“Semez de l’espoir dans votre communauté en

distribuant des Cartes d’Espoir”

“Et qui vous maltraitera, si vous êtes zélés pour le bien?

D’ailleurs, quand vous souffririez pour la justice, vous seriez heureux. N’ayez d’eux aucune crainte, et ne soyez pas troublés; mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur,

étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l’espérance qui est en vous” 1 Pi. 3:13-15.

Semez des Cartes d’Espoir

Pourquoi devez-vous avoir des Cartes d’ Espoir sur vous?

Nous vous encourageons à Imprimer et à toujours Avoir des Cartes d’Espoir sur vous parce que vous ne savez pas à quel moment vous tomberez sur une personne dans la vie de laquelle Dieu a prévu que vous semiez de l’Espoir. Voici le témoignage d’une rencontre de ce type pour vous encourager à être prête.

Témoignage

*En lisant ce témoignage, ayez s’il vous plaît à l’esprit que je m’adressais à une mère célibataire. Il ne s’agissait ni d’une bibliothécaire, ni d’un membre d’une église ou encore moins d’un homme.

Bien qu’il ne s’agissait pas d’une visite dans une église, ou d’une rencontre avec un pasteur ou le représentant d’église, quand Hilary m’a dit qu’elle avait une amie à Cape Town, en Afrique du Sud et qu’elle m’a mise en garde contre sa “secte”* à savoir Témoin de Jéhova, et contre le fait qu’elle “insisterait” pour que je me convertisse, je lui ai répondu que j’étais très excitée à l’idée de la rencontrer.

J’ai rencontré la jeune femme en question à l’aéroport et elle n’a pas attendu longtemps pour commencer à “témoigner” et à parler en termes élogieux de son église. Au lieu de me montrer ennuyée (parce que les gens peuvent sentir quand quelqu’un les juge ou n’est pas d’accord avec ce qu’ils disent), je l’écoutais avec intérêt. Je ne suis pas opposée à une église en particulier, mais à toutes les églises en général UNIQUEMENT parce qu’elles ont perdu de vue leur Premier Amour! La plupart des églises n’aident pas leurs membres ou leurs visiteurs à construire une relation PERSONNELLE, mais elles se focalisent plutôt sur la fréquentation de l’église et sur leur propre doctrine.

Pour être sincère, j’ai apprécié le fait qu’elle appartienne à une “famille” réligieuse, vu qu’elle était mère célibataire d’une fille de douze ans dont elle s’occupait toute seule depuis son enfance. Et parce que je l’avais écouté sans la juger, mais avec un intérêt sincère et une envie d’en savoir plus sur son église et sa dénomination réligieuse, ELLE était ouverte quand j’ai eu l’opportunité de commencer à parler beaucoup plus tard ce jour-là.

Si je m’étais opposée à ce qu’elle me disait, je suis certaine qu’elle n’aurait pas couru à la maison chercher sa fille (qui était rentrée de l’école), qu’elle ne m’aurait pas emmenée au centre commercial local et que je n’aurais pas déjeuné avec elles (avec la Montagne de la Table qui se trouvait juste devant nous au dessus du point de rencontre des océans Atlantique et Indien!).

La vérité est que je n’avais pas de plan (bien que j’essaie d’être toujours préparée et disposée à partager l’espoir qui est en moi – bien évidemment d’une manière douce et respectueuse), et que je voulais juste laisser les choses se passer selon SON plan et être utilisée comme de la vaisselle brisée pour Son service.

