1  |2 |  3 ||4 ||5 ||6  |7

8 ||9 ||10 ||11 |12 |13

14 | 15 | 16 | 17 | 18   19

20  |21 |22 |23 ||24 |25

26 | 27 | 28  |29 | 30 |31

1 Mars 

“Anne parlait dans son coeur, et ne faisait que remuer les lèvres, mais on n'entendait point sa voix. Eli pensa qu'elle était ivre” (1 Sam.1:13)

Bien-aimés, lorsque dans notre brisement total et complet nous parlons à Dieu dans nos cœurs, nous Le trouverons. Pendant de nombreuses années Hannah avait désiré un enfant. On se moquait d’elle; on lui disait d’être satisfaite d’un mari qui valait mieux que dix fils. Année après année, elle se rendit au temple à la recherche de l’aide du Seigneur.

Bien-aimés, ce n’est que lorsqu’elle parla à Dieu de son coeur que sa prière fut exaucée. Avez-vous cherché le Seigneur dans cet état ?

Peut-être que vous l’avez cherché, mais peut-être qu’il y a plus qu’il veut de vous. Hannah a donné son futur fils au Seigneur. Elle a donné ce qu’elle désirait avant de le recevoir. Y a-t-il quelque chose, quoi que ce soit, auquel vous vous accrochez et que Dieu attend de récuperer de vous ? Donnez-le lui et regardez ce que Dieu fait mon Bien-Aimé.

2 Mars 

“A la septième fois, il dit: Voici un petit nuage qui s'élève de la mer, et qui est comme la paume de la main d'un homme. Elie dit: Monte, et dis à Achab: Attelle et descends, afin que la pluie ne t'arrête pas.” (1 Rois 18:44)

Bien-aimés, quand Élie a prié pour la pluie, ce n’était pas une petite demande. La pluie n’était pas tombée depuis plus de trois ans et demi. Mais la foi du prophète envoya son serviteur à la montagne sept fois avant de voir quoi que ce soit.

La foi d’Élie en la fidélité de Dieu était si grande qu’il savait qu’Il répondrait. Pourtant, la foi est plus que cela, car quand il a vu juste un soupçon d’un nuage — pas de pluie, pas de nuage, pas d’obscurcissement du ciel, juste un nuage aussi petit que la main d’un homme — c’était suffisant pour qu’Élie sache que ses prières ont été exaucées.

Bien-aimés, n’êtes-vous pas coupable d’incrédulité jusqu’à ce que vous sentiez la « pluie » sur votre visage? Ne manquez-vous pas de voir la gloire dans le premier petit signe de la prière exaucée? Est-ce que votre réponse est « ce n’est qu’un petit signe, beaucoup moins que ce dont j’ai besoin? »

3 Mars 

“Voyant qu'il ne pouvait le vaincre, cet homme le frappa à l'emboîture de la hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob se démit pendant qu'il luttait avec lui.” (Gen. 32:25)

Bien-aimés, avez-vous cherché Dieu pour cette bénédiction que vous désirez ardemment? Voici, une fois qu’Il viendra, vous devez prendre possession de Lui jusqu’à ce qu’Il vous assure que vous avez ce que vous avez demandé en gain.

Il arrive souvent que ceux qui paraissent intenses dans leur discours ou leur visage ne cherchent pas le Seigneur, en s’attachant à Lui avec tout ce dont ils sont faits, jusqu’à ce qu’ils sachent qu’ils ont été bénis.

Mon Bien-Aimé, sachez ceci, cela vous coûtera. A partir de ce moment, Jacob fut incroyablement béni par le Seigneur, mais il boita, se penchant à jamais. A partir du moment où vous recevez, vous aussi, vous vous pencherez. Mais, mon Bien-aimé, s’appuyer sur le Seigneur est une voie que vous chérirez sans doute, car vous n’essaierez plus jamais de faire les choses avec vos propres forces.

4 Mars

“Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.” (Matth. 16:24)

Bien-aimés, cela peut être la première mais certainement pas la dernière fois que le Seigneur vous demandera de le suivre sur une voie que vous n’auriez pas choisie pour vous-même. C’est une marche effrayante, de laquelle beaucoup sont tombés. Les histoires d’horreur sont bien plus nombreuses que les témoignages de ceux qui ont remporté la victoire. Oui, le chemin est effrayant, douloureux, épuisant, et il ne semble pas y avoir de fin en vue. Il n’y a pas non plus de garantie de victoire.

