et une mère avec des caractéristiques différents. Nos enfants ont de leurs deux parents pour grandir sans un tas d’accrochages ou de troubles émotionnels. Si les rôles sont mélangés et flous, à quoi servirait un père? « Honore ton père et ta mère…» Matt. 19:19. Mesdames, s’il vous plait, observez la manière dont vous entravez le leadership et la virilité de votre mari. Si votre mari est strict et sévère avec les enfants, n’essayez pas de bloquer sa relation avec les enfants ou de surcompenser. Dieu dans Sa sagesse, savait ce qu’il faisait quand il a créé la mère et le père. Recherchez Sa sagesse dans ce domaine. Cessez de suivre la propagande dont nous sommes nourries à travers les medias ou d’autres femmes déçues. (Voir leçon 12 « Les fruits des entrailles »)

Témoignage

Laissez-moi partager avec vous une sagesse à laquelle le Seigneur a ouvert mes yeux. Quand mon fils était au début de son adolescence, j’ai remarqué qu’il semblait immature pour son âge. Il était un garçon exceptionnellement bon, gentil, et extrêmement intelligent. Cependant, il était immature. J’ai parlé de cette situation à une amie qui a huit enfants, et qui me dit qu’elle avait deux enfants qui étaient aussi immatures. En plus, nous venions toutes les deux de familles nombreuses, dans lesquelles un ou deux de nos frères et sœurs étaient toujours immatures en tant qu’adultes. Ce jour dans le parc, nous priâmes pour demander la sagesse.

Mesdames, le Seigneur est tellement fidèle. Le Seigneur ouvrit mes yeux sur le problème, seulement une semaine ou deux après. En analysant tous les cas, nous nous sommes rendu compte que les enfants qui étaient immatures avaient été protégés de leurs pères. J’avais contrecarré mon mari dans son rôle de père, ce qui a eu pour effet de gêner sa relation avec notre fils. Ensuite, j’ai essayé de surcompenser le manque d’attention et d’engagement de mon mari avec notre fils. D’habitude, je trouvais qu’il était trop strict ou injuste. Mais, mesdames savez-vous que Dieu ne fait jamais d’erreurs? Mon fils avait besoin de cette fermeté pour grandir convenablement.

Une fois que j’ai pris conscience de mes erreurs, je me suis prosternée devant le Seigneur en me repentant humblement, et en Lui demandant de me guider. Le Seigneur me poussa  à commencer par m’écarter du chemin de la colère de mon mari, que j’empêchais constamment. La première fois que je me suis mise à l’écart, mon mari ne savait pas quoi faire. Je craignais qu’il soit excessivement sévère, mais il est resté calme.  Plusieurs fois quand les enfants étaient au lit, il reportait sa colère sur moi, puisque je l’empêchais de réprimander son fils. Un soir qu’il commença à le faire (après que le Seigneur ait ouvert mes yeux sur mon erreur), je m’excusai, rentrai dans la maison et sortis mon fils du lit. Quand je me suis soumise à l’autorité de mon mari et à la sagesse de Dieu, notre vie de couple a été soulagée d’un grand poids.

De plus, au lieu d’être plus souple avec mon fils comme je l’aurai fait par le passé, je suis devenue aussi stricte que son père. Je suivais enfin l’exemple de mon mari. Et quand le Seigneur m’a poussé à le faire, j’étais heureuse de confesser toutes mes erreurs à mon mari et à mon fils.

En l’espace d’une année ou deux, un miracle s’est produit. Non seulement mon fils avait mûri, mais il était admiré pour sa maturité! Il a été choisi par notre ancien maire pour faire une émission télévisée sur la scolarité à domicile. Il a ensuite été invité à occuper un poste au sein du conseil de la scolarité à domicile, ce qui était la première fois qu'un étudiant occupait un poste dans un conseil dans l'état de la Floride. À la fin du banquet annuel de son équipe de natation, son entraîneur l'a fait se lever devant tout le groupe pour le féliciter pour sa "maturité"! Je partage seulement ceci pour vous montrer la magnificence de Dieu et Ses voies parfaites. Il est fidèle quand nous cherchons la Vérité, et quand nous obéissons à Ses incitations dans tous les domaines de notre vie. Mesdames, nous servons un Dieu puissant! Amen?

Qui peut trouver une femme vertueuse? Êtes-vous un disciple de Christ? En tant que chrétienne, obéissez-vous à la Parole de Dieu? « Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien plus de valeur que les perles. Le cœur de son mari a confiance en elle, et les produits ne lui feront pas défaut. Elle lui fait du bien, et non du mal, tous les jours de sa vie. Elle se procure de la laine et du lin, et travaille d’une main joyeuse. Elle est comme un navire marchand, elle amène son pain de loin. Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, et elle donne la nourriture a sa maison … Elle ne craint pas la neige pour sa famille, car toute sa maison est vêtue de cramoisi. » Prov.31:10-22. Plusieurs femmes rient et disent: « Ouais, bonne chance pour trouver une femme pareille!»

Mesdames, avons-nous observé attentivement nos vies et celles de nos enfants et nous sommes nous ensuite demandées ce qui se passait? Avons-nous laissé nos amis nous encourager à choisir une carrière ou à reprendre nos études au lieu d’être « une gardienne de la maison »? Les époux ont besoin d’une oreille attentive, et d’une épouse qui prenne en charge leurs besoins physiques tels que, apprêter leurs repas et s’occuper de leur linge.  Ils ont besoin que nous prenions soin de la maison, que nous portions, nourrissions et éduquions leurs enfants. C’est ce que dit la Parole de Dieu. Ce ne sont pas mes pensées ! Si nous faisons ce que nous venons de lire dans Proverbes 31, comment pourrions-nous travailler hors de la maison, être membre d’autant de comités ou retourner à l’université?

