Chapitre 11 « Je t’aime Maman »

Chères fiancées, 

« Une fois que tous les liens du cœur sont coupés (de tout besoin terrestre : besoins physiques, matériels et émotionnels) et que la promesse est placée sur l’autel (chacune de Ses promesses), tu commenceras alors à vivre l’expérience « plus de larmes, plus de douleurs ».

Je crois en me basant sur mon expérience que l’une des choses les plus douloureuses durant le parcours de restauration, ce sont les questions qui envahissent notre esprit. Quand nous sommes face à une situation difficile ou quand nous avons déjà attendu pendant un certain temps que Dieu accomplisse Sa promesse, nous commençons à raisonner. Nous regardons à nos circonstances et nous commençons à nous demander: Comment est-ce-que la promesse de Dieu peut se réaliser dans ces conditions ?

Nous pouvons aussi nous demander: Peut-être me suis-je trompée? Peut-être ce en quoi je crois n’est pas la volonté de Dieu? ou bien, nous pouvons penser: Et si j’avais fait tellement de bêtises au point d’irriter Dieu? Et s’Il m’avait oubliée? Peut-être n’ai-je pas droit à ce que je demande?

Toutes ces questions chères fiancées, ont le potentiel de nous faire souffrir, et pire d’attaquer sérieusement notre foi. C’est horrible de se retrouver dans cette situation, mais c’est malheureusement la chose qui se produit quand nous restons focalisées sur nos promesses, sur les désirs de nos cœurs.

Il nous est impossible de rentrer dans la volonté de Dieu. Il nous est impossible de savoir exactement quels sont Ses projets pour nous, mais nous devons Lui faire confiance. Il est important que nous relâchions totalement entre Ses mains la personne ou la chose qui occupe nos cœurs et nos pensées.

Il est important que nous soyons totalement convaincues que Dieu est bon, Il est la Bonté même. Nous devons être remplies de l’assurance que Dieu ne peut avoir que des projets de bonheur pour nous. Il veut nous offrir un avenir brillant et de l’espérance.

Il est descendu sur terre par la personne de Son Fils Jésus Christ pour s’assurer que nous aurons toujours la victoire sur les tribulations et les épreuves. Rendez-vous compte chères fiancées!!! Dieu, notre Père nous a accordé la victoire sur le monde il y a plus de deux milles ans!! Acceptons donc de renoncer aux vies que nous désirons pour nous accrocher à Lui, qui sait à l’avance ce qu’il nous faut. Ne gardons pas nos blessures dans nos cœurs, disons tout au Seigneur Jésus et acceptons le repos qu’Il nous propose.

Le renoncement ou le lâcher prise.

Ce sont deux notions importantes qui m’ont empêchée de devenir folle durant mon parcours de restauration. Cependant, c’est une chose que je dois répéter constamment. Je dois relâcher la même chose encore et encore, autant de fois que nécessaire. Je dois lâcher prise pour ne pas avoir mal, pour ne pas souffrir de mes circonstances, pour garder les yeux sur l’objectif, pour garder les yeux sur Toi.

En fait, je vis une telle confusion en ce moment que je préfère sincèrement ne pas penser aux choses ou aux personnes pour lesquelles que je dois lâcher prise. Je ne veux plus penser aux promesses auxquelles je dois renoncer. J’ai juste besoin de rester cachée dans les bras du Seigneur Jésus, tout près de Son cœur. Je sais qu’à cet endroit, je n’ai pas à me poser de questions, à cet endroit, je suis à l’abri de toutes les attaques qui peuvent être lancées contre moi. Tout près de Ton cœur Seigneur Jésus, je ne peux être blessée par l’attitude des personnes autour de moi, près de Ton cœur, il ne me manque rien.

Et surtout quand je suis tout près de Toi, je suis sûre de ne faire aucune bêtise; je suis certaine de ne dire aucune parole déplacée, je ne ressens aucune colère, aucune tristesse.

J’ai besoin de Jésus. Je veux juste rester blottie dans ses bras.

« Tant que je me suis tu, mes os se consumaient, je gémissais toute la journée »
Psaume 32:3

« Trouver la Vie Abondante » nous indique de manière simple et pratique comment nous rapprocher intimement du cœur de Dieu.

 » Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. » Esaïe 55 : 8-9

Je lis ce verset et je me rends compte qu’effectivement les pensées de Dieu sont différentes des miennes. Ses désirs et ses projets pour moi sont au-delà de ce à quoi je peux penser. C’est très difficile à certains moments, je dois l’avouer. Parfois j’ai besoin d’être « rassurée », de sentir que ma foi n’est pas vaine. Il y a des moments où c’est difficile d’avancer à l’aveuglette.

~ Eliza in Cameroon
Je donne la dîme à RMI mon entrepôt

Veuillez lire s’il vous plaît le Chapitre 11 « Je t’aime Maman » et répandez votre cœur dans votre journal d’amour pour la semaine prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *