Donnez, et il vous sera donné:

On versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée

et qui déborde;

 car on vous mesurera

avec la mesure dont vous vous serez servis.

—Luc 6: 38

 

Je vis en ce moment même une légère crise financière, quelle meilleure opportunité que celle-ci pourrais-je avoir de partager le merveilleux principe que le Seigneur est entrain de m’enseigner? La plupart d’entre vous qui faites face au divorce ou à la séparation seront également confrontées à des crises financières, puisque ces deux situations semblent aller de pair. Les crises financières sont également une porte ouverte à la peur pour attaquer votre foi. Tout ceci, je le dis par expérience.

Si vous comprenez simplement et acceptez le principe de donner quand vous êtes dans le besoin, vous aurez l’avantage de vous rendre compte tout comme moi que Dieu a prévu ces épreuves pour augmenter ce que vous avez et pas simplement pour tester votre foi. En d’autres termes: quand il y a un manque dans vos finances (ou dans tout autre domaine de votre vie), Dieu veut que vous donniez (là où Il vous le montre), afin de pouvoir augmenter ce que vous avez.

Bien évidemment, notre chair nous pousse à faire le contraire; quand nous sommes dans le besoin, nous avons tendance à cacher ou à économiser ce que nous avons. Comme pour toutes les choses spirituelles, nous devons tuer la chair (en ne la nourrissant pas) et marcher plutôt par l’esprit, pour que l’esprit et la foi augmentent en nous. En sachant cette vérité, vous pourrez changer votre manière de penser, afin qu’à chaque fois qu’il y a manque dans votre vie, vous vous réjouissiez parce que vous saurez que Dieu a permis ce besoin afin d’ajouter quelque chose dans votre vie!!!

Quand mon mari m’a annoncé qu’il divorçait de moi, il m’a également dit qu’il me laissait toute la dette familiale (dont la grande partie m’avait été cachée) et qu’il ne paierait aucune pension alimentaire. Mesdames, quand vous vous retrouvez ainsi face à la Mer Rouge, qui est si je puis me permettre un endroit merveilleux, vous ne devez pas paniquer. Cela signifie juste que Dieu est sur le point de se manifester! Pour être honnête, je préfère les grandes crises aux petites parce qu’ainsi je peux me rendre facilement compte que c’est Dieu qui orchestre tout. Avant, je pensais que c’était le diable ou quelque chose de ce genre (par exemple quelqu’un qui n’attendait que de pouvoir me faire du mal). Et à cause de cette ignorance, je ne peux pas imaginer combien de fois j’ai manqué des bénédictions de Dieu, vu que je luttais contre elles – alors que tout ce temps Il essayait juste de me bénir. Je n’en suis toujours pas sûre, mais je ne me rappelle pas que quelqu’un m’ait jamais enseigné ce principe, est-ce parce que personne ne le comprend vraiment?

Comprenez donc que vous ne devez pas lutter et surtout ne pas paniquer quand vous êtes dans le besoin ou qu’une personne semble vouloir créer un manque quelconque dans votre vie. Au contraire, réjouissez-vous, car Dieu est sur le point de vous bénir! Voici le verset qui m’a enseigné ce qu’il fallait faire: « Eh bien, moi je vous dis de ne pas vous venger de celui qui vous fait du mal. Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, laisse-le te gifler aussi sur la joue gauche. Si quelqu’un veut te faire un procès pour te prendre ta chemise, laisse-le prendre aussi ton manteau. Si quelqu’un t’oblige à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui » (Matthieu 5:39-41, La Bible en français courant).

Bien que Jésus nous ait enseigné quoi faire, nous voulons nous accrocher à notre chemise ou essayer de la cacher. Et que Dieu nous en préserve, nous ne sommes pas prêts à faire mille pas de plus! Au contraire, même les Chrétiens demandent l’aide d’un avocat pour cacher de l’argent ou même essayer d’obtenir quelque chose d’une autre personne qui cherche également à enlever ce que nous avons. C’est ce pour quoi un avocat est payé. C’est la raison pour laquelle je suis si reconnaissante envers Erin de m’avoir enseigné assez tôt à faire simplement confiance au Seigneur pour mener mes batailles et à renoncer aux avocats.