Ne vous privez pas l’un de l’autre. Si vous avez adopté le mode de pensée féministe et que vous vous êtes libérée de vos obligations d’épouse et de mère, il y a de fortes chances que vous vous soyez éloignée de l’union physique avec votre mari. « Toutefois, pour éviter l’impudicité, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu’il lui doit, et que la femme agisse de même envers son mari. La femme n’a pas d’autorité sur son propre corps, mais c’est le mari; et pareillement, le mari n’a pas d’autorité sur son propre corps, mais c’est la femme. Ne vous privez point de l’autre, si ce n’est d’un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente par votre incontinence ». 1Cor.7:25.

Quand il y a des soucis dans ce domaine, nous devons aller à la racine du problème. Nos foyers et nos rôles sont éloignés de l’ordre voulu par Dieu. Quand nous résistons aux avances intimes de nos maris, quand nous râlons, quand nous permettons que les troubles de la maison sapent le moral de notre mari, pourquoi sommes-nous choquées quand éventuellement, il cède aux faiblesses et aux tentations? « Car les lèvres de l’étrangère distillent le miel, et son palais est plus doux que l’huile;» Prov.5:3. « Elle le séduisit à force de paroles, elle l’entraina par ses lèvres doucereuses. Il se mit tout à coup à la suivre, comme le bœuf qui va à la boucherie … Sans savoir que c’est au prix de sa vie. » Prov.7:21-23.

Celui qui la retient. Les hommes par principe, ne confrontent pas leurs épouses; la plupart des hommes ne souhaitent aucun affrontement. Ils savent que s’ils essaient de prendre le contrôle, ils auront une dispute. Souvenez-vous de la femme querelleuse. « Une gouttière continue dans un jour de pluie et une femme querelleuse sont choses semblables. Celui qui la retient retient le vent, et sa maison saisit de l’huile. » Prov.27:15-16.

Certaines parmi nous ont cessé de contrôler et de manipuler, seulement pour se retrouver à l’autre bout du spectre. Plusieurs nous avons tellement voulu aider nos maris, que nous nous sommes retrouvées à tout faire. Nous faisons encore et encore. Cela lui enlèvera des bénédictions et par la même occasion arrachera la virilité en lui. Nous prenons des décisions, faisons tout dans la maison et dans le jardin, et participons aux revenus de la maison. Et nous sommes surprises qu’avec tout ce temps libre, il se trouve une belle femme impuissante dont il peut prendre soin.   

Si nous avons pris en charge une tâche qui revenait à notre mari, nous devons prier pour que le Seigneur change la situation. En priant, nous nous rendrons compte que très souvent, une mini-catastrophe se produira et obligera notre mari à nous sauver. Cependant, ce serait une bonne chose si nous n’essayons pas de l’évincer de sa position de sauveur. N’essayez pas d’arranger la situation ou de lui dire comment faire – laissez tomber! Nous devons réaliser que cette catastrophe s’est produite parce que nous nous sommes attribuées un rôle qui ne nous revenait pas, un rôle pour lequel nous n’avons pas été conçues. Cependant, vous ne devez jamais causer de crise; attendez que le Seigneur agisse, cessez de manipuler!

Qui devrait être le leader spirituel?

Une question que plusieurs femmes posent est: « Qui doit être le leader spirituel, puisque mon mari ne le sera pas ou ne l’est pas? » Ou bien beaucoup de femmes déclareront: « Je dois être le chef spirituel de ma famille parce que mon mari n’est même pas chrétien! » Pourquoi tant d’hommes négligent ils ou perdent ils leur position de chef de famille?

Son mari est considéré. Les femmes chrétiennes désirent que leurs maris soient les leaders spirituels. « Son mari est considéré aux portes, lorsqu’il siège avec les anciens du pays. » Prov.31:23. Cependant, certaines femmes chrétiennes ont décidé qu’elles voulaient être les leaders; la philosophie féministe a détruit la nation et à présent, elle détruit l’église. Quand les femmes sont entrées à l’église, satisfaisant ainsi leurs propres besoins spirituels, les hommes sont partis poursuivre d’autres intérêts. Quand les hommes sont partis, nous sommes tombées aux mains des pasteurs libéraux. Maintenant nous sommes captives. « Il en est parmi eux qui s’introduisent dans les maisons, et qui captivent des femmes d’un esprit faible et borné, chargées de péchés, agitées par des passions de toute espèce, apprenant toujours et ne pouvant jamais arriver à la connaissance de la vérité. » 2Tim.3:6-7. L’église est maintenant envahie en majorité par des hommes faibles et par des femmes pleines de volonté. Cela entrave notre efficacité en tant qu’église parce que les vrais hommes, les hommes chrétiens sont MIA!

« Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. » Matt.5:13. Faites désormais vos études bibliques à la maison. Et aussi, nous devons changer le contenu de nos études bibliques pour nous concentrer sur ce qu’une épouse, une mère et une femme au foyer devrait savoir. Souvenez-vous mesdames, près de la moitié des foyers en Amérique s’écroulent. Allons-nous continuer à enfouir nos têtes dans le sable? Attendrez-vous jusqu’à ce que le vôtre tombe? Mesdames, laissez les grandes théories et les philosophies bibliques à vos maris. Notre trop grande connaissance de la Bible détruit nos familles parce qu’elle intimide nos époux. Mesdames, depuis le jour où Eve a mangé le fruit « qui rend intelligent », nous avons soif de « connaissance ». Mais cette soif peut être aussi destructive qu’elle l’a été pour Eve et pour les générations qui sont venues après elle. Mesdames, il est temps de faire un exode de masse hors de l’église ; et ensuite attendre que nos maris nous conduisent. Si vous courez toujours vers l’église, pendant que votre mari reste à la maison, pour quelle raison ira-t-il à l’église? Comment pourrait-il seulement espérer vous dépasser, madame Spirituelle?

Je sais que c’est ainsi que pensent plusieurs hommes. Mon mari avait le même problème quand il est revenu à la maison. Il a fallu faire confiance au Seigneur pendant six ans, avant qu’Il me permette de retourner dans la meilleure église au monde!

Premièrement, mon mari a cherché une église dans toute la ville et a travers toutes les dénominations. Finalement, il s’est découragé, et a opté pour l’église à domicile. Durant cette période, j’ai perdu plusieurs amis qui me reprochaient de vivre dans le péché, parce que je n’allais plus à l’église. Même si c’était difficile de faire le culte à domicile pendant autant d’années, c’est la voie que Dieu a choisi pour ramener mon mari à la Parole à nouveau. J’étais ensuite si satisfaite, que je ne voulais pas retourner à l’église. (Pourquoi nous est-il si difficile de suivre le nuage quand il se déplace?) Puis, quatre ans plus tard, il y eut une grande effusion dans une église à environ trois kilomètres de notre domicile. Cependant, mon mari me dit qu’il ne s’y rendrait jamais. Plusieurs femmes pensèrent que c’était ridicule que je ne veuille pas m’y rendre toute seule comme elles le faisaient. Elles se moquèrent de moi parce que je me soumettais jusqu’à cet extrême, sans même mettre la pression à mon mari ou même en parler constamment pour l’accabler. Il m’a fallu prier pendant deux ans pour que Dieu agisse en ma faveur. Mais gloire au Seigneur! Dieu est merveilleux et quand il agit, c’est tellement puissant!

La première fois que nous y sommes allés, il courut à l’autel avant l’appel. Non seulement nous nous sommes rendus à l’église ce jour-là, mais mon mari devenir membre de cette église! Nous sommes maintenant membres et nous nous rendons à l’église trois fois par semaine – notre famille occupe un banc entier ! En plus de cela, nous participons à un atelier un soir par semaine, et il rencontre des hommes dans un groupe de responsabilisation. Mesdames, ceci peut vous sembler anodin si vous avez un mari pieux. Mais mon mari vivait dans l’adultère! C’est un véritable miracle vivant, parce que j’ai fait assez confiance à  Dieu pour attendre qu’Il agisse sur mon mari. A quoi cela aurait-il servi que je sois à l’église, et que mon mari reste encore à la maison à visionner du sport ou qu’il aille au cinéma? La plupart des femmes (en fait 90 pour cent) continuent d’aller à l’église seule sans leur mari. Chère sœur, Dieu honorera votre fidélité à Sa Parole, quand vous obéirez de tout votre cœur.

Christ est le chef de tout homme. Christ est le chef de tout homme et pas seulement des hommes chrétiens. Si cela a été votre excuse pour prendre la place de leader spirituel, alors lisez 1Cor.11:3: « Je veux cependant que vous sachiez, que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. »

Enseigner ou prendre de l’autorité sur l’homme. Nous les femmes, sommes si stupides, nous montrons ou disons à nos maris comment nous créons du temps pour lire nos bibles. Nous nous réjouissons de la lecture des livres et des magazines que nous jugeons intéressants! C’est de l’auto-justice! « Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. » 1Tim.2:12. « Mon peuple a pour oppresseurs des enfants, et des femmes dominent sur lui; Mon peuple, ceux qui te conduisent t’égarent, et ils corrompent la voie dans laquelle tu marches. » Ésaïe 3:12.

Qui est le chef de votre famille? Quand nous les femmes sommes celles qui dirigent la maison, vous ne pouvez-vous attendre qu’à du trouble. Si votre mère était celle qui commandait à la maison quand vous grandissiez, il y a de fortes chances que vous répétiez le même schéma dans votre foyer. En tant que chrétiennes, vous ne pouvez pas en toute conscience permettre que cela continue. Maintenant, ne rentrez pas à la maison balancer l’autorité à votre mari, en lui demandant de prendre la relève. Commencez juste par concentrer toutes vos pensées et vos efforts sur ce qu’une épouse, une mère et une femme au foyer devrait faire.

Priez sans cesse le Saint Esprit pour qu’il vous guide. Demandez quand vous devez passer d’une tache a l’autre, « Que voudrais tu que je fasse à présent, seigneur? » Occupez-vous de votre maison, de vos enfants, de vos priorités et laissez votre mari au Seigneur. Ce qu’il fait ou ne fait pas ne vous regarde pas, et ne relève pas de votre responsabilité! Dieu nous donne déjà tant à faire avec nos enfants, notre maison et notre ministère (enseigner aux femmes plus jeunes « ce qui est bien »). Mesdames, ceci est notre fruit dans le jardin. Cependant, ce fruit défendu est tout ce à quoi nous continuons de penser: enseigner ou exercer de l’autorité sur nos maris!

