Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui

Je chercherai celui que mon coeur aime... 

Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé.

Que je suis malade d'amour. 

Cantique des Cantiques 3:2-4; 5:8

 

Quand j'ai commencé ce chapitre, de manière inhabituelle grâce à Son amour, j'ai eu du mal à l'écrire. Je savais où nous allions, et je savais aussi que c'était la peur qui provoquait mon hésitation. Bien qu’il nous ait été dit 365 fois dans la Bible de jamais rien craindre, et comme je l’ai déjà écrit, surtout ne craignant pas ce que les autres pensent, j’avais quand même hésité et retardé l’écriture de ce chapitre. Ma préoccupation était que je savais que ce que j'avais à dire avait le potentiel de susciter des émotions de peur chez certaines d'entre vous qui recherchent actuellement la restauration de leur mariage, puis potentiellement être utilisé par l'ennemi pour vous décourager.

En même temps, ce que je suis sur le point de partager est tellement excitant selon mon avis que je veux littéralement le crier depuis les toits, le dire au monde entier. Donc, peu importe comment cela commence à se dérouler, mon désir en écrivant ce chapitre est de vous aider à comprendre que c'était votre cœur ce que j'avais dans l’esprit. J'espère que cela ne vous fera d’aucune façon vous sentir découragée ou inquiète ou bien qu'aucune autre émotion négative ne vous submergera.

La façon dont cela peut vous affecter négativement, c'est parce que souvent nous regardons les voyages que les autres personnes sont appelées à parcourir et nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander: «Comment cela va-t-il m'affecter? Est-ce que c'est quelque chose qu'Il va me faire vivre aussi? La vérité est que, le plus souvent, la réponse est non, et il ne vous appellera pas a suivre le même parcours qu’il m’a demandé (ou à d’autres) de suivre. Ainsi, chaque fois que vous commencez à vous inquiéter, arrêtez vous et laissez que Son amour et son assurance apaise vos peurs parce qu'il n'y a pas aucun moyen que Son plan pour votre avenir ne soit pas destiné à être magnifique, excitant et trempé dans Son amour. Rappelez-vous, il est mort pour vous donner votre Vie Abondante, non?!

Alors, pour commencer, veuillez rester avec moi un peu plus longtemps car je vais m'écarter avant de commencer. C’est parce que récemment, je lisais un livre d’un auteur et je me suis retrouvée tellement perdue avec presque la moitié de ce qu’elle avait écrit.C’était parce qu’elle l’avait écrit en pensant à ses "admirateurs réguliers" ou à ses fans, et je n’en faisais pas partie. Je ne savais même pas de quoi elle parlait. Cela signifie donc que je dois commencer ce chapitre en exposant rapidement ma situation personnelle, afin que ceux qui sont nouveaux dans mes livres ou dans le ministère du RMI d’Erin ne soient pas confus par ce que je suis sur le point de partager.

Une des parties les plus difficiles quand mon mari m'a quittée et divorcée, une deuxième fois, avait à voir avec le fait que mon ministère personnel et aussi mon aide pour RMI provenaient de la restauration de mon propre mariage. Après des années de chercher Dieu pour restaurer mon mariage, Il a répondu à mes prières, quand je lui ai fait confiance pour le restaurer, tout en apprenant et en suivant diligemment les principes de restauration que j'ai trouvés dans RMI, que j'ai facilement confirmés en les vérifiant avec ma propre Bible. En conséquence, peu de temps après la restauration de mon mariage, les femmes de mon église sont venues me voir pour obtenir de l'aide et des conseils qui m'ont permis d'avoir un ministère au sein de mon église. Plus tard, cela m'a également ouvert la porte de parler dans le monde entier - apportant de l'espoir aux femmes qui étaient en crise conjugale et qui souffraient d'une douleur insupportable qui souhaitaient également que leur mariage soit restauré.

Puis l'Éternel étendit sa main, et toucha ma bouche; et l'Éternel me dit: Voici, je mets mes paroles dans ta bouche. Regarde, je t'établis aujourd'hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes. (Jérémie 1: 9-10)

Ainsi, lorsque mon mari m'avait de nouveau quitté et divorcé après quatorze ans de la restauration (qui, j'ai partagé, était l'un des pasteurs de l'église où j'avais exercé mon ministère), de nombreuses femmes ont renoncé à nos ministère aussi rapidement qu’elles le feraient si un navire coulait - mais qui pourrait leur en vouloir? Ceux qui sont restés ont été stupéfaits, choqués et secoués car ils ne pouvaient s’empêcher de penser à leur propre mariage et ils avaient peur que leur restauration ne «durait» non plus. Étonnamment, beaucoup s'attendaient à ce que je leur donne des encouragements et du soutien à une période de ma propre vie où je la vivais, ce qui me laissait aussi un peu perplexe, car je n'avais aucune idée de ce qui m'attendait vraiment, ou de mon ministère, ou mes enfants, ou mes finances, ou mon avenir.

Aussi étrange que cela puisse paraître, c'est à ce moment-là qu'Il a commencé à m'ouvrir les portes pour que je commence à voyager (en fait trois semaines seulement après que mon divorce ait été définitif). J'ai reçu des invitations de plusieurs églises, où ils ont dit qu'ils avaient beaucoup de femmes qui avaient des questions sur la façon dont cela changerait leur restauration. Et l'une des questions les plus recherchées concernait les demandes de renseignements sur ma future «restauration du mariage» - quand et comment cela se passerait «cette fois ci». Ce que j'ai appris du deuxième abandon de mon mari (et vous comprendrez mieux si vous lisez mon livre Faire Face au Divorce — A nouveau), c'est qu'une crise de cette ampleur a le moyen de changer sa victime de formes crédibles. En fait, cela ne m’a pas seulement amené à un niveau d’intimité que je n’ai jamais rêvé d’avoir avec le Seigneur; mais c'était une intimité plus profonde que celle que je pensais même d’exister ou que je n'avais jamais entendu parler, même pas quelque chose dont j'avais entendu quelqu'un chanter.

Cette nouvelle relation améliorée que j'avais très vite trouvée est devenue le principal objectif de ma vie. Je ne regardais plus mon avenir ni aucun détail d’autre de la vie, certainement pas une quelconque restauration de mon mariage. Merveilleusement, mon attention s'est tournée uniquement vers Celui que j'ai trouvé m'aimait au-delà de l'imagination. Quand cela s'est produit, j'ai réalisé que j'étais désespéré de garder sa tendresse envers moi quoi qu'il soit. Le désespoir a commencé à devenir une obsession, surtout quand je le sentais menacé. À chaque fois que je recevais un e-mail ou que quelqu'un me demandait «Michele, je suis ravie de savoir quand votre prochaine restauration pourrait avoir lieu? Dieu vous a-t-il dit comment cela va se passer? " Quand quelqu'un me posait des questions sur ma future restauration avec mon ex-mari, je me suis retrouvée à creuser plus profondément dans le cœur de mon Bien-Aimé ayant peur que quelqu'un n'essaye pas de m'éloigner de ce que j'avais trouvé - LUI et Son amour. L'amour dans lequel je m'imprégnais, chaque jour, et surtout me reposais pendant toute la nuit.

Pendant ces moments, je me sentais menacée, quand je lui avais demandé de ne jamais me laisser partir, il m'amène souvent à lire: Il y a de même une différence entre la femme et la vierge: celle qui n'est pas mariée s'inquiète des choses du Seigneur, afin d'être sainte de corps et d'esprit; et celle qui est mariée s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à son mari. Je dis cela dans votre intérêt; ce n'est pas pour vous prendre au piège, c'est pour vous porter à ce qui est bienséant et propre à vous attacher au Seigneur sans distraction. Elle est plus heureuse, néanmoins, si elle demeure comme elle est, suivant mon avis. Et moi aussi, je crois avoir l'Esprit de Dieu.(1 Corinthiens 7: 34–40)