Reconnaissons que quand nous nous comportons à la manière du monde, nous montrons notre ignorance de la Parole de Dieu et de Ses principes, et nous prouvons de même que nous ne sommes pas Ses enfants, parce que si nous l’étions notre attitude ne serait pas aussi inappropriée! Et une fois que nous nous comportons tel des héritiers du Père céleste, nous aurons l’air tellement étrange que nous ne pourrons empêcher les personnes perdues de le remarquer et de croire à leur tour en Jésus. Imaginez-vous ce bonus en plus de l’augmentation que le Seigneur veut vous apporter?! C’est de cette manière que vous pouvez “témoigner” aux Perdus, et non en leur distribuant des dépliants ou en leur récitant le chemin romain vers le salut. Les personnes égarées ont besoin de voir que nous vivons différemment.

Donc quand je suis assaillie de toutes parts par une situation de manque ou de besoin, je confesse de mes lèvres : « Dieu, Tu es sur le point de me bénir ! » et ensuite je peux aller dans mon cabinet de prière pour parler au Seigneur afin de savoir comment Il veut que j’aborde chacune des situations.

La semaine dernière par exemple, j’ai reçu des papiers de notre comptable disant que nous (c’est-à-dire “moi” puisque j’ai accepté d’assumer la dette) avions des arriérés d’impôts s’élevant à des milliers de dollars. Aussi fou que cela puisse paraître, j’attendais avec excitation de voir ce que Dieu allait faire puisque je savais qu’Il avait prévu cette situation juste pour me montrer à quel point Il est puissant et fidèle. Le Seigneur aime être loué, et comme n’importe quel époux Il veut que je sache à quel point Il est un Mari merveilleux, puisque je suis à présent sa nouvelle fiancée (du moins je me sens comme une nouvelle fiancée)!

De plus sachant à quel point les finances peuvent créer la panique, j’ai parcouru les nombreuses pages du document sans y prêter grande attention, et je les ensuite laissées sur ma table jusqu’au matin suivant, afin d’avoir plus de temps pour en discuter avec le Seigneur. Je voulais connaitre la volonté du Seigneur, afin de ne pas agir selon mes plans ou ceux de quelqu’un d’autre (c’est la raison pour laquelle je ne parle jamais de mes problèmes avec personne!). N’oublions jamais que pour chaque épreuve, test, tentation ou crise Dieu a un plan bien déterminé, incluant une bénédiction à la fin. Il ne veut pas que nous réfléchissions à notre propre plan pour nous en sortir. Il attend tout simplement que nous venions à Lui, pas dans un état de panique ou pour Le supplier, mais avec une totale confiance tel un enfant qui irait vers son père qui peut (et qui pourra) tout réparer!

J’étais dans ma cellule de prière quand le Seigneur m’a assuré qu’Il veillait sur moi et qu’Il me conduirait à chaque étape du chemin concernant mes impôts. Il m’a tout simplement rappelé ce qui s’était passé quelques semaines auparavant quand j’ai commencé à appliquer ces principes: quand j’ai donné alors que je n’avais rien (tout simplement parce qu’Il m’avait offert la possibilité de le faire, une fois que je Lui ai dit que j’avais la volonté de partager), et ensuite Il m’a bénie de manière tout à fait inattendue en m’accordant des milliers de dollars!

Revenons-en aux impôts. Le matin suivant, Il m’a poussée à prendre mon carnet de chèques et à lire minutieusement les feuillets qui détaillaient les arriérés d’impôt que je devais au niveau fédéral et national. Le montant de la dette ne cessait d’augmenter au fur et à mesure que je tournais les pages, jusqu’à ce que je me rende compte que je devais des dizaines de milliers de dollars et que mon beau filet de sécurité disparaitrait (les milliers de dollars dans mon compte bancaire), et en lisant, je pouvais entendre le Seigneur murmurer “As-tu confiance en moi?” et j’ai répondu en souriant “Bien sûr!”

Il m’a donc conduit à faire des chèques l’un après l’autre. Quand j’eus fini, Il m’a poussa à les laisser là sur ma table. Cette nuit-là et le jour suivant, à chaque fois que je pensais aux impôts, je répétais à mon Bien-aimé que je ne voulais que Lui, que je n’avais besoin que de Lui et à quel point je L’aimais et L’adorais. Le jour d’après alors que j’étais sur le point de mettre tous ces chèques dans des enveloppes pour les poster, Dieu m’a ouvert les yeux sur le fait que je ne pouvais pas payer faire ces chèques sur le compte de l’église, mais plutôt sur mon compte à moi parce que c’était des impôts personnels. Si ce montant pouvait rompre cet important filet de sécurité du compte de notre église, ce n’était pas possible que j’ai une telle somme dans mon compte personnel!

Cependant quand j’en ai parlé au Seigneur, Il m’a simplement demandé de nouveau si je Lui faisais confiance, et Il a ajouté “L’argent est là.”

Mesdames, on nous demande de croire en ce que nous ne voyons et de faire confiance à Dieu pour chaque miracle en ayant la foi; par conséquent, j’ai cru alors même que je n’avais rien “vu”, et une fois de plus Dieu a été merveilleusement fidèle! Le Seigneur m’a poussée à remplir de nouveau un chèque à la fois sur mon compte personnel, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un à remplir. C’est à ce moment qu’Il m’a fait arrêter. Quand je me suis arrêtée, je me suis rendue compte que c’était le chèque le plus important et que les autres chèques que j’avais remplis avaient dépassé la date d’échéance. C’est alors que l’ennemi a essayé de me convaincre de laisser d’abord ce dernier chèque impayé et de payer en priorité ceux qui avaient dépassé la date d’échéance. Cependant je ne l’ai pas écouté, et j’ai laissé cette dernière somme impayée pendant presque une semaine jusqu’à ce que le Seigneur me conduise de nouveau vers ces papiers et mon carnet de chèques.

Une fois le cauchemar passé, j’avais payé tous nos impôts à partir de mon compte personnel!! Ce qui était tout à fait impossible – impossible!! Mais Il a trouvé un moyen, bien que je ne puisse expliquer ce qu’Il a fait!

C’est ainsi que cette semaine face à la nouvelle crise financière que je traverse, je me suis remémorée mon propre témoignage quand je me suis retrouvée face à la Mer Rouge. Je suis certaine que ce sont les répercussions des impôts, mais cette semaine quand le moment de payer le prêt hypothécaire de notre maison est arrivé, je savais qu’il n’y avait rien. Je n’avais rien du tout. Le plus triste mais aussi le plus drôle c’est que je n’avais même pas assez d’argent pour payer une sortie éducative à mes trois jeunes enfants – il ne s’agissait que de 6 dollars (j’espère que vous riez aussi)! C’est juste après avoir rempli les chèques de paie et payé les factures de l’église que je me suis retrouvée de nouveau face à la mer rouge.

Ce qui m’a également fait rire c’est qu’il s’agit d’une chose pour laquelle mon EM s’était moqué de moi et dont il répétait que ça arriverait. Il avait même mis un point d’honneur à dire à nos enfants plus âgés que j’allais « perdre la maison » à cause de mes « dons insensés » que je pensais bêtement être des marques de « foi ». Bien évidemment, je n’ai jamais essayé de me défendre parce que le Seigneur sait que je suis folle. 1 Corinthiens 1:27 dit: « Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes. » Oui, j’en suis bien une.

Bien que normalement j’essaie de faire tous les comptes le samedi, je n’avais aucune idée de ce que je devais faire. Et quand je ne sais pas quoi faire, je ne fais rien; je n’y pense même pas. Une fois de plus, j’ai laissé le chéquier et les factures et je suis montée à l’étage pour me reposer dans le Seigneur et Sa bonté. J’ai saisi toute opportunité pour me retrouver seule avec le Seigneur pas pour qu’Il me rassure, ni pour pleurer ou Le supplier, mais parce que j’étais pleine de joie et d’excitation. Je me retrouvais seule avec Lui simplement pour Lui affirmer mon amour et le sien – pour Lui dire qu’Il était tout ce que je voulais, et tout ce dont j’avais besoin. C’est à la fin de chacun de nos petits rendez-vous que le Seigneur me disait “L’argent est là.” J’ignorais cet argent était caché, mais s’Il me disait qu’il y en avait, alors Il me montrerait comment le trouver.

Permettez-moi de vous dire que Dieu a accompli des miracles en vue d’affermir ma foi. Je L’ai vu faire des choses incroyables ; donc pour augmenter ma foi, je passe beaucoup de temps chaque jour à me rappeler toutes les fois où Il est intervenu et m’a bénie. « Compter » et énumérer mes bénédictions m’aide à m’endormir, et c’est également en les répétant que je me réveille chaque matin. Je le fais pour renouveler ma pensée, et chaque fois que je passe du temps seule avec Lui j’aime Lui rappeler à quel point tel ou telle chose qu’Il a faite est merveilleuse.