Soyez soumises à vos maris en toutes choses. Nous, les femmes, ne pouvons pas sélectionner et choisir quand nous voulons être soumises à nos maris. « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; … à leurs maris en toutes choses. » Eph.5:22-24. Il ressort de ce verset, que Dieu a mis tous les maris dans le rôle de leader de la maison.

Nul ne peut servir deux maitres. Quand les choses se détériorent et que nous prenons le contrôle dans nos relations avec nos maris, alors nos maris finissent par nous mépriser ou même nous haïr. « Nul ne peut servir deux maitres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou s’attachera à l’un, et méprisera l’autre …» Matt.6:24. Vous voyez ce principe en action quand un enfant qui écoutait ses parents, est envoyé à l’école. Tout à coup, cet enfant adorable vous répète ce que son enseignant a dit et maintenant, c’est vous qui avez tort. Nous envoyons nos fils et nos filles à l’université, avec notre argent (comme l’autocollant le dit), et quand ils reviennent  à la maison pendant les congés, ils nous prennent pour les idiots de la ville. (Voir leçon 14 « Les enseignements de votre mère » sur l’école à domicile, et les points sur lesquels vous devez prier avant d’envoyer votre enfant à l’université; parce que « Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance.» Osée 4:6.)

Il agira. Une fois de plus, agissez-vous comme si vous étiez le Saint Esprit  personnel de votre mari? Faites-vous étalage de votre spiritualité? Avez-vous réussi à convaincre votre mari de sa stupidité dans le domaine spirituel? Connaissez-vous la Bible mieux que votre mari ne pourrait jamais espérer la connaitre? Ou pire, vos enfants ont-ils une meilleure maitrise des Ecritures que leur père? Nous, les mères, faisons en sorte que nos enfants aillent à l’école du dimanche ou dans des écoles chrétiennes. Mais nous négligeons le fait que, quand nous satisfaisons nos besoins d’enseignements spirituels  à travers de multiples études bibliques pour surpasser nos maris, et que nos enfants ont des solutions à leurs besoins spirituels à travers l’école du dimanche, nous remplaçons nos maris par une contrefaçon. Il n’est donc plus nécessaire pour nos maris d’avoir à apprendre quoi que ce soit dans les Ecritures.

Par contre, il sait tout au sujet de ses équipes de sport favorites. Au lieu de lire sa Bible, vous le verrez lire le journal ou la page des sports. Si vous pensez qu’il est trop tard ou que votre mari a trop de retard pour vous dépasser vous et vos enfants afin de mieux vous guider, vous vous trompez. Puisque Dieu a donné vocation à l’homme d’être le chef du foyer, Il l’en rendra capable.

Cependant, nous devons confesser notre péché d’avoir remplacé notre mari comme leader spirituel. « Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace. » Jac.5:16. Vantez-vous de votre faiblesse à d’autres femmes, « Et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. » 2Cor.12:9. Et par-dessus tout, faites confiance au Seigneur: « Recommande ton sort à l’Eternel, mets en lui ta confiance, et il agira. » Ps.37:5.

Sanctifier par la Parole. A quel point est-il important que nos maris soient ancrés dans la Parole de Dieu, et qu’ensuite ils la partagent avec nous? « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Église, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la Parole, après l’avoir purifié par le baptême d’eau, afin de faire paraitre devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » Eph.5:25-27. Une fois de plus, ne harcelez pas votre mari. Il serait même sage de ne pas lui demander de vous la lire. Cela pourrait le pousser à se rebeller. Sa pression doit venir d’en haut, de son autorité. (Voir la leçon 5, « Gagnés sans un mot » Si vous voulez voir un changement réel chez votre mari, la manière de Dieu).

La porte étroite. Mesdames, passez par cette porte étroite et arrêtez de regarder ou de permettre à vos enfants de regarder la télévision. Cessez d’envoyer vos cotisations hebdomadaires ou mensuelles à Hollywood via le cinéma ou le magasin de vidéos, afin qu’ils arrêtent de produire des films qui détruisent nos familles et notre nation. Si c’est votre mari qui est accro à la télévision – priez! (encore une fois, leçon 5 « Gagnés sans un mot » si vous voulez voir des changements réels chez votre mari, la manière de Dieu). « Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. » Matt.7:13. Si ceux qui se disent chrétiens, arrêtaient de regarder la télévision ou d’aller au cinéma, Hollywood cesserait de produire des films dégoûtants. Nous les femmes, devons faire une guerre spirituelle à cette addiction qui nous tient nous, nos maris et/ou nos enfants.

Avertissement: Une femme a partagé avec moi une chose dont elle était fière. Son mari et ses grands garçons regardaient une émission plutôt dégoutante à la télévision. Cette femme a parlé à son mari et à ses fils comme s’ils étaient à la maternelle, leur suggérant même comme une enseignante l’aurait fait, que peut-être il y avait quelque chose de mieux à regarder. Elle zappa donc, tomba sur la chaine d’un prédicateur très charismatique, et fit un grand sourire à sa famille. Son mari et ses fils se sont levés et sont allés dans leurs chambres. Mesdames, ceci n’est pas un comportement respectueux! Le plus triste, c’est que le mari de cette femme a parlé de son malheur à tout le monde, et de son intention de divorcer.