Pourtant, Bien-Aimé, alors que vous prenez Sa main et marchez toujours très près, plusieurs fois en vous appuyant sur Lui ou en enfouissant votre tête dans Ses vêtements tout en marchant très près du bord d’une falaise, vous serez transformé par l’expérience, ne voudrez plus lâcher prise, jamais. Acceptez le voyage, même si ce n’était pas de votre choix.

5 Mars 

“Ne vous inquiétez donc pas du lendemain; car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine.” (Matth.6:34)

Bien-aimés, ce verset nous exhorte à ne pas nous concentrer sur les « si ». Se demander, et de là s’inquiéter, ce qui apporte une lourdeur qui empêche à beaucoup de voir à jamais la victoire. Si souvent ce qui était redouté ou menacé ne se produit jamais. Pourtant, nous avons souffert dans l’anxiété, ce qui est souvent pire que si ce que nous craignions se manifestait.

Ne vous contentez pas de ce que vous « savez » va se produire, avec des pressentiments, des mains qui se tordent et des battements de coeur. Méditez plutôt sur ce que le Seigneur a en réserve pour vous, en tant que Son Bien-Aimé, et enveloppez-vous dans ces pensées. Elles vous réconforteront et vous garderont dans une grande et joyeuse anticipation des bénédictions qu’Il apportera.

6 Mars 

“Et c'est à cause de cela que je souffre ces choses; mais j'en ai point honte, car je sais en qui j'ai cru, et je suis persuadé qu'il a la puissance de garder mon dépôt jusqu'à ce jour-là.” (2 Tim 1:12)

Bien-aimés, croyez-vous que Dieu est capable d’accomplir ce pourquoi vous avez prié avec ferveur ? Alors vos doutes sont-ils causés par la pensée lancinante que peut-être; juste peut-être, Il ne peut pas le faire pour vous? Même si Sa propre Parole nous dit le contraire, qu’Il ne fait pas acception de personnes ?

Bien-aimés, ceux qui goûtent à la douce victoire sont ceux qui croient. Aucun de nous qui avons cru ne savait vraiment de prime abord mais au contraire avons cru profondément dans nos cœurs. La force de terminer la course est venue lorsque notre fois a été mise à l’épreuve, lorsque le tentateur est venu déguisé et a créé des circonstances qui « prouvaient » que ce ne serait pas le cas. Pourtant, semée profondément dans nos cœurs était la croyance, même quand ce que nous avons vu s’y opposait. La foi est plus forte que la vue.

7 Mars 

“Ce n'est pas en vue de mes besoins que je dis cela, car j'ai appris à être content de l'état où je me trouve.” (Phil.4:11)

Bien-aimés, gardez vos yeux et votre esprit concentrés sur la raison de votre épreuve. C’est pour vous rapprocher du Seigneur, et pour que vous appreniez et grandissiez afin que d’autres soient attirés à Jésus par ce qu’ils voient en vous. Quelle belle image nous pouvons peindre dans notre esprit quand nous pensons au contentement de Paul alors qu’il était en prison écrivant ce verset. Oh Bien-aimés, quel homme pour écrire de telles paroles inspirantes. Combien sa vie a été bénie, et même maintenant continue de rendre ministère à tant de gens.

Comment est-il possible d’être aussi content que Paul pendant ces moments éprouvants que vous et moi vivons actuellement? En étant en Lui, caché en Lui, dessinant, cherchant, fouillant, demeurant en Jésus-Christ. Le vrai contentement ne se produira qu’au milieu des épreuves, des souffrances et des persécutions. C’est là que nous apprenons à nous cacher and Lui et à etre dans le contentement.

8 Mars

“Asa invoqua l'Eternel, son Dieu, et dit: Eternel, toi seul peux venir en aide au faible comme au fort: viens à notre aide, Eternel, notre Dieu! car c'est sur toi que nous nous appuyons, et nous sommes venus en ton nom contre cette multitude. Eternel, tu es notre Dieu: que ce ne soit pas l'homme qui l'emporte sur toi!” (2 Chron.14:11)

Pratiquement parlant, à un certain niveau dans votre lutte pour surmonter l’adversité dans votre vie ou l’irritation qui vous afflige aujourd’hui, vous arriverez à cela, qu’il n’y a personne d’autre que le Seigneur qui peut vous aider.