Le Seigneur m’a accordé l’opportunité de finalement m’exprimer juste avant que nous nous disions aurevoir, et ceci après qu’elle m’ait conduite près de son église et qu’elle m’ait montré le terrain où ils allaient en construire une nouvelle (des choses pour lesquelles j’ai également montré de l’intérêt). Je ne me rappelle pas exactement ce que j’ai dit, mais je crois que j’ai commencé en disant quelque chose comme:

“Je suis très contente pour toi, mais surtout pour ta fille de ce que vous ayez une si merveilleuse famille religieuse! Mais je me demande comment ça se passe quand tu te retrouves toute seule la nuit; tu sais, ces longues nuits au cours desquelles tous tes problèmes commencent à te bombarder? Je ne pense pas te l’avoir déjà dit, mais j’ai également été une mère célibataire. Mon mari m’a quittée pour une autre femme alors que j’avais quatre enfants de 9, 7, 4 et 2 ans. Et si je n’avais pas rencontré le Seigneur PERSONNELLEMENT à cette période, je ne sais pas comment j’aurais pu tenir. Ma vie aurait été sans aucun doute complètement différente.”

“Je n’étais pas comblée bien que j’avais une famille réligieuse tout comme toi. J’avais besoin de compagnie, d’amour, d’acceptation, d’être valorisée et d’un tas d’autres choses que personne n’était à mesure de me donner.”

Après cela, les mots ont commencé à couler quand j’ai commencé à lui parler de mon Amoureux, je ne parlais pas de Lui d’une manière bizarre, je lui disais juste Qui était le Seigneur pour moi.

La jeune femme ne répondit pas grand chose, et je n’étais pas sûre de la revoir quand elle me déposa à mon hôtel. Cependant avant de s’en aller, elle proposa de venir me chercher pour m’emmener à l’aéroport pour mon retour à Johannesbourg. Je compris donc que je ne l’avais pas offensée, mais qu’en fait, elle voulait en entendre plus. J

Cependant, le Seigneur a voulu prouver au moyen d’une crise et par la manière dont j’ai réagi (patiemment et paisiblement) ce que signifiait de vraiment Le connaitre. Elle vint me chercher si tard que je sus avant même d’arriver à l’aéroport que j’allais rater mon vol. Je le lui fis savoir en entrant dans sa voiture. Je n’étais pas en colère, car je me disais que peut-être le Seigneur m’empêchait de prendre un avion qui allait s’écraser. 😀

Une fois à l’aéroport, on me confirma que j’avais raté mon vol. Je l’ai néanmoins prise dans mes bras, je l’ai remerciée et je lui dis qu’elle n’avait pas à attendre avec moi jusqu’à mon prochain vol. C’est alors qu’elle me dit qu’elle avait été touchée par ce dont je lui avais parlé la veille et que c’était exactement ce qui manquait dans sa vie – une relation personnelle avec le Seigneur qu’elle n’était pas certaine d’avoir.

J’ai pu lui conseiller de prendre juste le temps de parler au Seigneur même en étant au volant de sa voiture en journée (ce qui faisait partie de son travail) et aussi durant ces nuits de solitude, de Lui ouvrir son coeur et de Lui demander de l’aide en toute chose. J’ai conclu en l’encourageant à Lui DEMANDER ce qu’elle devait faire pour être proche de Lui. Je lui dis que je ne savais pas comment y parvenir, mais que j’avais moi-même fait cette demande et que c’était simplement ARRIVÉ.

Mesdames, c’est ce qu’on appelle “témoigner”. Il ne s’agit pas d’étudier les routes romaines et de dire aux autres qu’ils sont des pécheurs. En fait, je crois qu’aucune de nous ne mésurait vraiment la valeur du sacrifice de Jésus sur la croix jusqu’à ce qu’elle fasse l’expérience de Son amour pour nous!

Autant un petit enfant ne se soucie pas de combien vous avez souffert pour le mettre au monde, autant nous, en tant qu’enfants spirituels ne nous soucions pas de combien Il a souffert.

Les êtres humains n’ont pas besoin d’un ticket pour le ciel, ils ont besoin de Le trouver ICI sur terre et maintenant! Comment aurions-nous pu, vous ou moi, vivre sans Le connaitre et faire Son expérience comme en ce moment?!?! Nous sommes tous focalisés sur nous-mêmes, égocentriques et nous vivons pour le moment PRÉSENT. C’est donc MAINTENANT que nous avons tous besoin qu’IL nous aide à tenir jour après jour parce que sans Lui, la douleur, la solitude ou les soucis nous pousseront à nous tourner vers les drogues, l’alcool ou vers un amour qui continuera à nous détruire!