Je lui ai fait savoir que sa réaction n’était pas une victoire, mais un acte de d’auto-justice. Personne ne peut être convaincu par un pharisien. J’ai partagé avec elle que j’avais commencé ma bataille contre la télévision par la prière et le jeûne. Il a également fallu que je me soumette et que je témoigne du respect à mon mari (même quand tout le monde pensait qu’il ne le méritait pas) pour que notre famille soit débarrassée de la pollution de la télévision.

Pratiquer votre justice devant les hommes. Allez-vous à l’église même quand votre mari reste à la maison? « Gardez-vous de pratiquer votre justice devant les hommes, pour en être vus; autrement, vous n’aurez point de récompense auprès de votre Père qui est dans les cieux. » Matt.6:1. Nos actions doivent être un reflet de ce qu’il y a en nous. Vous sentez vous « fière » d’être plus spirituelle que votre mari? Avez-vous essayé d’obliger votre mari à aller à l’église en lui faisant honte? Votre méthode vous a-t-elle réussi jusqu’ici? Se rend-il à l’église avec vous? Comment souhaitez-vous glorifier Dieu? « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » Matt.5:6.

Vous les reconnaitrez à leurs fruits. Quels sont les fruits de votre prétention à être chrétienne? « Vous les reconnaitrez à leurs fruits. » Matt.7:16. Etes-vous entrain de harceler votre mari à propos de ce qu’il n’a pas fait en tant chef spirituel de la famille? Faites-vous étalage de votre lecture de la Bible devant votre mari? Alors, vous produisez des épines, pas des fruits.

Comparez le temps que vous passez à lire des magazines, des livres, ou à regarder d’autres choses, avec le temps que vous passez avec la Parole. Qu’allez-vous faire à ce sujet? Appliquez-vous ce que vous avez lu dans ce manuel? Peut-on observer les changements dans votre personne depuis que vous lisez ce livre? « Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt comment il est. Mais celui qui aura plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui aura persévéré, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité. » Jac.1:23-25.

Tenir sa langue en bride. « Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine. » Jac.1:26. Quand était-ce la dernière fois que vous avez vomi des mots méchants à votre mari? Dieu dit que vous êtes vaine. Mesdames, contrôlez cette langue blessante! (S’il vous plait lisez et relisez la leçon 4 « la bonté sur Sa langue » et ensuite relisez la encore!)

La relation entre le Mari et l’Epouse

Nous ne sommes pas appelées à être les leaders spirituels de nos foyers. La Parole de Dieu se réfère à l’homme, comme Il le fait à Lui-même. Notre relation avec notre époux doit être à l’image de la relation de Jésus avec Son Eglise. Cherchons dans la Parole de quelles différentes façons notre relation avec notre mari doit ressembler à notre relation avec Christ.

Le chef. « Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise …» Eph.4:23. « Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. » 1Cor.11:3. Nous avons appris dans la leçon 8, « Femmes, soyez soumises », l’importance de l’autorité à la maison. Nous avons également appris les bénéfices de la soumission à nos maris, particulièrement pour notre protection et la protection de nos enfants. Les Ecritures comparent Christ, Chef de l’Eglise, à nos maris comme nos chefs à nous. Comme toute bonne organisation bien dirigée, ou spécialement l’armée, il doit y avoir une autorité bien établie ou un leader. Nous devons permettre à nos maris de diriger ! n’ignorez pas ce point. Vous devez leur permettre de diriger. Permettez à votre mari d’apporter des solutions aux problèmes qui se posent dans votre maison.

Le sauveur. « Car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le Chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. » Eph.5:23. Le mari doit être le sauveur du corps. Nous les femmes, pensons être les sauveurs. Mais quand il y a une crise financière, ou toute autre crise, le mari devrait être véritablement celui qui « sauve la mise ». Plusieurs épouses s’empressent de chercher du travail ou font des plans financiers. Agir ainsi c’est juste dérober une bénédiction à votre mari. Quand le mari pense à un plan, alors nous pouvons joyeusement nous soumettre. Quand l’épouse fait un plan, la maison est hors de contrôle.   

Nous, les femmes, devons assumer notre rôle de celles qui doivent se soumettre à leurs maris. Eux seuls doivent être les chefs de famille et les sauveurs du corps. Bien sûr, nous les épouses voudrions plutôt dire à nos maris de rester en arrière. Mesdames, quand vous voyez un problème, soumettez le à votre mari! Arrêtez le cycle dans lequel c’est vous qui conduisez et sauvez ! Voici quelques courts témoignages de femmes qui ont suivi ce principe à l’insu de leurs maris.  

Témoignage 1: mon mari n’était pas celui qui imposait la discipline à la maison. C’était le mec cool; j’étais la mère terrifiante et méchante. Un jour, j’ai finalement décidé d’agir selon le principe permettant à mon mari de diriger. Il a fallu contenir mon extrême autorité jusqu’à ce que les choses se produisent. J’avais toujours gardé les enfants sous contrôle. De ce fait, mon mari n’avait jamais remarqué de problèmes dans notre maison. Franchement, j’étais fatiguée d’être la seule adulte à la maison. J’ai suivi pendant presqu’une année, la même méthode que mon mari: ne pas  discipliner, corriger ou éduquer les enfants. J’ai regardé nos enfants devenir incontrôlables. J’avais toujours maintenu la situation calme, donc mon mari ne comprenait jamais quand je lui demandais de m’aider à discipliner les enfants. Quand ils sont devenus totalement incontrôlables, il était choqué! Mais, ça l’a finalement fait réagir! Pour la première fois, il a tapé du poing sur la table et leur a donné une fessée sans que je le lui demande ! C’est juste ce dont mes enfants avaient besoin. Mais plus important, j’étais soulagée du fardeau d’être la seule à faire régner la discipline à la maison, ce qui me laisse plus de temps de profiter de mes enfants, de m’amuser avec eux et de les aimer comme mon mari le faisait par le passé. Nous sommes maintenant « ensemble » à élever nos enfants. Il y a finalement l’équilibre que j’avais toujours désiré.