Vous pouvez recevoir l’encouragement d’un frère ou d’une sœur en Christ. Vous pouvez tenter d’obtenir un soutien pour votre sort. Mais lorsque tout est dit et fait, seul le Seigneur peut vous aider. Lui seul peut vous montrer le bon chemin à suivre. Lui seul peut changer les circonstances qui semblent sans espoir. Lui seul est capable de tourner le cœur de ceux qui nous ont rejetés.

Beaucoup n’apprennent jamais ce principe important qui doit être appliqué à leur vie. S’il vous plaît, apprenez ceci et méditez-le cette semaine. D’ici là, vous serez dans l’attente.

9 Mars

“Mais le roi dit à Aravna: Non! Je veux l'acheter de toi à prix d'argent, et je n'offrirai point à l'Eternel, mon Dieu, des holocaustes qui ne me coûtent rien. Et David acheta l'aire et les boeufs pour cinquante sicles d'argent.” (2 Sam.24:24)

Pratiquement parlant, Dieu n’est pas intéressé ou impressionné par des cadeaux ou nos signes d’affection qui ne nous coûtent rien. Laquelle d’entre vous se réjouirait si son mari apparaissait avec un cadeau qu’il avait simplement trouvé sur le chemin du retour ? Cependant, plus on y réfléchit, plus il faut du temps pour y arriver, ou plus les épreuves qu’ils ont surmontées, financières ou physiques, pour vous offrir un cadeau qui leur a coûté cher, ou peut-être tout — cela bénirait et ferait vibrer votre cœur.

En suivant les principes bibliques, vous ferez face chaque jour au fait de « payer le prix fort », car la plupart vous coûtera la mort à vous même pour tourner l’autre joue, faire le kilomètre de plus, ne pas rendre le mal pour le mal. Donnez à votre Seigneur aujourd’hui et refusez de lui donner tout ce qui ne vous coûte rien. Et obervez ensuite comment tout vous sera ajouté !

10 Mars 

“Et l'Eternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur.” (1 Sam.16:7)

Beaucoup d’entre nous n’ont jamais laissé ce principe fondamental incroyablement important s’emparer de nous, surtout là où il compte le plus, dans notre relation avec le Seigneur. Nous nous concentrons et sommes focalisé, nous préoccupons davantage de ce qui peut être vu : le chrétien extérieur. C’est un piège. Cela nous fait nous concentrer sur ce que les autres verront. Ce sont les oeuvres, qui sont mortes. À l’intérieur se trouvent de mauvaises pensées, qui tournent habituellement autour de la pitié de soi ou de l’estime de soi, de l’égoïsme, de la jalousie, de l’envie. C’est la saleté à l’intérieur de la coupe que Dieu voit.

Cependant, si nous tournons plutôt les yeux sur ces conditions de cœur, nous rendant totalement acceptables à Dieu, alors Il prend soin de l’extérieur, en laissant couler ce nouveau cœur pour que les autres voient le Christ en nous, l’espérance de la gloire. Bien-aimés, le Seigneur regarde à votre cœur.

11 Mars

“Et l'Eternel dit à Samuel: Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l'ai rejeté. L'Eternel ne considère pas ce que l'homme considère; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Eternel regarde au coeur.” (1 Sam.16:7)

Pour que nous soyons vraiment comme le Christ, nous avons besoin d’avoir les yeux du Père, surtout quand nous regardons notre bien-aimé égaré. Ceux qui les considèrent comme «le prodigue», ou le pécheur, ne les attireront pas dans l’espérance et, par conséquent, Dieu ne sera pas glorifié. Au lieu de cela, nous devons considérer chaque personne que nous connaissons comme elle sera.

Dans ce passage, ils cherchaient le futur roi. Le père amena tous ses fils, sauf David. Ils ont vu sa taille plus petite, son apparence extérieure, et ont tiré leurs conclusions basées sur la vue. Mais nous savons que nous devons vivre par la foi, non par notre vue. L’ange salua Gédéon, qui se cachait, « Oh grand et puissant guerrier ».