Témoigner consiste simplement à partager comment vous avez fait l’expérience de l’amour, de l’aide et du soutien qu’Il vous a accordés. De cette manière, vous n’aurez pas à discuter ou à argumenter comme c’est le cas quand on interprète les Ecritures. Vous n’aurez non plus l’air de prêcher une nouvelle “réligion” dont les gens n’ont pas besoin. Il ne s’agit pas d’une religion, mais d’une RELATION dont les femmes (et les hommes) ont besoin. Une relation qui satisfait tous les besoins que nous avons en tant que personnes nécessiteuses.

*Appeler ou qualifier une dénomination réligieuse de “secte” est quelque chose que je condamne fermement! Que gagne-t-on à offenser les autres?!?! Et comment pouvons-nous “juger” une personne ou une église quand il est dit que même Jésus n’est pas venu pour juger mais pour sauver?!?! (voir Jean 12:47).

Aucune de nous n’est “arrivée”, mais nous sommes plutôt appélées à oeuvrer pour le Ministère de la Réconciliation, que ce soit en aidant une seule personne ou une église entière à se réconcilier avec Dieu et à rester fidèle à son Premier Amour! Dieu ne condamne AUCUNE dénomination réligieuse. Par contre, Il dit dans le livre de l’Apocalypse qu’Il est contre l’église parce qu’elle a oublié son Premier Amour.

Gardez votre coeur et votre esprit ouverts aux femmes de votre entourage qui ont été bléssées suite à l’abandon de leurs époux ou des autres hommes de leur vie – remettez-leur simplement une Carte d’Espoir avec le sourire. Ce qu’Il nous demande de faire est “très facile” – remettre simplement une carte à une femme brisée est la manière la plus facile de semer de L’ESPOIR et de conduire une femme de plus à découvrir le Seigneur en tant qu’époux. Vous n’avez donc qu’à sourire et à lui offrir une Carte d’Espoir.

NOTE: S’il vous plait, ne laissez pas trainer ces cartes n’importe où. Vous ne devez pas les afficher dans une bibliothèque ou sur un tableau, vous devez encore moins les laisser dans des lieux publics et jamais dans des toilettes. Ces cartes sont destinées à être remises à main propre à une femme blessée.

“Tes préceptes font mes délices, ce sont mes conseillers.” — Psaume 119:24

Il y a des Ministres en formation qui ouvrent des sentiers nouveaux et plus larges le long du chemin de restauration et qui sont des Bâtisseuses de Ponts pour vous.

Le bâtisseur de ponts

D’après un poème de Will Allen Dromgoole, version revue par Erin pour aider les femmes.

Une vieille femme, allant son chemin au cours d’un long voyage,

Au crépuscule arriva devant une ravine escarpée,

Au fond de laquelle roulaient des eaux tumultueuses et profondes.

La vieille femme la traversa dans la lumière mourante du jour,

Sans craindre le torrent gonflé et sombre.

Mais au lieu de continuer sa route en sûreté,

Elle se mit à bâtir un pont au-dessus du précipice.

« Vieille femme » lui dit une autre pèlerine,

« Vous gaspillez vos forces à bâtir ici un pont inutile,

Votre voyage atteindra bientôt son terme

Et vous ne repasserez jamais par ce chemin.

Maintenant que vous avez traversé la ravine sans encombre,

Pourquoi risquer le danger de ce labeur ? »

La bâtisseuse de pont leva les yeux et répondit :

« Mon amie, sur ce chemin que je parcours aujourd’hui,

Demain passera une jeune femme qui doit suivre mes pas jusqu’au bout.

Cette ravine, qui n’a pas été trop dangereuse pour moi,

Pour cette jeune femme sans expérience, risque d’être un abîme mortel.

Elle devra aussi la traverser au crépuscule

Et c’est pour elle que je bâtis ce pont sur la ravine.

Devenez une Bâtisseuse de Ponts en Partageant et en Semant SANS CESSE de l'espoir.