Témoignage 2: j’ai toujours essayé d’adoucir la dureté des méthodes autoritaires que mon mari utilisait avec nos enfants. J’avais l’impression que je devais les protéger de leur père, spécialement l’un d’eux que je sentais qu’il était une sorte de souffre-douleur. Ce que je ne réalisais pas, c’est que je ne bloquais pas seulement ses méthodes dures, mais je bloquais également l’amour des enfants pour leur père. Dès que j’ai appris ce principe, j’ai décidé de l’appliquer en suivant l’exemple de mon mari. Mon test a eu lieu quand mon mari a demandé à notre fils de tondre la pelouse. Suivant mon habitude, j’aurais été sur le dos de mon fils jusqu’à ce qu’il tonde la pelouse. Mais cette fois-là, je n’ai rien dit. Mon fils est allé au lit ce soir sans tondre la pelouse. A 23.30 mn son père est rentré de sa réunion et a voulu savoir pourquoi la pelouse n’avait pas été tondue. Au lieu de lui inventer des excuses, et de le défendre, j’ai juste répondu: « Je ne sais pas». Mon mari l’a sorti du lit et lui a fait tondre la pelouse dans l’obscurité cette nuit. Mon fils a pleuré durant tout le temps qu’il travaillait, et moi aussi secrètement. Mais les choses ont changé ; un rapprochement s’est développé entre mon fils et son père. De plus, mon fils a commencé à murir, éliminant ainsi un de mes soucis majeurs.

Témoignage 3: Mon mari n’avait jamais été bon pour subvenir aux besoins de la famille. Je l’ai toujours sorti d’affaire en me trouvant un emploi, quand il perdait son travail ou quand nous étions à court d’argent. Un jour, par pur épuisement, j’ai décidé de suivre son exemple et de rester calme quand les choses deviendraient dures.

Les choses se sont gâtées et il ne prenait toujours pas la situation en main, mais j’étais déterminée à rester immobile. Les choses empirèrent, et il se mit en colère. J’avais l’habitude de lui venir en aide quand il devenait furieux, mais cette fois je me suis rappelée les Ecritures: « Celui que la colère emporte doit en subir la peine; car si tu le libères, tu devras y revenir » Prov.19:19. Il était tellement habitué à ce que je prenne la relève pendant les crises, qu’il ne savait vraiment pas quoi faire. Au lieu de faire quoi que ce soit, j’ai juste prié pour lui. Alors que j’étais tranquille et calme, J’ai prié les Ecritures qui parlent du mari qui doit subvenir aux besoins, et des fruits du dur labeur. Ensuite, tout à coup, mon mari est entré en action. C’était épatant!

Je suis libre à présent de me concentrer sur les enfants et notre maison. Cela m’a permis de prendre soin de mon mari plus que je ne l’avais fait auparavant. Je pense que mon ressentiment envers lui a été trop grand pendant un long moment. J’étais tellement occupée par mon travail, à prendre soin de la famille, et à faire vivre la maison. Ce que je ne réalisais pas, c’est que c’est cela qui nous empêchait mon mari et moi d’être proches. A présent, je suis capable de lui témoigner de la gratitude. Tout cela a fait ressortir un homme merveilleux dont j’ignorais l’existence! Quelques fois, je retombe dans la tentation d’être le chef et sauveur de notre famille quand mon mari n’agit pas assez vite à mon gout, ou que je trouve qu’il ne gère pas une situation de la bonne manière; mais j’essaie d’apprendre que ces situations ne sont pas mon problème. S’il ne réagit pas ou s’il ne gère pas la situation de la bonne manière, c’est entre lui et le Seigneur. Le Seigneur est son autorité, pas moi.

Créé pour porter des fardeaux. Votre mari a été créé pour supporter les fardeaux de sa famille; regardez juste ses épaules larges et musclées et comparez les aux vôtres. Nous, les femmes, avons même essayé d’imiter ces épaules avec des épaulettes! Les hommes sont  véritablement conçus pour travailler mieux sous la pression. Peut-être pensez-vous que votre mari ne peut pas gérer ces pressions, parce que vous avez toujours été son filet de sécurité.   

Les femmes par contre, ont été créées pour gérer plusieurs choses à la fois. Nous sommes capables de gérer la maison avec toute sa maintenance, et de gérer des enfants de divers âges, personnalités et besoins; les repas, le nettoyage, le perpétuel rangement et les emplois de temps mouvementées de la famille. Femmes, il semble que nous pouvons tout faire. Mais pendant que nous prétendons tout faire, que fait notre mari? Le plus souvent, jouer! Pratiquer un sport, s’adonner à des hobbies ou s’amuser aux alentours!!!  

Sont un. « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. » Eph.5:31. « C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. » Eph.5:28. « Du reste, que chacun de vous aime sa femme lui-même » Eph.5:33. Nous avons entendu le terme « une chair » si souvent sans vraiment comprendre sa signification. En regardant la relation du Seigneur avec Son Père et notre relation avec  nos maris, nous pouvons voir qu’il nous manque quelque chose dans cette importante compréhension.  