D’autres ont vu un garçon berger, mais Dieu a vu un roi en David. Si vous priez pour que quelqu’un vienne au Seigneur ou retourne au Seigneur, alors vos yeux, dans la foi, devraient regarder au coeur qui sera bientot à Lui.

12 Mars

“A la septième fois, il dit: Voici un petit nuage qui s'élève de la mer, et qui est comme la paume de la main d'un homme. Elie dit: Monte, et dis à Achab: Attelle et descends, afin que la pluie ne t'arrête pas.” (1 Rois 18:44)

Ce principe, lorsqu’il est appliqué, ne manque jamais de distinguer ceux qui arriveront à la victoire dans la restauration et ceux qui n’y arriveront pas.

Les croyants dans l’expectative prient et cherchent fidèlement un signe. Ils n’ont pas hésité à dire après six fois, quand il semble ne rien y avoir, ils continuent de chercher jusqu’à ce qu’ils voient « quelque chose ». Et à cause de cette attente, ils se réjouissent et rendent gloire à Dieu tandis qu’ils éclatent d’excitation sur la plus petite bénédiction.

Puis, bien trop tôt, leur ciel devient gris et féroce. Mais sachant et se souvenant qu’ils avaient prié pour la pluie, ils ne craignent pas la tempête, contrairement à la plupart d’entre eux qui consideraient la tempête comme une autre épreuve, car ils n’avaient pas prié et ne s’étaient pas réjouis de la plus petite « nuée ».

Réjouissez-vous et dansez devant les tempêtes qui apportent vos bénédictions, mes Bien-Aimés

13 Mars

“Pour lui, il alla dans le désert où, après une journée de marche, il s'assit sous un genêt, et demanda la mort, en disant: C'est assez! Maintenant, Eternel, prends mon âme, car je ne suis pas meilleur que mes pères.”(1 Rois 19:4)

Bien-aimés, l’ennemi, une fois vaincu et humilié au combat, viendra sans doute voler la joie de la victoire. Elie se tenait intrépide, faisant confiance à Dieu pour montrer Sa puissance. Dieu n’a pas lâché Elie, mais a plutôt accompli de grandes merveilles. Pourtant, au lieu de se réjouir, de célébrer, de danser devant le Seigneur, le puissant Élie que nous voyons ici est déprimé et demande à Dieu de prendre sa vie.

Bien-aimés, ne permettez pas à l’ennemi de vous voler votre fête de célébration de la victoire, de vous voler les paroles de louange, de voler le témoignage encourageant qui était destiné à ceux qui cherchaient la restauration. Tenons ferme les bénédictions, les miracles, les témoignages qui sont les nôtres et sautons de joie à la victoire que notre Sauveur nous a apportée !

14 Mars

“Samuel prit une pierre, qu'il plaça entre Mitspa et Schen, et il l'appela du nom d'Eben-Ezer, en disant: Jusqu'ici l'Eternel nous a secourus.”(1 Sam.7:12)

Bien-aimés, pour avancer, sans peur et sans relâche, vous devez d’abord reconnaître la fidélité de Dieu dans votre passé. Ne vous a-t-il pas fidèlement aidé tout au long du chemin ? C’est la joie et la méditation des triomphes du passé qui nous feront avancer, sans relâche, par ce qui nous attend.

Bien-aimés, tout ce qui vous attend, sachez ceci : Il est déjà là et a fait un chemin pour que vous le surmontiez. Pas un moyen de le contourner, mais un moyen de le traverser. Car c’est en passant par le feu que ce qui nous a lié sera brûlé et donc nous relachera. C’est dans les rivières rapides que les fardeaux que nous avons choisi de porter seront balayés par le courant. Il nous a aidés.

