HTBB.

 

La semaine dernière nous avons appris que la méchanceté bloque les bénédictions de Dieu pour nous. Mais qu’en est-il du mal qui NOUS est fait ?

  • Ne résistez pas au mal mais embrassez-le plutôt, permettez-lui d’augmenter.

Est-ce sérieux ? Oui absolument. J’ai finalement compris que pour que le mal soit complètement détruit, il doit d’abord augmenter.

Lisez attentivement ce qui est dit dans le psaume 92:5-8 LS : “ Que tes œuvres sont grandes, ô Éternel ! Que Tes Pensées sont profondes ! L’homme stupide n’y connaît rien, et l’insensé n’y prend point garde. Si les méchants croissent comme l’herbe, si tous ceux qui font le mal fleurissent, c’est pour être anéantis à jamais. ”

Dieu l’a prouvé de façon poignante avec la mort de Jésus sur la croix. Le mal qui Lui a été fait, avait besoin de proliférer d’abord à l'extrême, afin que le péché soit détruit à tout jamais ! Cela signifie que dans notre voyage de restauration avec Le Seigneur, nous devons être prêts “ à endurer jusqu’à la fin ”. Nous devons endurer toutes les attaques de l’ennemi et la méchanceté croissante envers nous, sans essayer de les arrêter.

“ Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. ” Matthieu 5:39 LS

La raison pour laquelle Il nous avertit de ne pas résister le mal, est qu’Il connait les bénédictions attachées à cet acte. Lorsque le péché n’a de cesse de s’accroître, et que vous choisissez de simplement bénir la personne ou la situation, Il sera alors capable de détruire ce mal pour toujours !

Ici dans Jacques 1:12 LS, il y a encore de quoi nous motiver : “ Heureux l’homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Le Seigneur a promise à ceux qui l’aiment. ” 

Le verset que nous avions examiné, continue ainsi dans Matthieu 5:39-42 LS :

“ Mais moi, je vous dis de ne pas résister au méchant. Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un veut plaider contre toi et prendre ta tunique, laisse-lui aussi ton manteau. Si quelqu’un te force à faire un mille, fais-en deux avec lui. Donne à celui qui te demande, et ne te détourne pas de celui qui veut emprunter de toi. ”

Donc ce verset explique qu’après avoir refusé de résister au mal, vous pouvez embrasser ce mal, en présentant l’autre joue, marchant un mille supplémentaire et en donnant votre manteau en même temps que votre tunique. 

Je ne sais pas pour vous, mais je veux connaitre la vérité et arrêter d'être une “ femme insensée qui n’a aucune connaissance ”, ou une “ femme stupide qui ne peut pas comprendre ” ce principe important.

Si je fais confiance au Seigneur pour que tout le mal dirigé contre moi s'arrête, je dois alors être prête et préparée à ne pas le résister pendant qu’il passe. Et ce, en restant profondément cacher en Lui, afin d’embrasser le mal, comme Jésus était capable de le faire. Le mal sera alors détruit pour toujours !

D’un autre côté, lorsque nous “ entretenons ” une mauvaise pensée, (permise via ce que nous écoutons, lisons ou voyons), nous contemplons la graine qui donnera naissance au péché. Le verset suivant met en lumière la façon avec laquelle cela part de quelque chose d’insignifiant, pour finalement “ donner naissance ” à quelque chose qui sera vivant et impactant dans nos vies.

Jacques 1:13-15 LS dit : “ Que personne, lorsqu’il est tenté, ne dise : c’est Dieu qui me tente. Car Dieu ne peut être tenté par le mal et Il ne tente lui-même personne.

Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché ; et le péché, étant consommé, produit la mort. ” 

C’est le verset qui m’a aidé à comprendre comment mon mari, qui détestait le fait que son père était adultère, et qui aimait ses enfants autant qu’il le pouvait, a pu tomber dans le péché d'adultère avant d’en être libéré.

Quand j’ai lu ce verset pour la première fois, je me suis demandé qui pourrait vraiment dire qu’il est “ tenté par Dieu ”. Pensant que c’était ridicule, j’ai été conduite à rechercher ce verset dans la langue originale. Lorsque Jacques a écrit ce verset, il a en fait utilisé une expression subtile un peu plus facile à comprendre. Il voulait dire quelque chose comme : « Que personne ne dise lorsqu’il est tenté, “ j’ai été tenté indirectement par Dieu ” ». C’est ce qui est arrivé après le premier péché, lorsqu’ Adam a “ indirectement ” blâmé Dieu, en déclarant “ la femme que tu as mise auprès de moi, m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé ”. Genèse 3:12

Nous avons souvent recours à ce genre de pensée et de blâme, lorsque nous sommes tentés et cédons à la tentation. Voici une autre idée qui m’a aidé à comprendre la tentation. Ça m’a toujours dérangé de lire le verset qui dit que Jésus a été tenté dans tout, mais n’a pas péché. Je ne pouvais pas imaginer Jésus être tenté par quoi que ce soit, parce que je ne comprenais pas le vrai sens de la tentation. J’ai alors cherché Dieu à ce sujet.

L’exemple qu’Il m’a révélé était celui-ci : En allant dans un supermarché, un homme caché derrière un buisson à proximité, m’appelle en disant : “ Viens par ici ! J’ai cette bicyclette toute neuve qu’ils vendent à 100 $, mais je te la vends pour seulement 10 $ ! ”. Je pourrais regarder vers la voix, ne sachant pas vraiment ce qu’elle dit, mais dès l’instant où j’aurais compris de quoi il s’agit, je continuerais à marcher ou très probablement à courir.  

Alors oui, j’aurais été tentée par le mal, mais je n’y aurai pas cédé ! Je n’ai pas pensé dans mon esprit, “ c’est une bonne affaire. Ma fille pourrait utiliser une nouvelle bicyclette pour son anniversaire … ”. Pour ensuite penser “ Non, ce serait mal. ”

Ceci aurait été entretenir la tentation et donc pécher.

Cela signifie que Jésus était tenté par le diable, qui Lui a demandé de transformer le rocher en pain, de Se jeter Lui-même de la falaise et encore de l’adorer. Mais pas une seule fois, Jésus ne s’est arrêté pour considérer l’éventualité de faire tout cela. Je pense que l’Esprit Saint a maintenu Jésus, afin qu’Il puisse fermement envoyer promener le diable ! Et j’aime la manière avec laquelle Il a toujours utilisé la vérité et la puissance de l'Écriture, “ l’épée de l’esprit qui est La Parole de Dieu ”, pour vaincre la bataille contre l’ennemi. Vous et moi pouvons aussi triompher de l’ennemi chaque fois que nous faisons appel à Lui pour nous aider.

“ L’Éternel sera toujours ton Guide ; Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et Il redonnera de la vigueur à tes membres, tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. ” Esaïe 58:11 LS

Demeurez bénis et à la semaine prochaine !

Maintenant il est temps de …

 

JOURNAL