La semaine dernière, je vous ai fait part d'une étonnante Révélation Concernant Les Mensonges et la façon dont, SI vous y réfléchissez, cela volera votre joie et vous empêchera d'être une bonne représentation de Son épouse. Et en tant que Son épouse, nous devons être différentes car si nous gardons un mensonge en vie, nous tomberons bientôt dans la culpabilité de quelque chose qui n’est tout simplement pas vrai, ce qui est le message de cette semaine.

Comme je l'ai dit dans la semaine 26 « Révélation Concernant Les Mensonges », j'ai continué à demander au Seigneur si quelque chose était vrai, en utilisant le principe du Psaume 139 : 23-24- « Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité ! »

Aussi loin que je me souvienne, chaque fois que quelqu'un me disait que j'avais un défaut où me corrigeais d'une manière ou d'une autre, je supposais d'abord que cela était vrai, au lieu de m'en défaire, en pensant que ça ne pouvait probablement pas ÊTRE vrai. J'ai toujours voulu être une meilleure personne, pour Lui, et quand j'étais très jeune, être meilleure pour mes parents. Heureusement, le fait de savoir qu'Il me parle m'a aidé à avoir de vraies conversations avec Lui, alors maintenant, c'est aussi simple que de Lui DEMANDER si quelque chose est vrai.

Vous avez aussi cette même capacité, chère épouse, alors faites-en la plus importante habitude de votre vie. Posé Lui des questions sur tout - surtout quand vous entendez des choses. Il sait tout et, à moins que ce ne soit pas vos affaires ou quelque chose qui ne vous concerne pas, Il vous donnera des éclaircissements et vous aidera à connaître la vérité. Et bien sûr, nous savons tous que la vérité nous libérera - libérera de tant de choses.

Maintenant, revenons à la vérité quand on nous dit qu'il y a une erreur ou même qu'on a eu raison. Si ce qui a été dit EST vrai, même en petite partie - alors Il me montre simplement comment changer, sans aucune forme de culpabilité. Au lieu de cela, ce qu'Il partage est toujours rempli de paix, d'excitation et d'espoir.

*Donc si vous ressentez quelque chose de différent, pas en paix, ni enthousiaste ou plein d'espoir quand vous Lui demandez quelque chose, alors ce n'est pas de Lui, d'accord ?

Malheureusement, cette fois-ci, j'ai reçu une avalanche de courriels me demandant si ce qu'elles avaient entendu était vrai - souvent sans préciser à quelle partie de la longue énumération de mensonges elles faisaient référence. Je découvre donc souvent que je laisse encore entrer un ou plusieurs mensonges, comme laisser entrer dans mon cerveau une mouche ou un moustique ennuyeux qui pour me distraire, bourdonnerait.

Bien que je ne sois absolument pas certaine de la façon dont cela s'est produit, j'ai commencé à ressentir un sentiment de culpabilité fallacieuse. Fallacieux parce que tout ce qui est dit était basé sur une croyance erronée ne tenant pas la route et entièrement inventée. Et encore une fois, la culpabilité ne vient jamais de Dieu. (Pour vous aider à comprendre cela, veuillez lire, Leçon de vie Semaine 4-6 « Condamnée » « Dissimulation » et « Accusateur »).

Ce qui est également très alarmant, c'est que je n'avais aucune idée que j'avais pris cette fausse culpabilité. Très vite, j'ai eu l'impression de porter un lourd fardeau - sans compter qu'en revendiquant ou en prenant possession d'une fausse culpabilité, le vrai coupable n'éprouvera jamais de remords et ne pourra jamais obtenir la condamnation nécessaire pour se réconcilier avec Dieu.  (Encore une fois, pour vous aider à comprendre cela, veuillez lire, Leçon de vie Semaine 4-6 « Condamnée » « Dissimulation » et « Accusateur »).

La semaine prochaine, je partagerai avec vous comment j'ai été libéré de la culpabilité fallacieuse qui m'épuisait.

Journal