15 Mars 

“Schamma se plaça au milieu du champ, le protégea, et battit les Philistins. Et l'Eternel opéra une grande délivrance.” (2 Sam.23:12)

Oh, Bien-aimés, connaître et expérimenter la joie absolue de la victoire après une dure bataille est si doux et restera avec vous tous les jours. Au milieu de la bataille qui pèse lourd contre vous, n’oubliez jamais, ne perdez jamais de vue la victoire qui vous attend. Car en période de défaite apparente, ou lorsque des attaques inattendues s’approchent et vous blessent, ce sont les moments où votre esprit essaiera de raisonner et vous dira de faire demi-tour. Jamais. Ne tourner jamais pour rechercher le calme dans la bataille; jamais longtemps pour revenir à l’époque de l’esclavage. Peu importe ce qui attend ceux qui vont de l’avant, peu importe ce qui tente de les arrêter, ceux qui persévérent sont ceux qui connaissent la joie exubérante d’être un héros de guerre spirituel — changé à jamais.

16 Mars 

“Si quelqu'un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui.” (Matth.5:41)

Oh Bien-aimés, il y a un principe qui manque si souvent — faire non simplement seulement ce qui est demandé, mais faire plus que ce qui est demandé. Bien sûr, beaucoup — trop — refusent de faire le premier kilomètre ou refusent de lâcher leur « chemise » parce qu’ils ne voient pas qui fait vraiment la demande. Ils voient un ennemi, ou quelqu’un qui n’est pas méritant ; par conséquent, ils refusent alors que c’est le Seigneur qui a fait la demande afin qu’ils soient bénis.

Encore une fois, lorsqu’il nous est demandé de faire un km, il faut en faire deux. Une fois que la chemise est prise, il faut enlever le manteau et le donner aussi. Sans cet effort supplémentaire, il n’y a pas de miracle, mais seulement s’étoner du « pourquoi » le miracle n’a pas été manifesté.

17 Mars

“Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.”(Apo.3:16)

Bien-aimés, ce « tiède » est une image de la plupart des gens qui cherchent la restauration. C’est pourquoi le taux de restauration n’est pas de cent pour cent. Encore une fois, comme dans la dévotion d’hier, c’est celui qui fait seulement un mile et ne donne que sa chemise.

Vous n’avez pas combattu, vous n’avez pas été maudits, vous n’avez pas péché — vous n’êtes pas pas froid pour les choses de Dieu, mais vous échouez à être bouillant —abandonnant tous les autres, ne voulant que Lui.

Bien-aimés, pour la restauration de votre vie, vous devez savoir qu’elle se trouve dans l’intimité avec Lui, seul. Cherchez-le aujourd’hui pour trouver ce qui vous bénira vraiment et vous apportera la joie que vous aspirez à trouver.

18 Mars  

“Voici, notre Dieu que nous servons peut nous délivrer de la fournaise ardente, et il nous délivrera de ta main, ô roi. Sinon, sache, ô roi, que nous ne servirons pas tes dieux, et que nous n'adorerons pas la statue d'or que tu as élevée.”(Dan. 3:17-18)

Bien-aimés, êtes-vous résolus, immobiles, déterminés dans la parole et le dessein; le principe de « quoiqu’il en coûte » est là où la plupart de ceux qui cherchent la restauration échouent. On me dit souvent que si tel ou tel événement se produit, le « croyant » abandonnera.

Cependant, ceux qui déterminent « quoi qu’il en coûte » disent : « Je ne renonce pas à cette promesse de Dieu, je ne compromets pas ce qu’Il a entrepris de faire dans ma vie. » Faites ce que vous voulez de moi dans la fournaise ardente. Tout ce qu’il faut pour  t’amener mon bien-aimé, fais-le, Seigneur. »

Maintenant, Bien-Aimé, quand les flammes arrivent, vous savez que cela fait partie de ce qu’il faut et maintenant vous êtes prêt !

19 Mars

“Asa invoqua l'Eternel, son Dieu, et dit: Eternel, toi seul peux venir en aide au faible comme au fort: viens à notre aide, Eternel, notre Dieu! car c'est sur toi que nous nous appuyons, et nous sommes venus en ton nom contre cette multitude. Eternel, tu es notre Dieu: que ce ne soit pas l'homme qui l'emporte sur toi!” (2 Chron. 14:11)

Bien-aimés, le seul principe qui doit être appris, médité et appliqué, c’est d’où viendra votre aide et votre espérance. Dans cette attaque ennemie contre votre relation, il n’y a qu’une Victoire. Lorsque nous essayons d’apaiser ceux que nous aimons, qui sont partis, lorsque nous espérons, prions ou convainquons « quelqu’un », ou « n’importe qui », de parler à notre proche égaré, nous nous préparons à l’échec. Quand nous croyons qu’un avocat ou notre pasteur ou un conseiller est notre réponse, nous échouons. Pas avant que nous comprenions et sachions qu’il n’y a personne d’autre que notre Seigneur et Sauveur que nous verrons la victoire.

