Il y a deux semaines, j'ai terminé mon message en souhaitant que chacune d'entre vous connaisse (à nouveau ou pour la première fois) la joie débridée d'une mariée en mal d'amour. Revendiquant ce verset comme le vôtre, « Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui » « Car je suis malade d'amour ». Chant de Salomon 5:8, 2:16

Chère épouse, avez-vous réussi à surmonter la tentation d'être trompée par le tentateur ? Êtes-vous restée sous la coupe de votre MC ? Comme je l'ai dit, c'est en raison de ma maladie d'amour que je souhaite demeurer là.

Sans la joie dans mon cœur, les autres n’aurait sans doute jamais remarquer la « lueur » ou la « beauté » (cela n'a rien à voir avec mon apparence mais avec le visage de celui de Qui je reflète). Le contraire se produit aussi très souvent - lorsque vous cédez à la tentation après avoir trop longtemps regardé un mensonge. Si je choisissais de regarder et de me concentrer sur les mensonges, au lieu de me concentrer sur Son visage, je me retrouverais sans aucun doute avec un visage abattu, c’est ce que je veux partager dans le message de cette semaine.

Si nous revenons à la Bible dans Genèse 3 après que la femme ait été trompée et que le mari ait volontairement péché, nous savons qu'ils sont bannis du Jardin. La communion qu'ils avaient autrefois avec Dieu a disparu, et cela se reflète immédiatement dans la relation entre l'homme et sa femme (c'est la première fois que l'homme blâme Dieu et sa femme pour son péché).

Puis, malheureusement, ce manque de relation qu'ils avaient dans le Jardin avec Dieu, lorsqu'ils vivaient avec Lui, est transmis à leurs enfants, à leurs fils. Peu après, dans Genèse 4, nous voyons Dieu attirer l'attention sur le visage abattu de Caïn et, comme nous le savons, l'avertissement qu'Il lui a donné, n'a pas été pris en compte. Pourtant, je suis convaincue que chacune de nous doit prendre conscience de la sagesse d’un avertissement donné par Dieu et en tenir compte. Un visage qui est abattu (parce que nos visages reflètent nos cœurs) conduira au péché. Un péché commis.

C'est quelque chose que j'ai appris à mes enfants. Je n’autoriserais jamais les mauvaises attitudes ou un visage qui reflète quelque chose qui devait être traité dans leur cœur. Heureusement, ils ont tous bénéficié de cette formation et m’ont remercié ainsi que leurs conjoints.  Une mauvaise attitude signifie un cœur qui n’est pas droit. Ne permettez pas cela ni pour vous ni pour vos enfants. Pardonner éliminera la colère.

Permettez-moi également d'expliquer que le péché est différent d'une simple transgression, comme nous l'avons appris « Celui donc qui sait faire ce qui est bien, et qui ne le fait pas, commet un péché. » (Jacques 4:17)

Beaucoup d'entre nous ont peut-être manqué de « voir » ou de remarquer que nos maris avaient perdu l'amour dans leur cœur - alors que quelqu'un pointait justement le robinet ruisselant nos querelles. Ou peut-être avons-nous remarqué que leur frustration se reflétait sur leur visage, mais n'avons rien fait à ce sujet, au lieu de cela, nous sommes restées campé sur nos opinions controversées.

Cependant, ce « regard » de frustration et de mécontentement est ce que je crois que la femme adultère recherche, afin de bondir et d'attirer sa victime dans la fosse dans laquelle l'homme n'a aucune idée qu'il est sur le point de tomber.

Mais qu'en est-il de nous ?

Sommes-nous à l'abri de tomber dans le désespoir ou de tomber dans le péché ? Savez-vous que beaucoup de femmes cherchant à restaurer leur mariage succombent aux mensonges de l'ennemi, de leur famille et de leurs amis, selon lesquels leur mariage est « en quelque sorte » impossible à restaurer alors que la Parole de Dieu affirme clairement que rien ne LUI est impossible ?

J’ai connu personnellement plusieurs bonnes amies qui ont cédé en croyant aux « petits mensonges » qui ont surgi, lorsqu’elles « Ont Jeté Un Coup d’œil » et « Ont ouvert la Porte ». Au lieu de « Dormir pendant les Tempêtes », elles sont restées sur le pont à regarder et à craindre les vagues qui s’écrasaient au-dessus d’elles. N’oubliez jamais qu’Ève a été trompée et que nous sommes toutes aussi vulnérables, voire plus. Je n’aurais jamais voulu réaliser que mes « yeux étaient ouverts » au désespoir, me laissant facilement en proie à un remariage, me retrouvant à nouveau comme une femme adultère ou faisant face à un nombre quelconque de péchés qui arrivent aux « chrétiens » et surtout aux dirigeants qui sont la cible de l’ennemi afin de les détruire.

Chaque jour, tout au long de la journée, à chaque instant, je parle à mon MC dans mon cœur. Qu'il s'agisse simplement de savoir quoi porter, quoi manger au petit déjeuner ou qu’il s'agit d'une décision à prendre ou d'un problème à résoudre - rester proche et continuellement « amoureuse » évitera non seulement d’avoir un visage abattu - mais permettra aussi à nos visages de BRILLER reflétant à tous Son amour !

Cette semaine, vérifiez votre visage. Vos yeux sont-ils toujours aussi brillants, votre sourire aussi grand, le ton de votre voix aussi gai que le jour où vous avez réalisé que vous aviez un MC qui vous aimait malgré ce que les autres disaient ou voyaient en vous ? Si tout cela est passé ou même à diminué, je vous invite à commencer à vous souvenir des jours précédant votre rencontre intime avec Lui et à compter ensuite chaque bénédiction. Faites-le tout au long de la journée. Comptez-les lorsque vous vous endormez et recomptez-les au réveil. Ensuite, observez le visage que vous voyez dans le miroir.

Journal