De plus, je ne tais jamais les merveilles de Dieu. Je trouve toujours l’opportunité de parler aux autres de chaque miracle qu’Il a accompli. J’aime particulièrement en parler à chacun de mes cinq enfants. Parce que chaque fois que je le fais, ma foi (ainsi que la leur) augmente et cela rend à Dieu la gloire qui Lui revient. Très souvent quand Dieu se manifeste à nous, nous avons de la peine à le reconnaitre. Cette attitude affaiblit notre foi plutôt que de la construire. Ceux qui publient des rapports de louange au Ministère de Restauration – qui soit dit en passant j’aime lire – et qui tiennent à parler de la fidélité de Dieu aux autres, sont ceux qui voient de grandes choses se produire dans leurs vies! Alors quand Dieu agit, rappelez-vous le moment où vous ne saviez pas quoi faire et comment Il a parfaitement tout orchestré pour vous. Pensez-y encore et encore, et utilisez chaque opportunité pour renforcer la foi des autres en partageant votre témoignage chaque fois que Dieu vous en donne l’opportunité. Non seulement vous mettrez en pratique le principe de “donner”, mais en plus vous “témoignerez”. Donc si vous avez besoin de plus de foi, donnez le peu que vous avez en partageant ce qu’Il a fait pour vous dans le passé.

Donc, le matin suivant qui était un dimanche, je me suis réveillée comme à mon habitude en disant au Seigneur à quel point Il me rend heureuse, à quel point je l’aime et en énumérant toutes les choses merveilleuses qu’Il avait faites pour moi le jour d’avant. Pendant ce moment, le Seigneur m’a rappelée quelque chose. Il m’a rappelée que quand mon EM déménageait, il avait demandé un prêt qui me terrassait financièrement (me rendant incapable de payer notre personnel. En passant, je ne lui ai pas “prêté” l’argent, je lui ai dit au contraire que je le lui donnais et qu’il n’avait pas à me rembourser). Cette semaine-là, parce qu’il n’y avait pas assez d’argent, Il me dit de ne pas percevoir mon salaire, (sinon je n’aurais pas pu payer nos employés). Mais ensuite, je me suis rappelée que j’avais toujours mon grand beau filet de sécurité (il était toujours là, souvenez-vous parce que j’avais miraculeusement payé tous mes arriérés d’impôts à partir de mon compte personnel!). L’argent était là, comme le Seigneur l’avait dit ! Je me suis donc juste payée le salaire que je n’avais pas perçu, mais en faisant un rapide calcul mental, je me suis rendue compte que je n’avais toujours pas assez d’argent pour ma famille – mais comme je me trompais ! En effet, j’ai pu payer toutes (pas juste quelques-unes) nos factures familiales. Bien que ce miracle se soit produit il y a plus de 24 heures, je suis toujours époustouflée et je n’arrive pas comprendre comment Il a pu le faire!! C’est impossible. Marc 10:27 : “Jésus les regarda, et dit: cela est impossible aux hommes, mais non à Dieu: car tout est possible à Dieu.”

Avant d’effectuer le paiement pour ma maison, le Seigneur m’a poussée à faire un chèque très généreux pour nos missionnaires africains et j’en avais encore plus qu’assez dans mon compte personnel! Plus tard, sachant que je devais augmenter ce que j’avais (et pas seulement payer les factures), j’ai demandé à Dieu de quelle autre manière Il voulait que je donne. Immédiatement je me suis rappelé que l’un de mes fils avait besoin d’une nouvelle literie. Quelques jours auparavant alors que je me promenais, j’avais vu des draps masculins en vente dans une boutique du coin et je m’étais rappelé que quand nous avions déménagé dans notre nouvelle maison, ce fils était le seul à n’en avoir pas eu de nouveaux. Donc après l’église, je suis allée à la boutique que le Seigneur m’a placée à l’esprit. Je savais que j’y trouverais ce dont j’avais besoin, et c’est ce qui s’est passé. Plus tard quand j’ai parlé à mon fils de ce que j’avais acheté pour lui, il m’a répondu que c’était une chose à laquelle il pensait, mais que n’ayant pas d’argent pour s’en procurer, il a fait confiance à Dieu pour lui donner ce dont il avait besoin. Dieu a voulu le bénir et Il a choisi de passer par moi!

