La semaine dernière, nous avons terminé en disant que chacun d'entre vous pourrait facilement se souvenir d'un des « pires » événements qui vous sont arrivés personnellement et Lui demander de vous rappeler comment Il a miraculeusement et étonnamment fait en sorte que « toutes les choses concourent au BIEN - parce que vous avez aimé Dieu - parce que vous avez été appelés et que vous avez fait CONFIANCE à Son dessein ».

Vous êtes-vous simplement arrêté pour absorber cette sagesse ? J'espère que oui, parce qu'il y a plus à absorber cette semaine, car je partage comment la Perception d’un danger peut être très réel, ressenti au point que nous réagissons comme s'il était réel.

Laissez-moi partager cette histoire qu'Il a utilisée pour m'aider à comprendre ce principe et à apprendre cette leçon de vie. Juste après avoir terminé mon travail aujourd'hui, je me suis levé pour partir, j'ai regardé par la fenêtre et j'ai remarqué un alligator. Je dois dire que je ne m'habituerai jamais à voir un alligator qui se trouve pratiquement dans mon jardin, mais cela m'a rappelé quelque chose à laquelle j'ai réfléchi pendant que je mangeais mon déjeuner dehors. Quelque chose qui s'est produit quelques jours plus tôt lorsque j'étais dans ma piscine.

N'oubliez pas que je suis dans un centre de vacances. Pendant que je suis ici, j'ai une piscine dans le jardin qui est entièrement protégée par une moustiquaire et qui donne sur un lac. En Floride, il y a beaucoup de lacs artificiels pour absorber et recueillir toute l'eau de pluie pendant les mois d'été, il n'est donc pas rare que les maisons aient un lac. J'étais donc dans ma piscine, les bras posés sur le côté, regardant le lac, le remerciant pour ce paradis, quand tout à coup, j'ai pu voir les piques et j'ai su que c'était un alligator. Et, cet alligator nageait droit vers moi. Immédiatement, j'ai commencé à me dire : « Oh mon Dieu, sors vite de l'eau ! » Tout cela à cause du danger que je perçois, mais ce n'était pas du tout un danger pour moi.

Je n'étais pas dans la même masse d'eau ! Je suis en sécurité à l'intérieur d'une piscine entourée de Sa faveur (c'est certainement Sa faveur que je vive ici) mais j'avais cette sensation, cette impression de danger. Même si je voulais sincèrement sortir, je sentais qu'Il voulait que je reste là. Alors je suis restée où j'étais et je l'ai regardé nager vers moi. Plus il se rapprochait, plus je ressentais vraiment ce danger car il me regardait droit dans les yeux ! Mais j'étais en sécurité, parfaitement en sécurité, absolument en parfaite sécurité.

Puis, alors que je le regardais nager dans un tuyau de drainage (ce qui, je suppose, est la façon dont ils vont d'un lac à l'autre, sans traverser le sol), j'ai commencé à Lui en parler. Il m'a immédiatement ramené à des années en arrière, bien avant que mon ministère ne commence. En fait, petite correction, je pense que mon ministère était en train de naître (un peu comme beaucoup d'entre vous sont en train de naître).

Ce jour-là, j'avais également perçu un danger. Je rentrais à la maison en voiture vers notre appartement miteux (où, soit dit en passant, mes quatre enfants aînés disent que se trouvent leurs plus beaux souvenirs d'enfance). Je conduisais avec ma mère et mes quatre enfants étaient attachés à l'arrière, quand j'ai vu une voiture qui sortait de la très courte rue sans issue menant à notre appartement.  En passant devant cette voiture, j'ai vu mon mari terrestre au volant et, assise à côté de lui, l'autre femme ! Bien sûr, j'ai immédiatement perçu un danger, me demandant ce que cela signifiait. Je me suis retournée pour regarder ma mère qui était tout aussi choquée. Nous nous sommes regardées pendant une seconde, mais aucune ne savait quoi dire. J'ai donc tourné dans la rue et j'ai vu la voiture de mon mari terrestre. J'ai alors supposé qu'il avait laissé sa voiture et qu'il était parti avec l'autre femme (mais la proximité qu'elle avait avec ma maison et mes enfants me faisait peur). Chères épouses, lorsque je suis entrée, j'ai été encore plus choquée - il était là - mon MT. J'avais perçu ce que je peux jurer (à ce jour) être ce que j'ai vu de mes propres yeux et ma mère l'a même confirmé ! Pourtant, ce n'était pas du tout un danger. Ce que j’ai senti, ce que j’ai ressenti, c’est ce que j’ai cru avoir aperçu mais cela n’aurait jamais dû constituer une menace réelle pour moi ou mes enfants. 

La leçon de vie d'aujourd'hui peut être résumée en disant que nous ne devons jamais regarder avec nos yeux physiques, ni ce que nous ressentons, car même lorsque nous percevons une sorte de danger, très souvent ce n'est pas du tout une menace pour nous. Cela ne veut pas dire que si nous sentons qu'Il nous éloigne du danger, et que nous savons par expérience que c'EST LUI qui nous conduit à aller quelque part ou à faire quelque chose, nous devons l'ignorer.

La vérité est que, lorsque j'ai senti et ressenti que je voulais fuir le danger perçu, je n'ai pas senti que c'était le Seigneur qui me conduisait hors de la piscine. C'était entièrement dû à la peur que je ressentais. La peur perceptible que nous ressentons lorsque nous entendons ou regardons les nouvelles et tout ce qui se passe dans le monde. La peur perceptible que nous ressentons lorsque nous sommes malades ou que nous découvrons une anomalie dans ou sur notre corps. La peur perceptible que nous ressentons, même les mensonges que nous entendons dans notre tête ou de la part d'un médecin de confiance, que cela ne peut être que le cancer, que c'est sûrement fatal.

C'est la vérité qui nous libère. La vérité, c'est qu'il n'y a jamais eu d'alligator dans ma piscine et que mon MT n'était pas dans une voiture avec AF qui s'éloignait de ma maison et du sanctuaire de mes enfants. Il n'y avait pas non plus quelqu'un qui voulait me faire du mal quand le camion m'a suivie sur le chemin de terre dont vous avez entendu parler dans La source de votre force. Et la seule façon de connaître la vérité, malgré ce que vous percevez, est de s'assurer, plus que jamais, que nous marchons si près de notre Mari céleste, que nous pouvons le sentir nous tourner dans un sens ou dans l'autre ou rester là où nous sommes. Ce n'est que lorsque nous sommes aussi proches de Lui que nous pouvons naviguer vers le haut, vers le bas, autour, à travers et au-dessus des nids de poule - en fait, en sautant au-dessus des mines terrestres.

Chère fiancée, chérissez et protégez la Vie Abondante que vous vivez en tant que Son épouse et ne laissez pas l'ennemi prendre le dessus sur vous en vous faisant percevoir des dangers qui ne nous correspondent pas en tant que Son épouse.