La semaine dernière, nous avons commencé à discuter sur le thème des mensonges et de ce que nous « choisissons » finalement de croire. Reprenant après avoir passé la semaine à réfléchir sur cette pensée et la laissant s'imprégner dans notre cœur et notre moelle et permettez-moi de partager ma propre expérience avec vous.

Les récents mensonges qui ont été prononcés contre moi – qui comme vous le voyez Il a utilisés pour le BIEN afin que je comprenne cette leçon de vie et que je la partage avec vous, Romains 8:28 – sont des mensonges dont j’ai su immédiatement qu’ils étaient étranges et bizarrement faux, mais quelques semaines plus tard – je me suis retrouvée à me demander si une partie du mensonge était vraie !

Heureusement, comme à mon habitude, j’ai rapporté chaque mensonge à mon MC, encore et encore, pour me débarrasser de ma fausse culpabilité. Jusqu'à il y a deux jours, quand je l'ai entendu dire : « Erin mon amour, ne vois-tu pas que si tu « choisis » de continuer à réfléchir à ces mensonges, tu commenceras bientôt à croire une partie du mensonge ? Et si tu crois ne serait-ce qu'une infime partie de ce mensonge, dont tu sais qu'il est non seulement faux, mais aussi ridiculement faux, parce qu'il n'est basé sur aucun fait ou aucune vérité - alors tu n’es pas différent de ceux qui ont inventé et propagé ce mensonge. Tu donnes aussi du pouvoir à l'ennemi, tout comme eux ».

Voyez-vous combien il m'a été difficile de me faire à cette idée ?

Aussi, laissez-moi vous donner un exemple absurde pour que vous puissiez comprendre plus facilement, car c'est ce que je Lui ai demandé de faire ensuite.

Disons que quelqu'un vous a dit que vos yeux étaient bleus, alors que vous savez que vos yeux sont marrons ? Vous pourriez commencer par être d’accord : « Oh, vraiment , bleu ? »

Ils auraient pu dire : « Quand vous portez cela vos yeux paraissent bleus » ou « Dans cette lumière, vos yeux deviennent bleus », mais au lieu de cela ils ne vous donnent aucune explication.

Alors le mensonge continue de tourner en boucle dans votre tête et avec le temps vous commencez à vous demander « Mes yeux sont-ils bleus ? » et vous commencez à imaginer que vous voyez peut-être des teintes bleues dans vos yeux.

Oui, cet exemple est quelque peu absurde, mais je crois que si vous demandez à votre MC de vous rappeler un mensonge qui a été dit sur vous, quelque chose que vous savez honnêtement ne pas être vrai, mais que vous avez envisagé que cela puisse être vrai, alors j'espère que cette révélation pourra mettre fin à ce mensonge.

Ne laissez rien de ce qui est dit sur vous, ou de ce que vous avez entendu sur quelqu'un d'autre, éroder vos sentiments, car tout ce qui est dit pourrait vous voler votre joie. Quand quelque chose est vrai, vous le savez et ce que vous entendez vous rend joyeuse et paisible. Il ne s'agit pas de juger quelqu'un (parce que c'est à Dieu de le faire, même notre MC n'est pas venue sur terre dans ce but).

« Enfin, frères et sœurs, nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d’amour ou d’approbation, de tout ce qui est vertueux et mérite louange, Ce que vous avez appris et reçu de moi, ce que vous m’avez entendu dire et vu faire, mettez-le en pratique. Alors le Dieu qui donne la paix sera avec vous. » (Philippiens 4:8-9)

En tant que Son épouse, nous devons être différentes. En tant Son épouse, nous ne voulons pas entretenir de mensonges ni tomber dans une fausse culpabilité fausse culpabilité à propos de quelque chose qui n'est tout simplement pas vrai (c'est ce que je vais partager la semaine prochaine). Au lieu de « donner du pouvoir à l'ennemi », nous devons nous assurer que nous utilisons le pouvoir positif et aimant, SON AMOUR, SA vérité pour nous libérer et libérer les autres.

Journal