À présent qu’il y a de nouveau un manque dans mon compte bancaire, je sais que Dieu a apporté ce besoin pour renforcer une fois de plus ce que j’ai. Je vais donc continuer à chercher des opportunités de donner. Plusieurs idées différentes me sont venues à l’esprit, mais je vais simplement attendre et permettre au Seigneur de commencer à ouvrir la porte aux idées qui seront les siennes et non les miennes. Ce que j’apprécie c’est que nous n’avons rien à faire, nous devons juste marcher vers les portes que le Seigneur illumine dans nos esprits et dans nos cœurs, et ensuite attendre qu’Il ouvre la porte (tel un gentleman). Et si une porte ne s’ouvre pas, continuez de marcher vers une autre porte ouverte. N’essayez jamais de forcer une porte – les voies du Seigneur ne nécessitent pas vos efforts. Le seul effort que vous devez faire est d’exercer votre foi.

Témoignage: Donner Encore Plus

Le principe du don ne s’applique pas uniquement aux finances et à l’argent, mais également à tous les domaines de votre vie. Un jour, alors que j’étais déjà épuisée par le fait d’être une “mère célibataire de cinq enfants”, mon fils m’a demandé si son ami pouvait rester chez nous pendant une semaine puisqu’il n’avait nulle part où aller. En l’espace de quelques heures, l’amie de ma fille s’est rendue compte qu’elle était coincée hors de chez elle, parce que sa mère était partie pour presque deux semaines, j’ai donc proposé qu’elle reste avec nous. Ça, c’est parce que je savais que Dieu était sur le point d’augmenter ma force et mon énergie, et je voulais coopérer avec Lui !

Cette même semaine, mon frère qui vit en Asie n’avait pas (pour une raison que j’ignore) reçu mon email lui disant que sa fille ne pouvait pas venir vivre avec nous pendant un an pour ses études, et il me mettait la pression afin que je prenne les dispositions nécessaires pour son voyage! Dès que j’ai coopéré avec ce que le Seigneur faisait, j’ai eu une force et une énergie que j’ignorais posséder!! Face à mon besoin, Dieu a créé des opportunités d’offrir le peu de force dont je disposais, pour m’accorder l’augmentation dont j’avais besoin!! Et maintenant à chaque fois que je fais face à des troubles financiers, je sais que je dois observer ce que Dieu veut que je fasse pour offrir le peu dont je dispose.

Dieu m’a enseigné ce principe il y a plusieurs années quand j’allaitais mes bébés. Plus mes bébés tétaient, plus j’avais de lait. Plusieurs médecins ou nutritionnistes diront malheureusement  à une mère qu’elle a besoin de donner des aliments artificiels à son bébé et qu’elle n’a pas assez de lait quand son bébé est capricieux et veut téter tout le temps! Mais la vérité est que Dieu a créé le bébé parfait et qu’il a donné à la mère toute la nourriture nécessaire pour son bébé en pleine croissance. Bien que des médecins m’aient dit que je serais obligée de recourir aux laits artificiels (parce que j’avais de gros bébés, dont l’un pesant presque 5,4 kg à la naissance), je savais que j’aurais assez de lait si je restais calme et que je laissais mon bébé téter autant qu’il le voulait à chaque étape de sa croissance!

Non seulement je n’ai pas eu besoin d’ajouter des laits artificiels à l’alimentation de mon bébé, mais en plus j’ai pu donner mon excédent de lait à un hôpital néonatal. À un moment, ils m’ont demandé d’aider une petite fille qui ne tolérait que mon lait. L’hôpital envoyait donc une voiture pour prendre mon lait chaque jour. Durant cette période, j’ai décidé de nourrir mon bébé d’un côté et de donner le lait de l’autre côté à l’hôpital. Quelques mois après, j’ai reçu une photo de la petite fille qui allait assez bien pour rentrer dans sa famille.

Dieu veut faire de grandes choses quand nous Lui faisons assez confiance pour donner ce à quoi nous voulons nous accrocher naturellement parce que nous craignons de ne pas en avoir assez.