Sanctifier. Mesdames, nos maris jouent un rôle important dans notre sanctification comme nous le voyons dans le verset suivant: « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, afin de faire paraitre devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » Eph.5:25-27. Ceci est une vérité biblique très puissante que très peu réaliseront. Nous, les épouses, avons besoin d’être sanctifiées (purifiées) à travers le fait que nos maris lisent et partagent les Ecritures avec nous. Votre mari vous lit il la Parole de Dieu quotidiennement? Comment est-ce que l’Eglise garde le corps purifié du péché qui sévit dans l’église? En lisant la Parole de Dieu. Avec les épouses, c’est la même chose.   

Témoignage: mon mari s’est toujours senti intimidé par sa responsabilité dans ce domaine. Nous avons découvert une merveilleuse et belle solution au besoin de la famille d’être quotidiennement dans la Parole. Notre famille s’asseyait ensemble, tous les 9 chaque matin, avec les quatre aînés qui lisaient et nos enfants qui ne savaient pas lire, assis calmement à faire des puzzles ou des coloriages. Cette méthode simultanée d’écoute d’un CD par jour et de lecture vous fait parcourir la Bible en juste 62 jours! La combinaison d’écouter Alexander Scourby lire la Bible correctement et de lire en même temps est si puissante, elle ne peut être expliquée.    

Aimer. « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé…» Eph.5:25. « C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes…» Eph.5:28 « Maris, aimez vos femmes, et ne vous aigrissez pas contre elles. » Col.3:19. Depuis que les féministes ont infiltré l’église avec des mensonges, il y a eu un « mélange » des rôles et des principes donnés aux hommes et aux femmes. Nous continuons d’entendre les autres dire que Dieu a commandé aux hommes et aux femmes d’aimer leurs époux.  Ce « commandement » a été  donné seulement au mari. En fait, la seule référence où il est demandé à une femme d’aimer son mari est donné dans Tite. La femme plus âgée est encouragée à enseigner aux plus jeunes à aimer leurs maris et leurs enfants. Deut.4:2 dit: «Vous n’ajouterez rien à ce que je vous prescris…» Cela signifie-t-il que la femme ne doit pas aimer son mari? Absolument pas! «… et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même a Dieu pour nous …» Eph.5:2. Le rôle premier de la femme est celui de respecter et de se soumettre à son mari. L’amour, le véritable amour, suivra. Si vous manquez d’amour inconditionnel pour votre mari, commencez par le respecter et à vous soumettre à lui, et voyez ce que Dieu fait dans votre cœur.

Doit être respecté. «… et que la femme respecte son mari.» Eph.5:33. «… (Les maris) en voyant votre (sa femme) manière de vivre chaste et réservée » 1Pi.3:2. Le respect pour le mari et le père est tellement nécessaire dans nos familles chrétiennes. Les mères, nous nous demandons pourquoi nos enfants ne nous parlent pas respectueusement et nous ne pensons pas à notre propre attitude envers nos maris. Au lieu de respect, il y a une attitude de simple tolérance envers le chef de famille. Les maris et les pères ont été foulés au sol et défiés chaque jour par leurs épouses; et c’est accepté ! Nous devons mettre un terme à cela immédiatement. Cela doit être profondément enraciné. Si nous aidons nos maris à subvenir aux besoins, alors nous sommes peut-être dehors avec d’autres femmes querelleuses qui font du commérage, murmurent et se plaignent de leurs maris. Priez que le Seigneur vous enlève de cet environnement et vous ramène à la maison. Si vos enfants sont dans des écoles publiques, vous n’avez pas de prière pour obtenir du respect. De même, plusieurs des enfants que j’ai rencontrés qui sont dans des écoles privées ou chrétiennes manquent de respect à leurs parents. Pourquoi ne les ramener vous pas à la maison pour les éduquer? Si votre famille regarde encore la télévision ou des vidéos, vous feriez mieux de penser à des vidéos éducatives. Assurez-vous que le comportement et l’attitude vus à l’écran soient ce que vous voulez qui soit « reproduit » dans votre maison.

Sont soumises. « Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. » Eph.5:24. « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient dans le Seigneur. » Col.3:18. « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur. » Eph.5:22. «…chastes, occupées aux soins domestiques, bonnes, soumises à leurs maris, afin que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée. » Tite 2:5. Les hommes doivent tout gérer. Ils peuvent déléguer certaines tâches, mais le rôle de l’homme est celui de chef, et nous les femmes, devons leur être soumises. Nous ne devons pas nous mettre sous l’autorité d’un autre homme (par exemple un patron ou l’enseignant de l’école du dimanche ou même un pasteur. Voir leçon 13, « Le fonctionnement de son foyer » car « mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance. Puisque tu as rejeté la connaissance…» Osée 4:6.)

Notre mari doit être l’autorité finale et ultime ici sur terre pour nos enfants et pour nous. Retenez ceci: les problèmes financiers sont l’une des plus grandes raisons de divorce. Mesdames, laissez tomber cet aspect important. Les couples qui ont permis au mari de diriger leurs maisons en gérant les finances, n’ont fait que des rapports de louanges. Ils ont témoigné que cela a totalement éliminé les disputes financières. Priez à ce sujet et voyez ce que Dieu fera. Votre mari voudra peut être que vous gardiez le chéquier. Priez pour être également déchargée de ce fardeau. Si vous pensez que votre mari est irresponsable, souvenez-vous: c’est le problème du Seigneur, pas le vôtre! Nos manières doivent plaire au Seigneur!