20 Mars 

“Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur.”(Luc 2:19).

Bien-aimés, le principe des lèvres relachées est un puits de destruction. Beaucoup est écrit sur les dangers de ce que nous disons parce que c’est un principe tellement important et parce que le fait de ne pas l’appliquer entraîne les plus grands problèmes.

Pourtant, bien-aimés, ce n’est pas seulement ce que nous disons ou ne disons pas à ceux qui nous ont quittés. C’est ce que nous disons à tout le monde. Lorsque vous parlez de votre situation, la plupart des gens ont leur opinion. C’est le jour des opinions. Et chacune de ces « opinions » vous fera trébucher dans la course, chacune d’entre elles! C’est pourquoi tout ce que nous pensons et ressentons devrait être médité dans nos cœurs — non pas rendu public — mais médité dans nos cœurs pour que seul notre Seigneur puisse le voir.

Bien-aimés, méditez et reportez ; laissez ces choses s’enfoncer profondément là où elles changeront votre cœur et le rendront tendre.

21 Mars

“Oh! si je n'étais pas sûr de voir la bonté de l'Eternel Sur la terre des vivants!... Espère en l'Eternel! Fortifie-toi et que ton coeur s'affermisse! Espère en l'Eternel!” (Ps. 27:13–14).

Bien-aimés, tant de ceux qui croient tombent. Ils voient avec leurs yeux et non avec leurs cœurs. En vérité, si je n’avais pas cru que je verrais la bonté du Seigneur, je n’aurais pas pu attendre.

Non seulement nous attendons ce qu’Il a pour nous, mais nous attendons aussi que les épreuves passent. Oh, par combien de façons nous sommes éprouvés et testés. C’est là que la plupart tombent. Ils croient le tentateur qui dit qu’ils doivent y rester pour toujours à moins d’abandonner. Mais nous avons Sa promesse que nous ne faisons que traverser la sombre vallée, les eaux.

Bien-aimés, j’aurais désespéré si je n’avais cru voir la bonté du Seigneur dans la terre des vivants. Attendez le Seigneur, soyez forts, et que votre cœur prenne courage. Oui, attendez le Seigneur.

22 Mars 

“Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse.” (Ps. 30:5)

Ô Bien-Aimé, sentir la fureur du Seigneur alors qu’il nous discipline en tant que fils ! Mais Dieu, notre Père miséricordieux, désire nous changer et nous faire grandir, de sorte qu’Il permet au châtiment d’éliminer les pensées et les actions charnelles de notre nature pécheresse. Mais Bien-Aimé, Sa promesse est que cette fureur de Sa colère ne sera permise « qu’un instant ». Je sais qu’il semble que cela durera trop longtemps, que si cela ne s’arrête pas, vous n’y arriverez pas; mais notre Père qui est aux cieux sait... Il sait. Accrochez-vous à Lui. Approchez-vous de Lui et laissez-Le vous réconforter pendant ce temps. Laissez-le être votre modèle pour toute adversité; courez vers Lui et cachez-vous en Lui. Cela ne durera qu’un instant.

23 Mars

Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse. (Ps. 30:5)

Bien-aimés, oh, la faveur de notre Dieu!! Marcher dans Sa faveur est au-delà de tous vos rêves – d’avoir finalement traversé Sa colère et être dans Sa faveur. Et Bien-Aimés, ce n’est pas juste un événement ponctuel quand votre promesse vient à passer, c’est quand vous attendez le salut de vos proches; c’est attendre qu’Il réponde aux besoins financiers, et la guérison de toutes vos maladies. Bien-aimés, ce sont tous les petits moments qui s’ajoutent à la vie de faveur.