Au début, lorsque je répondais à une question concernant ma prochaine ou deuxième restauration de mariage, je me suis retrouvée essentiellement sur le pilote automatique ou en quelque sorte d’état second. Ce que j'ai lutté avec était par rapport à mon ministère. Pendant des années, je travaillais avec Erin pour aider les femmes qui étaient désespérées (comme je l’avais été) à voir leur mariage réstauré, alors bien sûr, à l’époque, c’était mon objectif principal et unique pour ce que je servais.

Donc, avec la tournure des événements dans ma vie, très vite j'ai su que même si je pouvais sûrement perdre ma position avec RMI et aussi perdre toute le ministère que j'avais établie dans mon église, ainsi que tout autre discours (et qui signifiait perdre tout et en plus tout mon revenu, qui s'effondrait déjà sous moi), je sentais que j'avais besoin d'être complètement transparente et de partager mes vrais sentiments - je ne cherchais plus à être restaurée et en fait, je n'en voulais pas.

Mon bien-aimé est à moi, et je suis à lui...Je chercherai celui que mon coeur aime... Je l'ai cherché, et je ne l'ai point trouvé...Que je suis malade d'amour. (Cantique des Cantiques 3:2–4; 5:8)

À l'époque où cela se passait, ce concept n'avait jamais été évoqué au sein du ministère, mais heureusement, ce n'est plus une déclaration à ce sujet (ne pas vouloir que mon mariage soit restauré) aussi choquante qu'elle l'avait été autrefois. Malheureusement, depuis que j'avais été la première à prononcer une telle hérésie, j'ai vu de nombreuses femmes se mettre à me tourner le dos. Le nouvel objectif de mon ministère dépassait ce qu’ils pouvaient supporter, et malheureusement elles ont commencé à croire à tort que je ne croyais plus à la restauration du mariage puisque je ne le cherchais pas pour moi-même.

Mon dilemme a continué et à un moment donné, tôt le matin alors que j'étais encore au lit, j'ai laissé échapper au Seigneur que j'obéirais et ferais tout ce qu'il me demanderait, mais ... je ne restaurerais pas mon mariage avec mon ex-mari car je ne le quitterez jamais! J'ai passé les couvertures au-dessus de ma tête et, en quelques secondes, j'ai commencé à pleurer en pensant à la façon dont j'avais dû affliger mon mari avec mon horrible attitude. Avec des larmes, j'ai sangloté, demandant s'il était déçu de moi. Ce que j'ai entendu m'a surpris et je pense que cela vous surprendra aussi. Il a dit que cela ne L'a pas attristé de toute façon, mais que cela l'a béni et a touché Son cœur !!

Stupéfié, il a continué en me rappelant comment Josué s'est rebellé contre le commandement de Dieu de rester à l'écart du mont. Sion (puisque quiconque s'approchait trop près serait tué) tandis que Moïse montait à sa rencontre face à face. Joshua voulait et il avait besoin de plus de Dieu - peu importe ce que cela lui coûtait. Puis plus tard, souvenez-vous que c'était Josué qui a pris le relais lorsque la colère de Moïse l'a amené à ne jamais arriver à la Terre Promise? Ainsi, ce qu’il avait fait, allant opposé au commandement de Dieu, a été récompensé.

Ensuite, il m'a rappelé Ruth et quand elle a refusé l'insistance de Naomi à la quitter et à retourner vers son peuple. Ruth a exigé de dire, non, qu'elle resterait avec sa belle-mère - et c'est alors que Dieu l'a bénie et qu'elle est devenue l'épouse de Boaz - sans parler d'être dans la lignée de Jésus!

Ensuite, le Seigneur m'a rappelé Elisée qui refusait chaque fois qu'Elie essayait de le faire rester. Dieu l'a béni comme nous le verrons plus tard dans la Bible que c'était Elisée qui avait beaucoup plus d'onction, plus qu'Elie n'en avait jamais eu.

Il semble que Dieu se réjouit d'une loyauté éternelle, d'une dévotion et d'une sorte d'amour qui refuse de quitter Sa présence.

Même si je me sentais beaucoup mieux, je me trouvais encore tellement anxieuse et craintive que le Seigneur me demanderait un jour de restaurer mon mariage avec mon ex-mari, peut-être pour sa gloire. Puis un jour fatidique en Afrique du Sud, ma chère et douce hôtesse m'a demandé si elle pouvait me poser une question personnelle. Quand elle a posé la question, c'était essentiellement le même genre de question qui semblait être dans l'esprit de tout le monde: «Voulez-vous reprendre votre mari à nouveau?» Je lui ai répondu de la même manière que je l'avais fait d'innombrables fois auparavant:

«Peu importe ce que Dieu m'a demandé de faire, je le ferais. . . peu importe ce que c'était”.

Cette nuit-là, allongé dans mon lit, j'ai fait quelque chose qui semble si simple, mais je n'y avais jamais pensé jusque-là. J'ai demandé au Seigneur: «Chérie, quand quelqu'un me pose cette question, comment veux-tu que je réponde?»

Ce que je l'ai entendu dire m'a laissé perplexe; Il a dit: "Dites-leur simplement que tu ne peux pas."

Au cours des semaines suivantes, de nombreux versets bibliques ont commencé à me traverser l'esprit alors que j'essayais désespérément de comprendre ce qu'il m'avait dit. Que voulait-il dire quand il a dit: «. . . tu ne peux pas »?

Sans aucun verset ni principe me venant à l'esprit, je me suis réveillée impatiente de commencer à chercher dans ma Bible pour trouver des versets pour m'aider à comprendre. Mais ce matin-là, je me dirigeais vers le Kenya et je n’avais pas ma Bible préférée avec moi. Quand j'ai commencé à voyager beaucoup, j'ai arrêté de l'apporter car elle avait été légèrement endommagé lors d'un voyage, alors en voyageant, je me suis appuyé sur ma Bible d'ordinateur portable à laquelle je me connecte sur Internet. (C'était avant d'avoir le luxe d'une application Bible sur votre téléphone et sur Internet n’importe où vous êtes au monde.)

En regardant en arrière, c’est presque risible maintenant, car il m’avait dit que la nuit où j’ai embarqué à la hâte dans mon avion pour le Kenya, c’est un pays où la connexion Internet était presque impossible. Là où je logeais, il n'y avait pas d'Internet, et il n'y avait qu'un seul cybercafé où l'on pouvait acheter quelques minutes, que j'utilisais pour rester en contact avec mes enfants. Pourquoi m'avait-il orchestré sans avoir la capacité de chercher? Parce que le Seigneur voulait juste que je me taise et que je lui cherche; le temps de simplement rester assise, écoutant ce qu'Il voulait me dire Lui-même.

Ce que j’ai entendu, vous le lirez dans le prochain chapitre. Mais tout comme le Seigneur m'a empêché de chercher ailleurs, il m'a demandé de vous quitter aussi, pour vous donner le temps de rester tranquille et de laisser le Seigneur vous parler. Ne vous arrêtez pas juste quelques minutes avant de lire le chapitre suivant, mais prenez plutôt quelques jours, ou plus, pour permettre au Seigneur de vous parler de ce qu’il m'a dit et de ce qu’il va me faire partager. Je crois qu'Il est sur le point d'ouvrir votre cœur, vous permettant de commencer à vivre la Vie Abondante de vos rêves!

Rappelez-vous: “Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons” (Éphésiens 3:20 LGS)

“Cependant l'Éternel désire vous faire grâce, Et il se lèvera pour vous faire miséricorde; Car l'Éternel est un Dieu juste: Heureux tous ceux qui espèrent en lui!” (Ésaïe 30:18)

Journal