S’est offert. « Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle …» Eph.5:25. Le féminisme a juste détruit le scenario du « chevalier en armure scintillante ». Mais, nous voyons ici dans les Ecritures ce même homme galant qui donnerait sa vie pour sa femme et sa famille. Honorez-vous et respectez-vous avec reconnaissance les sacrifices de votre mari pour la famille et le faites-vous savoir aux enfants? Volez-vous une bénédiction à votre mari en étant celle qui tout le temps « sauve la mise »? Mesdames, occupez-vous a priez pour votre mari pour qu’il dirige votre famille. Encouragez votre mari à être plus présent, pas comme un invité, mais comme une personne active.

Continuer à mêler votre mari aux décisions qui doivent être prises et aux mini-catastrophes qui arrivent constamment. Déposez le fardeau aux pieds de votre mari. Cela vous permettra d’être paisible, douce et féminine. Vous découvrirez alors ou redécouvrirez votre mari. Vous devez le faire avec précaution et soumettre les problèmes à ses décisions avec bonne humeur et encouragement. Faites-le avec l’attitude tendre que vous savez avoir perdu en vous occupant pendant trop longtemps de charges qui ne vous revenaient pas. Mesdames, c’est la raison pour laquelle votre mari a tant de temps pour « jouer ». Arrêtez de prendre la relève, arrêtez de développer du ressentiment et agissez contre ce problème!

Prendre soin et subvenir aux besoins. « Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié sa foi, et il est pire qu’un infidèle. » 1Tim.5:8. Si vous travaillez ou si vous avez autorisé ou participé à « dépenser au-delà des moyens », alors, vous devez vous repentir. Satan vous utilise pour réussir dans son programme de diviser votre famille et de voler vos bénédictions. Cessez de jouer dans son équipe. Renouvelez votre raisonnement et amenez toute pensée captive à l’obéissance au Christ. Ce sujet est traité avec encore plus de profondeur dans la leçon 13, « Le fonctionnement de son foyer ». Cette leçon répond aux questions que vous pouvez avoir si c’est votre mari qui veut que vous travaillez, et que vous voulez rester à la maison.

S’il vous plait, comprenez que l’une des plus grandes raisons pour laquelle nous, les femmes, sommes si malheureuses et frustrées, ce n’est pas parce que nous ne sommes pas traitées de la même manière que les hommes. C’est parce que nous essayons de remplir un rôle pour lequel nous n’avons pas été conçues. Si le mari et la femme travaillent, qui est à la maison? Mesdames, la maison pour laquelle vous et votre mari travaillez et vous rendez esclaves reste vide! Ce sont de pales imitations de vous qui prennent soin de vos « petites bénédictions » et les éduquent Est-ce une surprise si vous vous sentez frustrée et insatisfaite?

Nous nourrir. Nous savons que nos maris sont supposés ramener « le pain à la maison », mais il y a la nourriture spirituelle dont nos enfants et nous avons besoin! « Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour savoir …» Eph.5:29. La nourriture doit provenir de la Parole de Dieu. Mesdames, nous avons fait que nos maris se sentent totalement incapables dans ce domaine. Plusieurs hommes ne savent même pas où commencer. Nous devons prier que le Seigneur fortifie et guide nos maris; faites cette prière tous les jours! Satan attaquera votre mari dans ce domaine parce qu’il sait à quel point il est important pour conduire votre famille. Il fera que votre mari se sente sans valeur, incapable et carrément stupide. Il utilisera les querelles avec vous et vos enfants pour arrêter les moments de lecture de la Parole de Dieu. (Priez pour avoir une opportunité de parler à votre mari de l’usage de la Bible sur cassettes ou sur CDs pour conduire sa famille – ça marche!). Depuis que nos maris ont échoué dans ce domaine, nous avons pris sur nous de régler le problème. Nous avons obtenu ce dont nous avions besoin en sillonnant de multiples études bibliques, séminaires et écoles du dimanche. Nos enfants sont envoyés à l’école du dimanche et aux cours bibliques de vacance pour écouter les mêmes histoires année après année; et ceci pour se détourner de l’église en tant que jeunes adultes.

Mesdames, Sarah a décidé de régler son problème avec Agar! Votre famille est-elle dans une situation Agar? Votre mari se sent si inferieur en tant que leader spirituel de sa famille parce que vous savez tout! Alors maintenant, vous et vos enfants allez à l’église et lui reste à la maison ou joue au golf.

 

« Qui peut trouver une femme vertueuse ?
Elle a plus de valeur que les perles.
Le cœur de son mari a confiance en elle,
et les produits ne lui feront pas défaut.
Elle lui fait du bien, et non du mal,
tous les jours de sa vie. »
Proverbes 31:10-12.

 

Engagement personnel: à laisser la place au Saint-Esprit pour diriger mon mari. « Sur la base de ce que j'ai appris de la Parole de Dieu, je Te confie mon mari, son leadership et sa spiritualité; Et j'attendrai patiemment que Tu agisses. Je rendrai à mon mari en toutes choses le rôle de leader afin de ne pas déshonorer Ta Parole. »

Si tu es prête à prendre cet engagement envers Dieu,et si tu es d´accord et prête à documenter cette étape de ton Parcours de Restauration, sous forme de questionnaire: „ce que j´ai appris“, clique ICI

Si tu souhaites être mise en contact avec une e-partenaire similaire pendant ta restauration, tu dois prendre soin verser ton coeur à chaque leçon.