Bien-aimés, les tests et les épreuves seront avec nous tout au long de nos vies ici sur terre, mais Sa faveur dure toute une vie. Et pour l’éternité. «Il essuiera toute larme de nos yeux, et il n’y aura plus de mort; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur; les premières choses sont passées.»

24 Mars

Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse. (Psaumes 30:5)

Oh bien-aimés, les larmes que vous avez versées à cause de la douleur de votre cœur brisé ne sont pas en vain. Dieu a entendu votre appel au secours. Il est avec toi même quand tu pleures.

Notre Seigneur sait que les larmes nettoient votre cœur et votre âme des choses qui les ont endurcis. Oh, Il veut que vous soyez comme Lui, Jésus. Et c’est par les choses qu’Il a souffert qu’Il a appris l’obéissance à Son Père.

Permettez à ces larmes de vous purifier. Ne leur permettez pas d’arroser votre amertume au sujet de votre situation. Ne les laissez pas être utilisés par le tentateur, qui vous dira que Dieu n’entend pas ou ne se soucie pas. Permettez-leur de vous purifier et de vous laver de toute dureté aux infirmités des autres. C’est alors seulement que vous pourrez voir les autres avec les yeux de Jésus, avec Sa compassion pour les perdus et les pécheurs.

25 Mars 

“Car sa colère dure un instant, Mais sa grâce toute la vie; Le soir arrivent les pleurs, Et le matin l'allégresse.” (Ps. 30:5)

Oh Bien-Aimé, anticipe ce cri de joie quand l’aube se lève dans ta situation. Oh, laisse aller et donne-Lui la louange. N’attendez pas que votre promesse arrive. Réjouissez-vous et criez, alors que le jour nouveau se lève, que la lourdeur que vous avez ressentie la nuit précédente s’est levée, qu’il y a un jour nouveau. Réjouissez-vous et louez-le toute la journée. Laissez aller la pensée de la nuit et criez de joie qu’elle soit passée.

Et Bien-Aimé, la faiblesse et la fatigue que vous éprouvez est là pour vous encourager à vous appuyer sur Lui tout au long de votre voyage. Appuyez-vous sur Lui et sentez Sa force vous soutenir. Branchez-vous sur Son pouvoir de marcher dans la victoire et la joie aujourd’hui. Soyez une épître devant tous ceux avec qui vous entrez en contact aujourd’hui. Laissez-les voir la joie du Seigneur et faire l’expérience de sa bonté et de sa faveur.

26 Mars

“Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l'Eternel se lève sur toi.” (Is. 60:1)

Bien-aimés, ce matin laissez votre lumière briller devant Dieu et devant l’homme. Laissez l’esprit de l’homme qui croit bien qu’il voit pas, car il sait en qui sa confiance est! Que les autres — et le monde — voient Sa gloire sur vous, car c’est Lui qui doit être glorifié.

Pourquoi seriez-vous découragé? Il ne vous a pas quitté ni vous a abandonné. C’est Lui et Lui seul est la raison pour laquelle nous bougeons et avons notre être. «Lève-toi, resplendis; car ta lumière est venue, et la gloire du Seigneur est montée sur toi»!

27 Mars

“Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l'obscurité les peuples; Mais sur toi l'Eternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît.” (Is. 60:2)

Bien-aimés, l’obscurité du péché nous entoure, planant même sur nos âmes. Les gens tout autour de vous sont dans des ténèbres profondes, à cause de la méchanceté de l’humanité, qui ont tous détourné leur cœur de Dieu. Mais au plus profond de vous, tandis que vous cherchez Dieu avec ferveur, que vous méditez Sa Parole, que vous vous asseyez chaque jour en Sa présence, que vous vous appuyez sur Lui, que vous courez à Son nom car c’est une tour forte, là, vous verrez Sa gloire. Et cette gloire apparaîtra alors sur vous.

Moïse, qui a passé du temps avec le Dieu tout-puissant, est descendu de la montagne et son visage a brillé, rayonnant tellement de lumière qu’il a dû voiler son visage.

Ô Bien-Aimé, que la lumière de votre amour pour le Seigneur rayonne sur votre visage. Que Sa gloire s’élève sur vous et apparaisse sur vous pour que tous puissent voir !