Je le répète, ce principe vaut pour tous les domaines de votre vie: finances, force et le temps – la liste est infinie. Quand vous commencez à noter un manque dans un domaine quelconque de votre vie, Dieu vous dit: « Je suis sur le point d’augmenter ce que tu as! Maintenant laisse ta foi agir. Crois en ce que tu ne vois pas, reste ferme. Ne recule pas; n’aie pas peur de te retrouver dans le besoin. Je suis ta source, mais j’ai besoin de ta foi manifestée par tes œuvres (que tu vives selon ta foi) pour que cette loi spirituelle se manifeste. »

Vivre selon votre foi ne signifie pas que vous allez penser: “Bon, je vais donner ceci ou cela.” Attendez plutôt les opportunités que Dieu vous présentera. Il y en aura de petites et des grandes. Un matin, j’ai saisi l’opportunité de bénir une adolescente (qui je le sais, a besoin de Jésus) avec une tasse de café Starbucks. Quand elle a résisté, j’ai pu lui dire à quel point Dieu aime nous bénir et que j’étais excitée à chaque fois qu’Il me montrait comment je pouvais bénir les autres! Elle a donc accepté le café quand elle a su quelle était ma source et où elle pouvait trouver la sienne. Il y a beaucoup de personnes qui ont besoin de preuves pour comprendre la bonté de Dieu, mais comment les verront-ils s’il n’y en a pas dans nos vies?

Au milieu de tout ce partage, j’ai vécu une situation pour laquelle j’ai dû demander l’éclairage de Dieu. En fait, je suis allée à Lui pour me repentir, parce que je pensais avoir manqué une opportunité de donner. Une femme est venue à moi et m’a demandé ma carte de visite, mais j’ai hésité à la lui donner et je lui ai demandé pourquoi elle la voulait. Elle a répondu qu’elle voulait juste me connaitre et m’appeler de temps en temps pour parler. Je lui ai dit que j’étais déjà très occupée par mes cinq enfants (et ma nièce) me prenaient et que quand j’étais à la maison (et pas en voyage), je n’avais que peu de temps pour mener une vie sociale. Et que j’avais même dû annuler un rendez-vous avec une amie chère en matinée parce que je devais faire l’école à domicile à mes trois plus jeunes enfants. Heureusement, j’ai été interrompue par une autre amie qui est arrivée pour dire bonjour, la femme est donc simplement partie.

Quand j’en ai parlé au Seigneur en me repentant, Il m’a dit qu’Il m’avait poussée à résister à cette femme parce que c’était l’ennemi qui venait pour dérober et détruire Ses enfants. Il m’a dit qu’Il nous présentait des opportunités de donner, mais que l’ennemi pouvait faire pareil pour voler ou simplement nous détruire. Quand je Lui ai demandé comment discerner entre une occasion qui venait de Lui et une tentation, Il a dit qu’en restant proche de Lui, on ferait instinctivement la distinction dans nos esprits et qu’on ne tomberait pas dans les pièges.

À ce propos, l’un des pièges dans lequel nous tombons est quand notre générosité nous remplit d’orgueil. Quand nos témoignages ne rendent plus gloire à Dieu, mais nous glorifient nous (qui sommes si généreux)! Cette attitude est le filet dans lequel nous nous ferons prendre ou l’estrade de laquelle nous tomberons. Assurez-vous donc d’élever le Seigneur plutôt que vous  dans vos témoignages.

Recherchez les opportunités de donner, mais ne faites pas des dons à tout hasard. Les opportunités doivent venir de Dieu, et c’est Lui qui doit ouvrir la porte pour vous apporter Ses bénédictions. Parfois il y aura des manques que Dieu ne vous permettra pas de combler. Ce sera peut-être parce que quelqu’un d’autre devra régler cette situation ou que ce manque sera le moyen employé par Dieu pour pousser la personne à se tourner vers Lui. Et comme Dieu me l’a dit, nous avons l’assurance de faire ce qui est juste si nous restons proches de Lui!

Donc une fois de plus, prenez le temps aujourd’hui et tout au long de cette semaine de tomber amoureuse de votre Amoureux. Dites-Lui qu’Il est tout ce que vous voulez et tout ce dont vous avez besoin. Chantez-Lui votre chanson d’amour préférée et rappelez-vous toutes les fois où Il vous a bénie. Personne n’a à vivre une vie de manque alors que notre Dieu et Époux est la source intarissable de toutes choses!

CE QUE J’AI APPRIS