28 Mars

“Des nations marchent à ta lumière, Et des rois à la clarté de tes rayons.” (Is.60:3)

Bien-aimés, y a-t-il de la lumière dans vos yeux? Est-ce qu’elle apparaît sur votre visage? Les nations viendront-elles voir la lumière et la splendeur et seront-elles témoins de votre résurrection? N’oubliez jamais que cette épreuve, cette épreuve et cette tribulation visent à créer quelque chose en vous — Sa gloire. C’est votre occasion de passer du temps avec Lui, à Ses pieds, à Son trône ! Oh, quel merveilleux Sauveur nous servons ! Pour être admis dans le saint des saints! Pour entrer dans ses portes avec action de grâce et dans ses cours avec la louange!

Bien-aimés, si vous n’êtes pas à un endroit où vous vous réjouissez, louez et l’adorez, mais plutôt vous êtes découragés et ne cherchez qu’à restaurer une relation, alors Bien-aimés, cette personne ne reviendra jamais. Car Dieu est un Dieu jaloux et Il n’aura pas d’autres dieux devant Lui.

29 Mars 

“Porte tes yeux alentour, et regarde: Tous ils s'assemblent, ils viennent vers toi; Tes fils arrivent de loin, Et tes filles sont portées sur les bras.”(Is. 60:4)

Précieux Bien-aimé, bien que tes yeux tombent et que ton esprit souffre en toi, le temps viendra où tu lèveras les yeux, et là tu verras tout ce que tu as perdu, tout ce que tu as perdu, pour le suivre !

Oh Bien-aimés, Dieu est plus que capable de faire excessivement, abondamment au delà de ce que nous pourrions jamais espérer, demander, ou imaginer! J’en ai été témoin presque quotidiennement, même au milieu de la tempête. Oui, vos yeux spirituels, les yeux de votre espérance, doivent apprendre à se concentrer et à voir les bénédictions au milieu — exactement au milieu — de la tempête. Tous les yeux voient quand les choses vont bien, et chacun veut servir ce genre de dieu, mais notre Dieu, Jéhovah, veut que nous soyons comme son Fils, qui a marché sur cette terre pécheresse pour son Père.

Apprenez à vous concentrer sur le visage de Jésus, regardez plein dans Son visage merveilleux.

30 Mars 

“Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, Et ton coeur bondira et se dilatera, Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, Quand les trésors des nations viendront à toi.”(Is. 60:5)

Bien-aimés, serez-vous rayonnants? Votre cœur se réjouira-t-il? Avez-vous regardé vers Lui? Car alors seulement votre visage ne sera plus jamais le même. Ou regardez-vous l’homme dans votre vie, comment vous devez lui plaire, anticiper sa rencontre, lui parler. Qui est votre premier amour ?

Bien-aimés, ceux qui trouvent la place secrète du Tout-Puissant, ceux qui demeurent dans Ses tentes, ceux qui regardent vers Lui et Lui seul, sont ceux à qui arrive la restauration. Une fois que votre Père céleste sait que Lui seul est celui que vous désirez, alors tout ce qu’Il a est à vous. Alors vous êtes vraiment l’un de Ses enfants. Comment est votre relation avec votre Créateur, votre Sauveur, votre Seigneur, votre Bien-Aimé ?

Aujourd’hui, tout au long de la journée, apprenez à le chercher. Prenez le temps d’être seul avec lui, car il est votre bien-aimé. Êtes-vous à Lui?

31 Mars

“Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point.”(Is. 40:31 LSG)

Bien-aimés, c’est pendant l’attente que vous êtes fortifiés. Ne perdez pas votre temps à vous tourmenter, à penser, à planifier. Lorsque vous attendez dans une salle d’attente, vous vous asseyez, sachant que votre nom sera bientôt appelé. Asseyez-vous donc, asseyez-vous devant le Seigneur et passez le temps à vous reposer en Lui et à attendre en Lui. Votre temps — votre miracle — viendra; votre nom sera appelé. 

Dieu sait que nous avons besoin de ce temps pour être prêts à faire face au miracle. Tous les miracles ont besoin de travail une fois qu’ils arrivent. Pensez au miracle d’un bébé et aux besoins de ce miracle. Le vôtre sera le même. Alors attendez et, pendant l’attente, reposez-vous. Reposez-vous en Lui.